Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°10

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°10

(Le) Roi Lion (1994)

Provenance : France // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Disney // Date de sortie : 05 décembre 2018

Résolution : 3840×2160 // Cadence : 24p // Format : 1.78 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.0001 à 1000 nits

Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital Plus 7.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Faisant partie des plus Grands Classiques Disney (le meilleur à mes yeux), Le Roi Lion reste encore de nos jours un véritable chef-d’œuvre. Car avec son histoire universelle très bien ficelée (de l’humour, du tragique et du merveilleux pour conter aux enfants le déroulement de la vie), ses personnages emplis de charisme, ses chansons cultes magiques (Le cycle de la vie, Hakuna Matata, L’amour brille sous les étoiles), ses scènes fortes chargées d’émotions (le ravin) et ses images magnifiques, ce dessin animé a marqué plusieurs générations de spectateurs. Voilà donc un petit bijou qui continu de fasciner et de passionner près de 25 ans après sa sortie.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l’image Expert HDR)

Si Le Roi Lion a l’air merveilleux sur support 4K Ultra HD, ce n’est pas dû à sa résolution accrue (peu de différence par rapport au Blu-ray si ce n’est des arrière-plans plus nets) mais bien à l’ajout des technos WCG et HDR. La définition comme la finesse du trait sont de ce fait aussi formidables qu’en HD, mais la palette colorimétrique largement plus audacieuse (la saturation des couleurs est fabuleuse), les contrastes réajustés avec soin (l’image qui est un peu plus sombre apparaît comme plus ferme pour une sensation de relief amplifiée) et les éclairages naturels plus éclatants (les levers et couchers de soleil, les étoiles) font clairement toute la différence (cf. la brume qui gagne en intensité lorsque Simba découvre le corps sans vie de son père). Chaque plan est donc sublimé pour une savane plus vivante que jamais. Du grand art.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d’écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)

Des pistes sonores qui vous feront rugir de plaisir. Les scènes musicales sont diffusées avec force sur toutes les enceintes, les enceintes surround sont sollicitées très régulièrement (pour le score oscarisé de Hans Zimmer, les bruits de l’action et les ambiances environnementales), le canal de grave est loin d’être modéré (les rugissements, les pas de certains animaux), les voix sont claires, et le tout est mixé avec ce qu’il faut de puissance et de subtilité. Si à la différence de la très bonne VF la VO a besoin de plus de volume pour se lâcher complètement, l’ajout de la composante aérienne fait quand-même son petit effet (les survols de Zazu, la ruée de gnous, l’esprit de Mufasa, un sifflement, la pluie).

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

Partager :