Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Bcatil et 19 invités

Les installations Home-Cinéma dédiées de la communauté HCFR

LA nouvelle salle de THXRD - La 4e du nom

Message » 23 Avr 2019 11:33

Un "module " c'est betement un cadre .
Le cadre fait 20 cm de profondeur et recouvert de tissu
La laine et les diffuseurs sont integrés dans le cadre
Dans un grand volume la diffusion est assez simple à obtenir ....
ben qqs milliers d'euros de bois et tissus ect ..mais ce n'est pas enorme compte tenu de la taille
thxrd
Pro - Contributeur HCFR 2017
Pro - Contributeur HCFR 2017
 
Messages: 1599
Inscription: 29 Mai 2008 20:08
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Avr 2019 11:33

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Avr 2019 11:37

Le montage en " tunnel" decrit soit les panneaux de laine montés perpendiculairement ã la paroi beton et ecratés entre eux ( on le fait pour une face avant absorbante ) / soit les panneaux monté avec une angulation par rapport au mur .. ( pour les lateraux ..)
Avec un peu d'astuce on combine membrane et tunnel
thxrd
Pro - Contributeur HCFR 2017
Pro - Contributeur HCFR 2017
 
Messages: 1599
Inscription: 29 Mai 2008 20:08
  • offline

Message » 23 Avr 2019 11:42

Quand on fait une salle ( ou autre chose ) le but n'est pas de faire cher et compliqué ( soyvent pas plus efficace , voir moins )
Mais simple et efficace .. et donc ..peu cher
le collage est une solution utilisée maintenat beaucoup en deco menuiserie

Le systeme est en effet indemontable ( le plus possible meme ) mais ca n'a aucune importance .
Les surround sont demontable sans toucher aux modules et si on veut ajouter du cablage .. aucun'probleme c'est prevu sans rien demonter et super simplement
thxrd
Pro - Contributeur HCFR 2017
Pro - Contributeur HCFR 2017
 
Messages: 1599
Inscription: 29 Mai 2008 20:08
  • offline

Message » 23 Avr 2019 12:18

thxrd a écrit:La laine et les diffuseurs sont integrés dans le cadre
Dans un grand volume la diffusion est assez simple à obtenir ....


bonjour
Super travail :bravo: :ohmg:
ce sont quels types de diffuseurs?
Avatar de l’utilisateur
jeanluc79
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 677
Inscription: 13 Fév 2005 0:27
Localisation: Saint palais sur mer
  • offline

Message » 23 Avr 2019 12:57

D'après ce que je comprends, alors que nous autres faisons généralement une structure secondaire en bois, sur laquelle nous fixons de diverses manières des panneaux... Roland, tu as en fait réalisé des modules faits de 4 planches directement collées au murs sur leur tanche... Le tissu est alors agrafé sur la tranche opposée puis des plats noirs mates viennent cacher les agrafes... J'ai bon??
Tout les savoir faire et traitement acoustique étant couvert de tissu, on ne saura pas les secrets les plus précieux de tant d'années d'expérience, mais déjà c'est intéressant comme mise en œuvre :thks:

La configuration dans mon profil


un cinéma dans les vignes:
VP: JVC X500 | ampli: Yamaha RX-A2040 + Yamaha PX5 (SUBs) | source: PCHC | écran: cadre alu DIY + toile cine-screen Référence 4K
LCR: 3x GKF-SVP1000 mkIII | surrounds: 4x GKF-SVP100 | SUBs: 4x GKF-SW310
Avatar de l’utilisateur
josk1
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5017
Inscription: 16 Aoû 2013 14:35
Localisation: haut-rhin
  • offline

Message » 23 Avr 2019 13:38

roland, peux tu fournir la référence du tissu utilisé ?
Akoustics
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2435
Inscription: 01 Juin 2004 11:58
Localisation: Seine-et-Marne
  • offline

Message » 23 Avr 2019 22:48

thxrd a écrit:le collage est une solution utilisée maintenant beaucoup en deco menuiserie

L'autre avantage du collage est certainement celui de ne proposer aucune vibration audible lorsque la musique joue, c'est appréciable de n'entendre aucune vibration, surtout avec une ligne de sub aussi puissante et performante et que ça pousse fort !
Sur pas mal d'installation, lorsque ça plonge dans le grave, on entends des vibrations de pièces, de mobilier, une pièce de bois mal calé etc...

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6656
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 23 Avr 2019 23:35

la precedente salle usait deja partiellement du meme type de montage
Créer une structure intermediaire a peu d'interet sauf cas particuliers .. specifiques ..
generalement ca genere des risques de vibrations supplementaires et c'est evidemment plus complexe .
Apres ca dependra du concept , de la deco , etc .. et eventuellement de certaine necessités de corrections
Le montage " direct " est assez souvent utilisé ..

Petit detail : ..les " planches" c'est du 27 mm donc une fois collées sur le beton sur toute la peripherie et entre elles ( par les intercalaires )
c'est extremement solide et rigide ..et evidemment aucune vibrations ..
Vu le spl possible et l'extension vers le bas du spectre mieux valait choisir des solutions " no vibrations"

Le tissu est du Jersey type " Milano " ( marché st Pierre ) .. coton / elastane .. ( eviter le jersey viscose .. moins " mat" .. et plus reflechissant acoustiquement dans l'aigu ..)
l'interet du jersey elastane est sa transparence acoustique et comme il est elastique dans les 2 dimensions , aucun plis et pose tres facile

Pour le reste ..comme beaucoup , je ne montre pas tout ..
thxrd
Pro - Contributeur HCFR 2017
Pro - Contributeur HCFR 2017
 
Messages: 1599
Inscription: 29 Mai 2008 20:08
  • offline

Message » 24 Avr 2019 14:11

Roland, si tu avais dû isoler thermiquement ta salle (dans ton cas pas besoin certes, je parle par exemple d'un semi enterré), tu aurais poser de la laine pour le thermique (en, ITI), des plaques de platres, puis appliquer le traitement ... ou tu n'aurais pas poser de plaques de platres et appliquer le traitement devant l'isolation thermique :-? (en prenant en compte l'incidence de la laine utilisé pour le thermique).

(cette question me turlupine et je n'arrive pas à savoir quelle est la bonne méthode car malheureusement je n'ai pas pu suivre tes précos de construction d'un sous sol. :oops:)
Akoustics
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2435
Inscription: 01 Juin 2004 11:58
Localisation: Seine-et-Marne
  • offline

Message » 24 Avr 2019 14:18

Magnifique sur Mur latéral :bravo: , Simple , Pas cher et efficace, que demander de plus .

Y’a t il une raison spécifique d’avoir usé de différente type et différente densité de LDV ?
stephblues57
 
Messages: 3284
Inscription: 25 Nov 2011 17:01
Localisation: Verdun
  • online

Message » 24 Avr 2019 18:27

Excellente question ..
Les 2 solution sont "possibles " ..
La seconde est evidemment plus simple à mettre en oeuvre , moins couteuse ,avec moins de risques de problemes et d'erreur ( des parois sur des parois le resultats se calcule et se modelise mais .. pas par un amateur .. )

thermiquement on aura evidemment des pertes ., de ce coté c'est moins bien ( faudra ramener des calories ) acoustiquement ce sera plus simple ..
Pourquoi croyez vous que systematiquement j'encourage au "full enterré " ??
thxrd
Pro - Contributeur HCFR 2017
Pro - Contributeur HCFR 2017
 
Messages: 1599
Inscription: 29 Mai 2008 20:08
  • offline

Message » 24 Avr 2019 18:35

J'ai beau mettre les explications apparemment personne ne lit ( joke ) !!

La laine "visible " est celle qui sera dans les colonnes ..elle n'a aucune fonction acoustique par rapport à la salle puisque que devant il y aura des panneaux de bois " " griffės " ( idem photo salle M Sonnier )
Elle est juste là pour absorber toute vélleitė de resonnance du volume des colonnes
Donc j'ai betement utilisé les "restes " des divers type de laine utilisėe dans la salle .. aucune raison ni "ordre " technique dans le " melange visible"

Par contre oui , il y a bien 3 sortes de laines ( meme 4 dont 2 ã caracteristiques similaires ) utilisėes pour l'ensemble du traitement .et pour des raisons techniques ..( c'est d'ailleurs classique en traitement ..d'user de differentes laines )
thxrd
Pro - Contributeur HCFR 2017
Pro - Contributeur HCFR 2017
 
Messages: 1599
Inscription: 29 Mai 2008 20:08
  • offline

Visite chez Thxrd

Message » 24 Avr 2019 22:38

Voici quelques années que je suis les évolutions des systèmes de Roland, celle de sa version 3 dans son ancienne maison, nous voici à présent dans la version 4, à quelques centaines de mètres de l’ancienne maison.

Tout ceux qui suivent ce post ont vu l’avancement des travaux, le trou creusé, la dalle géante, le béton.
Il est difficile de s’imaginer le volume de cette salle, ça corresponds à ce que l’on trouve dans un multiplexe, une salle d’exploitation moyenne de 100 places.

Les 4 HP 21 pouces ntlw5000 http://www.eighteensound.com/en/products/lf-driver/21-0/8/21ntlw5000 ayant été récemment montés en bout de ligne de subs, Roland a pu commencer puis finaliser les premiers réglages.

C’est dans ces conditions toutes fraîches que j’ai pu écouter ce système, mais comme le constate la mesure, le système est assez fidèle aux études de bases.

Les chiffres constatés sont proches de ce qui était prévus en terme de TR (Temps de Reverberation) et de modes (début du régime modale très bas, avec un seul mode calculé et constaté à 31Hz)

Comme Roland le fait sur chaque installation, les différentes voies ont été mesurés et égalisés en freefield, ce qui fait un paquet de mesures.
Tout ceci a ensuite été mis à niveau en fonction des rendements de chaque voies, filtrés et mis en phase.

Sans égalisation aucune des frontales LCR + SUB, la zone d’écoute entre dans les tolérances de la Xcurve, il reste maintenant à affiner la courbe de la ligne array, la mesure montrant un peu trop de pression au milieu, mais il manque plus de la moitié des sièges, il manque la moquette et la bibliothèque géante à l’arrière.
Les réglages évoluerons donc en fonction.

C’est donc un plaisir de voir que les simulations fonctionnent et que les prédictions théoriques se confirment lorsque tout est mis en œuvre en salle et que les mesures commencent !

Le programme de cette salle étant multiple, elle affiche des prétentions élevées en HC comme en audio pure « HiFi », si ce terme veut encore dire quelque chose, ou plus précisément un système grande écoute stéréo comme ceux que l’on peut trouver dans de grands studios de volume identiques, mais avec des pressions sonores et une définition supérieure à ce qui existe en général.

La salle est aussi évidement, une salle de cinéma hors normes (enfin justement aux normes), mais toujours avec une qualité audio très supérieure à ce qui existe en exploitation, c'est une salle "no limite".

Roland est à l’origine un passionné de HiFi, l’écoute sur 2 canaux est l’un des points essentiels de l’installation.

Il ne s’agit pas d’une simple salle de cinéma, il faut aussi des performances de haut niveau pour cet audiophile de la première heure.
C’est d’ailleurs en faisant à ses débuts le parcours audiophile, que les grandes lignes du sujet audio on été acquises, mais à la sauce THXRD : remise en question de tout, tests, ce qui fonctionne ou pas, légendes ou réalités, mise en place de théories, mesures, constructions de toutes sortes d’amplis, d’enceintes, tests, encore des mesures, ça n'a jamais cessé.

Il suffit de lire les pages précédentes pour comprendre la personne, chaque sujets à une réponse, une étude, une compréhension, le sujet doit être compris et optimisé, puis mis en œuvre.
C’est comme ça aussi pour sa maison et pour le reste, il n’y a pas tellement de place à l’improvisation.

Par passion il en fait rapidement son métier et comprends que l’évolution logique se fera vers le multicanal et l’image.
Il pense que ce sera l’évolution logique de la HiFi, l’immersion proposée n’est pas la même.
Le même mode de recherche sera appliqué à l’image, une connaissance impressionnante, le pseudo pour internet est même est choisi en fonction… thxRD

Il faut comprendre le parcours pour se rendre compte de la finesse et de la connaissance que possède Roland en audio, déjà sur 2 canaux, puis par extension sur le multi canal.

Le travail en studio, le montage de système en studio et en HC, toutes ces années d’expériences dans différents lieux en fond un redoutable analyste, qui oblige à une forme de respect.

Je sais ou je suis, j’ai le souvenir de mes meilleurs écoutes 2 canaux déjà dans sa salle précédente.

J’ai quelques expériences dans de bonnes salles de cinémas, publics ou privées de quelques studios de tailles bien plus modestes et quelques écoutes chez des passionnés de HiFi, je vais enfin pouvoir découvrir ce monstre ou la démesure pour une installation privée est partout.

Dans l’approche jusque boutiste de l’application d’une théorie ;
Question : Comment faire pour que ça marche ?
Réponse : il faut une bonne acoustique,
Question : Comment faire une bonne acoustique ?
Réponse : il faut que ce soit grand pour que le régime modal soit bas, idéalement sous la fréquence de Schroeder
Question : C’est quelle taille ?
Réponse : Plus de 800m3
Décision > allons y, on va faire un grand trou !

Roland me raconte la genèse de cette salle, le jour ou il a travaillé pour un client étranger, à la fois sur un petit studio d’une vingtaine de m2 et à côté, d’une salle de HC de très grand volume, on est en 2009, la salle est équipée d’un gros système audio qui envoie.

Le déploiement du grave dans ce volume moyennement traité est très supérieur à ce qui est dans le studio normé d’à côté et de ses m3 de traitements.
Dans cette salle, ça tape et ça descend comme en extérieur, il constate que le combat des modes est compliqué et que la solution se trouve dans la surface et le volume, pour se glisser sous un régime modal très bas.

Le constat sera aussi celui de nombreux acousticiens (dont JP Lafont, un copain historique) qui préfèrent rapidement les grandes salles, nécessitant moins de traitements, donc moins de coûts, que des salles plus petites, dont une bonne partie du volume est consommé par le traitement, pour un résultat final, moins bon.

Son choix est fait et le projet est déjà en tête depuis de nombreuses années, l’ébauche du projet est rapidement couché sur le papier.

Le grave étant la principale difficulté, de nombreuses simulations seront faites, elles sont décrites dans les pages précédentes, il testera un peu toutes les solutions, du M Force au tapped, ou manifold géant comme dans la salle précédente.

La simulation d’une ligne array en Bass reflex est retenue, la courbure numérique par retard des 12 boites mises en œuvre, elle permet de rendre légèrement directif le bas grave et de se raccorder en pression acoustique au niveau nécéssaire, mais aussi de conserver une certaine directivité afin de ne pas trop arroser les murs.

Compte tenu de la cible SPL sur la zone d’écoute, plus de 100dBC en régime moyen, 120 en pics, soit un niveau concert.
Compte tenu de la qualité exigé en terme de transparence, donc de distorsions basses, la ligne array doit être capable de s’aligner sur la pression des autres éléments, plus de 145 dB SPL !!!!
On verra tout à l’heure comment cela fonctionne réellement.
On verra aussi comment ça fonctionne au dessus
Dernière édition par indien29 le 07 Mai 2019 0:50, édité 10 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6656
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Première écoute

Message » 24 Avr 2019 22:40

En entrant dans la salle, la radio est en marche, Roland me présente son tuner, un nombre incalculable de stations radios, de nombreuses en HD, il plug ma clé USB dans le lecteur et on sélectionne le premier morceau…

On est debout en arrière de salle, derrière la régie, le premier morceau commence, c’est Roxanne (Sting) par Musica nuda, un titre issu de la playlist de TonTon Flingueur, playlist qui est devenue pour moi une référence.



J’écoute quelques secondes, j’entends 3 canaux, mais je me doute qu’on est en 2.1, je pose la question à Roland qui souris, ben 2.1...

La focalisation / phase est la meilleure jamais entendue, c'est fantastique !

Le centre semble sortir de la voie frontale, je me déplace mais le centre reste focalisé.

En quelques instants, on entends tout le parcours, toute l’histoire qui amène à ce résultat, l’expérience d’une vie.

Il n’y a rien à dire, juste à écouter et à prendre plaisir, j’en frissonne, j’ai tout, c’est équilibré, la balance tonale est parfaite et la basse ronronne.

Avant de démarrer l’écoute, Roland m’a précisé les positions pour l’écoute audio.
Sur les 3 rangées disponibles, le première est en avant de la distance critique, une écoute type studio, hyper analytique, plus de champ direct que de diffu, on écoute les enceintes et moins la salle.

La rangée du milieu est celle qui est théoriquement idéale, à la distance critique, celle un peu plus en arrière, passe encore un peu plus dans le diffu.

Sur une écoute hyper analytique de ce type, ces changement de places pour un auditeur attentif sont très audibles, toutes proposent une différence, avec un plaisir d’écoute ou l’immersion augmente au détriment de l’analyse lorsque l'on recule, l’expérience dans ces conditions parfaites permet de comprendre à l’écoute, la réalité de ce qu’est la distance critique
Dernière édition par indien29 le 25 Avr 2019 22:43, édité 7 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6656
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Première écoute suite

Message » 24 Avr 2019 23:09

Je suis placé pour l’instant sur le siège du milieu, à la distance critique.

Roland monte un peu le volume, on est en concert, je connais ce morceau chez moi, mais là, le niveau de grave est à des lustres de ce que je connais, c’est propre, ça balaye, quand le doigt touche la corde de la basse, on ressens l’impact, je sais que c’est fort, mais qu’est-ce que c’est bien !

Je n’ai pas vraiment d’idée sur la pression acoustique…
La montée du niveau entraine un perçu supérieur du grave, la courbe isosonique explique le phénomène.

Le morceau est parfait, la voix hyper centrée, elle est devant et parait sortir de la bouche centrale des MB1 / 4003 en face de moi, il n’en est rien, les canaux gauches et droits offrent une stéréo bien détachée, c’est aéré et spatial.

On est en très haute résolution, c’est la 8K de l'audio !

Pas de distorsion ou d’une quelconque coloration audible, le ressentis est celui d’une transparence totale, d’une telle qualité que le moindre défaut d’enregistrement peut sauter aux oreilles.

C’est cette très haute définition qui créé le bien être.
Le rapport signal / bruit est fou, pour rappel, le NR de la salle est situé vers les 15dB, une écoute à 95 dB est à ... 80dB au-dessus du bruit de fond de pièce !
Je comprends que cette définition permet aux studios d’effectuer un bon mix...

Le morceau est fini, Roland m’indique que cette focalisation est essentielle, elle est obligatoire dans les studios, impossible de poser le mix sans cela.

Le deuxième morceau commence, c’est le fameux Ondeko-bayashi de Ondekoza, des percussions avec une prise de son assez fabuleuse adossée à une dynamique impressionnante.


C'est le groupe et le titre, mais le morceau écouté n'est pas sur youtube

Le morceau commence, c’est tout doux et gentil, comme je connais le morceau et qu’il commence doucement, je demande à Roland de monter le volume… :D
Il me dit, bien oui, mais c’est très fort, ton morceau doit avec un truc du style gros coup de caisse ou autre chose de ce style :o ... il ne se fait pas avoir, et il ne s’agit pas non plus de tout casser, ce morceau possède plus de 20dB de dynamique réelle, je ne sais pas quel est le SPL théorique de l’installation à -12dB, Roland nous dira, mais c’est très fort !

Le morceau joue, c’est plusieurs instruments identiques et plusieurs musiciens s’y affèrent !
Ca monte et j’apprécie la distance, je l’écoute aussi pleine balle chez moi et c’est bien, mais à distance, c’est un autre monde, une autre ampleur, le gros tambour déboule et c’est la tempête dans la salle, même Roland qui en a vu d’autres sourit, quand c’est bon c’est pour tout le monde et il a encore une bonne paire d’oreille !

Le coup de grosse caisse en plein milieu tape comme le tonnerre, la blague était là et Roland comprends le – 12dB... entre temps il avait encore monté le niveau...
Il y a de la marge, les oreilles sont la limite, mais il ne s’agit pas de pulvériser les 2 Tad 4003, qui sont les plus exposées à une erreur sur un défaut d’enregistrement cumulé à un niveau trop peu atténué au potard.

N’oublions pas que dans le local technique derrière nous, il y a des watts, chaque composants se voit assigner une puissance double à sa puissance crête, très au delà d’un Crest Factor normalisé, un composant ne casse pas sur un pic de musique, mais sur l’écrêtage de l’ampli, avant d’écrêter avec ce genre de CF, il y a de la marge, le watt ne coutant plus grand-chose, pourquoi se priver !
Dernière édition par indien29 le 29 Avr 2019 17:29, édité 8 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6656
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Installations HC dédiées

 
  • Articles en relation
    Dernier message