Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°10

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°10

Batman vs. Teenage Mutant Ninja Turtles

Provenance : États-Unis // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Warner Bros. // Date de sortie : 04 juin 2019

Résolution : 3840×2160 // Cadence : 24p // Format : 1.78 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 4000 nits

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Issu de la branche animation DC, ce crossover « contre-nature » qui fait se rencontrer deux sagas légendaires du monde du comics est une bonne surprise. Respectueux des univers appelés et de ses personnages (bien développés), ce buddy-movie à la sauce 80’s (dialogues efficaces, humour qui fonctionne et scènes d’action rythmées) est aussi surprenant que généreusement foufou. Cowabun-Bat !

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l’image Expert HDR)

Dire que l’image des transferts UHD HDR10 des productions du DCAU ne cesse de s’améliorer est un doux euphémisme. Et alors qu’elle baigne copieusement dans les ombres, elle laisse apparaître des traits plus fins, des arrière-plans plus complexes, des couleurs plus énergiques (le Mutagen Ooze), des contrastes renforcés (la brillance des blancs et la richesse des noirs) et des sources lumineuses plus fringantes (la lune, les illuminations nocturnes, les projecteurs des dirigeables, les écrans et autres voyants de contrôle, les explosions et j’en passe).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et Dolby Surround pour la VF)

Un peu à l’étroit, ce mixage principalement axé sur la scène avant n’use que trop rarement des surrounds (hormis la séquence avec l’Épouvantail). Et bien que la musique à la touche « synthé » soit ample et que les coups (portés et/ou d’armes diverses) ne manquent pas de poids (des graves parfois profonds), cette excellente surprise de la branche animation DC aurait mérité une bande-son avec plus de vie et de folie. Plus éloignées que celles de la VF (qui conserve intact la justesse des blagues), les voix de la VO sont trop détachées de l’action !

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

Partager :