Test HCFR du Trinnov Altitude 16, pré-ampli_processeur audio 16 canaux

Test HCFR du Trinnov Altitude 16, pré-ampli_processeur audio 16 canaux

Visionnages, écoutes et synthèse d’impressions

Les toutes 1ères impressions

Vous l’aurez compris avec tout ce qui précède, la calibration et toutes les possibilités offertes par le Trinnov Altitude 16 m’ont particulièrement impressionné.

Toutefois et comme déjà indiqué, ce qui m’a le plus surpris, c’est les résultats à l’écoute, qui chez nous dans notre installation 9.2.6, se sont avérés être tout simplement bluffants.

Ainsi lorsqu’après la calibration du Trinnov Altitude 16 nous nous sommes assis avec Christophe M. pour faire une écoute du résultat de la calibration… on s’est en fait retrouvés comme 2 gamins ne pouvant arrêter de continuer à enchaîner les écoutes…

… ces premiers moments d’écoutes où j’en ai oublié de photographier certains extraits visionnés, de même que j’ai omis d’identifier certains autres, aussi désolé pour cela.

Mais de ces tous 1ers moments d’écoutes,  voici malgré tout quelques photos qui permettent de se rendre visuellement compte de ce que l’AL16 sait faire :

Interstellar en 9.1.6 via un processing DTS:X Pro

Jupiter Ascending en 9.1.6 en nativement Dolby Atmos

Avatar en 9.1.6 via le DTS:X Pro

Sans certitude Blade Runner 2049, mais c’est effectivement en 9.1.6…

Un CD Stéréo probablement du Diana Krall que nous apprécions beaucoup à la maison, ici en 9.1.6

 

Sachant que très curieusement, lors de ces visionnages, j’ai trouvé que l’image projetée par notre JVC X9900 et qui transitait par le l’AL16 était plus « péchue » que ce dont j’ai l’habitude de voir avec un transit via notre 8805.

Du coup j’ai demandé à Christophe quel était le « secret » video du Trinnov Altitude 16 qui à mes yeUx permettait cela. Et sa réponse a été : rien!

Du coup et afin d’avoir le cœur net, après le départ de l’AL16 et la ré-installation du 8805, j’ai fait quelques tests avec et sans activation de la fonctionnalité du 8805 permettant d’afficher les infos Menu sur l’écran… et il s’avère ainsi que l’activation de cette fonction au sein du 8805, introduit un très, TRES léger voile… tout du moins dans notre contexte d’installation…

… et tout ce qui n’était pas le cas avec l’AL16.

Bref ces premiers essais et découvertes auront été de sacrément beaux moments de visionnages et d’écoutes lors de ce tout 1er soir… ainsi que par la suite. 😛

 

Les visionnages et écoutes par la suite

Après ces tous premiers essais, mon Épouse et moi avons décidé de ne plus seulement regarder quelques extraits, mais de regarder et écouter des films entiers.

Avec comme très rapide constatation que la reproduction 9.1.6 quasi continue que permet de réaliser le Trinnov Altitude 16 par le biais soit :

  • du Dolby Atmos natif,
  • ou du DTS:X Pro – dont pour ce test HCFR notre Trinnov Altitude 16 était exceptionnellement équipé avec une pré-version quasi finalisée –  qui sait systématiquement remapper_upmixer n’importe quelle bande-son sur tous les canaux qui composent l’installation… en effet il n’y plus de distinction entre DTS:X et DTS Neural X, juste un DTS:X Pro qui sait jouer sa partition sur tous les canaux disponibles au sein de l’installation,
  • ou du remapping Trinnov, qui offre également la particularité de remapper un signal sur tous les canaux déclarés_disponibles au sein de la configuration.

permis de s’immerge au sein de chaque film bien plus encore en 9.1.6 que ce dont nous avons l’habitude avec le Marantz AV8805 qui du fait de ses processings limités à du 9.2.4 ou 7.2.6, dépasse très rarement une reproduction en 7.1.4.

Un phénomène qui aura fait – et croyez moi sur parole, j’ai longuement hésité avant d’écrire ceci – que mon Epouse en est même arrivée à me dire à un moment donné : « il est vraiment bien ce Trinnov… et au final il n’est pas si cher que ça »… une phrase qui a failli me faire tomber du canapé où j’étais assis…

Bref voici plusieurs photos de quelques films que nous avons eu le plaisir de regarder en 9.1.6, ceci sans commentaires et juste pour le fun :

… et oui ça part vraiment de tous les côtés…

 

Les écoutes en Auro 3D

Le Trinnov Altitude 16 sait également mettre en oeuvre le processing Auro 3D qui – un peu à l’image du nouveau DTS:X Pro – possède aussi un upmixer intégré.

Tout ce qui m’aura amené à tester Auro 3D sur l’un de mes titre fétiche : Aero de Jean-Michel Jarre mixé en DTS 5.1, et avec à la clé, un réel waouw…

En effet j’adore ce titre en contexte de reproduction Marantz 8805 et processing Auro 3D, mais là avec le Trinnov Altitude 16, cette reproduction va encore plus loin… et je vais m’arrêter là, car c’est un ressenti que l’on va analyser un peu plus loin ci-dessous.

 

Les écoutes en Stéréo

Comme indiqué plus haut dans le contexte branchements, notre lecteur Pana UB9000 équipé de DACs internes spécifiques a été relié en XLR au Trinnov Altitude 16, ceci à l’image de ce qui est fait avec notre Marantz AV8805.

Maintenant et toujours à l’image de ce qui a été constaté avec le 8805, de mon point de vue sur l’AL16 la connexion XLR n’apporte pas vraiment grand chose par comparaison à une connexion via le HDMI.

Sachant ces tests en Stéréo du Trinnov Altitude 16 j’ai utilisé le magnifique – pas facile à trouver – CD de « Les Menestriers Picards » réalisé par Igor Kirkwood, bien connu sur HCFR.

Ceci étant dit, ces tests en Stéréo du Trinnov Altitude 16 auront révélé que même si les Klipsch KL650 THX Ultra 2 positionnées en LR au sein de notre install, des enceintes qui n’ont pas forcément été réalisées en vue d’une reproduction HiFi, la calibration et l’Optimizer Trinnov arrivent in fine, à faire qu’avec ces enceintes Klipsch une reproduction Stéréo acquiert une forme de cohésion et d’instantanéité qui n’ont pas été sans me rappeler toutes ces années d’il y a longtemps passées en compagnie de nos installations de type audiophile.

En effet l’écoute avec l’AL16 des divers titres du CD « Les Menestriers Picards » s’est révélée être un réel plaisir avec une justesse dans les voix, une présence, avec le ressenti d’une superbe profondeur 3D, lors de cette reproduction en pure Stéréo.

Une bien belle réalisation d’Igor!

Synthèse d’impressions

Après le test HCFR du Marantz AV8805 qui m’avait impressionné et qui continue toujours à m’impressionner aujourd’hui au sein de notre installation de par sa transparence et la justesse de sa présentation spatiale – des caractéristiques dont on peut plus particulièrement découvrir les divers aspects dans la très exceptionnelle interview HCFR du Marantz Brand Ambassador qu’est Ken Ishiwata-san (voir ici – lien cliquer -) – je ne m’attendais pas à ce que le Trinnov Altitude 16 puisse apporter autant à la reproduction audio.

En effet si on peut dire que le Marantz AV8805 se caractérise par la transparence de sa reproduction, le Trinnov Altitude 16 fait la même chose, mais en y ajoutant une forme de cohésion sonore complémentaire.

Alors cette cohésion – alliée à la capacité du Trinnov Altitude 16 de pouvoir directement gérer toutes les 9.1.6 enceintes de notre installation – fait que la reproduction que permet l’AL16 offre une degré d’immersion d’autant plus flagrant et perceptible qui fait qu’on a l’impression que l’on « baigne » littéralement dans la reproduction.

Une reproduction qui de ce fait, en devient ainsi d’autant plus subjectivement crédible.

Maintenant une comparaison entre un (notre) Marantz AV8805 et le Trinnov Altitude 16 reçu en test HCFR n’a pas vraiment lieu d’être faite, puisqu’elle ne repose sur aucun caractère de justesse ou d’équité.

En effet ces 2 produits ne jouent clairement pas du tout dans la même cour… .. ne serait-ce déjà qu’à cause du niveau du prix de l’acquisition, ainsi que du niveau de l’ensemble de la technologie qu’il est possible de mettre en oeuvre, aussi va-t-on s’arrêter là.

Et passer à la conclusion qui se trouve en page suivante.

 

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au processeur Trinnov Altitude 16 : https://www.homecinema-fr.com/forum/son-audio-preamplificateurs-decodeurs-homecinema/trinnov-altitude-16-proc-16-canaux-test-hcfr-en-cours-t30094625.html

 

 

 

Partager :