Tweakings HCFR : des « Stages » pour Panasonic DP-UB420 / UB424

Tweakings HCFR : des « Stages » pour Panasonic DP-UB420 / UB424

Présentation par Gérald_kaizen :

Maintenant avant d’aborder les modifications par elle-mêmes, permettez-moi d’évoquer la raison du choix de cette platine Panasonic UB420 (& son alter-ego UB424).

Ces dernières années, l’évolution du Home Cinema a amené le marché vers des technologies qui ont sans cesse perfectionnées. De même qu’en termes de supports, nous sommes passés du DVD au Bluray, puis au Bluray UHD, et sans oublier le dématérialisé.

Le BRD UHD a mis en avant une technologie nommée HDR qui permet, potentiellement, de stocker sur le support un contenu vidéo présentant un rendu bien plus réaliste que le support BRD. Cependant, pour que cette technologie affiche un rendu absolument optimum, elle nécessite certaines spécifications techniques au niveau du diffuseur.

Il existe différentes catégories de diffuseur (Ecran Plasma, LED, OLED, Vidéoprojecteur, ….), présentant, chacune, certaines spécificités technologiques en terme de possibilité à reproduire du noir, ou à reproduire une forts pics de lumière luminosité. Bref, la disparité est importante dans la capacité de chacun des diffuseurs pour reproduire des fortes luminosités.

Par exemple, un vidéoprojecteur ne peut pas sortir une luminosité aussi importante qu’un écran LED moderne. La technologie HDR, pour être exploitée dans des conditions optimums, nécessite idéalement un diffuseur pouvant reproduire des noirs extrêmement profonds, alliés à une luminosité très intense. De par ces contraintes, au fil du temps, les constructeurs de diffuseurs ont tenté d’optimiser la reproduction HDR via des algorithmes électroniques relativement complexes et plus ou moins réussis. D’ailleurs cette évolution technologique n’est toujours pas terminée, malgré la présence et l’utilisation généralisée du HDR depuis quelques années maintenant.

Certains constructeurs de platine BRD UHD ont bien compris cette problématique, et ceux-ci ont imaginé la possibilité de confier ces algorithmes directement dans la platine, à la place de le faire dans le diffuseur. Et à l’image des constructeurs de diffuseurs, certains fabricants de platines BRD UHD s’en sont mieux sorti que d’autres et proposent ainsi aux passionnés que nous sommes, une technologie de traitement HDR convaincante, et qui permet d’exploiter de manière qualitative un BRD UHD HDR… et cela même sur un vidéoprojecteur vieillissant qui n’est pas des plus lumineux.

Alors Panasonic fait parti de ces constructeurs (il n’est pas le seul), et ce constructeur a sorti tout une gamme de platines, équipées de la fameuse technologie « HDR Optimizer ». Je pense aux Panasonic DP-UB420, UB820 et UB9000. Et nous allons ici nous intéresser à l’UB420, car elle offre l’énorme avantage d’être relativement accessible à l’achat ( < 300€), tout en étant équipée de cette technologie.

Ainsi ce genre de platine peut réellement vous permettre d’exploiter un support HDR, même si votre diffuseur est un peu vieillissant. C’est d’ailleurs mon cas avec le vidéoprojecteur JVC X500. Celui-ci est un « faux 4K », c’est-à-dire que les matrices sont en 1080P et un système de wobulation permet de reproduire un rendu 4K sans atteindre la performance de matrice 4K.

Ce JVC X500 est équipé de prise HDMI 1.4. Mais il est possible d’y injecter un signal 4K SDR, même issu d’un BD UHD équipé de la protection HDCP 2.2 par l’intermédiaire d’un petit boitier HDMI convertissant le HDCP 2.2 en HDCP 1.4. Comme vous l’avez sans doute compris, dans mon cas, c’est la platine qui réalise alors la conversion HDR vers SDR. Mais sans aucun doute pour cette UB 420, la conversion peut être réalisé de manière tout à fait qualitative.

Pour tout vous dire, je suis équipé d’une platine OPPO 203 tweaké Coris, et bien que je possède cette platine OPPO 203, j’ai décidé d’acheter la Panasonic UB420 pour donner un coup de boost à mon JVC X500 dans la reproduction de BD UHD HDR ; car j’avais lu un peu partout qu’avec cette platine, Panasonic allait bien plus loin en termes de qualité de reproduction HDR que mon OPPO 203. Vous venez de comprendre la raison principale de mon achat.

Suite à la réception de cette platine Pana UB 420, dès les premières lectures de quelques BRD UHD, j’ai tout de suite compris l’intérêt qualitatif de la technologie Pana sur mon X500. Assez rapidement, j’ai décidé de commencer à modifier la platine en vue d’optimiser encore son fonctionnement.

Ainsi j’ai notamment commencé par installer un firmware alternatif permettant d’activer certaines fonctionnalités réservées à la platine Pana UB9000 (mais ce point n’est pas le sujet de ce tutoriel)

et addenda Hugo S : on va définitivement s’arrêter là sur ce sujet FW, merci.

Et j’ai continué avec le changement de 3 condensateurs de l’alimentation par des condensateurs de meilleure qualité. Bref, assez rapidement (de mémoire 2 jours après avoir reçu la platine UB420), ces 2 modifications étaient faites. Je qualifierai ce tweak des 3 condensateurs de « Stage 1 » du tweak de l’alimentation de l’UB420.

Étant équipé d’un oscilloscope à la maison (que j’avais acheté à l’époque où j’avais tweaké par moi-même mon OPPO 103D), j’ai décidé d’aller plus loin en termes de qualité du signal en sortie de l’alimentation.

La théorie est la suivante, plus la sortie d’alimentation est stable (c’est-à-dire avec le minimum de parasites), et moins la carte mère de la platine sera potentiellement perturbée par cette instabilité et ces parasites. En effet, on trouve sur la carte mère, différents convertisseurs de tension permettant de créer, à partir de l’alimentation générale de la platine, différents niveaux de tensions nécessaires au fonctionnement de la carte mère.

Pour faire simple, sur l’UB420 l’alimentation fabrique du 12V qui vient alimenter la carte mère. Or il se trouve qu’il est possible d’optimiser encore plus cette alimentation. Ce sera l’objet des « Stage 2 » et « Stage 3 ». Alors il est peut-être possible d’aller encore plus loin que cette optimisation « Stage 3 », mais je me suis arrêté à ce tweak pour l’instant.

Pour aller plus loin, il faudrait sans doute étudier la possibilité d’utiliser une alimentation stabilisée linéaire, mais qui serait, sans aucun doute, extérieur à la platine UB420. En effet, les dimensions de cette platine étant relativement modestes, il est de mon point de vue impossible d’y loger une alimentation stabilisée linéaire à cause de la dimension assez importante de son transformateur notamment.

Ce 12V en provenance de l’alimentation permet de créer sur la carte mère d’autres niveaux de tensions, via des convertisseurs DC-DC. Voici ce que j’ai mesuré sur la face avant de la carte mère (je n’ai pas mesuré sur la face arrière de la carte mère, mais il faut savoir qu’il y en a également au passage) :

  • en 1 : 5V
  • en 2 : 1V
  • en 3 : 3.3V
  • en 4 : 5V
  • en 5 : 0.95Ve
  • en 6 : 1.82V
  • en 7 : 1.54V
  • en 8 : 0.95V

 

Ces différents niveaux de tensions permettent d’alimenter les différents composants de la carte mère (UC, Ram, UC annexes …). Au passage, l’approche conceptuelle de Panasonic est relativement complexe en comparaison d’une OPPO 203 par exemple.

En effet, il existe de nombreux composant de type Unité de calcul sur la carte mère en comparaison d’une OPPO 203. En exagérant, OPPO a tout intégré dans 2 composants (un masterchip qui fait quasiment tout, et un chip annexe qui gère le fonctionnement du lecteur BD UHD), alors qu’ils sont plus nombreux sur la Panasonic.

Grosso modo, chaque unité de calcul a besoin d’une horloge qui cadence son fonctionnement, on parle également d’oscillateur pour nommer cette horloge. On en trouve 2 sur une OPPO 203, et de mémoire, il y en a 4 au moins sur l’UB420. Les horloges d’origine, qui sont en fait de simple quartz, sont relativement sensibles aux parasites des alimentations, aux perturbations électromagnétiques, aux variations de température…

Alors il existe sur le marché des fabricants d’horloges plus évoluées permettant également d’améliorer la stabilité du cadencement de ces oscillateurs. Il existe un paquet de technologies différentes sur ces oscillateurs évolués. Mais d’une façon générale, ces oscillateurs sont équipés de systèmes de compensation permettant d’améliorer la stabilité des oscillateurs, ceci malgré les contraintes extérieures (principalement une compensation dépendant des variations de température).

Ainsi durant le tweak de cette Panasonic UB420, j’ai aussi exploré cette piste en remplaçant le quartz d’origine du chip principal de la platine par un oscillateur plus évolué de type TCXO. Je clôturerais ce tutoriel par la réalisation de ce tweak de remplacement d’horloge.

Et tout ce que l’on va maintenant découvrir dans les pages qui suivent.

 

 

– Lien vers le sujet HCFR dédié aux — TWEAKINGS — Panasonic UB420 / 820 / 9000 : https://www.homecinema-fr.com/forum/lecteurs-uhd-blu-ray/tweak-panasonic-ub420-820-9000-t30094546.html

 

 

 

Partager :

1 Comment

  1. Comptes-rendus d’utilisateurs HCFR : Zappiti Pro 4K HDR tweaké - HCFR Forum & Magazine
    Comptes-rendus d’utilisateurs HCFR : Zappiti Pro 4K HDR tweaké - HCFR Forum & Magazine11-26-2019

    […] de découvrir dans les pages qui suivent, il peut être intéressant de lire cet article HCFR : Tweakings HCFR : des « Stages » pour Panasonic DP-UB420 & 424 et singulièrement la page 3 (lien – cliquer ici -) où un des chapitres présente le […]