Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°7

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°7

Pierre Lapin (UBD)

Provenance : France
Éditeur : Sony Pictures
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – HDR10 / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 10 bit – Encodage HEVC – Format 2.39 – 2K DI
Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français DTS-HD MA 5.1
Sous-titres : Anglais, Français

Qualité vidéo : Image
Si la mise à niveau vis-à-vis du Blu-ray n’est pas énorme, et c’est bien normal puisque ce dernier est également un top démo, ce 4K Ultra HD parvient tout de même à creuser l’écart avec un piqué plus ferme (cf. le pelage des lapins), une netteté accrue, une profondeur de champ plus prononcée, des couleurs plus attrayantes encore (l’aplomb des primaires), des contrastes rééquilibrés (les images sont un peu plus sombres et délivrent des blancs un peu plus éclatants et des noirs légèrement plus profonds) et des sources lumineuses plus rayonnantes (la lumière du jour, les éclairages intérieurs).
Qualité audio : Image
Pas agressive pour un sou et très animée dans l’espace multicanal, la VO Dolby Atmos est une piste harmonieuse et agréablement détaillée qui use de la scène de hauteur pour aérer encore plus la musique et diffuser quelques effets intelligemment scénarisés (des oiseaux, la pluie, le moteur d’une voiture, des débris à la suite d’une série d’explosions). Très précise et parfaitement équilibrée, la VF jouit en outre d’un doublage fort sympathique (réalisé par des membres de la Bande à Fifi).

————————————————–

Partager :