Test HCFR du JVC DLA-N5, projecteur 4K

Test HCFR du JVC DLA-N5, projecteur 4K

Compte-rendu de Laurent_lolo77

Tout d’abord je tiens à remercier l’Association des Membres  HCFR pour cette opportunité de passer un peu de temps avec le N5 et tout spécialement à Lukyfish d’avoir pris du temps pour moi pendant le WE. En effet, je suis intégrateur en région parisienne et je n’avais pu aller à la journée de présentation pro organisée comme avant chaque lancement par JVC. J’avais donc découvert la gamme au salon à Paris en fin d’année dernière et j’avais été partagé entre des images magnifiques et des choses plus moyennes.

Pour dire clairement les choses, j’ai toujours été « pro JVC » en vidéoprojecteur depuis l’utilisation d’un projecteur de la gamme pro : un G150 avec lampe Xenium, un 4/3 que j’utilisais avec une lentille Panamorph, un PCHC/DScaler…  Ensuite je suis passé sur les Dila HD1, HD100, HD750, X500… J’ai toujours aimé les noirs pour moi inégalés et le contraste intra image. Malgré mon statut je n’ai jamais été de ceux qui sautent sur toutes les nouveautés (il en faut), préférant laisser passer plusieurs générations pour mieux sentir le GAP. Il faut dire aussi, que je suis plus HiFi que HC, malgré un écran CinémaScope de 4m de base.

Mais les sollicitations clients autour du 4K et de l’HDR m’obligent à m’intéresser à l’offre actuelle de JVC et SONY notamment. Cette après-midi tombait donc à pic pour me faire un avis plus objectif. Saluons au passage une salle entièrement DIY, passée en Atmos avec un rendu sonore plutôt sympa.

Il semble que Luc ait fait avant mon arrivée un étalonnage automatique qui le satisfaisait moins que le travail de calibration effectué précédemment par ses soins. Mais spontanément, l’image ne m’a pas choqué, bien au contraire.

Sur quelques films en 4K, Xmen, Oblivion, Un jour sur terre (Planet Earth 2), les couleurs sont sublimes, le rendu est très naturel, toujours ce côté cinéma que j’aime chez JVC. L’image ne manque pas de piqué pour autant.

La luminosité sur l’écran (+/- 3m je crois) de Luc est très bonne, assez pêchue même. Sans comparaison A/B, elle me semble très supérieure au Sony 270. A moins d’avoir un écran Daylight, le gap est assez important sur ce que j’ai pu voir par ailleurs.

Pas remarqué de problème de fluidité. Le contraste me semble bien, même si peut-être inférieur à l’ancienne gamme. Je serais curieux de voir le N7 pour mesurer la différence. L’important c’est que JVC garde sa capacité reconnue dans la qualité des noirs. En cela je suis quand même rassuré.

L’objectif en verre me semble d’excellente qualité, je regrette juste la disparition de la trappe de protection devant après la séance (mais cela ne date pas de cette série). Je ne me souviens plus si Luc avait activé le Clear Motion Drive censé apporté plus de fluidité.

Dans les points négatifs, le 1er qui me touche directement est le changement de format du projecteur. Jamais je ne pourrais le faire rentrer dans ma niche. Cela veut dire des travaux de plâtrier, peinture… et de la poussière dans la salle… Bref il faudra se faire une raison.

Cela posera également problèmes à certains clients qui n’auraient pas opté pour une pose suspendue et qui voudraient monter en gamme ou toucher à la 4K avec une résolution native.

Le deuxième point se situe sur la lecture de DVD. Luc a gentiment accepté de passer quelques vieux films (que je ne connaissais pas). Hélas pour 3 sur 4, j’ai trouvé beaucoup de bruit (neige) et une image un peu floue qui me fait craindre les réactions déçues de certains clients. Ca ne donne franchement pas envie d’aller au bout du film. Alors c’est vrai vous allez dire que ces projecteurs sont faits pour de la 4K et le font magnifiquement bien, mais la personne qui dispose d’un stock de DVDs ou est amateur de vieux films (et j’en ai plusieurs comme clients), j’ai comme un doute. Ceci est à confirmer avec d’autres possesseurs de JVC série N et SONY de dernière génération pour voir si le problème est le même. Ou si c’est un problème de jeunesse, un soucis de firmware qui peut être amélioré… ?

Ainsi et pour conclure, in fine, le résultat de cette projection JVC DLA-N5 est globalement très positif dès lors que l’on se borne à du 2K ou 4K.

Laurent_lolo77
HCFR – Mars 2019

 

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au projecteur JVC DLA-N5 : https://www.homecinema-fr.com/forum/projecteurs-uhd-4k/jvc-dla-n5-et-dla-n7-proj-4k-natifs-article-hcfr-post-1-t30089794.html 

 

 

 

Partager :