ModĂ©rateurs: Staff MultimĂ©dia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: sebacool92 et 10 invitĂ©s

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Shame (Steve McQueen)

Message » 09 DĂ©c 2011 12:10

Image

[youtube]arD1Hmjlqag[/youtube]

Histoire :

Le film aborde de manière très frontale la question d'une addiction sexuelle, celle de Brandon, trentenaire new-yorkais, vivant seul et travaillant beaucoup. Quand sa sœur Sissy arrive sans prévenir à New York et s'installe dans son appartement, Brandon aura de plus en plus de mal à dissimuler sa vraie vie...
Dernière édition par edward.zinkins le 09 Déc 2011 12:21, édité 1 fois.
edward.zinkins
 
Messages: 301
Inscription Forum: 22 Mar 2005 2:05
Localisation: Nice
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 DĂ©c 2011 12:10

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 DĂ©c 2011 12:14

Vu hier en VO.
Exceptionnel avec 2 acteurs au top et une musique sublime.
Un peu comme Drive, je pense qu'on aime ou qu'on déteste...
Dernière édition par edward.zinkins le 09 Déc 2011 17:01, édité 1 fois.
edward.zinkins
 
Messages: 301
Inscription Forum: 22 Mar 2005 2:05
Localisation: Nice
  • offline

Message » 09 DĂ©c 2011 14:22

J'avais adoré Hunger son précédent film.
Je suis très intrigué par ce Shame, Steve McQueen pourrait devenir un très grand si c'est vraiment bon. Je vais sûrement aller le voir aujourd'hui avec Carnage (que j'attends aussi).
Nikolai
 
Messages: 2335
Inscription Forum: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 09 DĂ©c 2011 14:33

Shame et Carnage sont mes deux prochains également. Vraiment hâte de les voir.
Fabi
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 4232
Inscription Forum: 21 Nov 2010 23:39
Localisation: Sinsin
  • offline

Message » 09 DĂ©c 2011 16:25

Pareil, les deux films que j’ai envie de voir. Beaucoup aimé Hunger et un Polanski ça ne se rate pas (bon j’ai toujours Ghost Writer en BRD à regarder :oops: ).
Sinon ce sera pour la sortie blu-ray :roll:
sopor
 
Messages: 12952
Inscription Forum: 25 DĂ©c 2002 21:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 10 DĂ©c 2011 6:53

Et bien je viens d'apprendre qu'il y avait un deuxième steve Mc queen... Mais réalisateur.
Riffhard
 
Messages: 2946
Inscription Forum: 04 Nov 2010 19:35
  • offline

Message » 10 DĂ©c 2011 20:10

Waouh une belle petite claque ce Shame !
J'avais peur de l'aspect moralisateur par rapport au sujet, mais je ne trouve qu'il en est rien. Le film est vraiment troublant, assez mystérieux, tout en étant hyper frontal. On pénètre dans son état mental par une mise en scène sublime, inventive et qui se permet justement de ne jamais juger ses personnages ou d'appliquer un discours programmé pour "dénoncer". Jamais le personnage sera montré comme un déviant détraqué ou sociopathe, il est simplement "normal" mais avec ses dysfonctionnements comme un peu chacun de nous à différents degrés. L'ambiance est vraiment particulière un peu hors du temps, mélancolique sans jamais être véritablement sombre ou nihiliste, simplement un peu désenchantée tout en laissant une belle porte d'espoir à la fin.
Très beau film, j'ai bien envie de le revoir pour essayer de plus le percer.
Nikolai
 
Messages: 2335
Inscription Forum: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 10 DĂ©c 2011 23:39

Vu cet après midi,

Troublant, obsédant, puissant, dérangeant, visuellement époustouflant, une succession de plans extraordinaires, des cadrages a coupé le souffle, un sens esthétique et plastique peu commun...
Sans parler de la direction d'acteurs.
Du sexe, oui, cru bien sûr mais jamais gratuit... Des scènes qui révèlent la psychologie et la douleur du personnage principal...
Michael Fassbender livre une performance extraordinaire, il semble totalement habité par le personnage.
Carey Mulligan est pas mal aussi en soeur chanteuse paumée.
Shame est bien l’un des films de l’année. Il confirme en tout cas l'énorme potentiel de Steve McQueen.
Guts59
 
Messages: 1629
Inscription Forum: 01 Sep 2008 23:18
  • offline

Message » 09 FĂ©v 2012 19:25

Shame correspond exactement Ă  ce que j'en attendais!
Une façon d'aborder l'addiction sexuelle de manière dépouillée, sensible, distanciée.
Le film est superbe, élégant, intense, minimaliste, fascinant, troublant...
Il Ă©vite de se vautrer dans l'analyse des causes de l'addiction du personnage, se contentant de nous donner Ă  voir sa souffrance, sa solitude, avec beaucoup de pudeur et d'Ă©conomie de mots.
Un très très beau film!
J'ai craqué! :love:
Fabi
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 4232
Inscription Forum: 21 Nov 2010 23:39
Localisation: Sinsin
  • offline

Message » 10 FĂ©v 2012 12:40

Justement
j'y vois autre chose que l'addiction sexuel, Ă  moins que ma propre libido.....
J'y vois un ĂŞtre incapable d'aimer qui ne peut que baiser.
Une allergie au couple et Ă  l'amour, une allergie aux sentiments ....
je n'y ai pas vu d'addiction mais un comportement sexuel débridé :wink:
rann
 
Messages: 6848
Inscription Forum: 10 Juil 2009 16:58
  • offline

Message » 10 FĂ©v 2012 12:57

rann a Ă©crit:Justement
j'y vois autre chose que l'addiction sexuel, Ă  moins que ma propre libido.....
J'y vois un ĂŞtre incapable d'aimer qui ne peut que baiser.
Une allergie au couple et Ă  l'amour, une allergie aux sentiments ....
je n'y ai pas vu d'addiction mais un comportement sexuel débridé :wink:

Une incapacité d'aimer, oui, de s'aimer, aussi.
Mais je ne parlerais pas d'a"llergie" au couple et à l'amour... je vois ça en terme d'"incapacité".
Il y a un truc qui empêche ces deux-là de vivre une relation amoureuse équilibrée.
Ils ont chacun une manière d'y répondre différente. Lui, c'est le sexe. Jusqu'à l'addiction. La mise en scène montre clairement que ce n'est pas un choix délibéré. Il ne peut s'en empêcher. C'est pas le propre de l'addiction, ça?
A partir du moment où il devient un frein à son épanouissement, cela peut être considéré comme pathologique.
Mais ce n'est que mon avis.
Fabi
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 4232
Inscription Forum: 21 Nov 2010 23:39
Localisation: Sinsin
  • offline

Message » 19 Avr 2012 0:50

Shame, la honte en français.

Brandon ne sait pas se lier. Brandon ne peut pas se lier. Brandon a opéré une scission absolue et délétère entre le sexe et le sentiment, l’humain. Et tout rapport humain est implacablement vécu comme castrateur, inutile, douloureux.

Sissy, sa soeur se lie trop. Sissy ne sait pas vivre seule. Sissy a désespérément besoin de lien. Fut il pathétique, elle le chante même, “New York, I wanna be a part of it”. Trompeur. Sissy veut toucher, jouir, ressentir, et se détruit quand elle cherche le seul contact qui pour elle compte, Brandon.

Du cinéma pour grands. Du grand cinéma. Des acteurs magnifiques (stupéfiant Michael Fassbender qui confirme tout le bien qu’on devinait de lui depuis A Dangerous Method et X-men First Class), une épure de mise en scène qui sublime chaque plan, nous fait ressentir à travers une bande son terrifiante et poignante la douleur omniprésente et insupportable des deux personnages.

Les deux scènes, celle d’ouverture et celle de fin, inouies de cruauté et de lucidité, valent à elles seules une pluie de récompenses.

Refn, McQueen. Et Carey Mulligan en trait d’union entre les deux.

Le cinéma anglo-saxon a de nouveau des choses à nous dire. Et on est transportés.

Chef d’oeuvre.
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 AoĂ» 2006 20:44
  • offline

A propos

Message » 22 Avr 2012 6:55

Je suis peut-être le seul à le penser, mais le fait d'avoir sa sœur chez lui doit le ronger de l'intérieur à l'idée d'un inceste possible... non ?

Autre chose : pourquoi a-t-il une défaillance sexuelle avec la charmante employée noire qu'il invite au restaurant ? A cause de la discussion qu'ils ont eue auparavant ?

Chef d’œuvre pour moi aussi. :oldy:

La configuration dans mon profil


Il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire avec une seule main.
tupeutla
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5366
Inscription Forum: 02 Oct 2000 2:00
Localisation: Meudon
  • offline

Message » 22 Avr 2012 8:42

tupeutla a écrit:Je suis peut-être le seul à le penser, mais le fait d'avoir sa sœur chez lui doit le ronger de l'intérieur à l'idée d'un inceste possible... non ?

Autre chose : pourquoi a-t-il une défaillance sexuelle avec la charmante employée noire qu'il invite au restaurant ? A cause de la discussion qu'ils ont eue auparavant ?

Chef d’œuvre pour moi aussi. :oldy:


Non, tu n'es pas le seul à le penser et leur relation est d'ailleurs assez trouble. Leurs échanges donnent à penser qu'il s'est passé jadis quelque chose, un gros problème commun, et je me suis même posé la question de cet inceste à ce propos..

Quant à la défaillance, on peut supposer effectivement que la discussion préalable a introduit des sentiments dans leur relation, peut-être pas de l'amour mais au moins quelque chose qui ressemble à de la tendresse. Or, il est incapable de s'engager dans une relation avec une femme. Ses relations sexuelles sont purement mécaniques.

Mais bon, ce ne sont que des hypothèses.
Fabi
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 4232
Inscription Forum: 21 Nov 2010 23:39
Localisation: Sinsin
  • offline

Message » 22 Avr 2012 23:53

Je partage cette analyse. D'une part, on peut supposer soit qu'il y a eu inceste, soit viol de la part d'un des membres de leur famille (elle lui dit Ă  un moment "nous ne sommes pas mauvais, c'est ce que nous avons subi qui nous a rendus mauvais"...)
Et d'autre part, il est incapable d'avoir une relation humaine, totalement incapable. Dès lors que les sentiments s'immiscent tout se bloque ! Il fait pourtant l'effort, il se fait violence, il jette toutes ses revues pornos, il se rapproche de sa copine black, mais au dernier moment il ne peut pas. Le concept d'empathie, de partage, de mise en danger, est chez lui totalement inconcevable. D'où panne. Et d'ailleurs derrière il n'a aucun souci avec une prostituée à jouir, et ce dans la même chambre. Simplement parce que le rapport affectif est absent.
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 AoĂ» 2006 20:44
  • offline


Retourner vers 7ème Art