Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: kerpape et 6 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Yves

Message » 28 Juin 2019 9:59

Film de Benoit Forgeard avec William Lebhgil, Doria Tillier, Phillipe Katherine, Alka Balbir.

Jérem, looser intégral et assumé vit dans la maison de banlieue de sa défunte grand mère.
Afin de pourvoir avoir des courses gratuites il participe à un programme de test d'une start up. Il reçoit chez lui Yves, un frigo doté d'une IA qui doit lui faciliter la vie.

Entre comédie romantique, satire sociale et conte philosophique, le film fait sourire et parfois rire. Le passage de l'eurovision est une bien vu, les clichés nationaux sont portés au pinacle de l'absurde. Le film chatouille aussi le rap lourdingue et séminal d'ado et jeunes hommes faussement virils ( j'ai parfois entendu des titres sur les ondes moins subtils et moins musicaux que ceux proposé dans Yves).

Comme dans Monique de Valérie Guignabodet avec Albert Dupontel, le plus savoureux n'est pas l'artefact, quoi que, mais la réaction des humains à cet artefact. "Quoi que", car dans Yves les IA ne sont des entités indépendantes. Elles proposent une version de ce qu'elles estiment être le meilleur de leur hôte, pas moins mais surtout pas plus.
L'humain est il prêt à se type d'effet miroir sans concession, d’autant plus qu'assisté à la perfection par une IA personnalisée qui propose ce que vous êtes de mieux, les émotions moins nobles et travers humains apparaissent au grand jour? La fin montre que non selon le réalisateur. Et c'est assez optimiste, des humains se réapproprient leur perfection pleine de maladresses.
primare21
 
Messages: 1003
Inscription Forum: 27 Sep 2011 14:45
Localisation: Entre Nantes et Rennes
  • offline

Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message