Test HCFR des Meze Audio RAI PENTA, écouteurs intra-auriculaires

Test HCFR des Meze Audio RAI PENTA, écouteurs intra-auriculaires

Le confort lors de l’utilisation

 

Point de départ de toute écoute, le confort du casque ou des intra-auriculaires. Meze Audio nous livre les RAI PENTA avec un petit panel d’embouts qui devrait arriver à vous satisfaire. Parmi les quatre paires d’embouts traditionnels, les trois paires de double bride et la paire en mousse à mémoire de forme vous trouverez certainement ce qui vous convient le mieux. Si ce n’était pas le cas de nombreux accessoiristes (Comply Foam, Dekoni Audio, etc.) proposent des embouts compatibles, si vous connaissez ceux qui vous conviennent alors la manoeuvre sera simple.

Pour ma part je n’ai pas eu de problème de confort et j’ai trouvé rapidement les embouts qui me conviennent. D’ailleurs il y en a plusieurs, mousse à mémoire de forme comprise.

C’est une bonne chose car les embouts ont aussi une action sur la variante des écoutes. Cela va jouer sur la réponse en fréquence perçue, il y a donc une inflexion qui touche à la coloration musicale. L’ouverture de la scène sonore est également impactée. Le choix des embouts est donc une phase à ne pas négliger qui doit tenir compte des effets directs, effets qui se doivent de correspondre à vos attentes.

Les embouts sont des éléments amovibles qui peuvent faire appel à un prestataire tierce, le confort impliqué est donc totalement modulaire. Le véritable élément à considérer est lié à la forme ergonomique des RAI PENTA. Etudiés pour tenir parfaitement dans le lobe, usinés à partir d’aluminium CNC avec un surfaçage légèrement sablé/poreux avec un effet visuel satiné, le contact est franchement très agréable. Les écouteurs tiennent parfaitement dans l’oreille et finalement le passage du câble par dessus l’hélix n’est pas obligatoire bien qu’il soit conseillé afin d’éviter une accidentelle chute des écouteurs.

Les RAI PENTA ne bougent absolument pas même lorsqu’on est en mouvement. Ces écouteurs ne sont pas conçus pour un usage sportif évidemment, mais ils pourront vous accompagner durant les balades. Il faut bien reconnaître que le travail de Meze Audio est exemplaire une nouvelle fois. La marque annonce avoir travailler la conception afin de proposer le meilleur confort possible, ils ont réussi leur coup !

 

Les Ecoutes

 

Choisir les bons embouts c’est s’aventurer sur de belles et longues écoutes …

Les RAI PENTA disposent de qualités intrinsèques évidentes, vous pouvez vous attendre à écouter votre musique dans les meilleures conditions possibles et en profiter partout y compris à domicile car ces écouteurs sonnent à l’image des meilleurs casques audio du marché. Il ne faudrait pas s’en priver !

Les graves : la membrane dynamique joue son rôle ! Les graves sont restitués avec une force maîtrisée tout en justesse. Rien ne traîne ou couvre le reste du spectre. Les mesures avaient déjà indiqué la performance exemplaire des RAI PENTA dont la philosophie se rapproche effectivement de l’Empyrean.

Le choix des embouts aura une incidence capitale sur ce registre. La taille d’embout va avoir une incidence directe sur le rendu, ce qui a été vu à la mesure se vérifie durant les écoutes. L’embout classique XL et les deux plus gros à double bride affichent une réduction des graves sur le banc de mesure qui correspond à une taille d’oreille standard. Ayant cette morphologie, j’ai constaté cette atténuation à l’écoute. Il est évident que les embouts de fort diamètres correspondront aux oreilles également généreusement proportionnées. L’embout en mousse à mémoire de forme flatte le grave en atténuant le reste du registre. En effet, à l’écoute l’audition tend à niveler les fréquences, une atténuation va engendrer une hausse en contrepartie car le niveau d’écoute global est constant et équivalent.

La qualité de reproduction des percussions des plus lourdes aux plus discrètes se fait d’une main de maître. Des graves tout en puissance dans le sens tenue et assise. La dynamique exemplaire des RAI PENTA se fait sentir déjà au bas du spectre.

Les médiums : Soutenus par une des paires des armatures équilibrées positionnées sur un des deux conduits de petite taille, les médiums sont reproduits sur une section dédiée. Comme les deux autres groupes de transducteurs. Le dispositif dédié et à filtrage acoustique dévoile un potentiel frisant la perfection. Ainsi les voix sont parfaitement reproduites, tout comme les instruments à corde. Avec les RAI PENTA, ni chaleur artificielle, ni froideur et encore moins la perception de la moindre distorsion. La reproduction est axée sur une neutralité visant une reproduction exacte et vraie de l’enregistrement. Nos mesures indiquaient déjà des indices sur la tonalité des RAI PENTA. Toutefois neutralité ne rime pas ici avec ennuis ou passivité. Les écoutes le démontrent avec franchise, l’effet est immédiat : ces écouteurs sonnent avec brio. Les RAI PENTA soutiennent un rythme percutant et dynamique. Pas d’excès ni de manque, l’équilibre obtenu par l’ensemble du dispositif sonore s’affirme sur des morceaux plus complexes et d’autres purement instrumentaux avec un minima ou sans apport numérique.

Sans forme de complexe, les RAI PENTA jouent aussi dans la cour de l’électro et du rock, délivrant ce qu’il faut de soutien rythmique. La neutralité à du bon, ainsi ces écouteurs se montrent très polyvalents et s’imposent sur tous les registres musicaux. Peut-être que dans une certaine mesure des audiophiles leurs préféreront des écouteurs plus typés ou engagés dans un genre musical précis. Néanmoins les RAI PENTA tablent sur la sécurité d’écoute, pas de coloration c’est l’assurance de satisfaire le plus grand nombre et de respecter le travail artistique des enregistrements.

Les aigus : D’une précision ciselée, les RAI PENTA dévoilent une dynamique d’exception, bien entendu les armatures équilibrées y sont pour beaucoup. La conception des RAI PENTA affiche décidément une performance de très haut niveau dans la reproduction du spectre. Equilibré et remarquablement linéaire sur son ensemble (à condition d’utiliser l’embout adapté à la morphologie), les aigus bien que subissant les instabilités inévitables pour tout casque ou écouteur, présentent une régularité pondérée de bonne facture. La courbe moyenne des 94 dB bien positionnée confirme l’équilibre du haut du spectre perçu aux écoutes.

Les détails à l’écoute sont saisissants et avec un tel équilibre il est possible de monter haut le volume d’écoute sans générer de gène auditive ni de fatigue au fil du temps. Une autre performance qui rappelle inévitablement celle de l’Empyrean.

La cohérence tonale : La séparation des trois moteurs de son qui équipent ces écouteurs permet de conserver un équilibre tonal magistral. Avec les RAI PENTA, le registre est reproduit avec une fluidité exemplaire et une équivalence énergétique presque parfaite qui ne sera pas entachée par les embouts disponibles. Certes une certaine variante sera imposée par le choix de l’embout, mais sans inflexion bouleversante sujette au rejet de l’auditeur. Sauf taille inadaptée à la morphologie, ce qui parait logique.

Cet équilibre affirmé permet d’atteindre une juste reproduction de la musique et des vocalises sans imposer de parti pris ou de coloration. L’excellent appairage des écouteurs joue ici un rôle déterminant qui sera aussi très important concernant l’image sonore et la spatialisation. Vu le niveau de gamme des RAI PENTA nous sommes en droit de nous attendre à une telle performance. Cependant d’autres produits visent une conception moins complexe et ainsi le challenge est plus simple à remporter. Face au RAI PENTA une concurrence peut proposer des produits encore plus complexes : la course au nombre d’armature équilibrée me semble devenir un argument plus marketing d’autre chose. Meze Audio opte pour une conception certes complexe et elle-même significative d’un point de vue communication mais dont les objectifs technique et la déclinaison est logique. D’ailleurs le résultat est là, mesuré et confirmé à l’écoute. Pourquoi faire plus compliqué alors que la formule, ici, employée est déjà excellente ?

Sur le réalisme et l’équilibre, les RAI PENTA atteignent leurs objectifs. A nouveau, c’est la cohérence tonale remarquable qui définissent ces écouteurs.

L’image sonore : La cohérence est donc parfaitement reproduite sur tous les types d’enregistrements. Il est à noter qu’il sera impératif de nettoyer les RAI PENTA. En effet durant les premières écoutes et les mesures j’ai noté un déséquilibre entre l’écouteur de gauche et l’écouteur de droite. Après un rapide nettoyage à l’aide de l’outil fourni avec les RAI PENTA tout est rentré dans l’ordre à l’écoute et à la mesure. La conception complexe de ces écouteurs procurent des performances de tout première ordre, mais en contrepartie une sensibilité de fonctionnement et une exactitude liée à leur entretien régulier.

Fermons cette parenthèse afin de revenir sur la scène sonore. Celle-ci est aérée et ample, du fait les instruments se détachent et jouent sur une intelligibilité réaliste et parfaitement reproduite. La cohérence spatiale permet un juste positionnement des éléments, instruments et interprètes. C’est le mixage qui deviendra déterminant quant à juste reproduction stéréophonique et non une inflexion artificielle de l’appareillage d’écoute. Ce défaut est certes rare sur des casques et encore plus avec des écouteurs. Toutefois il n’est pas si évident de développer des intra-auriculaires capables de reproduire la cohérence de la scène sonore avec en prime une ampleur confortable et une ouverte vers une perception tridimensionnelle.

La spatialisation : Est une analyse en continuité de la scène sonore, cet élément complète l’expérience immersive. Les RAI PENTA sont des intra-auriculaires et il ne faudra pas s’attendre à une performance égale à un système d’enceinte. Néanmoins la performance est tout ce qu’il y a de plus remarquable car les RAI PENTA sont au niveau d’un casque big size et même de certaines références ouvertes. D’ailleurs il se pourrait que ces écouteurs fassent mieux que certains modèles pourtant reconnus dans ce domaine.

L’intervention des embouts à double bride peut alors jouer un rôle déterminant. En effet ces embouts ont comme avantage d’accroître l’amplitude spatiale et ainsi d’ouvrir davantage la scène sonore non seulement en largueur mais aussi en profondeur. L’écoute devient plus holographique et gagne en relief.

 

– Lien vers le sujet HCFR dédié des écouteurs meze Audio rai penta : HTTPS://WWW.HOMECINEMA-FR.COM/FORUM/CASQUES-HAUTE-FIDELITE/MEZE-AUDIO-T30094279.HTML

 

 

 

Partager :