Test HCFR Sony KD-65AF9, TV OLED

Test HCFR Sony KD-65AF9, TV OLED

Compte-rendu de Franck_Thral

Tout d’abord je tiens à remercier Fafa de m’avoir invité à participer au test de ce Sony 65AF9.
Je n’ai absolument aucune prétention et ne suis qu’un simple néophyte. Aussi, mon point de vu lors de ce test est celui d’un utilisateur lambda qui ne possède aucune connaissance technique. Je n’ai que mes yeux et ma propre sensibilité pour juger. Aucun chiffre ou graphique pour argumenter.

J’ai eu la chance de posséder un LG 65C8 et actuellement, un Panasonic 65FZ800. Cela me permet dans une certaine mesure de pouvoir comparer 3 des meilleurs OLED de 2018.
Lors de ce test, je n’ai pas eu le temps malheureusement de pouvoir tester la bête dans toutes les conditions et sur un maximum de sources.
Donc mon avis se limitera à quelques aspects et spécificités “sortie de carton”.
Pour la partie approfondie du test, je laisse place à Fafa qui a eu l’opportunité de posséder l’AF9 pendant une quinzaine de jours.
Pour la partie purement technique, calibration, colorimétrie et chiffres, cela reste le domaine de David555.

L’unboxing :

Le Sony AF9 dans son format 65″ ne se laisse pas facilement manipuler. Il nous a fallu batailler à 3 pour pouvoir l’installer correctement. 2 personnes pour le soulever et le déplacer et une 3ème pour déployer le pied et l’insérer dans sa base lestée.
Dans ce genre de manipulation, la difficulté est d’éviter de courber la dalle. Or, la conception très particulière de l’AF9 avec son pied à déploiement (qui regroupe l’électronique) et sa base lestée, rend l’opération plus délicate que sur un C8 ou un FZ800. Sur ces derniers, toute la partie inférieure de l’écran est dédiée à l’électronique et rigidifie la partie basse de la dalle.

Design/qualité/finition et généralités :

J’ai un jour rêver d’avoir un Ipad géant…Sony la fait.
Whoua ! Cette sensation de se retrouver devant une tablette d’1m65 de diagonale, c’est juste génial.
On peut ne pas aimer, mais moi j’adore. C’est épuré, c’est minimaliste dans le sens le plus pure. Le chassis en métal est magnifique et renforce l’impression de qualité générale.
Les caches plastiques eux mêmes semblent bien finis et de qualité mais je ne m’y suis malheureusement pas penché plus que ça.
Il y a tout de même une chose qui me chagrine dans la conception du Sony. Il existe un espace d’1 ou 2mm entre la dalle et le cadre. Sur le modèle de test on a retrouvé des petits morceaux de polystyrène coincés sous le bord de la dalle en raison de cet espace.
A mon avis, c’est un élément qu’il faut surveiller si l’on veut pas se retrouver de temps en temps à utiliser un cure dents ou une lame de cutter pour nettoyer les impuretés bloquées tout autour de la dalle.
Je tiens quand même à préciser que le Pana a le même problème alors que je ne me souviens pas l’avoir remarqué sur le C8.

La TV éteinte est un véritable miroir, on remarque très aisément la teinte violette. C’est bien plus flagrant que sur le FZ ou le C8. Heureusement, sur les quelques tests que j’ai pu effectuer, le filtre paraît très bien fonctionner TV allumée (voir avec Fafa sur une utilisation quotidienne).
La télécommande est basique, Sony n’a pas évolué sur ce point depuis des années. Ca fonctionne, c’est l’essentiel. Elle a au moins le mérite d’avoir une touche « micro » pour énoncer des commandes vocales. Mais on est loin de l’ergonomie et du design de la télécommande gyroscopique de LG, qui embarque un pointeur précis et efficace.

L’OS :

Pour moi, c’était un des point faible de la Sony, avant même de le voir en action. Comme quoi on peut se tromper. C’est fluide, j’ai presque l’impression de retrouver les mêmes sensations que sur ma Nvidia Shield.
Donc, le peu que j’ai pu voir est plutôt positif mais j’ai toujours des doutes sur la stabilité d’Androïd, probablement à tort, je l’avoue mais j’ai toujours eu beaucoup d’appréhensions sur cet OS… mais je m’écarte de l’aspect pratique.

L’image :

On va essayer de mettre de côté les défauts de la dalle qui s’est avérée être touchée par du banding surtout sur la partie gauche. En dehors de la mire 5% et 10%, j’ai pu malheureusement constater ce défaut à 1 ou 2 reprises sur le film Bilbon le Hobbit.
Il faut prendre en compte qu’il n’y a pas de rodage effectué de la dalle. Si je veux comparer avec mon ancien C8 et mon actuel FZ, il me faut me remémorer ces derniers au tout début de leur rodage.
Ce qui frappe d’emblée sur le Sony, c’est sa lisibilité en SDR. Elle est tout bonnement supérieure au LG et même au Panasonic. Le piqué est bien meilleur, je n’ai perçu aucun bruit, aucune postérisation ni aucun scintillement. Le traitement vidéo est à mon sens une référence, le plus performant actuellement.
Il n’y a que sur le BR Warcraft que j’ai remarqué quelques soucis de précisions, l’image manquait de relief sur certaines scènes et bruitait un peu, alors que je n’ai pas remarqué la même chose sur le Pana.
La colorimétrie est excellente en SDR, là encore il fait presque mieux que le Pana. Les teintes de peau sont plus précises.

Là où cela se complique un peu, c’est en HDR. Même si je n’ai remarqué aucun problème d’ABL, que je n’ai perçu aucun clipping, que j’ai trouvé l’image très dynamique…l’AF9 manque cruellement de “pêche” comparé au LG et au Panasonic,  surtout sur les scènes les plus lumineuses.
Ce n’est pas rédhibitoire car cette faiblesse de luminosité en HDR est surtout valable dans une pièce claire. Dans le noir complet, c’est plutôt très bon, sans pour autant égaler les champions des nits que sont les LG et Pana (Philips aussi apparemment mais je n’ai pas testé).
Ce manque de “patate” en HDR est un peu gênant pour moi car je me suis habitué au rendu bien plus pêchu du C8 et du FZ. Pour ceux qui sont directement passé par la case AF9, cela doit poser moins de problèmes car pas ou peu de points de comparaisons…la précision chirurgicale et le dynamisme de l’image compensant en grande partie le manque de luminosité en HDR.
Là encore, il m’aurait fallu bien plus de temps pour vérifier certains points de comparaisons avec plus de précisions sur le HDR, surtout sur différentes sources (Netflix, Rakuten, Amazon…) et avec la platine Pana 820 paramétrée/réglée pour l’AF9.
Un autre aspect important concerne l’habitude et la manière de regarder une TV. Je pense sincèrement qu’avec du temps, j’aurai probablement davantage apprécié le dynamisme et la lisibilité de l’AF9 qu’à la plus forte luminosité du FZ et C8.

Je n’ai pas eu le temps de vérifier/bidouiller les paramètres de réglages vidéo. Je laisse cet aspect à Fafa ou David.

Le son :

En un mot, bluffant.
Bluffant non pas par la puissance mais par la précision des mediums et des aiguës.
Bluffant par cette impression, cette sensation de pouvoir suivre “visuellement” le son sur l’écran.

Conclusion :

Globalement, j’ai été séduit par cet AF9. Son design m’a convaincu, sa qualité globale m’a convaincu, son OS m’a presque convaincu…et son traitement vidéo m’a littéralement scotché.
Je n’ai pas pu tester le DV sur le Sony et ainsi le comparer au LG, j’en suis désolé.
Je n’ai non plus pas pu tester le mode JV.
Si aujourd’hui je devais choisir entre le C8, le FZ et l’AF9, que ces 3 TV étaient au même tarif…j’hésiterai longuement entre le Pana et le Sony.
Et probablement que je prendrai le Sony malgré sa petite faiblesse en HDR, je me serai contenté de moins de nits mais avec une image plus précise, plus lisible et peut être qu’à la longue je m’y serai habitué…et pris goût.
En SDR, le Sony surpasse la concurrence.
Mais pour être franc, au tarif actuel du Sony, je ne changerai mon FZ pour rien au monde. Car actuellement, le Pana reste AMHA le meilleur rapport Q/P.

PS : ça été un grand plaisir de faire la connaissance IRL de Fafa et de david555.

Franck_Thral
HCFR – Janvier 2019

 

 

– lien vers le sujet HCFR dédié aux TV OLED Sony AF9 : hhttp://www.homecinema-fr.com/forum/ecrans-uhd-4k/tv-sony-af9-oled-t30088131.html

 

 

 

Partager :