Test HCFR du Trinnov Altitude 16, pré-ampli_processeur audio 16 canaux

Test HCFR du Trinnov Altitude 16, pré-ampli_processeur audio 16 canaux

Compte-rendu d’utilisateur de Pascal_pasender

 

Introduction

Dans le cadre de cette évaluation du Trinnov Altitude 16 reçu en test par l’Association HCFR, je suis donc le 2 ème testeur.

Le but étant de valider ce matériel dans des conditions variées, je remplis dans mon cas la case « Salle dédiée de poche ».

En effet ma pièce dédiée fait 15 m2, c’est une chambre convertie à cet usage. Le sol est en parquet avec tapis, tous les murs avec de rideaux épais, et le plafond avec des dalles acoustiques. Le rendu final est relativement mat, d’ailleurs après calibration le Trinnov affiche une valeur de réverbération RT60 de 0,23, qui est en effet assez bas et qui me permet au passage de valider cette valeur (identique à la valeur théorique précalculée)

Dans cette pièce, il y a juste la place pour 2 positions d’écoutes, sur un canapé placé aux 2/3 de la longueur de la pièce (pas de proximité avec le mur arrière).

En temps normal le traitement audio est réalisé par un intégré Marantz 7009 épaulé par des amplis externes, avec donc une calibration Audissey MultEQ XT32.

La configuration des enceintes est en 9.2.4, avec plus de détails seront fournis plus bas dans l’article.

Dans le cas de ce test HCFR chez moi, Christophe M. de Trinnov était présent pour aider à toute la phase d’installation, configuration, optimisation, aussi merci à Trinnov pour ce support.

 

Installation initiale

Recâbler les 15 canaux vers tous les amplis, avec en plus toutes les sources, est en fait la partie la plus longue et la plus fastidieuse de toute l’installation.

Le fatras de câbles XLR résultant est assez impressionnant vu que j’ai peu d’espace derrière mon meuble Hifi. Aussi ne faut-il pas oublier ce point pour les éventuels acheteurs.

On passe au démarrage initial, rien de spécifique a noter, tout reste très silencieux, le ventilateur ne c’est d’ailleurs jamais déclenché à ma connaissance, ou alors il est inaudible.

L’écran et le menu intégré sont très limités, il est obligatoire de se connecter a distance (PC, téléphone, tablette) pour procéder aux réglages.

Dans mon cas c’est un PC portable qui a été utilisé.

Sur l’Altitude 16 et a la différence du 32 le Wifi est une option, et le modèle d’essai en étant dépourvu nous l’avons connecté au réseau domestique via de l’Ethernet filaire CPL. Aucun souci ensuite pour se connecter avec un client VNC qui permet de répliquer l’affichage PC du Trinnov sur le portable et qui permet d’avoir accès aux nombreux et très riches écrans de paramétrage et de monitoring.

Pour la configuration de base, on peut partir d’un cas standard (dans mon cas 9.1.4 Atmos) et ensuite modifier ce qui est nécessaire pour l’affectation des canaux (dans mon cas ajout d’un caisson pour passer au 9.2.4, puis réaffectation des canaux Atmos hauts (TF+TR par défaut, FH+TR chez moi)).

Je suis donc au final sur une utilisation de 15 canaux.

 

3D Audio & Upmixing

Le Trinnov sait bien sûr gérer les 3 formats principaux :

  • Auro : Mon positionnement d’enceintes ne supporte pas ce format, donc je ne l’ai pas du tout testé.
  • DTS : Notre modèle d’essai avait une version Beta du format DTS:X Pro, qui permet d’utiliser tout le potentiel des 16 canaux, que ce soit en natif (a vérifier selon les sources) ou en upmixing.
  • Dolby : Atmos supporte 34 canaux depuis son introduction, aucun souci a ce niveau. La seule limite dans mon contexte c’est que l’upmixer Dolby Surround ne supporte pas les Wides. On peut contourner cette limite sur le Trinnov en assignant manuellement au canal Wide une position Atmos adjacente (au lieu de 60° les wides sont donc a 45° ou 75°, chez moi on a choisi 75° car mes enceintes sont physiquement a 65°. De plus cette position peut être normalisée grâce a la fonction 3D-remapping, a voir plus bas)

 

Calibration

Avant la calibration proprement dite, l’installateur positionne très précisément le micro 4 capsules et au passage il s’agit d’une très belle fabrication, je ne connais pas les spécifications mais a priori ça doit être du haut de gamme très précis …

Relativement au branchement initial, la phase de calibration va très vite, bien plus vite aussi que la calibration Audyssey, juste un « Pouet-Pouet » sur chaque canal et en 2 minutes on a créé un point de mesure pour les 15 canaux.

Un premier passage est fait pour détecter la position des enceintes, ce qui chez moi donne le résultat suivant :

 

 

On peut bien sûr créer autant de points de mesures que désiré mais dans ma salle on en est resté à deux, le conseil de Trinnov étant « un point de mesure par position d’écoute».

Les résultats mesurés peuvent ensuite être affichés de façon très complète, on peut décider d’afficher ensemble les canaux de son choix, choisir d’afficher la Avant / Après / Filtre de la calibration, et on peut décider de quoi afficher (Amplitude / Phase / Group Delay / Impulse ).

Pour exemple la réponse comparée de mes 5 enceintes frontales après calibration :

 

Ensuite on peut créer autant de profils que voulu, chacun pouvant reprendre X points de mesures ainsi que tous les autres réglages.

Dans mon cas de figure 2 profils, le premier « Solo » avec juste le point de mesure 1 et le second « Duo » avec les 2 points de mesure.

On peut aussi choisir le poids affecté à chaque point de mesure, pour le test j’ai ainsi choisi une pondération spécifique 70/30 pour le profil Duo, mes oreilles étant plus importantes que celles de l’«invité » 😀

A l’usage on peut bien sur changer de profil à tout moment suivant la situation (X auditeurs, profil « HiFi », …)

 

Bass Management

La première spécificité de mon test est la petite sale, la deuxième est le Bass Management très avancé.

Vu que j’ai été le seul testeur a pouvoir affecter 2 caissons a 2 canaux j’ai pu aller plus loin dans les réglages que mes confrères.

Pour être complet mes deux caissons sont un Klipsch R115 pour l’avant (HP de 38 cm, 800W) et un Sydney AR12 pour l’arrière de la salle (HP de 30 cm, 200W)

Voici sous forme de liste tous les points testés :

1- Possibilité de renvoyer le signal filtré vers le ou les canaux de son choix :

    • Mes Atmos hautes sont limitées a 120 Hz. Sur le conseil du technicien Trinnov nous avons renvoyé le signal filtré non pas vers les caissons mais vers les enceintes principales les plus proches. Donc renvoi des basses des Front Height (FH) vers les enceintes frontales principales et renvoi des basses des Top Rear (TR) vers les Surrounds Backs. Ce signal est lui-même susceptible d’être finalement dirigé vers un ou des caissons (voir points ci-dessous).
    • Mes 2 caissons étant positionnés respectivement a l’avant et a l’arrière de la salle, on a du coup configuré le système de la façon suivante :
      1. Enceintes frontales + wides + centrale vers le caisson avant, coupure à 60 Hz (colonnes et centrale 3 voies). Le signal sous 60 Hz des FH se retrouve aussi dans ce filtre.
      2. Enceintes surrounds et surround backs vers le caisson arrière, coupure à 80 Hz (bibliothèques monopoles). Le signal sous 80 Hz des TR se retrouve aussi dans ce filtre.
    • Pour le canal LFE, même technique, on peut librement l’envoyer vers le.s cana.l.ux de son choix. Dans mon cas on est resté sur une solution simple, en le dirigeant vers les 2 caissons.

2- Possibilité de paramétrer chaque filtre a l’infini, que ce soit son type, sa pente et même une plage de fréquence de recouvrement si le besoin s’en fait sentir.

3- Bien sûr possibilité de régler tout cela par profil(s), par exemple pour faire un profil spécifique sans caisson ou avec des réglages spécifiques pour une utilisation « HiFi » ou bien une utilisation « night mode »…

… une exceptionnelle souplesse de configuration et réglages selon ses propres nécessités ou envies.

3D Remapping

Pour rappel cette fonction permet de replacer correctement dans l’espace une installation d’enceintes non optimale, voire une barre-son, en fonction de la position de l’auditeur et de la position des enceintes.

Dans mon cas ma position principale est décalée de 5 a 10°, donc avec le remapping activé le processeur pivote l’ensemble de la scène sonore pour que je reste dans l’axe. Par exemple, en envoyant un bruit rose a la position théorique « surround », le signal va se retrouver mixé entre la surround et la surround back pour que je l’entende venir de la position « surround » théorique malgré que je sois décalé. Durant ce test sur bruit rose et en se concentrant on peut en effet sentir la différence, mais dans mon cas en usage réel impossible de ressentir une différence.

L’effet dépend bien sur des positions réelles de chaque salle et cette fonction peut être très utile je pense si on a des enceintes placées assez loin de leur position idéale …

Bien sûr cette fonction peut être activée ou stoppée à tout moment.

Avec les écoutes en page suivante.

 

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au processeur Trinnov Altitude 16 : https://www.homecinema-fr.com/forum/son-audio-preamplificateurs-decodeurs-homecinema/trinnov-altitude-16-proc-16-canaux-test-hcfr-en-cours-t30094625.html

 

 

 

Partager :