Test HCFR du Panasonic DP-UB9000, lecteur Bluray UHD

Test HCFR du Panasonic DP-UB9000, lecteur Bluray UHD

Compte-rendu de Dominique_domin

 

Suite à l’invitation de Mirak pour son test de la Panasonic 9000, j’ai pu découvrir son installation une demi-heure avant les autres (Mirak forcément, mais aussi MichelM et Mariemag) afin de voir comment elle sonne.

Accuphase E-260 / BW HTM4 D2 + DB1 = très beau mariage avec des basses abyssales grâce au caisson.

L’objet de ma venue était de donner mon avis sur le DAC de la Panasonic en analogique.

Pour se faire, on a décidé de la comparer à une concurrente directe, l’Oppo 205. Les deux ont été branchées en RCA sur l’Accuphase, enceintes en 2.1.

Afin de mieux comparer, chacune des platines avait le même disque à l’intérieur (comparaison instantanée)

Premier écueil à régler, le réglage des niveaux de sorties : en effet l’Oppo était légèrement plus forte que la Panasonic, ce qui l’avantageait. On a sorti le sonomètre de Rew, et une plage de 15 secondes a été utilisée pour repérer le niveau max de l’extrait. Il y avait un écart de 0,6 dB en faveur de l’Oppo.

On a utilisé la sortie variable pour réduire cette écart à 0,1 dB (tolérance du sonomètre de toute façon).

Deux disques ont été utilisés : un de piano (Danses hongroises de Brahms au piano à quatre mains par Steven et Stijn Kolacny – Sacd – piste cd uniquement utilisée – plage 1 – Allegro molto) et l’autre de batterie et chant (Vincent Bidal Trio “Nouvelle Vie” de chez Passavant Music – plage 1 Nouvelle Vie (piano et percussions) – plage 2 Quel Temps (batterie) – plage 10 Juste un instant (chant)).

Mirak officiait avec les télécommandes. Deux méthodes utilisées : soit les deux disques en même temps et commutation des platines soit un décalage de 5 secondes entre les disques et donc le même extrait écouté 2 fois d’affilé (extrait de 10 secondes max).

Pour ma part, sur la bonne heure de test, impossible de distinguer les deux platines, que ce soit en timbre, en dynamique, en image stéréo ou quoique se soit.

Éventuellement, lors de la commutation, je me disais celle-ci est plus/moins forte que l’autre (sur les boucles), mais une seconde plus tard, je retrouvais le même pic avec la même amplitude. Et la différence de niveau était aléatoire : tantôt l’Oppo, tantôt la Panasonic.

Sur les disques lus en même temps, si la commutation avait lieu sur un passage continu, impossible de savoir qu’on avait commuté, à part le clac du relais.

Bref, au final, aucune différence sur ces platines en analogique pour ma part.

Après, on a fait un petit test vidéo sur Skyfall en Bluray, scène du musée avec Q (en 1080p).

Alors là, écart nettement plus conséquent entre les platines : la Panasonic fait ressortir les détails de façon beaucoup plus nette (pores de la peau, cheveux, textures du cuir).

Augmenter la netteté de l’Oppo 205 n’a aucun effet, alors que monter celle de la Panasonic durcit encore plus l’image. On dirait que la Panasonic a un mCable ou un Darbee intégré.

Si on aime une image douce, Oppo, mais si on aime une image ciselée, Panasonic (ou Oppo avec complément).

 

Dominique_domin
HCFR – Novembre 2018

 

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au lecteur Panasonic DP-UB9000 : http://www.homecinema-fr.com/forum/lecteurs-uhd-blu-ray/panasonic-dp-ub9000-dolby-vision-hdr10-index-post-1-t30085982.html

 

 

Partager :