Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°7

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°7

Bad Boys (UBD)

Provenance : États-Unis
Éditeur : Sony Pictures
Format vidéo : 3840×2160 / 24p – HDR10 / BT.2020 – YCbCr 4:2:0 / 10 bit – Encodage HEVC – Format 1.85 – 4K DI
Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Une netteté à toute épreuve, des détails d’une lisibilité constante et autrement plus précis qu’en HD, un grain d’une finesse appréciable, des couleurs chaudes (et parfois froides) joliment saturées et clairement plus profondes qu’avant, des contrastes tranchés, des noirs profonds, des éclairages à la luminosité accrue (cf. la lueur du soleil et les lumières bleues nocturnes) et une compression solide, pour un transfert UHD HDR très impressionnant qui n’a de cesse de renforcer les qualités esthétiques de la photographie.
Qualité audio : Image
Même s’il manque de précision et que certains bruitages sont datés, ce mixage agréable et d’une belle clarté (mais globalement un peu plat) est assez dynamique (sans l’excès d’aujourd’hui) et immersif (la présence de l’enveloppante BO et l’activité arrière lors des scènes d’action) pour assurer le spectacle… même s’il est vrai qu’il n’y a pas beaucoup d’éléments ambiants. Et comme la VO Atmos ne tire pas vraiment parti des canaux de hauteur pour diffuser autre chose que la musique de Mark Mancina (si ce n’est des aéronefs et quelques explosions qui gagnent discrètement en verticalité), la VF de qualité équivalente peut être sélectionnée sans crainte.

————————————————–

Partager :