Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup céleste – Numéro 4, Janvier 2019

Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup céleste – Numéro 4, Janvier 2019

 

Mission: Impossible 3

Provenance : France
Éditeur : Paramount Pictures
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – Dolby Vision / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 12 bit – Encodage HEVC – Format 2.35 – 2K DI
Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d’affichage utilisé
Bande-son : Anglais Dolby TrueHD 5.1, Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Plus « belles » que celles des précédents volets avec un écart pourtant moindre (mais quand même là) avec le transfert HD, les images de ce 4K Ultra HD sont solides. Les détails sont plus raffinés (c’est nettement visible sur les gros plans des visages), les textures finement améliorées, la netteté subtilement accrue (cf. les pierres tombales lors des funérailles), les couleurs plus entreprenantes (surtout les primaires) et chaudes, les contrastes plus forts (des blancs éblouissants et des noirs abyssaux) et les sources lumineuses beaucoup plus toniques (les lens flare, l’éclairage des locaux de l’IMF).
Qualité audio : Image
Cette nouvelle VO Dolby TrueHD 5.1, plus ferme et dynamique que le précédent mixage Dolby Digital 5.1, est formidablement définie. Fatigante pour les enceintes avec des explosions en veux-tu en voilà, cette bande-son use également de coups de feu qui ne manquent pas d’impact, d’effets/ambiances bien placés, d’une activité surround abondante, d’un score en tout point fidèle et d’une dynamique intense. Cependant, les basses ne sont pas aussi robustes qu’attendues. Quant à la VF, moins timide que celles présentes sur les deux premiers opus, elle ne lutte tout de même pas à armes égales.

————————————————–

 

 

 

Partager :