Test HCFR du Trinnov Altitude 16, pré-ampli_processeur audio 16 canaux

Test HCFR du Trinnov Altitude 16, pré-ampli_processeur audio 16 canaux

Compte-rendu de Cyrille_roseaux

 

Introduction :

Tout D’abord je remercie grandement l’Association HCFR de m’avoir permis le test de ce Trinnov Altitude 16 ainsi que la gentillesse de Christophe M. et d’Antonine G. de chez Trinnov pour leurs explications et leur temps et le prêt complémentaire d’un ampli Trinnov Amplitude 8m.

Merci aussi à Ronan d’Elecson KLS pour son prêt d’un ampli destiné à compléter mon contexte bi amplification. J’ai été surpris par les nombreux commentaires et attentes suscités par cet Altitude 16 sur le forum HCFR au regard des coûts et de la cible de clients présumés. Cela rend donc ce CR à 3 points de vues d’autant plus intéressant et pertinent.

 

postulat initial concernant le local :

L’idée de ce test était de montrer comment l’Altitude 16 pouvait se comporter et apporter ses améliorations dans un contexte d’appartement que l’on peut ouvertement qualifier de non adapté : grand salon (43m2), nombreuses vitres, peu de surfaces absordantes (hormis une bibliothèque).

Si à mon sens dans une salle dédiée (semi-dédiée) le Trinnov apporte certainement des choses, je me dis que dans mon contexte, la marge doit être autrement plus qualitative au regard de la somme des corrections à apporter. Ce qui est à espérer car le Trinnov Altitude 16 a un ticket d’entrée assez onéreux.

Hugo m’avait aussi suggéré que l’on fasse cela dans un contexte de bi-amplification de la scène frontale.

Ravi de cette proposition j’en ai été quitte au prix de d’une très longue séance de modification de mes câbles et branchements! On n’a rien sans rien.

En outre il s’agissait aussi de voir la pertinence que représente l’Altitude16 pour des personnes désireuses de franchir le pas potentiellement et qui escompteraient à l’avenir opter pour de l’Atmos. J’aurais tendance à dire qu’en ville la norme serait du 5.1 ou 7.1, aussi le contexte qui est le mien me semble correspondre à une majorité de cas/configurations (hors bi amplification).

 

Environnement :

a- Vision d’ensemble

Sans pour autant savoir si cela est pertinent ou non au regard de cet écrit, voici une / deux photos de la pièce et un bref descriptif de mon installation.

En emménageant j’ai pu me permettre (avec l’accord de ma femme) quelques fantaisies types encastrement de mes câbles, lignes dédiés (avec câblage in-wall Gigawatt) et être dans une configuration 7.1, écran projection pour peu que cela soit assez discret…

Malheureusement ayant vendu mon vidéoprojecteur il y a un an, je n’ai donc pas pu apprécier le Trinnov avec une  grande image (base 3,05m). La pièce principale mesure environ 9m de long et 4m de large. Elle est ouverte aussi sur la cuisine.

Avec ci-dessous deux vues depuis l’arrière de mon salon

 

Et une vue depuis l’avant de cette même pièce :

b- Le Matériel :

Alors voici avec quoi le Trinnov était mis en œuvre :

 

Enceintes :
  • – (F,R) pioneer TAD S1ex
  • – Centrale pioneer TAD S8ex

Les voix L,R et C sont bi amplifiables et forment un ensemble cohérent donc dans le rendu.

– Surround (LS,RS,SBL et SBR) : Magnat Edelstein. Des enceintes surprenantes, un rendu très détaillé mais pas agressif. Autre point non négligeable, leur faible gabarit et une livrée blanche discrète pour une esthétique plaisante et sobre.

– Caisson : B&W ASW750, un caisson qui s’exprime parfaitement dans mon espace et que j’avais à l’époque pris pour sa polyvalence Hifi/HC, 1000W et qui descend très bas. Inutile de dire qu’en appartement je ne peux que rarement le pousser dans ses retranchements ! Il est découplé du sol par 3 aktyna dynaris.

– Antimode 8033s (qui a été mis pour l’occasion en mode Bypass dans un premier temps puis purement retiré après).

 

Câblage :

Pour les surround, il s’agit de gros cables oelbach 6mm2 Cuivre/Argent.

Scène frontale : initialement en Audio sensibility Statement (bicablâge) j’ai du pour l’occasion de la bi-amplification modifier cela et utiliser mes anciens câbles Choseal CSP 3018 (5m) au rendu un peu différent.

 

Sources :

Oppo 203 modifié JCGB (cf topic tweaks hcfr) et modifié sur ses sorties analogiques par JCGB et aussi par James Soh  de chez Mysoundaffairs (Singapour)

Oppo HA1 audiocom

Oppo Sonica Dac (pas encore modifié).

 

Diffuseur :

Oled LG EF950 (65’’)

 

Amplification :

Intégré Pioneer VSA AX10Ais (mais qui sera remplacé par un bloc trinnov AVM8) que j’utilise avec ses entrées 7.1 analogiques.

Deux blocs mono DIY assez HDG fait par alexsan en class D et dont le rendu n’avait rien à envier à mon précédent intégré 3Dlab millenium-mk2.

 

La configuration avec les Trinnov :

Dans le contexte bi-amplification il a été préférable sur proposition de Trinnov d’adjoindre leur bloc 8 canaux (ClassD) avm8. Mes blocs mono on donc été réaffectés à l’amplification des hautes et basses fréquences de ma centrale.

L’altitude 16 servait aussi de switch HDMI. L’Oppo 203 est relié par un câble HDMI Monster Black Platinium en 3m, et en l’absence de projecteur l’Altitude 16 était relié à mon Oled LG par un câble optique (hdmi 2.1) Mushou de 2m.

A ce titre le Trinnov s’est avéré transparent dans le rendu vidéo, et compatible en UHD/HDR.

Le caisson est relié au Trinnov par un cable LFE monster M1000 de 5m.

Ainsi à la différence de Pascal_pasender et Hugo_Hugo S ma configuration a été du full Trinnov. Parmi donc les 16 canaux du Trinnov altitude 16, 11 étaient mobilisés en tout.

Pour la partie HiFi, mon Sonica Dac est relié en RCA à mon préampli dac   Oppo HA1 lui même relié en XLR à l’Altitude 16.

Précisions : Du fait de certains de ces changements en termes d’amplification mes références d’écoutes et de rendu ont été modifiées. Je reviendrai plus tard sur ce point.

 

Avec deux photos du matériel une fois installé (ce qui a pris une bonne moitié de matinée (branchements, tests…) et divers essais de configurations :

 

Mise en œuvre

Je tiens à préciser avant toute chose que je ne suis pas un spécialiste ni de l’acoustique, ni de la calibration.

J’ai donc essayé de glaner le plus d’informations possible, de comprendre le fonctionnement de l’appareil et de son étendu. Je dois avouer avoir été très impressionné par la somme des possibilités et configurations possibles.

On sent là l’expérience et tout savoir faire de la marque, le software semble maîtrisé et abouti. L’interface et son rendu en phase avec la gamme et les prétentions du produit. Ce que conforte aussi le mode d’emploi élégant, en couleur et conséquent. J’attache pour ma part une importance à ces impressions.

 

Calibration :

Cela s’est fait en plusieurs étapes. Tout d’abord la vérification du nombre d’enceintes et de leur bonne mise en phase. Il a fallu aussi préciser la bi amplification des voix L, R et C.

Nous avons ensuite décidé de faire deux preset: HC et HiFi stéréo

En effet, si j’apprécie le home cinéma (tous genres y compris des films anciens à la bande son peu démonstrative) j’écoute davantage de musique. Aussi, avais-je la curiosité de tester les capacités du Trinnov en HiFi stéréo.

Dans mon esprit, la somme engagée pour cet Altitude16 doit aussi permettre une amélioration de ma scène stéréo.

Si cet appareil s’avérait être performant dans ces deux domaines et dans mon contexte…il constituerait alors un must have pouvant simplifier grandement mon installation sans renier sur la qualité. J’aborderai cela dans mes conclusions.

Pour le preset HC nous avons fait trois calibrations à partir de 3 positions d’écoutes à savoir celles correspondant aux séances en famille (à la maison nous sommes cinq).

Pour la HiFi, étant le seul à m’adonner à d’attentives écoutes, une prise de mesure liée à ma position d’écoute suffisait.

La calibration m’a permis de voir que l’ensemble de mon installation était assez bien mise en œuvre (on est jamais à l’abri de commettre des impairs) et que les éléments la composant sont assez performants. Le caisson notamment tient très bien la route malgré son âge.

Pour ce qui est des écoutes stéréo, après maints essais, nous avons décidé de laisser le plus possible les enceintes travailler dans le grave elle ont été soulagées à l’extrême limite de leurs possibilités (à partir de 30hz sur les 28hz « possibles ») à la différence du HC où la coupure avait été fixée à 60hz pour les frontales.

 

Outils  et Interfaces

J’ai pu suivre tout ce que Christophe et Antonine faisaient sur mon iphone via le téléchargement de l’appli VNC (en version « lite » non payante). Pour chacune des enceintes, via un graphique représentant les courbes avant et après correction, il était ainsi possible de déterminer les fréquences de coupures de chaque enceinte (qui ne figurent pas toujours dans les données constructeur).

Dans ma configuration mon enceinte centrale est plutôt basse (dans mon meuble) et orientée vers la position d’écoute. Le Trinnov Altitude16 dispose d’une fonction rehaussant virtuellement la centrale à la bonne hauteur. Pour autant, cela se faisait dans les écoutes au prix d’une perte de détails et de clarté dans les dialogues qui ne me convenait pas trop. Il m’a semblé que cette fonction répartissait dans les voix L et R une partie des contenus destinés à la voix centrale.

Si l’appareil peut se destiner à des intégrations et des systèmes complexes (pour intégrateurs pro…) j’ai apprécié que l’interface soit assez claire et explicite, émaillée de précisions le cas échéant. Je pense donc qu’il est possible d’obtenir de très bons résultats par soi-même avec un peu d’attention, d’intérêt et d’investissement. C’est à mon sens une des grandes qualités de cet appareil.

Les preset sont mémorisés. J’ai pour ma part demandé leur sauvegarde sur une clef USB. Il est à noter qu’en cas d’acquisition d’un Altitude 16 ou 32 les presets peuvent s’importer aisément depuis leur support de sauvegarde.

L’ensemble des étapes prend un temps certain mais cela est raisonnable. En revanche sur une configuration Atmos tous canaux actifs, cela doit être autrement plus conséquent.

– lien vers le sujet HCFR dédié au processeur Trinnov Altitude 16 : https://www.homecinema-fr.com/forum/son-audio-preamplificateurs-decodeurs-homecinema/trinnov-altitude-16-proc-16-canaux-test-hcfr-en-cours-t30094625.html

 

 

 

Partager :