Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup céleste – Numéro 4, Janvier 2019

Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup céleste – Numéro 4, Janvier 2019

New York 1997

Provenance : France
Éditeur : Studiocanal
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – Dolby Vision / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 12 bit – Encodage HEVC – Format 2.35 – 4K DI
Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d’affichage utilisé
Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Anglais LPCM 2.0, Français DTS-HD MA 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Cette restauration digne de ce nom (créée à partir d’un nouveau scan 4K 16 bits), supervisée par le directeur de la photographie Dean Cundey, permet à New York 1997 de se montrer sous son meilleur jour avec ce 4K Ultra HD solide (en Dolby Vision la compression est invisible) et surtout très respectueux de la source. Le master est à présent entièrement nettoyé, le grain auparavant grossier se présente maintenant en une fine patine, la définition n’est plus indigente du tout même si le manque de netteté reste (une limitation due aux conditions de tournage), les détails sont bien plus précis (c’est visible sur tous les plans rapprochés), les couleurs ne bavent plus et sont beaucoup plus nuancées et mieux saturées (cf. l’éclairage vert des réverbères à vapeur de mercure), les sources lumineuses ne sont pas trop brillantes mais se détachent plus de l’obscurité ambiante grâce à un éclat relevé (les phares des véhicules, les flammes, les torches), et les noirs ne sont plus bouchés de partout et s’affichent avec une belle profondeur.
Qualité audio : Image
Si les deux pistes sonores « sonnent » de la même façon avec une ouverture frontale convaincante, des effets surround très marqués (trop ?), une dynamique réservée et des coups de feu ankylosés (ils se fondent même parfois dans les ambiances), la VO est à privilégier sur la VF qui diffuse des voix parfois réverbérées.

————————————————–

Partager :