Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

Travaux d'isolation phonique du plancher en etage

Message » 20 Mai 2020 14:31

Bonjour,

J'ai acheté un appartement dans un immeuble de 1929. L'appartement avait été "rénové" en conservant le plancher d'époque. Mon problème est que j'entends beaucoup des bruits aériens et solidiens du voisin du dessous. Je me suis renseigné sur l'isolation possible des sols que d'autres copropriétaires ont déjà fait (malheureusement mon voisin du dessous n'acceptera jamais de se faire poser un faux plafond). Le plancher de l'immeuble est un ancêtre de dalle béton hourdis sans aucune isolation du dessous (le hourdis) et du dessus de la "dalle": les lambourdes du parquet sont posées à même la dalle de compression (on voit par exemple le plancher sur le guide guide qualitel de 2018, rénovation acoustique des batiments HBM, p.18). Cela donne une double caisse de résonance: le hourdis creux et l'espace vide entre les lambourdes.

Je pense donc faire déposer le parquet et les lambourdes pour mettre à nu la dalle existante et mettre en place un système "moderne" avec une meilleure isolation des bruits aériens (conversation, tv, etc...) qui sont particulièrement gênants. Je dispose d'environ 10cm depuis la dalle pour poser la totalité du système (isolant+chape flottante+assourd+parquet collé). Ce type de plancher a des DnTa de 45 dB pour les bruits aériens et desL'ntWw de 70db pour les bruits de choc (selon le guide Qualitel). Cela semble à peu près équivalent à un plancher "moderne" hourdis 16+4 soit une masse surfacique d'environ 280-350 kg/m2 pour le hourdis+dalle initiale, ce qui ne pèse pas bien lourd.

Je pars donc d'une base très mauvaise. Je suppose qu'en utilisant 7/8 cm pour une chape (remplacant les lambourdes et le parquet existant) et 2cm supplémentaires pour la finition (nouveau parquet collé et sous couche acoustique) je devrai quand même arriver à une isolation aux bruits aériens bien meilleure que le DnTa indicatif de 45db. Par exemple, avec une chape allégée de 7 cm j'aurai un surpoids modéré d'environ 60-65kg par m2 et je supprimerai la caisse de résonance et les ponts phoniques des lambourdes non isolées. Mais je n'ai aucune idée si cette solution sera préférable à un système masse ressort masse sur ma structure: par exemple (ragrégeage + 2 cm de laine de roche type rockwool + 5/5.5 cm de chape + 2 cm de parquet et sous couche). On me propose deux solutions pour utiliser un principe masse (la dalle existante) ressort (à mettre en place) masse (nouvelle chape avant pose d'un assourd et du parquet):
* chape flottante sèche fermacell avec système nids d'abeille ;
* chape flottante en bétonstyrène ;

Je sais bien que je ne parviendrai pas à une très bonne isolation, mais arriver à un Rw de 55/60db ferait déjà mon bonheur. Est-ce que quelqu'un aurait un avis?
xxzz00
 
Messages: 3
Inscription Forum: 20 Mai 2020 13:54
  • offline

Annonce

Message par Google » 20 Mai 2020 14:31

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Mai 2020 8:29

Il est délicat de répondre à une question aussi compliquée qui nécessiterait pour bien faire un diagnostic de l’isolement existant et surtout une analyse par simulation numérique des voies de transmission du bruit d’après plan.
L’inconnu étant ici la prépondérance ou non de la transmission du bruit par les parois verticales. Intervenir sur la dalle seule peut s’avérer alors totalement inefficace.

:) :-? 8)
Bachi
PS Ne pas confondre l'affaiblissement acoustique avec l'indice d'isolement. Le premier concerne la performance du matériau seul alors que le second caractérise l'isolement entre deux pièces.
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 21 Mai 2020 16:41

Bachibousouk a écrit:Il est délicat de répondre à une question aussi compliquée qui nécessiterait pour bien faire un diagnostic de l’isolement existant et surtout une analyse par simulation numérique des voies de transmission du bruit d’après plan.
L’inconnu étant ici la prépondérance ou non de la transmission du bruit par les parois verticales. Intervenir sur la dalle seule peut s’avérer alors totalement inefficace.

:) :-? 8)
Bachi
PS Ne pas confondre l'affaiblissement acoustique avec l'indice d'isolement. Le premier concerne la performance du matériau seul alors que le second caractérise l'isolement entre deux pièces.


Merci beaucoup. Après avoir parcouru le forum, j'ai bien conscience que ce sera assez difficile à faire surtout si on veut garder une cohérence entre le traitement des différentes parois et assurer un niveau de performance. Si vous avez des adresses de professionels à recommander en région parisienne, ce serait bienvenu en mp.

Néanmoins, les impressions personnelles sont assez claires et le plancher est un gros point faible (même si ce n'est pas le seul). Par exemple, les pièces d'eau dont le sol a été rempli de béton/ciment sableux de l'époque donnent un ressenti bien meilleur/presque satisfaisant par rapport aux bruits aériens de télévision ou de musique du voisin. A l'oreille collée sur le plancher bois, je peux totalement entendre les conversations, sans que cela ne soit le cas sur les parois verticales ou le sol des pièces d'eau. Par ailleurs, des voisins à d'autres étages qui ont déjà refait leurs planchers m'ont confirmé des gains de ressentis importants.

Les cloisons verticales d'époque ne sont certainement pas un atout pour le solidien et l'aérien, mais je ne pourrais pas tout refaire (appartement habité...). J'essaie donc de voir si je peux attendre un résultat "satisfaisant" (tout est relatif) pour les bruits aériens par la pose d' une chape flottante pièce par pièce, c'est pour ça que je me suis peut-être à tort concentré sur le Rw du plancher.

Malheureusement, même pour ce paramètre précis (le Rw du complexe plancher porteur - chape - parquet) (qui est sûrement un paramètre important, mais pas le seul), je suis "débutant" et je n'ai pas vu de traitement de ce type bien documenté: la documentation des plaques type fermacell se concentre sur les gains de Rw pour les planchers en bois (quid d'un hourdis béton qui a déjà un peu de masse au départ?); tandis que les performances en terme de gain attendu de Rw pour les chapes flottantes en bétons léger me semble peu/pas documenté. Je veux donc éviter d'entreprendre des travaux inefficaces ou d'aller chez un professionel qui me donnera une solution x, sans avoir d'avis extérieurs.
xxzz00
 
Messages: 3
Inscription Forum: 20 Mai 2020 13:54
  • offline

Message » 21 Mai 2020 20:04

Si vous en être certain de vos impressions, préférer alors une chape mortier flottante sur une laine minérale. Il faut juste s’assurer que la dalle supportera la charge ! Et bien prendre garde à la mise en oeuvre.
:) :-? 8)
Bachi

PS En région parisienne, il y a Jean Pierre Lafont que vous pouvez tenter de joindre par l'intermédiaire de ce forum :)
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 22 Mai 2020 10:03

Merci je me suis permis de le contacter.
xxzz00
 
Messages: 3
Inscription Forum: 20 Mai 2020 13:54
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message