Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°8

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°8

Dos au mur

Provenance : États-Unis // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Lionsgate Films // Date de sortie : 09 avril 2019

Résolution : 3840×2160 // Cadence : 24p // Format : 2.40 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 12 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : Dolby Vision et HDR10+ // Luminance : Adaptée au diffuseur

Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1)
Sous-titres : Anglais, Anglais pour malentendants

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l’image Dolby Vision lumineux)

Lumineuses et beaucoup plus détaillées que sur le Blu-ray (cf. les textures architecturales), les images de ce 4K Ultra HD profitent d’une profondeur de champ vertigineuse. Mais Lionsgate oblige, la granularité de la photographie varie d’un plan à l’autre. Tour à tour imposante ou trop résorbée, elle trahit l’usage d’un DNR parfois violent lorsque certains plans s’affichent avec une douceur douteuse. Dans l’ensemble cependant, la définition reste tranchante et permet d’apprécier la beauté du cadre. Et il y a aussi les couleurs métalliques à la froideur accrue qui profitent d’une amélioration de la saturation (la chemise bleue de Nick Cassidy, la veste rouge de Suzie Morales, les teintes vertes dans la cellule), les contrastes modernes qui apparaissent comme plus solides encore (avec à l’appui une remontée des détails dans les ombres), les sources lumineuses qui ont plus d’éclat (l’éclairage intérieur, une lampe torche) et la compression qui est d’une discrétion absolue (adieu aliasing et fourmillements en basse lumière).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d’écoute Dolby Atmos)

Une piste Dolby Atmos made in Lionsgate pur jus avec une dynamique engagée, une ampleur notable et des basses énergiques. Pourvue d’une enveloppe acoustique efficace, elle diffuse avec autant de force que de subtilité des ambiances réalistes (les bruits urbains) et un score particulièrement palpitant sur l’ensemble des canaux. Et si la scène aérienne n’est pas très présente, elle élève tout de même bon nombre d’effets (la résonance de la circulation routière, des avions, une porte, un ascenseur, l’air dans un conduit d’aération, un hélicoptère et des descentes en rappel).

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

Partager :