Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°10

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°10

Philadelphia

Provenance : États-Unis // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Sony Pictures // Date de sortie : 27 novembre 2018

Résolution : 3840×2160 // Cadence : 24p // Format : 1.85 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 4K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 4000 nits

Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais DTS-HD MA 5.0, Français Dolby Digital 2.0 Surround
Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

D’une maîtrise totale, ce film de procès ô combien important (il a fait évoluer les consciences) marque les esprits par sa mise en scène remarquable, son interprétation exceptionnelle, son sujet tabou (l’homosexualité et les malades atteints du SIDA), son message (d’espoir) magnifique et sa fin bouleversante. Un grand classique des années 90.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l’image Expert HDR)

Proche de la perfection, ce transfert UHD HDR made in Sony qui a été terminé en 4K présente une texture argentique saine, des détails améliorés d’une grande finesse (les traits et lésions du visage, les costumes, le mobilier dans les cabinets d’avocats), des couleurs plus riches et profondes (les tons chairs, la robe rouge de la mère d’Andy), des contrastes subtilement élargis (des blancs plus nets et des noirs plus denses) et des sources lumineuses plus éclatantes (les éclairages intérieurs). En comparaison, le précédent Blu-ray affiche une image plus terne et grossière.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d’écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)

Sobre et basé sur les dialogues, ce mixage Dolby Atmos use modestement de la scène arrière et des effets de hauteur (les réverbérations en salle d’audience). Les voix sont tranchantes, l’entourage sonore parcimonieux et le score largement ouvert à l’avant (surtout la chanson titre Streets of Philadelphia de Bruce Springsteen) en plus d’être d’une grande clarté. Plus étriquée et moins vivante (les lieux respirent moins), la VF n’est pas aussi à l’aise.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

Partager :