Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°9

Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste, n°9

Prometheus

Provenance : France // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : 20th Century Fox // Date de sortie : 13 septembre 2017

Résolution : 3840×2160 // Cadence : 24p // Format : 2.40 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 1000 nits

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français DTS 5.1, Anglais Audiodescription
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l’image Expert HDR)

En HD, l’image captée en numérique à l’aide de la Red Epic (5K) était majestueuse. Elle délivrait une définition magnifique, un piqué précis, une palette colorimétrique somptueuse, des contrastes redoutables et des noirs parfaitement nuancés. Nous étions donc en présence d’une pure claque visuelle. En UHD HDR10, malgré quelques plans en deçà qui laissent traîner un léger fourmillement (plus précisément dans l’immense dôme artificiel), ses attributs sont améliorés avec un gain en résolution évident (les vues panoramiques), des détails supplémentaires (les combinaisons spatiales, les paysages rocheux, la sueur sur les visages), des couleurs étendues (elles gagnent en chaleur), des contrastes encore plus frappants, des noirs un peu plus profonds (tout en conservant la lisibilité des arrière-plans chargés d’ombres) et des sources lumineuses nettement plus impressionnantes (les étoiles, l’éclairage intérieur du vaisseau spatial, les néons dans les casques, la console des ingénieurs, la carte des planètes).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)

Aussi puissante (les décollages/atterrissages des vaisseaux font vrombir le caisson) que subtile (la clarté des dialogues et la richesse des ambiances atmosphériques), cette VO proposée en DTS-HD MA 7.1 est maîtrisée (même s’il est vrai que ce mixage aurait mérité une piste sonore 3D) et ne cesse de garantir le spectacle grâce à une spatialisation tourbillonnante, des canaux surround enveloppants et des basses frappantes. Malgré une scène acoustique plus étroite et une plage dynamique moins étendue, la VF est également digne d’éloges. Une bande-son fantastique.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

Partager :