Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Quelles suites pour violoncelle de JS Bach ?

Message » 14 Jan 2005 15:50

Sir David Willcocks a écrit:J'ai commencé à écouter la Messe en si par leonhardt, c'était l'époque où je ne connaissais rien en musique classique et c'est un des premiers disques que j'ai achetés.
J'ai trouvé cela magnifique et j'écoutais très souvent ce disque. Les années ont passé, les interprétations baroques écoutées multipliées (Harnoncourt, Kuijken, Herreweghe pour me limiter à cette oeuvre) et j'ai revendu d'occasion ce disque de Leonhardt parce que je n'y entendais rien de ce que j'ai découvert aimer en musique.
Je suis obligé de dire que je retrouve dans tous ces disques la même spiritualité apprêtée, une volonté prétendue de retouver le sens du texte originel avec force recherche dans les couleurs phrasés, tempi, etc. ... et l'impression que toutes ces idées sont totalement creuses.
Cela ne peut venir d'a priori négatifs car j'ai commencé par là l'esprit tout à fait ouvert. Et le tous dans le même sac relève évidemment d'un raccourci grossier mais le tableau général que j'ai dressé se retrouve néanmoins dans tous ces disques, comme s'il y avait bien une communauté de pensée entre tous ces interprètes.

Mais bon, je ne suis pas là pour me faire des ennemis, je ne fais que parler musique en effet :wink:


Salut David,

Le problème c'est que dans cette affirmation, tu ne parles pas pécisémment "Musique".
Parler de «la même spiritualité apprêtée» en parlant de Harnoncourt, Kuijken, Herreweghe est singulièrement flou.
Je ne comprend pas comment tu peux évaluer cette spiritualité… faire de la musique au niveau de ces chefs (et même plus simplement) est d'abord et toujours faire preuve d'esprit.
La Musique est une forme de spiritualité (comme toute forme d'art où l'artiste s'engage), bien sûr, pas celle des églises avec ses croyances… (relire par exemple : "Du spirituel dans l'art" de Wassily Kandinsky).

Les textes des cantates de Bach ne peuvent pas laisser indifférents… Quant à y trouver le sens originel… et d'autre part y voir des idées creuses…

J'ai l'impression que tu cultives cet aspect de perfectionniste qui ne voit que ratés et que des tentatives vaines, sauf pour de rares cas exceptionnels et définitifs.
J'espère que c'est un jeu… parce que toutes spirituelles que sont les grandes et petites œuvres, rien ne justifie cette attitude qui tend vers l'intolérance. Elles appelent toutes au contraire d'être animés par des muscles, des souffles, des doigts, des voix, des lectures, des époques et des lieux différents. C'est une naissance de l'œuvre à chaque fois. Une façon unique de faire sonner ce que l'auteur le plus souvent n'a pas pu qu'imaginer.

Excuse ma perplexité.

Cordialement

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message