Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Les Lecteurs CD & SACD

Le post du Matrix Mini-i 24/192

Message » 04 Déc 2009 22:34

le bas medium tout au début etait un peu "brouillon" mais la aussi en quelques heures tout est redevenu normal.
philordi
 
Messages: 1936
Inscription: 04 Oct 2006 19:13
Localisation: Chartres
  • offline

Annonce

Message par Google » 04 Déc 2009 22:34

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 04 Déc 2009 23:09

Ok!
Bon bein Gott, on attend un nouveau CR après quelques dizaines d'heures d'utilisation pour voir si ça évolue :)
TOTOdu91
 
Messages: 699
Inscription: 24 Nov 2005 16:07

Message » 04 Déc 2009 23:16

Gott a écrit:Salut à tous,
J'ai reçu mon Matrix hier, j'ai du le commander à la bonne période, ça aura mis moins d'une semaine... :lol:
Je suis en train d'écouter les concertos 1&2 de Chopin, avant j'ai fais un essais avec le superbe disque de Roger Waters « Amused to death » qui est un test sans pitié pour la spatialisation.
Ma source d'avant est un DVP5500, complètement tweaké, dont j'ai déjà parlé sur ce forum :wink: (Alim séparée, partie analogique complètement changée, des sorties symétriques, pas de condos dans le trajet du son, filtrage individuel pour chaque circuit...) il marche très bien!!!
Avec le Matrix, tout de suite ce que l'on remarque c'est la spatialisation. Sur le disque de Roger Waters, la scène va bien au-delà des enceintes, on entend des sons à l'extérieur. Il y a beaucoup de détails, de transparence, c'est très riche. :P
Les timbres sont beaux mais il y a des duretés dans le haut médium qui rappèlent que le son est numérique et un petit manque de corps dans le bas médium :cry: . J'incrimine les AOP utilisés, il est dommage de mettre des OPA2134, :evil: je connais très bien ce circuit et ne l'aime pas du tout, cette dureté est tout à fait sa signature... :evil: Il est possible que le rodage améliore un peu les choses, on verra.
Il y a aussi ma femme qui n'aime pas l'éclairage elle dit que ça lui rappelle ET...
J'ai commandé des OPA2211 qui sont des dernières générations et sont bien notés pour l'audio, pour mette à la place, je ne les ai jamais essayés, on verra bien mais ça ne peut être que mieux. En attendant je vais me mettre bien le son dans l'oreille en écoutant des choses différentes. Affaire à suivre... :lol:


Merci pour ce CR. Je le quoterai ds le topic des dac usb à moins de 300E.
N'est-il pas possible que tu focalises sur les duretés un peu parce que tu as un a priori sur les OPA2134?
Paull
 
Messages: 8679
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 05 Déc 2009 0:28

mystère ! :mdr: c'est beau la hifi.
Mahler
 
Messages: 12953
Inscription: 19 Mar 2006 18:27

Message » 05 Déc 2009 0:39

Il a tardé a franchir les continents pour ne pas les avoir traversé au mur du son, subit les affronts du mauvais temps et pour finir ceux de la mauvaise humeur mais quelques jours après le beaujolais le voila qui surgit inattendu de sa brève escale à Bordeaux. Le Matrix fera t-il parti de ces bons crus ou ne serait ce qu’un autre mauvais vin dont les arômes frelatés en rappellent tant par leur utilisation systématique.

Passons très vite à la dégustation.

Je rappelle que j’ai possédé le BMC-2, je m’en suis séparé du à des coupures aléatoires dont j’ai malheureusement trouvé trop tardivement l’origine.
Ma source de référence chez moi est une mécanique cdpro et le convertisseur Satch équipé d’une sortie à tube branché sur un préampli à tube qui alimente des blocs monos GM70 qui drivent des enceintes à haut rendement baffle plan sur caisson de grave (HPs Coral).
Autant que je m’en souvienne j’avais adhéré immédiatement au BMC-2, une cohérence des registres parfaite avec un haut moins brillant que mon écoute habituelle, un bel espace de la scène sonore malgré un petit manque de profondeur , aucune fatigue auditive dans les écoutes prolongées.

J’ai donc branché le Matrix dans les configurations suivantes :

Matrix (sortie RCA) + preampli + ampli à tubes (gm70)
Matrix (sortie RCA) + ampli à tubes (gm70)
Matrix (sortie RCA) + préampli + ampli Le Monstre Hiraga
Matrix (sortie RCA) + ampli Le Monstre
Matrix (sortie RCA) + préampli + Kenwood l1000M
Matrix (sortie XLR) + Kenwood l1000M

De toutes ces configuration la pire était avec le Kenwood en direct : détimbré et plat.

Vous aurez compris que je suis loin d’être emballé. Dans toutes ces configurations il y a une constante qui revient systématiquement : l’omniprésence du haut du spectre trop surligné (mais pas agressif) qui rappelle les écoutes numériques caricaturales, une vrai fausse ultra définition qui in fine appauvri l’ensemble. L’autre trait caractéristique c’est le manque d’inflexion qui pour moi condamne d’emblée tout appareil hifi incapable de restituer une sensation de mouvement et d’accompagnement et qui laisse s’imposer une tension factice et systématique dans tous les styles de musique. Le manque de modulation se retrouve dans les passages complexes ou tout reste plat et manque d’articulation. Le bmc-2 en comparaison gardait une souplesse et une lisibilité dans les passages complexes.
Le grave est timide, le médium a peu de densité, la scène sonore est honorable mais sans plus.
Il pourrait s’agir de n’importe quel Dac sans qualité précise qui le distinguerait du lot de Dacs désormais disponibles, je lui accorde une esthétique et une utilisation plutôt favorable en contre partie.
Je veux bien lui laisser le bénéfice du doute et miser sur un éventuel rodage, mais je doute fort d’une transfiguration possible.

Je tiens à signaler que ces remarques sont toutes subjectives et n’ont de valeur que sur mon système et sont certainement déterminées par les compensations éventuelles des appareils, mes goûts et l’environnement de l’écoute. Je n’ai aucune prétention ni envie à soumettre les écoutes à des protocoles dictés par des règles ou des mesures scientifiques ou assimilées renvoyant trop à un système qui se mord la queue dans une ronde logicielle endiablée ne jurant que par l’absolue égalité de toute chose. Le plaisir tirée d’une écoute musicale n’étant pas d’être mesurée ou relativisée mais bien plutôt appréciée jusqu’à la rendre capiteuse et chargée de sens lorsqu’on est mélomane. Si l’ivresse et l’emportement ou mieux l’ « en stase » sont absents à quoi bon. Le témoignage d’un rescapé me parle plus que le taux de monoxyde de carbone mesuré dans le sang, préférant toujours l’échange d’expériences à un compte rendu quantifiable..
Je crois à l’imprégnation d’un système sur la longueur et à l’interactivité de certains paramètres non maîtrisables et surtout l’audition requiert du temps pour mettre en place les nombreux repères évanescents.
De la même manière je ne tiendrai compte des éventuelles susceptibilités par trop subjectives qui voudraient me mener dans des polémiques inextricables.
Je laisse donc juste une expérience personnelle éphémère comme on laisse une empreinte non définitive sur un chemin qui est ouvert à tous et ne vous demande point de marcher dans mes pas.
devas
 
Messages: 351
Inscription: 08 Déc 2002 13:35
  • offline

Message » 05 Déc 2009 0:48

Faut vraiment que j'aille chez Alex avec mon BMC-2. (et avec mon millivoltmètres).
Mahler
 
Messages: 12953
Inscription: 19 Mar 2006 18:27

Message » 05 Déc 2009 0:52

Mahler a écrit:Faut vraiment que j'aille chez Alex avec mon BMC-2. (et avec mon millivoltmètres).

Prends une bonne bouteille aussi. ;)

La configuration dans mon profil


As with amplifiers, you cannot judge a CD player by analyzing its specifications. (Ken Ishiwata)
Avatar de l’utilisateur
Themisto
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4371
Inscription: 16 Mai 2008 14:02
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 05 Déc 2009 1:17

Merci devas pour ce compte rendu.

Plus on avance, plus je doute que ce Dac soit compatible avec mon ensemble.
Mes Setton sur mes Klipsch, ça donne bien assez d'aigus, il ne faudrait pas que j'en rajoute, au contraire. Je le vois avec la douceur que peux m'apporter un marrantz 1050. (Avec le manque de punch qu'il l'accompagne)

Dans la foulée, le Setton n'est pas "surchargé" de basses... il ne faudrait pas que mon DAC les apauvrisse, car la sonorité de mon ampli ne permettrai pas de les compenser..


Bref, je crois que j'ai encore du chemin à parcourir pour trouver le bon equilibre :)
TOTOdu91
 
Messages: 699
Inscription: 24 Nov 2005 16:07

Message » 05 Déc 2009 1:28

devas a écrit:Je tiens à signaler que ces remarques sont toutes subjectives et n’ont de valeur que sur mon système et sont certainement déterminées par les compensations éventuelles des appareils, mes goûts et l’environnement de l’écoute. Je n’ai aucune prétention ni envie à soumettre les écoutes à des protocoles dictés par des règles ou des mesures scientifiques ou assimilées renvoyant trop à un système qui se mord la queue dans une ronde logicielle endiablée ne jurant que par l’absolue égalité de toute chose. Le plaisir tirée d’une écoute musicale n’étant pas d’être mesurée ou relativisée mais bien plutôt appréciée jusqu’à la rendre capiteuse et chargée de sens lorsqu’on est mélomane. Si l’ivresse et l’emportement ou mieux l’ « en stase » sont absents à quoi bon. Le témoignage d’un rescapé me parle plus que le taux de monoxyde de carbone mesuré dans le sang, préférant toujours l’échange d’expériences à un compte rendu quantifiable..
Je crois à l’imprégnation d’un système sur la longueur et à l’interactivité de certains paramètres non maîtrisables et surtout l’audition requiert du temps pour mettre en place les nombreux repères évanescents.
De la même manière je ne tiendrai compte des éventuelles susceptibilités par trop subjectives qui voudraient me mener dans des polémiques inextricables.
Je laisse donc juste une expérience personnelle éphémère comme on laisse une empreinte non définitive sur un chemin qui est ouvert à tous et ne vous demande point de marcher dans mes pas.


+1 Je suis en phase avec ta perception d'une écoute musicale, et donc de la façon de "tester" ou "apprécier" un appareil. :)
Et bravo et merci pour ton CR riche d'infos (même subjectives, elles sont précieuses).
gwennick
 
Messages: 245
Inscription: 15 Nov 2008 0:46
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 05 Déc 2009 10:33

merci Fred pour ce cr honnête et sincère ! ça fait du bien de lire ce genre de prose qui est a l'opposé de tous ces cr dithyrambiques ou tous les produits sont fabuleux ! :wink:
et connaissant ton oreille, ton expérience et ton passé hifiste j'apprécie ton approche objective du sujet.

Pierre
PETER77
 
Messages: 9173
Inscription: 18 Déc 2000 2:00
Localisation: Seine et Marne 77
  • offline

Message » 05 Déc 2009 12:07

devas a écrit:Autant que je m’en souvienne j’avais adhéré immédiatement au BMC-2, une cohérence des registres parfaite avec un haut moins brillant que mon écoute habituelle, un bel espace de la scène sonore malgré un petit manque de profondeur , aucune fatigue auditive dans les écoutes prolongées.
...
J’ai donc branché le Matrix dans les configurations suivantes :
...De toutes ces configuration la pire était avec le Kenwood en direct : détimbré et plat.
... Vous aurez compris que je suis loin d’être emballé. Dans toutes ces configurations il y a une constante qui revient systématiquement : l’omniprésence du haut du spectre trop surligné (mais pas agressif) qui rappelle les écoutes numériques caricaturales, une vrai fausse ultra définition qui in fine appauvri l’ensemble. L’autre trait caractéristique c’est le manque d’inflexion qui pour moi condamne d’emblée tout appareil hifi incapable de restituer une sensation de mouvement et d’accompagnement et qui laisse s’imposer une tension factice et systématique dans tous les styles de musique. Le manque de modulation se retrouve dans les passages complexes ou tout reste plat et manque d’articulation. Le bmc-2 en comparaison gardait une souplesse et une lisibilité dans les passages complexes.
Le grave est timide, le médium a peu de densité, la scène sonore est honorable mais sans plus.
Il pourrait s’agir de n’importe quel Dac sans qualité précise qui le distinguerait du lot de Dacs désormais disponibles, je lui accorde une esthétique et une utilisation plutôt favorable en contre partie.
Je veux bien lui laisser le bénéfice du doute et miser sur un éventuel rodage, mais je doute fort d’une transfiguration possible.

Merci également pour ce CR.

Connaissant les gouts de Gilles, je me doute que le BMC-2, ne doit pas être excessivement brillant ni fatiguant dans le haut.
Pourquoi avoir revendu le BMC-2 et surtout être passé au Matrix? Je pense que la qualité du BMC-2 évoquée ci-dessus est assez rare dans les dac et matériels Hi-FI. Les chances de la retrouver ailleurs étaient faibles.
Si j'ai bien compris, tu as trouvé ce qui posait problème avec ton BMC-2. Penses-tu en racheter un, du coup?

"scène honorable sans plus". Par rapport au BMC-2, ou par rapport à un matériel normal? J'imaginais que le Matrix était bon sur ce point.

Voudrais-tu entrer encore plus dans le détail, sur la comparaison de rendu des deux dac, peut-être avec des exemples de ce que tu as resenti ou entendu sur certains disques? Développer un peu cette notion de fatigue auditive, et celle de brillance : le BMC-2 t'a semblé un peu mat par rapport à ton style d'écoute?

Merci encore pour ce CR! ;)

Je me permets de mettre l'accent sur une phrase de ta conclusion : "et sont certainement déterminées par les compensations éventuelles des appareils, mes goûts et l’environnement de l’écoute" et "ces remarques sont toutes subjectives ".
En effet, dans une autre pièce, dans un autre système, et/ou faites par une autre personne, les observations seraient probablement différentes.
Paull
 
Messages: 8679
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 05 Déc 2009 12:07

on est loin de la "tuerie" qui est le titre du post du dac matrix ! :mdr:
mais bon il y a tellement d'éléments subjectifs à prendre en compte !
faut pas s'arrêter sur une seule observation...
philordi
 
Messages: 1936
Inscription: 04 Oct 2006 19:13
Localisation: Chartres
  • offline

Message » 05 Déc 2009 12:15

Il me tarde de lire le compte rendu de Mahler.
Je souhaite vivement qu'il s'autorise à entendre subjectivement des différences et qu'il nous les décrive, même si elles sont subtiles. Ce genre de différences dont il sait qu'elles sont peut-être dues à son cerveau et à la psycho-acoustique, et qu'elles ne résisteraient pas à un abx, mais... qu'il lui semble malgré tout percevoir, dans l'instant.
Mahler, un CR de ta part, aussi subjectif que possible, serait super! Quitte à apporter juste après tous les éclaircissements et bémols que tu souhaites.
Paull
 
Messages: 8679
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 05 Déc 2009 12:37

Comme le laisse entendre Gott, peut-être qu'un simple changement d'OPA suffirait à améliorer le Matrix.

Une paire de LM4562 ou quatre AD797 (montés en double) pourraient certainement changer la donne. :idee:
Trencito
 
Messages: 989
Inscription: 28 Oct 2004 10:44
Localisation: Spain
  • offline

Message » 05 Déc 2009 12:40

Trencito a écrit:Comme le laisse entendre Gott, peut-être qu'un simple changement d'OPA suffirait à améliorer le Matrix.

Une paire de LM4562 ou quatre AD797 (montés en double) pourraient certainement changer la donne. :idee:


Arf bein oui ptet, mais bon ce n'est pas à la portée de tout le monde!
TOTOdu91
 
Messages: 699
Inscription: 24 Nov 2005 16:07


Retourner vers Lecteurs CD & SACD

 
  • Articles en relation
    Dernier message