Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: fred92270 et 5 invités

Tout sur les écrans de projection (fixes, déroulants, ouvrants, motorisés...)

Les "écrans noirs abyssaux".

Message » 19 Mar 2016 19:18

J'ouvre sur HCFR le même sujet que j'ai déjà ouvert sur Cin&Son. J'essaierais de suivre les sujets sur les deux forums car j'estime que le rétroéclairage LED associé à une toile grise technique représente une "petite révolution" dans le monde de la vidéoprojection. En effet, avec ce dispositif (rétroéclairage LED + toile grise technique), on arrive à obtenir avec quasiment n'importe quel projecteur numérique, les mêmes noirs qu'avec un tritube. C'est absolument bluffant !

Pour l'instant, ce concept n'est utilisé de manière efficace, qu'avec un écran fixe équipé d'une toile grise technique, il n'est pas encore appliqué avec les écrans motorisés. L'idéal est de disposer d'un écran fixe sans contour. A ma connaissance, deux marques proposent ce genre de produit, Xtrem Screen avec leurs écrans "zero frame" et Screen innovations avec leurs écrans "zero edge".



Xtrem Screen a nommé son dispositif "Ultra Black Contour" (cf. photo ci-dessous).

Image



Vous pouvez voir le dispositif de Screen Innovations sur la page d'accueil de leur site.





Comme il fallait donner un nom à ces écrans d'un genre nouveau, sans faire appel au qualificatif d'une marque, j'appellerai ces écrans utilisant un rétroéclairage LED, les "Ecrans Noirs Abyssaux" (ENA).



A quoi servent les "écrans noirs abyssaux" ?
Le but est d'obtenir des noirs complètement inédits en vidéoprojection, même avec les projecteurs souffrant d'une résiduelle de noir élevée.



A quoi sert le rétroéclairage LED ?
La raison n'est pas esthétique car il y a bien une explication physiologique. Plus un environnement est lumineux et plus la pupille de l'oeil se ferme. A l'inverse moins il y a de lumière et plus la pupille s'ouvre. Cette dernière agit donc comme un diaphragme d'un appareil photo pour laisser passer plus ou moins de lumière.
Le rétro éclairage LED permet donc de maintenir une fermeture partielle constante des pupilles des spectateurs. Cela provoque plusieurs effets positifs : les noirs de l'image sont perçus comme plus profonds qu'ils ne le sont réellement, les lumières parasites très légères présentes dans la pièce n'ont aucun impact visuel sur la qualité de l'image, et pour finir, cela apporte du confort visuel car les pupilles étant toujours partiellement fermées, les spectateurs ne sont jamais éblouis, même lors d'une transition d'une image très foncée à une autre très claire.



A quoi sert l'usage d'une toile grise technique ?
Le rétroéclairage LED éclaire le pourtour de l'écran, il est donc nécessaire d'utiliser une toile disposant d'un pouvoir filtrant de la lumière provenant des côtés. Seule une toile technique dispose de cette propriété.
Quant à la couleur grise, elle permet de renforcer les noirs, ce qui est le but recherché de ce genre de dispositif.
Je précise que j'ai testé ce dispositif avec des échantillons blanc et gris de toiles classiques, ça fonctionne un peu avec la toile grise (mais rien de transcendant) et ça ne fonctionne pas du tout avec la toile blanche.



Les témoignages des premiers observateurs
Erwan67 a écrit:J'ai pu assiter à une démonstration du Zero Frame Ultra Black Contour Daylight Reference 1.1 Samedi soir.

Alors j'avoue qu'en voyant les photos j'étais un peu sceptique. Sans pour autant lui reprocher un effet jacky, il y avait quelque chose qui me dérangeait. J'avais peur de perdre cet effet immersif que l'on a lorsque l'on est plongé dans un environnement noir.

Force est de constater qu'en présence de l'objet en action, les différentes interrogations sont rapidement levées.


Lorsque le backlight est désactivé, les bandes cinemascope sont très légèrement visibles et on arrive à distinguer le cadre métallique qui lui est bien noir (qui doit faire 1cm).

Une fois le backlight activé les bandes deviennent vraiment noires, a tel point que l'on arrive plus à distinguer le cadre métallique, dû coup je comprends mieux et suis d'accord avec Laurent lorsqu'il parle d'effet Cinemask.

De même , sur un fond noir ou une scène très sombre, le fait activer le backlight nous donne des noirs d'encre. Lors de la commutation on arrive a percevoir le passage d'un gris très léger à un noir profond. Bluffant.

Avec le Blacklight, non seulement l'image parait encore plus contrastée, mais j'ai aussi le sentiment que la dynamique est renforcée, comme si un léger voile venait de se lever.


Bien que l'écran fait déjà très bien son travail de gestion de la pollution lumineuse on devine encore légèrement l'environnement proche de l'écran
Une fois le blacklight allumé, paradoxalement l'environnement de la pièce devient moins présent, cela est dû à 2 raisons.

- D'une part on se concentre davantage sur l'image projetée sur l'écran, cette dernière étant délimitée par un liseret bleu (que l'on peut par ailleurs moduler je le rappelle).

- D'autre part, surement dû à l’émission de la lumière bleue, je constate que l’environnement proche est moins pollué, j’entends par là qu'il est moins perceptible dans le champs de vision.

Autre point que j'aimerai souligner, le visionnage me parait moins fatiguant avec le backlight activé.

Esthétiquement parlant, l'objet est superbe, la démarcation de l'objet par rapport au mur nous donne l'impression d'avoir une télé géante, l'impression est vraiment superbe.

La qualité de fabrication est sans commune mesure avec les premières versions du Zero Frame, tant en qualité d'assemblage qu'en choix des éléments techniques constituant cet écran, avec entre autre la présence de ressorts en lieu et place d'élastiques pour tendre la toile.

Les tests on été effectué sur le vivitek 9080 qui je le rappelle n'a que 500-600 lumen.
L'image était superbe, avait de la pêche malgré son nombre de lumen 'réduit'.

Et pour conclure, il sera mien!



Jacky67 a écrit:Mais, en attendant l'arrivée de ce VP, nous en avons profité pour assister à une démonstration de la dernière nouveauté en matière d'écran chez XtremScreen : j'ai nommé le "Zero Frame Ultra Black Contour Daylight Reference 0.9", mais appelons-le simplement "UBC". ;)
C'est un écran, désormais classique, Zéro Frame, auquel a été ajouté un éclairage bleu à l'arrière du cadre. Ce backlight éclaire le mur avec une puissance que l'on peut régler à sa convenance grâce à une télécommande.

Au premier coup d'oeil, on a vraiment l'impression que l'image flotte dans les airs à 20 ou 30 cm du mur. C'est un peu bizarre, mais très agréable. :yes:

Mais l'effet le plus important n'est pas celui-là, c'est l'impression d'avoir des noirs beaucoup plus foncés.
Cela se voit sur les bandes cinémascope qui paraissent totalement noires, mais aussi sur les images en elles-mêmes (qu'elles soient en 2.85 ou 16/9) dans lesquelles le noir est très profond.

Nous avons pu choisir les extraits de films que l'on voulait voir pour tester l'effet de ce backlight bleu et l'extrait le plus démonstratif représentait des fleurs (blanches, roses ou jaunes) sur fond noir. Ce fond paraissait parfaitement noir.
Ca me donnait l'impression que le noir était devenu une couleur comme les autres, projetée par le VP ! L'extrait de films avec les petites fleurs était IN-CROY-ABLE et il faut vraiment le voir pour le croire. :yes: Je ne m'entendais pas du tout à un effet aussi prononcé.
J'ai essayé de voir si ça ne bouchait pas un peu les parties sombres des images, mais je n'ai pas réussi à réellement faire de différences dans ces parties d'images.

Le VP utilisé était un SONY VPL HW65ES et j'aurais bien voulu voir ce que ça peut donner sur un VP beaucoup plus bas de gamme comme mon BenQ W1300. Probablement aurait-il enfin donné l'impression d'être réconcilié avec le noir. ;)


Pour conclure, je dirais que certes ce n'est qu'un leurre pour notre système de vision, mais la seule chose qui compte c'est bien ce que l'on perçoit, et là on peut dire ça marche parfaitement. :yes:



Dafunky a écrit:Pour mettre les choses dans leur contexte :

- ça fait seulement 3 mois que j'ai découvert la vidéoprojection.
- j'y suis allé par curiosité (chez Xtrem Screen) parce que j'ai vu que le show room est à 2km de chez moi. Pas d'intention d'achat, les hôtes l'ont compris lors du coup de fil.
- en ce qui me concerne, j'ai une bonne "sensibilité" sur le rendu couleur et la qualité optique car je pratique depuis 15 ans la photo numérique avec du matos reflex haut de gamme, pour autant je ne me lancerai pas dans l'analyse technique de ce que j'ai vu hier. Uniquement le ressenti, les sensations.
- mon installation actuelle : écran basique de 3.3m dans une pièce "blanc immaculé". Pollution lumineuse maximale. Projo BenQ W1070.

Je ne m'étalerai pas sur les deux tauliers. En trois mots : accueillants, passionnés, experts. 2h30 qui ont semblé 30mn.

Première surprise, l'environnement : alors que je m'attendais à une ambiance feutrée look salle obscure, je me retrouve dans un loft totalement blanc. ça commence bien, ça me rappelle ma pièce.
On passe à une première démo : le Xtrem Screen Daylight Reference 1.1 Zero Frame UBC , ici en base 250. Was ist das? Si j'ai bien compris les explications :

- c'est la nouvelle version de leur zéro frame
- cette fois il est démontable
- le cadre métal est biseauté : j'ai inspecté, il est bien réalisé et très discret.
- le cadre comporte un bandeau de leds "façon ambilight", proprement intégré dans le cadre.
- UBC veut dire "ultra black contrast" (sauf erreur), et se rapporte à l'apparition du bandeau de leds (sauf erreur)

Le test : un projecteur LED DLP puissance 500lm (seulement) est branché sur une toile Daylight Reference 1.1. Je ne sais pas la référence du projo mais j'ai bien constaté qu'il n'est pas tout neuf et qu'il possède des défauts tels que des noirs pas très noirs. Déjà la première impression est bonne, on discute en présence d'une bonne lumière ambiante pendant que le projo est en fonctionnement, l'image est propre, malgré un spot à l'aplomb de la toile qui l'arrose : impossible à reproduire avec mon écran, même avec mon tunnel de tissu noir de 1.5m. On coupe ensuite la lumière. On se retrouve avec une très belle image, bien équilibrée, avec un noir plutôt bon, sauf quand on voit les bandes 16/9 ou qu'on est dans une scène très sombre : un voile gris est bien visible. C'est alors qu'intervient la magie : le contour LED est allumé via une télécommande, faisant un halo (ici bleu). Et là c'est la claque : l'image devient surréaliste, elle se détache du mur et surtout le noir devient absolu. Il faut le voir pour le croire. Et pourtant je déteste ambilight : je l'ai vu en oeuvre plusieurs fois, je trouve que ça distrait le regard et ruine l'immersion. Mais là, c'est bluffant : c'est simple et efficace, l'oeil réagit comme si la luminosité ambiante était "normale", du coup l'image est définitivement noire, et le contraste dans l'image est à tomber par terre. Après une dizaine de test ON/OFF, le résultat est sans appel : avec ce système, n'importe quel projo produira des noirs absolus, même pour les barres 16/9. Même en augmentant la luminosité du projo de façon exagérée, en adaptant la force du halo, le gris redevient noir. Et pourtant les conditions ne sont pas top, le plafond est à 50cm et il y a un gros pilier blanc à 30cm à droite de l'écran qui fait un parfait réflecteur pour le halo bleu : malgré tout impossible de distinguer un éventuel voile sur l'écran (Sur mon écran l'image serait ruinée). Pendant ce temps, l'image perçue est superbe, les couleurs équilibrées (malgré le contour coloré), les zones sombres ne sont pas bouchées, les blancs sont perçus bien blancs. Je ne saurais reprocher un quelconque effet qui serait dû au traitement de la toile : scintillement, brillance, etc. Les aplats de couleur sont nickels (je suis sensible à ça).

Je vous épargne la démo des produits Cinemask (bandes noires qui s'adaptent au film diffusé) et Elite machin (toile géante dans le plafond). Le Cinemask est d'une efficacité fantastique, en particulier sur les projecteurs haut de gamme ayant un bon niveau de noir. Le second est le top du rafinement. Leur budget les réserve aux vrais, aux durs.

Ma conclusion : j'ai changé de point de vue concernant ma recherche d'une belle image. Plutôt que de vouloir transformer ma pièce en chambre noire pour créer une immersion, qui par la même occasion mettrait en évidence tous les défauts de mon projo (noirs pas vraiment noirs), je préfère attendre de pouvoir m'offrir un système tel que zeroframe UBC. Les avantages sont évidents : la pièce n'est pas dénaturée, l'image est magnifique, et le côté "superbe image dans un salon intact" est quand même un sacré confort qui réconcilie avec le WAF. Et je ne changerai pas de projo (W1070) avant (très) longtemps : son potentiel reste à exploiter.

Mon discours enthousiaste ne doit pas sembler aussi objectif qu'il le devrait. C'est pourquoi j'encourage les experts scientifiques, les passionnés, les curieux, les pixels peepers, les haters à voir le produit en vrai. ça ne servira à rien de déballer les screenshots, les sondes, la théorie : le Zeroframe UBC trompe l'oeil intelligemment, et après 2h à jouer avec le système, ce n'est pas de l'ordre du gadget. Ceux qui ont un écran "technique", vous pouvez essayer le coup du ruban autour de l'écran (c'est peut être déjà archi connu, j'en sais rien), mais attention à le doser faiblement.



Vladimir a écrit:Je me retourne et "Euh c'est quoi l'écran dans le coin là bas ? un Zéro Frame ?"
"Attention" me re-dis Laurent, "encore une fois, c'est pas une bonne idée" :mrgreen:
Allez Go ! Allons voir ce Zero Frame UBC.
Le petit frère du Sony, le 65ES (de mémoire), est braqué dessus.
Allez encore quelques démos, avec et sans l'éclairage LEDs.

C'est tout simplement bluffant de savoir que nos yeux peuvent être trompés de la sorte, mais force est d’admettre que ça marche !
Moi qui avait vu les photos ici, en vrai : c'est beaucoup plus impressionnant !

:!: Petite précision, pour les gens qui ont pu dire ou qui pensent, que c'est un "Ambilight". Non, non et re non ! Moi même, ayant une Phillips avec cette option, cela n'a strictement rien à voir ! L'Ambilight, c'est un prolongement de l'image sur les murs, ce qui fait que, lorsque vous êtes plongés dans votre film, vous avez une impression de taille d'écran agrandit (et sur mon petit TV de 117cm c'est super :yes: ).
L'UBC, c'est vraiment un "on-off" du noir résiduel, c'est stupéfiant de le voir à l’œuvre.! :!:

Niveau design c'est vraiment du propre, les LEDS peuvent être réglées pour "cacher" ce noir résiduel de ces fichus bandes noir plus ou moins présentes selon le VP.
Et lorsque les LEDs sont activés, l'espace entre l'écran et le mur créer un détachement qui est vraiment génial !
Vous avez un cadre bleuté avec un noir tellement pronfond, qu'on croirait qu'il y'a un trou dans le mur donnant accès à une autre pièce bien sombre.
Bluffant !
Madame est également conquise par cette écran !



Loverius a écrit:L'Ubc c'est l'évolution la plus impressionnante que j'ai eu depuis que je suis amateur de vidéo projection.









Hervé, admin. Cin&Son.
Dernière édition par vévé le 31 Mai 2016 9:07, édité 2 fois.
vévé
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 2900
Inscription Forum: 17 Fév 2009 11:28
Localisation: Nord Isère (proximité de Lyon)
  • offline

Annonce

Message par Google » 19 Mar 2016 19:18

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Mar 2016 19:22

Je teste le concept de "l'écran noirs abyssaux" depuis environ un mois. Je disposais déjà d'un écran Xtrem Screen Daylight Reference 1.1 zero frame de 2 m de base, sur lequel j'ai adapté un système DIY de rétroéclairage LED. Le résultat est totalement bluffant, les noirs et le contraste obtenus sont totalement inédits avec des projecteurs numériques, seuls les tritubes permettent d'obtenir un résultat comparable.

Pour ma part, j'utilise la couleur rouge comme rétroéclairage. C'est, selon moi, la couleur la plus confortable et celle qui éclaire le moins la pièce. Par ailleurs, je me méfie du bleu car les scientifiques suspectent un danger pour les yeux, il y a quelques articles là-dessus sur le net : http://www.doctissimo.fr/sante/maux-quo ... prevention, http://www.e-sante.fr/led-attention-ris ... ualite/488, etc.



Hervé
vévé
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 2900
Inscription Forum: 17 Fév 2009 11:28
Localisation: Nord Isère (proximité de Lyon)
  • offline

Message » 19 Mar 2016 19:23

Selon moi, voici les points positifs d'un "écran noirs abyssaux" :
- Les noirs sont vraiment très profonds. Plus le projecteur fait de bons noirs et plus c'est bluffant, mais le résultat est déjà très bon avec un projecteur possédant une résiduelle de noir élevée tel qu'un petit DLP.
- S'il y a des lumières parasites dans la pièce (témoins lumineux, petites entrées de lumière par les fenêtres, etc.), cela n'a aucun impact sur les noirs de l'image à condition que ces lumières parasites soient de faible intensité.
- C'est plus confortable car comme les pupilles des yeux sont toujours partiellement fermées, les images ne sont jamais éblouissantes, même lors d'une transition entre une scène sombre et une autre plus claire.
- La pièce n'est jamais plongée dans le noir total (phénomène gênant pour la totalité des gens que j'ai interrogés).
- Le regard est focalisé par l'écran car on voit moins (voire plus du tout) la lumière réfléchie par l'écran "danser" sur les murs latéraux, le sol et le plafond, ce qui, selon moi, augmente l'immersion. Mais peut-être est-ce une considération personnelle ?


Hervé
vévé
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 2900
Inscription Forum: 17 Fév 2009 11:28
Localisation: Nord Isère (proximité de Lyon)
  • offline

Message » 19 Mar 2016 19:24

Une petite photo (film "Spectre"), relativement réaliste en ce qui concerne les noirs et le contraste :
Image



Hervé
vévé
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 2900
Inscription Forum: 17 Fév 2009 11:28
Localisation: Nord Isère (proximité de Lyon)
  • offline

Message » 20 Mar 2016 18:15

Ça a l'air bien sympa :wink:

Mais mon petit doigt me dit que ce post va être verrouillé..
le shad
 
Messages: 4440
Inscription Forum: 03 Sep 2005 14:52
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 20 Mar 2016 19:49

le shad a écrit:
Mais mon petit doigt me dit que ce post va être verrouillé..


Ah bon, pourquoi ? En tout cas, ce serait dommage pour les lecteurs de HCFR car ce concept représente à mes yeux une "petite révolution" dans le monde de la vidéoprojection. En huit ans de vidéoprojection, je n'ai jamais été aussi enthousiaste, j'ai la sensation d'avoir atteint mon Graal.
Selon moi, tous les fabricants d'écrans gris techniques y viendront, et une solution sera sans doute trouvée pour les écrans motorisés car c'est là que se trouve le potentiel de ventes le plus important.


Hervé, admin. Cin&Son.
vévé
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 2900
Inscription Forum: 17 Fév 2009 11:28
Localisation: Nord Isère (proximité de Lyon)
  • offline

Message » 21 Mar 2016 11:57

Parce que souvent, quand on parle d'XTREM SCREEN ça part en vrille malheureusement :roll:
le shad
 
Messages: 4440
Inscription Forum: 03 Sep 2005 14:52
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 21 Mar 2016 15:56

le shad a écrit:Parce que souvent, quand on parle d'XTREM SCREEN ça part en vrille malheureusement :roll:


D'accord, je comprends mieux ton allusion. Cela dit, mon intention n'est pas de parler que de Xtrem Screen, mais aussi de Draper puisque cette marque est maintenant distribuée par Videopole, une enseigne dont tout le monde connait le sérieux !


Hervé, admin. Cin&Son.
vévé
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 2900
Inscription Forum: 17 Fév 2009 11:28
Localisation: Nord Isère (proximité de Lyon)
  • offline

Message » 21 Mar 2016 21:02

Si tout le monde s'y met, c'est bon signe :wink:
le shad
 
Messages: 4440
Inscription Forum: 03 Sep 2005 14:52
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 22 Mar 2016 10:12

le shad a écrit:Si tout le monde s'y met, c'est bon signe :wink:


Les toiles grises techniques ce n'est peut-être pas la panacée mais c'est super pratique en pièce de vie. De plus en plus de gens sont en train de le comprendre, y compris des professionnels. Et maintenant, avec ce concept des "écrans noirs abyssaux", les écrans gris techniques devraient encore plus se répandre, surtout si les fabricants arrivent à développer le concept sur les écrans motorisés. Je dis ça car le marché des écrans fixes est tout petit par rapport à celui des motorisés.


Hervé, admin. Cin&Son.
vévé
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 2900
Inscription Forum: 17 Fév 2009 11:28
Localisation: Nord Isère (proximité de Lyon)
  • offline

Message » 22 Mar 2016 21:50

Pour avoir un DBC en 2,60m je suis d'accord avec toi :wink:
le shad
 
Messages: 4440
Inscription Forum: 03 Sep 2005 14:52
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 23 Mar 2016 21:13

le shad a écrit:Si tout le monde s'y met, c'est bon signe :wink:


Effectivement et tu répondais à ça : <...>

C'est bizarre ma réponse initiale a disparu :roll:

Message de modération de Dialhot » 23 Mar 2016 22:41


Fais comme si tu n'avais pas lu mon MP...
QTNHC
 
Messages: 41
Inscription Forum: 22 Mai 2010 10:52
  • offline

Message » 23 Mar 2016 22:20

QTNHC a écrit:
le shad a écrit:Si tout le monde s'y met, c'est bon signe :wink:


Effectivement et tu répondais à ça : <...>

C'est bizarre ma réponse initiale a disparu :roll:


Pardon, mais je ne comprends pas le rapport avec ce sujet. Ici on parle des écrans "noirs abyssaux", c'est-à-dire du rétroéclairage LED associé à un écran gris technique sans contour. Pour ce concept d'écran "noirs abyssaux", on ne pourrait pas choisir pire que cet écran Dark Star. Ce dernier est courbe donc un rétroéclairage LED serait assez peu efficace, il serait préférable d'utiliser un écran sans courbure. Ensuite, il possède un contour noir, ce qui rédhibitoire pour ce concept.
Choisir cet écran pour y placer un rétroéclairage LED, c'est vraiment se compliquer la vie.


Hervé, admin. Cin&Son.
Dernière édition par vévé le 31 Mai 2016 9:12, édité 1 fois.
vévé
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 2900
Inscription Forum: 17 Fév 2009 11:28
Localisation: Nord Isère (proximité de Lyon)
  • offline

Message » 23 Mar 2016 22:25

Vu le résultat obtenu, il me semble que la notion de noir absolu est totalement adaptée :

<...>

Le rendu lumière allumée est assez impressionnant :

Image
QTNHC
 
Messages: 41
Inscription Forum: 22 Mai 2010 10:52
  • offline

Message » 23 Mar 2016 22:47

QTNHC a écrit:Vu le résultat obtenu, il me semble que la notion de noir absolu est totalement adaptée :

<...>

Le rendu lumière allumée est assez impressionnant :

Image


Tu es vraiment hors sujet là. Les écrans "noirs abyssaux" sont efficaces seulement dans le noir complet, et là, tu parles d'une utilisation en lumière ambiante.En outre, ce sont deux concepts différents. L'un est basé sur l'utilisation d'un rétroéclairage LED, tandis que l'autre consiste à utiliser une toile technique très foncée.

Pour ma part, les inconvénients du Dark Star sont rédhibitoires. En effet, comme la toile est très foncée, il faut booster la luminosité et l'éclat des blancs en utilisant beaucoup de paillettes métalliques, donc l'effet de paillettes doit être très présent, d'ailleurs Grégory en parle dans son test.

Selon moi, le Dark Star est quasiment mort né. En effet, les noirs obtenus avec les écrans "noirs abyssaux" seront perçus comme plus profonds, avec un effet de paillettes infiniment plus discret si on utilise une React3.0, une Daylight Reference 1.1 ou une Daylight 0.9. Je viens de citer les trois toiles grises techniques qui ont l'effet de paillettes le plus discret, on pourrait aussi ajouter à cette liste la DNP Supernova 08.85. Les toiles Lusoscreen et Screen Innovation ont un effet de paillettes plus marqué, j'en parle en toute connaissance de cause !



Hervé, admin Cin&Son.
vévé
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 2900
Inscription Forum: 17 Fév 2009 11:28
Localisation: Nord Isère (proximité de Lyon)
  • offline


Retourner vers Ecrans de projection