Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°5

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°5

BlackKKKlansman: J’ai infiltré le Ku Klux Klan (UBD)

Provenance : France
Éditeur : Universal Pictures
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – Dolby Vision / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 12 bit – Encodage HEVC – Format 2.39 – 4K DI
Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d’affichage utilisé
Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital Plus 7.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Même si très bon, le Blu-ray reste à la traîne face à ce 4K Ultra HD dont l’aspect beaucoup plus filmique sied parfaitement à la photographie vintage concoctée par Spike Lee et Chayse Irvin. Le grain accède à plus de raffinement, les plans sont plus stables et nets, la résolution est nettement augmentée et ne peut être prise en défaut, les textures qui sont plus subtiles sont à tomber à la renverse (les façades et la végétation dans les quartiers), la palette colorimétrique est plus nuancée et renforce légèrement certaines teintes (celles des vêtements) sans pour autant trahir son allure rétro, les noirs toujours un peu délavés parfois (c’est une volonté artistique) sont néanmoins raffermis, et les différents éclairages gagnent en luminance (les plafonniers du commissariat, les croix éclairées ou enflammées du Ku Klux Klan, etc.). Même s’il ne délivre pas à proprement parler des images de démonstration, ce transfert UHD est un régal pour les yeux.
Qualité audio : Image
Saturé d’une scène musicale ultra-dynamique à la clarté instrumentale jouissive et aux graves profonds, ce mixage immersif et détaillé aux ambiances environnementales naturelles (cf. le bureau de police), aux effets qui cognent au besoin (les quelques coups de feu), à l’activité surround riche (et jamais gratuite) et aux dialogues d’une grande transparence, est aussi vivant qu’engageant. Et pour une immersion accrue, direction la VO Atmos (même si la VF reste excellente) et ses canaux de hauteur qui font transiter des voix, des bruits atmosphériques et des effets retentissants (la déflagration des armes à feu, la sonnerie d’un téléphone).

————————————————————
 

Partager :