Reportage HCFR : impressions du SONY KD-85ZG9, téléviseur 8K

Reportage HCFR : impressions du SONY KD-85ZG9, téléviseur 8K

Le Compte-Rendu de Hugo_Hugo S

 

Préambule :

Avant de rentrer dans le vif du sujet quant à mes impressions concernant cette toute nouvelle TV 8K Sony KD-85ZG9, permettez-moi de repositionner ce produit dans le contexte de ce à quoi peut correspondre aujourd’hui le potentiel apport de la 8K au sein de l’actuel marché des TV ayant une capacité UHD_4K.

Pour Sony ceci se décrit par :

La Video (et l’Audio) sur des tailles écrans de plus en plus grandes

Plus de pixels…

… pour une image bien plus définie.

La 8K, la possibilité de plus grandes tailles d’écran, à recul constant et avec donc une immersion d’autant plus élevée.

Sachant que comme il n’y a pour l’instant pas ou très peu de sources 8K, il faut donc systématiquement utiliser un upscaling video de la meilleure qualité possible, avec pour Sony le processeur X1 Ultimate.

 

Sachant que la spécificité image des TV LCD Sony — ce qui est le cas ici avec la TV Sony 85ZG9 — s’inscrit dans une « forte » densité (le nombre exact est du domaine du secret) de LEDs à « lentilles », permettant de mieux concentrer les flux de lumière, en vue de minimiser d’autant mieux les effets de blooming:

 

Sachant que dans le contexte de ses TV, Sony traite l’Audio de façon spécifique, et la TV Sony 85ZG9 ne déroge pas à cette règle :

 

avec une vue sur la partie connectique de la TV 8K Sony KD-85ZG9 :

 

Analyse et Impressions :

La résolution 8K :

Comme indiqué au tout début de cet article, j’ai eu l’occasion de découvrir la 8K de cette TV Sony 85ZG9 lors des SoundDays ce mi mai à Paris… et j’y ai effectivement été impressionné par les images.

En effet en un mot, comme en cent, pour moi l’expérience 8K, c’est…

eye-opening 😛 …

En effet l’expérience de vision d’images 8K revient à acquérir la possibilité d’ouvrir les yeux sur une nouvelle réalité d’images… comme on peut le voir sur les photos ci-dessus.

Sachant qu’il s’agit de photos prises avec un iPhone X, du BRD UHD du film Blade Runner 2049, qui était en cours de visionnage. On est donc dans le contexte d’une image 8K animée, figée par la photo — mise au point en mode auto — et ici compressée en 2016*1512 points.

Ainsi si dans cette résolution réduite, l’émotion est là, on peut ainsi plus facilement comprendre l’impression que tout ceci peut donner, lorsque adéquatement upscalé en 7680*4320 points.

Alors on ne va pas rentrer dans les détails de l’acuité visuelle moyenne de l’oeil humain.

Toujours est-il qu’il est bon de garder à l’esprit qu’une personne ayant une acuité visuelle de 10/10 est capable de distinguer deux points séparés par une minute d’arc, ce qui correspond à la capacité de pouvoir discriminer 2 points écartés de 0.3 millimètre à une distance de 1 mètre, et 0.6 mm à 2 mètres.

Sachant que dans le cas des 85 pouces avec la résolution 8K (7680*4320 pixels) de la TV Sony 85ZG9, la taille pixel correspond à :

base écran 1880mm / 7680 pixels = 0.245 mm pour 1 pixel.

Maintenant avec une assise positionnée à 2 mètre du Sony 85ZG9 – comme c’était notre cas pendant cet essai – la physiologie de vision d’une personne moyenne – comme évoqué plus haut – ne permet pas de distinguer 2 points écartés de moins de 0.6 mm, et à fortiori lorsque l’objet en question mesure seulement 0.245mm…

… d’où le fait qu’avec cela on pourrait ainsi facilement se dire qu’avec un recul de 2 mètres et avec un écran de 85 pouces, la « simple » résolution UHD_4K est suffisante, puisque avec ce type d’écran, la taille d’un pixel UHD est de @ 0.49 mm (2 * 0.245 mm)… pour 0.6 mm de discrimination à 2m. d’un oeil ayant une vision 10/10.

Ceci veut-il dire qu’en 85 pouces la 8K n’apporte rien par rapport à l’UHD_4K? Non!

Pourquoi? Parce qu’à mes yeux – sur cette taille écran de 85 pouces et recul de 2 m. – si en 8K, les avants-plans peuvent être perçus comme peu différents de ce que l’on peut percevoir en UHD_4K, c’est au niveau des arrières-plans que va se situer la différence.

En effet la base de résolution 8K étant 4 fois plus grande qu’en UHD_4K, les arrières-plans acquièrent ainsi la possibilité d’être d’autant plus définis, soit nativement, soit par traitement d’upscaling.

En termes de photographe, on dirait qu’à paramètres taille écran et recul constants + éventuel processing d’upscaling parfaitement adéquat, la perception de la profondeur de champs est supérieure_meilleure en 8K, qu’en UHD/4K.

Sachant que cet effet de perception sera d’autant plus pertinent, que chaque pixel sera indépendant de son voisin, d’où un très potentiel avantage des technologies de type OLED ou futurs micro-LEDs, ceci par rapport à la technologie du rétro-éclairage LCD, par définition génératrice d’effets de blooming (éclairage d’une zone de pixels)…

… et même si sur la TV LCD 8K Sony 85ZG9, ce potentiel effet négatif a été pris en compte et a somme toute été minimisé par le biais de l’utilisation de la technologie LEDs à lentilles de concentration de lumière.

 

La reproduction image en 8k :

1- reproduction 8K A partir d’une image nativement 8K :

En un mot comme en 100, une image nativement 8K qui est reproduite par la TV Sony 85ZG9 est réellement bluffante de réalisme :

 

C’est BEAU, tout simplement!

 

2- Reproduction 8K A partir d’une image nativement UHD_4K :

Afin de pouvoir être reproduite en 8K, une image nativement UHD_4K, doit être upscalée en 8K… une évidente lapalissade! …

… mais ce qui sous-entend qu’afin d’obtenir le meilleur résultat image possible, le process d’upscaling doit être à la hauteur pour passer d’une image UHD_4K de @ 8 Millions de pixels à une image 8K de @ 33 Millions de pixels, soit un upscaling de @ de 4 fois.

Etant entendu qu’actuellement — et dans l’attente de l’arrivée du HMDI 2.1 — ce processing d’upscaling en 8K peut seulement être interne à une TV 8K. Et c’est donc le cas de la TV Sony 85ZG9.

Maintenant dans le TV Sony 85ZG9 le processeur d’upscaling en 8K Sony X1 Ultimate est-il à la hauteur de sa tâche? Mon clair avis est : oui.

Sachant que je n’ai pris que quelques rares photos de tous les extraits visionnés à partir de BRD UHD… aussi SORRY pour cela.

Sachant que même si les images UHD_4K upscalées en 8K, ne sont subjectivement pas forcément du même niveau que les images nativement 8K, la différence n’est de mon point de vue, pas significative en soi…

… puisqu’au final reproduites en 8K, les images des BRD UHD sont effectivement belles, ceci d’autant plus que les images visionnées nativement en 8K, correspondent à des images de démo, qui ont donc par définition, vocation à être parfaites… ne serait-ce que pour bien démontrer toutes les potentielles capacités technologiques de la reproduction 8K.

 

Le HFR (High Frame Rate) :

Sachant que dans ce contexte de reproduction en 8K de BRD_UHD, nous avons testé le titre Billy Lynn qui est encodé en HFR à 60 i/s.

Dans ce contexte HFR 60 i/s, j’ai trouvé que l’image reproduite par la Sony 85ZG9 était particulièrement belle. Est-ce parce qu’en HFR il n’y a pas d’utilisation d’un quelconque process de fluidification de l’image, comme on le rencontre dans les films standards en 24 i/s?

Ou ceci est-il dû au fait qu’une prise et reproduction images en HFR, est plus « compatible » avec une reproduction 8K, du fait même des détails images bien plus précis en HFR, donc avec des arrières plans d’autant plus nets? Ce qui du point de vue de la caractéristique de base d’une image UHD_4K HFR, se rapproche d’autant plus de la caractéristique de base d’une image 8K?

Difficile à dire sans des tests plus approfondis.

 

Le Dolby Vision :

Bien évidement nous avons également testé le Dolby Vision.

Alors est-ce parce que dans ce contexte DV nous avons rencontré quelques soucis de configurations avec le lecteur BRD UHD Sony UBP-X800M2 qui servait aux démos — voir plus haut les précisions de François_Fafa à ce sujet — ?

Pour ce qui me concerne, je n’ai pas vraiment remarqué d’apports particuliers du DV dans le contexte de la reproduction 8K faite par la TV Sony 85ZG9.

Alors ceci est-il dû au fait qu’avec la Sony 85ZG9, la meilleure option de reproduction DVV s’est avérée être l’option DV « Intense »? Ce que je n’utilise jamais lorsque je regarde du DV…

Ou ceci est-il plus lié au process d’interprétation du DV au sein du lecteur sourcé Sony UBP-X800M2, qui pourrait in fine venir peut-être « perturber » le process d’upscaling en 8K effectué par la Sony 85ZG9?

Difficile à évaluer sans des essais plus approfondis que nous n’avons pas eu le temps d’effectuer.

Toujours est-il que mon avis est que l’on peut faire confiance à Sony… et Dolby, pour faire que tout ceci finisse par rentrer dans l’ordre et que la reproduction DV en 8K arrive finalement à correspondre au standard qui est requis.

 

3- Reproduction 8K A partir d’une image nativement 1080p :

Alors si dans le process de visionnage en 8K d’images nativement UHD_4K, le process d’upscaling est de 4 fois ( 8M pixels -> 33M pixels), dans le cas de visionnage en 8K d’une image 1080p, le process d’upscaling est de @ 16 fois ( 2M pixels -> 33M pixels)…

… et de mon point de vue, dans ce contexte le processeur d’upscaling Sony X1 Ultimate s’en sort très bien.

4- Reproduction 8K A partir d’une image DVD PAL :

Pour la forme nous avons testé 2 DVD PAL (720*576 = 0.4M pixels) sur la Sony 85ZG9.. sachant qu’il s’agit là d’un upscaling de @ 82 fois (0.4M pixels -> 33M pixels)…

… et il n’y a pas de miracle… même si 2 DVD ont été testés :

  1. Abyss, avec un résultat inregardable,
  2. Minuit dans le jardin du Bien et du mal, avec un résultat plus probant qu’avec Abyss, mais ce n’est pas franchement ça…

Très concrètement le processeur d’upscaling Sony X1 Ultimate n’a pas été spécialement optimisé pour passer un DVD au standard Européen PAL en 8K… alors peut-être qu’avec un DVD au standard US NTSC (720 * 480) les choses auraient été meilleures? Peut-être, mais ceci n’a pas été testé.

 

La 8K et le futur avec le HDMI 2.1 :

La TV 8K Sony 85ZG9 est positionnée comme étant HDMI 2.1 « ready ». C’est à dire que ses entrées HDMI actuellement au standard HDMI 2.0 pourront être mise à niveau en HDMI 2.1, lorsque ce standard sera totalement finalisé.

Alors par delà la possibilité d’alimenter la 85ZG9 avec des images nativement 8K issues d’un support qui n’est pas encore bien défini, quelles pourraient être les autres utilisations possibles?

Avoir la possibilité de faire un déport en amont du process d’upscaling en 8K en vue d’avoir la possibilité de pouvoir ainsi encore plus optimiser l’upscaling en 8K, que ce est est dispo en interne.

Ainsi plutôt que d’utiliser le processeur d’upscaling interne Sony X1 Ultimate, on pourrait utiliser des lecteurs BRD UHD plus spécifiquement élaborés afin de directement upsampler en 444 et upscaler en 8K tout contenu BRD ou BRD UHD, voire flux streamé.

De même que l’on pourrait également utiliser des processeurs image externes du type Lumagen.

Sachant que dans tous les cas de reproduction 8K, la synchro dynamique de l’image et du son qui fait partie des specs du HDMI 2.1, sera incontournable lors d’une utilisation en contexte type Home Cinema.

En effet le process d’upscaling image en 8K est par définition variable en fonction du temps de traitement de chaque image en 8K.

Ainsi si le traitement image en 8K est effectué par le diffuseur et que l’audio est pilotée par un processeur Audio externe, il est nécessaire que la synchro image_son demeure la plus cohérente possible, ceci d’autant plus que les temps de traitement image en 8K peuvent potentiellement être plus longs et éventuellement moins temporellement constants qu’en UHD_4K.

D’où un contexte de reproduction 8K où existe une probabilité élevée de potentielles dé-synchro images-son…

… où une compatibilité HDMI 2.1 qui devient plus ou moins incontournable si on souhaite mettre en oeuvre une reproduction 8K, au sein d’une installation Home Cinema, d’autant plus lorsque celle-ci est évoluée.

Tout ce qui m’amène à parler des capacité Audio de la TV Sony 85ZG9.

 

Sony KD-85ZG9, ses capacités audio :

Un peu à l’image des TV OLED Sony, la 85ZG9 est dotée de capacités audio évoluées.

Toutefois et au contraire de ce qui est mis en oeuvre dans le contexte des TV OLED où c’est la dalle en verre elle-même qui vibre, la TV 8K Sony 85ZG9 est dotée de 12 HPs pour les médiums-aigus + 4 HP « subs ».

Bref il y a de quoi faire sachant qu’à l’image du contexte Sony OLEDs, la connectique de la 85ZG9 permet de lui confier spécifiquement la reproduction de la voie Centrale.

Alors nous nous sommes servis du BRD « Legends of Jazz » afin d’effectuer quelques écoutes et mon avis est que le contexte Audio offert par la TV Sony 85ZG9 permet effectivement de se passer d’une barre-son…

… et peut potentiellement remplacer une enceinte centrale… toutefois dans ce dernier cas, il s’agit d’un choix personnel et chacun verra midi à sa porte quant au niveau de qualité qu’il souhaite avoir.

 

Conclusion :

Autant le dire ainsi : oui la reproduction 8K que permet la TV Sony KD-ZG9 m’a vraiment plu.

En effet après les divers (rapides) essais effectués sur ce produit, je suis convaincu du potentiel apport visuel de la 8K.

Maintenant est-ce que je vais sauter le pas et acquérir une TV 8K Sony 85ZG9? Non.

La raison? Un coût du ticket d’entrée, trop élevé…même si in-fine, ce montant est facilement justifiable pour la mise à dispo d’une toute nouvelle technologie de reproduction 8K, d’autant plus qu’à mon avis, la 8K correspond à une technologie à l’avenir plus que prometteur.

Tout ce qui fait que pour tout réel passionné de Belles Images, l’acquisition de la TV 8K Sony KD-ZG9 sera un très réel enchantement… aussi si vous êtes un adepte du continuel « must have » de ce qui – sur le moment – se fait de mieux sur le plan technologique… ce n’est pas la peine d’hésiter.

Hugo S
HCFR – Juin 2019

 

– Lien vers le sujet HCFR dédié au TELEVISEUR SONY : www.homecinema-fr.com/forum/ecrans-uhd-4k/2019-8k-sony-2019-zg9-85-et-98-pouces-t30093052.html

 

 

 

 

Partager :