Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup céleste – Numéro 4, Janvier 2019

Les p’tits tests 4K Ultra HD du loup céleste – Numéro 4, Janvier 2019

 

Que justice soit faite

Provenance : États-Unis
Éditeur : Lionsgate Films
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – Dolby Vision / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 12 bit – Encodage HEVC – Format 2.40 – 2K DI
Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d’affichage utilisé
Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français (VFQ) Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Anglais, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
La palette colorimétrique est joliment reproduite avec des teintes plus vives (les bleus et les rouge-orangés) et un aspect brun absent du Blu-ray, la résolution ambiante est excellente, les détails sont améliorés (les visages, les costumes, les textures), les contrastes sont encore plus appuyés pour des scènes sombres plus profondes qui gagnent en cohérence, et les éclairages sont autrement plus percutants (cf. la bombe au napalm). Cependant, la couche de grain trop variable (parfois comme il faut, parfois envahissante, parfois étrangement limitée et parfois figée) est déstabilisante, tout comme les quelques plans où les doubles contours du master HD continuent d’être là.
Qualité audio : Image
Des pistes sonores très dynamiques et immersives où les ambiances sont recréées avec beaucoup de précision à l’avant comme à l’arrière (belle activité surround). Tout y est parfaitement restitué, des dialogues nets aux basses dévastatrices, même s’il est vrai que sur la VO Atmos les canaux de hauteur ne s’engagent que trop rarement dans la partie (si ce n’est pour des hélicoptères, la présence humaine à l’étage du dessus dans l’hôtel de ville et l’explosion finale).

————————————————–

 

 

 

Partager :