Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Sex & zen

Message » 14 Juin 2011 18:24

Image

Résumé : Tiré d'un livre longtemps interdit en Chine, "Sex and Zen" raconte l'histoire de Cheng, un riche noble, impuissant a satisfaire sa femme. Cheng sombre dans la dépression jusqu'au jour ou il croise un robuste gaillard très apprécié de la gent féminine.
Réalisé par Michael Mak
Avec Lawrence Ng, Amy Yip, Isabella Chow...
Genre : Drame, Érotique
Origine : Hong Kong
Date de sortie cinéma : 17 août 1994
Interdiction : moins de 16 ans

Il s'agit d'une sorte de pendant hong-kongais de "L'Empire des sens", donc sans la subtilité, la beauté, l'intelligence du bijou d'Oshima. Aucune finesse à attendre ici, mais que voulez-vous, j'ai dans mes films de chevet quelques OFNI inavouables (et dorénavant avoués, en tout cas pour celui-ci).

Note : XXX(X)
takeshi29
 
Messages: 2510
Inscription: 11 Juin 2009 2:50
Localisation: Bout du monde (si si c'est vrai !!)
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Juin 2011 18:24

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Juin 2011 19:19

yasathi a écrit:
kbil69 a écrit:UN ETE AVEC COO:

Image

Synopsis:
Kôichi, jeune écolier en quatrième année de primaire, découvre une pierre bien étrange dans le lit asséché d'une rivière et la rapporte à la maison. Alors qu'il décide de laver ce précieux trophée, un étrange animal en sort. Surprise, c'est un kappa, un esprit de l'eau.
La famille de Kôichi appelle ce kappa Coo et décide d'en prendre soin. Toutefois, la rumeur de la présence de Coo ne tarde pas à se propager et toute la ville ne parle plus que de lui. Coo, inquiet d'ennuyer la famille de Kôichi, décide de partir. L'aventure de Coo à la recherche d'autres kappa commence.

Réalisé par Keiichi Hara
Titre original: Kappa no coo to natsu-yasumi
Film pour enfants à partir de 6 ans. (Je dirais plus, le début a choqué les miens :o )
Long-métrage japonais.
Genre: Animation
Durée: 02h15min
Année de production: 2007
Distributeur: Eurozoom



Un film d'animation d'une pure beauté, je recommande vraiment, mais à voir une 1ère fois sans les enfants :wink:


mon ainé de 5 ans l'a déjà vu 2 fois !!
passé la disparition du père de Coo :cry: ..très poétique ! :love:



Les miens, 5 ans et 8 ans ont été choqué par cette scène justement, où le samurai tue le père :o
Celui de 2 ans n'a pas dû comprendre.

J'ai coupé le film juste après et j'ai mis Les Indestructible, ils le connaissent par cœur mais c'est un de mes DA préféré :love:
j'ai regardé Coo juste après, seul ... un chez d’œuvre

La configuration dans mon profil


Ecran: 3m 2.35 transonore Reference 4K+WB / VP: HC6000 / Préamp: Nakamichi 7.1 / Amplis: Yamaha 2*P2500S-P5000S-P7000S/ Source: PCHC
/ Egaliseur: Behringer DCX2496 / Enceintes: 7 GKF Eva-Sat avec surrounds doublées/ Caissons: 2*JBL 4645C
Avatar de l’utilisateur
kbil69
Staff Installations
Staff Installations
 
Messages: 38290
Inscription: 09 Nov 2003 1:52
Localisation: 69
  • offline

Natural City

Message » 14 Juin 2011 19:49

Image

Résumé : 2080. Deux espèces se partagent désormais le monde : l'homme et des créatures artificielles à son image, les cyborgs. Commando d'une unité d'élite chargée de retirer de la circulation les cyborgs défectueux ou rebelles, R tombe pourtant amoureux de celle qu'il aurait dû éliminer, la belle Ria. Si, sous trois jours, R ne peut greffer la puce mémoire de Ria dans un nouveau corps, celle-ci mourra. Une seule solution pour éviter l'inéluctable : faire appel à Croy, un inquiétant scientifique qui prétend connaître le moyen de prolonger la vie au-delà de ses limites. Mais, dans son ombre, se profile la silhouette de Cyper, un cyborg de combat en quête d'immortalité...
Réalisé par Min Byeong-cheon
Avec Seo Rin, Yoo Ji-tae, Jung Doo-hong...
Genre : Science Fiction / Action
Origine : Corée du Sud
Date de sortie cinéma : inédit en salles
Année de production : 2003

Quelques minutes d'illusion puis Aïe Aïe Aïe !!! Il s'agit en fait d'une sorte de mix entre "Blade runner" et "Matrix" qui tournerait vite en bouillis mystico-futuriste. Spectaculaire mais surtout ridicule et maniéré.

Note : 0
takeshi29
 
Messages: 2510
Inscription: 11 Juin 2009 2:50
Localisation: Bout du monde (si si c'est vrai !!)
  • offline

Le Tombeau des lucioles

Message » 15 Juin 2011 0:05

Curieusement j'ai l'impression qu'on n'a pas évoqué ici ce film d'animation incroyable, peut-être justement parce qu'il s'agit d'animation, genre à mon avis sublimé par les asiatiques et en particulier les japonais. Rien qu'en citant quelques titres, comme "Porco rosso", "Le Voyage de Chihiro", "Ponyo sur la falaise", "Steamboy" (et tellement d'autres), on peut s'apercevoir à quel point il s'agit de grands films, que je ne sépare pas personnellement du reste de la production cinématographique. Oubli réparé.

Image

Résumé : Japon, été 1945. Après le bombardement de Kobé, Seita, un adolescent de quatorze ans et sa petite soeur de quatre ans, Setsuko, orphelins, vont s'installer chez leur tante à quelques dizaines de kilomètres de chez eux. Celle-ci leur fait comprendre qu'ils sont une gêne pour la famille et doivent mériter leur riz quotidien. Seita décide de partir avec sa petite soeur. Ils se réfugient dans un bunker désaffecté en pleine campagne et vivent des jours heureux illuminés par la présence de milliers de lucioles. Mais bientôt la nourriture commence cruellement à manquer.
Réalisé par Isao Takahata
Titre original : Hotaru No Haka
Genre : Animation adulte
Origine : Japon
Date de sortie cinéma : 19 juin 1996

Note : XXXX
takeshi29
 
Messages: 2510
Inscription: 11 Juin 2009 2:50
Localisation: Bout du monde (si si c'est vrai !!)
  • offline

Message » 15 Juin 2011 8:14

Superbe film, à en chialer d'ailleurs...
Guts59
 
Messages: 1428
Inscription: 01 Sep 2008 23:18
  • offline

Message » 15 Juin 2011 11:16

takeshi29 a écrit:Image

Résumé : Une branche secrète de la police de Hong Kong mène des filatures sophistiquées. Le Capitaine Huang engage Piggy, une débutante au visage ingénu, donc, insoupçonnable. Ensemble, ils vont tenter de remonter jusqu'au " cerveau " d'un casse. Mais le cerveau devine le danger et disparait. Piggy est assignée à une nouvelle affaire. Alors qu'elle est en pleine filature, sa route croise celle du cerveau...
Réalisé par Yau Nai Hoi, Nai-Hoi Yau
Avec Tony Leung Ka Fai, Simon Yam, Kate Tsui...
Genre : Policier
Origine : Hong Kong
Titre original : Gun chung
Date de sortie cinéma : 2 janvier 2008

Un polar hongkongais produit par Johnnie To, de facture classique mais très bien fait.


le début était prometteur (recrutement-formation) et puis trop prévisible par la suite...
yasathi
 
Messages: 1239
Inscription: 08 Jan 2007 0:28
Localisation: Martinique
  • offline

Nuits d'ivresse printanière

Message » 15 Juin 2011 20:10

Image

Résumé : Nankin, de nos jours, au printemps. La femme de Wang Ping le soupçonne d'infidélité. Elle engage Luo Haitao pour l'espionner et découvre ainsi l'amour que son mari porte à un homme, Jiang Cheng. C'est avec lui que Luo Haitao et Li Jing, sa petite amie, se jettent alors à corps perdu dans une folle équipée amoureuse. C'est pour tous trois le début de nuits d'ivresse suffocantes, qui égarent l'esprit et exaltent les sens. Un sulfureux voyage aux confins de la jalousie et de l'obsession amoureuse.
Réalisé par Lou Ye
Avec Qin Hao, Chen Sicheng, Wei Wu...
Titre original : Chun feng chen zui de ye wan
Genre : Comédie dramatique
Origine : Chine, France
Date de sortie cinéma : 14 avril 2010

Quel bonheur de revoir ma Palme d'or perso pour l'édition 2009 (même si "Le Ruban blanc" était par ailleurs un choix judicieux).
Ce miracle cinématographique prouve une chose, que l'urgence est souvent un élément qui permet à l'art de se sublimer. En effet, Lou Ye, réalisateur des déjà magnifiques "Suzhou River" et "Une jeunesse chinoise", n'ayant pas le droit d'exercer son travail dans son pays, accouche cette fois d'un film qui vous frappe au coeur comme un acte vital, un cri de désespoir tout simplement magnifique.
A travers cette histoire d'une jeunesse chinoise perdue, c'est comme si tout un pays nous appelait au secours. Bien plus qu'un film en vérité...

Note : XXX(X)
takeshi29
 
Messages: 2510
Inscription: 11 Juin 2009 2:50
Localisation: Bout du monde (si si c'est vrai !!)
  • offline

Message » 15 Juin 2011 20:15

takeshi29 a écrit:Image

Résumé : Tiré d'un livre longtemps interdit en Chine, "Sex and Zen" raconte l'histoire de Cheng, un riche noble, impuissant a satisfaire sa femme. Cheng sombre dans la dépression jusqu'au jour ou il croise un robuste gaillard très apprécié de la gent féminine.
Réalisé par Michael Mak
Avec Lawrence Ng, Amy Yip, Isabella Chow...
Genre : Drame, Érotique
Origine : Hong Kong
Date de sortie cinéma : 17 août 1994
Interdiction : moins de 16 ans

Il s'agit d'une sorte de pendant hong-kongais de "L'Empire des sens", donc sans la subtilité, la beauté, l'intelligence du bijou d'Oshima. Aucune finesse à attendre ici, mais que voulez-vous, j'ai dans mes films de chevet quelques OFNI inavouables (et dorénavant avoués, en tout cas pour celui-ci).

Note : XXX(X)



Il y a le deux il me semble :D

La configuration dans mon profil


Ecran: 3m 2.35 transonore Reference 4K+WB / VP: HC6000 / Préamp: Nakamichi 7.1 / Amplis: Yamaha 2*P2500S-P5000S-P7000S/ Source: PCHC
/ Egaliseur: Behringer DCX2496 / Enceintes: 7 GKF Eva-Sat avec surrounds doublées/ Caissons: 2*JBL 4645C
Avatar de l’utilisateur
kbil69
Staff Installations
Staff Installations
 
Messages: 38290
Inscription: 09 Nov 2003 1:52
Localisation: 69
  • offline

Message » 15 Juin 2011 21:26

Oui et c'est très très mauvais d'ailleurs.
takeshi29
 
Messages: 2510
Inscription: 11 Juin 2009 2:50
Localisation: Bout du monde (si si c'est vrai !!)
  • offline

Message » 16 Juin 2011 18:31

Les deux ?

La configuration dans mon profil


Ecran: 3m 2.35 transonore Reference 4K+WB / VP: HC6000 / Préamp: Nakamichi 7.1 / Amplis: Yamaha 2*P2500S-P5000S-P7000S/ Source: PCHC
/ Egaliseur: Behringer DCX2496 / Enceintes: 7 GKF Eva-Sat avec surrounds doublées/ Caissons: 2*JBL 4645C
Avatar de l’utilisateur
kbil69
Staff Installations
Staff Installations
 
Messages: 38290
Inscription: 09 Nov 2003 1:52
Localisation: 69
  • offline

Message » 16 Juin 2011 22:01

Non le premier est une merveille
takeshi29
 
Messages: 2510
Inscription: 11 Juin 2009 2:50
Localisation: Bout du monde (si si c'est vrai !!)
  • offline

Message » 17 Juin 2011 18:27

Merci :wink:

par contre tous les films énumérés dans les pages précédentes sont très durs à trouver :wtf:

La configuration dans mon profil


Ecran: 3m 2.35 transonore Reference 4K+WB / VP: HC6000 / Préamp: Nakamichi 7.1 / Amplis: Yamaha 2*P2500S-P5000S-P7000S/ Source: PCHC
/ Egaliseur: Behringer DCX2496 / Enceintes: 7 GKF Eva-Sat avec surrounds doublées/ Caissons: 2*JBL 4645C
Avatar de l’utilisateur
kbil69
Staff Installations
Staff Installations
 
Messages: 38290
Inscription: 09 Nov 2003 1:52
Localisation: 69
  • offline

Message » 17 Juin 2011 21:19

Desquels parles-tu ?
takeshi29
 
Messages: 2510
Inscription: 11 Juin 2009 2:50
Localisation: Bout du monde (si si c'est vrai !!)
  • offline

The Man from nowhere

Message » 18 Juin 2011 20:07

Image

Résumé : Le seul lien avec l’extérieur de l’ancien agent spécial Taesik est une petite fille, Somi, qui habite à côté de chez lui. La mère de la fillette vend de la drogue à son compte sans informer l’organisation criminelle pour laquelle elle est censée travailler. Elle confie un jour un sac de marchandise à Taesik sans l’avertir du contenu. Les trafiquants se rendent compte de la supercherie et kidnappent la mère et sa fille. Ils sont prêts à les relâcher si Taesik accepte de faire une livraison pour eux…
Réalisé par Lee Jeong-beom
Avec Won Bin, Sae-Ron Kim, Kim Saeron...
Titre original : Ajeossi
Genre : Thriller , Action
Origine : Corée du Sud
Date de sortie cinéma : non distribué en France

Et un excellent polar coréen de plus, un... De facture classique, le scénario très prenant est servi par une mise en scène pas révolutionnaire mais très efficace. C'est noir, violent, tout ce que j'aime dans les meilleurs polars coréens en fait. Seul bémol : un peu trop d'action pour moi, surtout sur la fin, car ce n'est pas trop mon truc, et que AMHA ce film-là aurait gagné à éviter quelques scènes de combat qui viennent un peu parasiter l'histoire, suffisamment forte pour se suffire à elle-même.

Note : XXX
takeshi29
 
Messages: 2510
Inscription: 11 Juin 2009 2:50
Localisation: Bout du monde (si si c'est vrai !!)
  • offline

Message » 19 Juin 2011 11:30

The man from nowhere
Excellent. Il ne lui manque pas grand chose pour égaler les meilleurs (The Chaser, Memories of murder ou Park Chan-wook)

I saw the Devil
Beaucoup d'attente pour ce film et finalement une certaine déception, non pas que ce soit un mauvais film mais il pêche en se complaisant un peu trop dans l'ultra violence et en étant trop maniéré.

No mercy
Bien mais il lui manque un peu de génie dans la réalisation pour s'approcher de ce qui se fait de mieux.

City of life and death
Bien sans plus.
J'ai vu le film sans émotion particulière, avec assez peu d'empathie pour les personnages voire un certain désintéressement pour leur sort. Pour un film qui parle d'un fait historique aussi tragique, je trouve qu'il manque sa cible, ou alors je suis passé à côté.

Ip Man
Basé sur l'histoire vraie d'un maître chinois d'art martiaux. Très bien. Classique et sans réelle surprise mais intéressant car l'histoire s'intègre dans la grande Histoire.
led balloon
 
Messages: 1348
Inscription: 11 Oct 2007 15:43
Localisation: Toulouse
  • offline


Retourner vers 7ème Art