Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup céleste – Numéro 4, Janvier 2019

Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup céleste – Numéro 4, Janvier 2019

 

(La) Fureur de vaincre

Provenance : France
Éditeur : Metropolitan Vidéo
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – SDR / BT.709 – YCbCr 4:2:0 / 8 bit – Encodage HEVC – Format 2.35 – 4K DI
Bande-son : Mandarin DTS-HD MA 6.1, Mandarin DTS-HD MA 2.0 mono, Cantonais DTS-HD MA 2.0 mono, Français DTS-HD MA 7.1
Sous-titres : Français imposés sur la VO

Qualité vidéo : Image
Si de nombreux plans portent encore la marque du laboratoire de restauration L’immagine Ritrovata avec des noirs tirant sur le vert et des contrastes faiblards, ce transfert UHD globalement convaincant reste plus homogène que celui de Big Boss. La copie est ultra-propre, la stabilité des images est constante, la définition accrue donne de la précision aux arrière-plans pour des plans extérieurs plus nets, les détails plus naturels ne sont plus forcés comme sur l’ancien Blu-ray, les couleurs recouvrent de leur superbe (l’espace vert du jardin japonais) et ne souffrent d’aucune dérive jaune, malgré l’absence de HDR la luminosité fait un petit bond en avant, et la compression sait rester discrète.
Qualité audio : Image
Aucun changement côté acoustique puisqu’il s’agit des mêmes pistes déjà proposées sur le Blu-ray paru en 2011 (la VF n’est donc pas la version René Chateau exploitée en VHS). Quant à savoir laquelle choisir, ce sera en fonction de vos attentes et goûts personnels. Car là où la VO DTS-HD MA 6.1 est “discrète”, la VF DTS-HD MA 7.1 est “rentre-dedans” avec un score renforcé et des coups portés beaucoup plus accentués. Mais dans les deux cas, la spatialisation est assez artificielle même si les mixages sont plus convaincants que ceux de Big Boss. Pour plus d’authenticité cependant, je ne saurais que trop vous conseiller d’opter pour la VO Mandarin DTS-HD MA 2.0 mono.

————————————————–

 

 

 

Partager :