Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°10

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°10

Sang froid

Provenance : France // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Studiocanal // Date de sortie : 27 juin 2019

Résolution : 3840×2160 // Cadence : 24p // Format : 2.39 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 12 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : Dolby Vision // Luminance : Adaptée au diffuseur

Bande-son : Anglais et Français Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais et Français Audiodescription
Sous-titres : Anglais, Français, Français pour malentendants

Image

Image

Bien loin de l’énième Taken vendu lors de sa promotion (d’où la déception de nombreux spectateurs), ce remake de la comédie noire nordique Refroidis est un polar décalé où l’humour à froid très second degré et les dialogues flirtent du côté de Tarantino. Imprévisible et faisant la part belle à ses seconds couteaux, ce cocktail insolite d’ironie et de violence sèche est chaudement recommandé.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l’image Dolby Vision lumineux)

La résolution accrue permet d’afficher plus de détails dans le cadre (même lors des plans plus doux où la définition manque de fermeté), les couleurs assez neutres de la photographie profitent de primaires plus riches (les bleus et les rouges) et de quelques teintes nouvelles (les nuances pêche dans le magasin de mariage), les contrastes pas forcément marqués (des noirs parfois un peu verdâtres) sont quand-même considérablement améliorés (des blancs plus éclatants et des ombres plus riches), et les sources lumineuses s’élèvent à un tout autre niveau (les phares halogènes du chasse-neige, la réfraction de la lumière sur la neige, les éclairages intérieurs). Comme sur le Blu-ray, un léger grain s’invite ponctuellement.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d’écoute Dolby Atmos pour la VO et la VF)

Malgré des enceintes de hauteur peu utilisées (de petites ambiances climatiques et la musique), ces pistes sonores Dolby Atmos peu démonstratives ne souffrent d’aucun défaut véritable. Les voix sont parfaitement intelligibles (et c’est tant mieux puisque le film est très bavard), la dynamique s’envole à la moindre incartade, les effets environnementaux sont réellement immersifs (avec ces chutes de neige et ce vent, il ne fait pas bon vivre à Kehoe) et bien balancés dans les canaux surround, et les basses ont une bonne tenue.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

Partager :