Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°13

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°13

Terminator Renaissance

Image

Note artistique : 7.5
Qualité vidéo : 9.5
Qualité audio : 9.5

Spécifications techniques (4K Ultra HD – Royaume-Uni – Sony Pictures – 28 octobre 2019)
– Format vidéo : 3840×2160 / 24p – HDR10 / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 10 bit – Encodage HEVC – Format 2.40 – Master intermédiaire 2K
– Pistes sonores : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
– Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Film : Ce quatrième opus qui se déroule enfin après le jour du jugement dernier, nous transporte dans un univers post-apocalyptique sombre et crédible où la guerre entre les machines et les résistants humains fait rage. Respectant le lourd héritage de la saga tout en innovant au sein de cette dernière, ce blockbuster futuriste met un poing d’honneur à nous immerger dans le conflit. Et malgré des situations trop vite expédiées, la mise en scène « caméra à l’épaule » et les nombreux morceaux de bravoure (la poursuite motorisée) n’ont de cesse de servir un récit où il est facile de s’attacher aux personnages (parfois survolés malheureusement). Spectaculaire et humain.

Image : Des images toujours magnifiques et irréprochables aux couleurs joliment désaturées hormis les explosions (plus brûlantes que sur le Blu-ray), au piqué redoutable (un voile de netteté supplémentaire que n’a pas le transfert HD), aux contrastes ahurissants (des scènes sombres plus profondes qui gagnent en densité), à la profondeur de champ prononcée, à la fluidité à toute épreuve, au léger grain « forcé » (plus harmonieux qu’avant) parfaitement intégré à l’ambiance et aux sources lumineuses moins éteintes que par le passé (la lumière du jour, les projecteurs dans la base de Skynet, les moniteurs et autres écrans de contrôle).

Son : Une VO dantesque au mixage percutant, à la dynamique incroyable, aux effets surround permanents, à la spatialisation exemplaire et aux basses titanesques. L’absence d’un remixage Dolby Atmos étant de ce fait une déception. Ramenée à un petit Dolby Digital (DTS-HD MA en Blu-ray), la VF reste malgré tout une bande-son méchamment guerrière.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l’image Expert HDR)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (YCbCr 4:4:4 / 10 bit)
Amplification : Pioneer SC-LX901 (Post-traitements DTS Neural:X et Dolby Surround)
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA

Partager :