Test HCFR : Denon AVR-X3600H, processeur HC 11.2 canaux avec 9 amplis intégrés – màj

Test HCFR : Denon AVR-X3600H, processeur HC 11.2 canaux avec 9 amplis intégrés – màj

Les réglages Audio :

* MultEQ XT32 :

Plusieurs modes sont disponibles :

  • Arrêt : calibration désactivée
  • L/R bypass : calibration désactivée uniquement pour les enceintes principales
  • Reference : calibration appliquée
  • Flat : calibration adaptée aux petites pièces ou si l’auditeur se trouve près des enceintes principales

De même que :

 

* Dynamic EQ :

Il s’agit d’une sorte de loudness intelligent qui renforce les graves, les dialogues et les surrounds. Réglage de 0 à +15 dB en 4 paliers.

 

* Dynamic Volume :

Rééquilibre le son en réduisant les écarts.
Réglage possible sur plusieurs niveaux : Arrêt, Light, Medium, Heavy.

 

* Audyssey LFC :

Réduction des basses du caisson de 1 à 7.

 

* Analyse de ces 3 process :

Je ne suis pas fan de ces dispositifs qui visent à dégrader la dynamique du son ou à le transformer. J’entends bien les services que cela peut rendre dans des cas particuliers : caisson qui dérange les voisins, garder une intelligibilité des dialogues à bas volume, garder le même niveau de son perçu entre le film et les pubs…

Cependant, à l’usage, j’ai trouvé le mode « Dynamic EQ » plutôt efficace.

Pour les écoutes HiFi en 2.1, il permet de gagner en spatialisation (hauteur mais surtout largeur), ce qui manquait au 3600H en mode « Reference ». Ma préférence va au mode +10 dB.

Pour les écoutes multicanaux, j’ai constaté qu’à 0 dB, le son est plus rond, plus punchy dans les basses, tout en étant un peu moins vif.

Chacun choisira selon ses goûts.

Autres fonctionnalités :

* EQ cinéma : Marche/Arrêt

Les salles de cinéma sont très amorties, ce qui n’est pas le cas de nos installations domestiques, hors salles dédiées. Ce dispositif permet d’atténuer les aiguës des bandes son multicanaux. C’est une sorte de Re-EQ de la norme THX.

 

* Restorer : arrêt, haut, moyen, bas

Cette fonction permet de reconstituer les détails perdus lors de la compression de certains formats audio (mp3, aac, wma…). Comment reconstituer une partie du son qui n’est pas dans le fichier initial?

Peut-être qu’un jour, on y arrivera avec l’intelligence artificielle…mais en attendant, ce dispositif ne pourra faire que ce qu’il peut, c’est à dire faire ressortir certains détails par le rehaussement de certaines fréquences, notamment les aiguës.

 

* E-ARC :

L’ancien dispositif ARC était rarement fonctionnel, trop d’aléas entre les constructeurs qui respectaient plus ou moins la norme, trop de produits et de marques différents.

Cette fois avec l’E-ARC, on devrait s’affranchir de ces problèmes, à condition que les appareils soient compatibles entre eux.

Ce dispositif s’avère même indispensable pour les TV connectées avec applications intégrées type NETFLIX : cela sera la seule façon d’envoyer les flux audio ultra haute définition de la TV vers l’amplificateur home cinéma (DOLBY ATMOS, DTS-X par exemple).

 

* Dolby Height Virtualisation :

Permet de simuler la présence de deux enceintes hautes, à l’aide des principales, en l’absence d’enceintes hautes/plafond.
Dispositif qui fait son apparition avec un flux audio ATMOS dans le menu Audio/paramètres surround et se nomme : virtualiseur de HP.
J’ai trouvé ce dispositif particulièrement efficace, voire bluffant.
Je recommande son utilisation : il fait gagner de la hauteur au message sonore.

 

Les réglages Video :

Concernant la connectique HDMI, on est sacrément bien servi avec 8 entrées et 3 sorties (1 sortie zone 2 et deux sorties 4K simultanées avec possibilité de désactiver le HDMI2 out).

La norme HDMI n’est pas indiquée dans le manuel de service. Il doit s’agir de la norme HDMI 2.0b avec quelques fonctions supplémentaires.

Sachant que le 3600H est équipé d’une carte HDMI moderne à base de chipsets 10 bits Analog Device ADV7180 avec dispositif anti aliasing et épaulés par un scaler ADV8003 full 12 bits 4:4:4. Ce scaler se charge de la mise à l’échelle des contenus basse et moyenne définition vers la 4K (entrées composantes par exemple).

Si on le souhaite, il peut être désactivé et l’image passe sans aucun traitement vidéo mais on perd l’OSD (l’affichage du niveau sonore en surimpression de la vidéo par exemple) et l’affichage du menu est plus long.

A l’allumage de l’amplificateur HC, j’ai remarqué une précision et une dynamique d’image supérieurs à la moyenne, même scaler désactivé. La fluidité me semble avoir été améliorée.
La carte doit être équipée de dispositifs de reclocking et de nettoyage des signaux HDMI rudement efficaces !

Un mode photo est disponible pour modifier la vidéo (touche option de la télécommande), avec plusieurs réglages : arrêt/standard/vif/streaming/isf day/isf night…

Voici ce que ça donne sur « arrêt », projecteur calibré REC709 :

 

Et voilà en mode « Film » (idem pour les autres…) :

 

Vous constaterez la catastrophe : point blanc et saturations complètement décalés. La luminosité du blanc ne change quasiment pas par contre.

Pour les joueurs, l‘appareil dispose d’une fonctionnalité intéressante : ALLM qui permet de réduire l’input lag (Xbox One par exemple). Il s’agit du mode « jeu » dans le menu vidéo du 3600H.

Le 3600H est doté d’une fonction de synchronisation audio/vidéo automatique HDMI qui a été améliorée. Le réglage manuel est possible par pas de 1 ms. J’ai désactivé cette fonction, elle entraînait un retard de l’audio sur la vidéo. A mon avis, il faut que le diffuseur soit compatible avec cette fonction pour que ça marche.

La fonction « auto rename detection » permet la reconnaissance automatique du périphérique relié par HDMI, à condition qu’il soit assez récent. Par exemple, mon OPPO203 est reconnue directement comme « UDP-203 ».

La norme HDCP passe à la version 2.3 (rétrocompatible 2.2).

Il n’est pas possible de faire évoluer par mise à jour les anciens chipsets HDMI HDCP 2.2 vers le 2.3 qui a plus de clés sécurisées, pas plus que vers la norme HDMI 2.1 qui nécessitera de nouveaux composants électroniques (signaux Ultra HD à 120 Hz voire 8K, ainsi que le support des taux de rafraîchissement variables).

En attendant, le besoin immédiat ne se fait pas vraiment sentir pour la norme HDMI 2.1 : les contenus actuels peinent déjà à atteindre la 4K réels alors pour avoir de la 8K, on peut encore attendre un bon moment…

Astuce : il ne faut pas oublier d’aller dans le menu « Vidéo/Format signal 4K » et sélectionner « Format signal 4K » amélioré pour débrider le chipset HDMI (lecture des 4K à 60HZ sans limitations). Attention, en cas d’écran noir, vos câbles sont en cause.

 

* IMAX Enhanced

Cette certification de certains Bluray UHD nous promet :

  • des images 4K HDR plus claires et plus lumineuses
  • un son tridimensionnel immersif et palpitant au format DTS
  • des images plus grandes, sans bandes noires au-dessus et en-dessous
  • des contenus de qualité remastérisés numériquement selon les critères d’exigence IMAX.

J’ai pu visionner un film certifié. Le contenu IMAX ENHANCED est bien détecté :

 

Lorsque l’on choisit la piste DTS:X (US), apparaissent de nouvelles options dans le menu Audio/paramètre audio :

 

  • IMAX : automatique ou arrêt
  • Réglages audio IMAX : filtre passe-haut, passe-bas, mode subwoofer arrêt/marche

A noter que l’on peut bénéficier de ce process sur une « simple » piste audio DTS. L’image est traitée en amont sur le BLURAY UHD, il n’y a pas de réglages.

 

Bilan :

  • Concernant les images plus grandes, c’est raté avec les bandes noires classiques sur le film testé!
  • Par contre, la précision de l’image est diabolique.
  • Le caisson de basses se fait étonnamment plus discret par rapport aux autres pistes audio (réduction de la dynamique?).
  • La fluidité est sans faille.
  • Les couleurs sont plus saturées que d’habitude en HDR.

A mon avis, on est pas prêt de voir arriver ce type de piste audio en français sur nos BLURAY UHD! Par contre, on bénéficiera quand même d’une image retravaillée « à la sauce IMAX ».

Espérons que ce nouveau traitement audio et vidéo IMAX Enhanced ne tombe pas rapidement aux oubliettes… la certification « Mastered in 4K » de SONY n’avait pas rencontré un vif succès…

les contenus IMAX ENHANCED aujourd’hui disponibles :

https://www.nextgenhometheater.com/imax-enhanced-uhd-blu-ray-movies/

 

L’application mobile « DENON 2016 AVR REMOTE » (testée en v3.3.3)

L’applet permet de contrôler le 3600H sans télécommande, fonctionne de concert avec l’application mobile « HEOS ».

 

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au Denon AVR-X3600H : https://www.homecinema-fr.com/forum/son-audio-amplificateurs-integres-homecinema/2019-2020-denon-avr-x3600h-proc-11-2-ampli-9-canaux-t30102335.html

 

 

 

Partager :