Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup céleste – Numéro 4, Janvier 2019

Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup céleste – Numéro 4, Janvier 2019

 

Da Vinci Code

Provenance : Royaume-Uni
Éditeur : Sony Pictures
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – HDR10 / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 10 bit – Encodage HEVC – Format 2.40 – 4K DI
Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Aussi sombre que stylisée et arborant une texture argentique marquée (un grain 35mm omniprésent), la photographie atypique de Da Vinci Code est resplendissante sur support 4K Ultra HD. Mais compte tenu de l’obscurité ambiante (près de 90% du film est plongé dans la pénombre), votre diffuseur vidéo a intérêt d’être parfaitement calibré. La définition est accentuée, les détails sont fermes et plus robustes qu’en HD, la colorimétrie réservée est un peu plus vivante (les tons de chair et les rouges), les contrastes sont plus poussés (un peu trop parfois avec des noirs vraiment abyssaux et des blancs réellement éblouissants) et les sources lumineuses beaucoup plus intenses (cf. la luminosité irréelle des flashbacks).
Qualité audio : Image
Profitant d’une scène large et d’un mixage raffiné, la VO Atmos use qui plus est d’une couche supérieure nuancée (la réverbérations des voix et certains effets sonores lorsque Robert Langdon se concentre sur les indices) même si peu présente au final. Elle gère aussi très efficacement les scènes d’action avec des coups de feu percutants et des sirènes de police prégnantes dans un environnement acoustique bien enveloppant. Et si la VF n’est pas aussi immersive, bande-son 5.1 oblige, elle n’en reste pas moins aussi mystérieuse que sa consœur.

————————————————–

 

 

 

Partager :