Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Gatsby le Magnifique (2013)

Message » 28 Juin 2013 8:33

Les effets spéciaux du film :



:o
wopr
 
Messages: 5299
Inscription: 08 Avr 2004 19:51
  • online

Annonce

Message par Google » 28 Juin 2013 8:33

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Sep 2013 8:21

"Astonishing" !!!... comme disent les ricains sur les jaquettes de DVD.... :roll:

Embarquer avec Baz Lurhman pour un voyage de 2h30 visuellement ébouriffant c'est comme décider de partir en vacances 1 semaine au bord de la mer avec un couple d'amis qui ont des enfants en bas âge.... vaut mieux aimer ça sinon vous allez passer un très long moment et il y a de fortes chances que cela vous gâche le plaisir.... J'en sais quelque chose !!
Autant adhérer à l'univers et à la "patte" outrancière (doux euphémisme) du réalisateur car ce n'est pas le jeu impeccable du casting (l'impossible à prendre en défaut Leonardo en tête), ou une critique à peine esquissée de la très haute bourgeoisie américaine des années 20 qui vont vous faire apprécier un film avec quelques longueurs et une intrigue assez lente à s'installer.

Le réalisateur est friand des choix musicaux anachroniques, c'est sa marque de fabrique. L'ouverture du Moulin Rouge sur fond de musique "techno-truante", c'était lui... autant être prévenu tout de suite on ne fait pas dans la finesse, le symbole, la véracité historique, on fait dans l'outrance à gogo. C'est baroque, coloré, décalé, c'est presque une uchronie tant le monde dépeint est à 1000 lieux de correspondre trait pour trait à l'Amérique des années 20... A quoi aurait ressemblé l'Amérique des années 20 si on avait inventé la musique electro et Jay-Zee...?
Dans les mains de n'importe quel autre un tel résultat déclencherait l'hilarité générale et pourtant avec Baz ça passe comme une lettre à la poste...

Quoi qu'il en soit mieux vaut être client de ce style, aujourd'hui unique dans la communauté des réalisateurs puisqu'il est bien le seul à signer ses films de cette façon, car c'est bien là à mon avis le principal attrait du film.... un voyage dans le grand 8 visuel et sonore qu'il est le seul à maîtriser aussi bien.
Mais si tant est qu'on y soit sensible alors le dépaysement est total. C'est du cinéma avec un grand C à savourer un grand écran à la mesure de l'opulence des décors....

Si vous avez raté sa diffusion au cinéma passez votre chemin il y a fort à parier que sa vision sur un écran de téléviseur étriqué vous ennuie au plus haut point tant le film repose avant tout sur la féerie visuelle qu'il imprime dans la rétine (en me couchant le soir même j'avais encore des étoiles plein les yeux...).
Si vraiment vous souhaitez vivre le film de la manière la plus fidèle à ce qu'a souhaité le réalisateur (en somme vous assenez un coup si fort sur la caboche que les étoiles vont tournoyer autour de vos yeux ébahis) dans ce cas là appellez suffisamment tôt en semaine on peut s'arranger s'il y a de la place, "vieux frère" ;)
chicken run
 
Messages: 3054
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 19 Sep 2013 18:27

Vu hier soir et si je te comprend bien Chiken run, ce film vaut d'être vu uniquement pour le talent de son réalisateur qui a réussie à faire un film digeste quand n'importe qui d'autre l'aurait rendu insignifiant. Je vois aussi le loup celeste qui met 5 étoiles ... et bien, j'ai pas votre sensibilité les gars car ce scénario est insipide au plus haut point et gâche tout le reste :

Tobby Mac Guire est parfait dans le rôle de bénet admiratif de cet imposteur de Gatsby que l'on nous fait passer pour un aventurier des temps modernes qui a pris son destin en main ... jusqu'à en oublier l'illusion veine de son amour ... Mais qu'apporte ce personnage au film ? Je n'ai pas vraiment compris en quoi il avait été touché par le personnage de Gatsby au point de s'en prendre aux photographes et journalistes lors de son enterrement ( seule scène ou l'on voit autre chose qu'un bénét oui oui ).
Di caprio toujours aussi crédible dans ce type de rôle, il arrive un peu tard dans le film ( le temps pour le réalisateur de poser le contexte ) et heureusement qu'il arrive car on commençait déjà à bailler ... j'ai particulièrement aimé la scène ou il comprend qu'il sera un autre homme avec une autre carrière s'il succombe à l'amour.
Les décors sont splendides il est vrai ( merci au numérique ), l'anachronisme de la musique fait son effet, mais ca reste bien fade au final quand on regarde ce film. Je me sui dit : tout ça pour une vague histoire d'amour bien complexe qui ne casse pas trois pattes à un canard ?????

En vérité je ne suis pas fan de cette époque, ni fan de ce scénario, et les rares traits géniaux de la mise en scène ne suffisent pas à faire de ce film une quelconque référence à mon goût :2/5

@+
Avatar de l’utilisateur
safe
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9846
Inscription: 25 Sep 2000 2:00
Localisation: longjumeau, france
  • online

Message » 10 Oct 2013 8:10

bjr vu hier soir en bd.

a ceux qui s'etonnent de l'arrivee tardive de gatsby, du rythme lent du film, de la characterisation des personnages, de l'envahissante voix off, lisez le livre et bien sur revoyez le meme film de 1974. ben c'est tout pareil. pas de surprise, pour moi en tout cas, de ce coté.

la ou le bas blesse c'est que lhurman, a l'opposé de moulin rouge ou romeo et juliette ne vas pas assez loin dans la demesure totalement maitrisée qui est representative de son style.

dans les deux films que je cite on est en meme temps emporte ailleurs et on entre en resonnance avec les personnages, et les anachonismes sont secondaires, on est dans un reve eveillés d'une folle virtuosité.

alors pourquoi a t'on la sensation de rester a l'exterieur dans ce film, bien que la seconde partie soit largement meilleure de ce point de vue que la premiere, malgre un bon casting.

ben relisez le livre, c'est franchement pas terrible, et en fait le film de 1974 (je l'ai revu il y a 2 semaines pour comparer jutement) souffre exactement du meme probleme que celui de 2013. on reste a la surface des choses la plupart du temps.

c'est toujours la meme histoire, mauvais scenario egale, au mieux, film moyen....
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 20 Oct 2013 18:02

Je viens de voir le film et je partage plutôt l'avis du loup celeste, bien que le commentaire d'astro ne manque pas de pertinence quant à la distance par rapport aux personnages (à l’exception de celui interprété par Tobey Maguire).

Ma note : 4/5 (à chaud)

Notation :

0/5 -nul, navet, à chier...
1/5 -médiocre, j'ai pas accroché, soporifique...
2/5 -se laisse voir, mais sans plus...
3/5 -bon film, on passe un moment agréable...
4/5 -excellent film...
5/5 -un chef d’œuvre, magnifique...

La configuration dans mon profil


JVC X7900 + Vertex HD Fury + Lumagen 4k 011020 + Panasonic DMP-UB9000.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
Avatar de l’utilisateur
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 45948
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac
  • offline

Message » 22 Oct 2013 9:49

J'ai vu ce film et j'ai été emporté l'espace de quelques heures dans un autre univers. On en prend plein les yeux, plein les oreilles, les personnages sont caricaturaux mais bien dans le décor. C'est comme un spectacle de rue monté l'espace d'un instant, puis qui s'en retire nous laissant avec plein de souvenirs et surtout celui d'avoir passé un bon moment. Même l'endroit semble hors du monde, comme tiré d'un google street imaginaire et très limité géographiquement où tout se concentre dans un paysage en dehors du temps.

Belle réussite, Tobby MacGuire ne prend pas ombrage de Léonardo. Bien au contraire. Cet acteur est souvent bien mal jugé. C'est un tort.
Keron
 
Messages: 20441
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 24 Oct 2013 11:27

J'ai regardé ce film avant hier soir et je l'ai trouvé assez sympa mais un peu long...
Les images sont très belles et la 3D est bien utilisée.
Ce n'est pas un film que je regarderai une autre fois mais j'ai quand même passé un bon moment.
Mig
 
Messages: 388
Inscription: 23 Aoû 2004 11:27
Localisation: Haute-Savoie
  • offline

Message » 24 Oct 2013 11:53

vu hier également en BD 2D (au passage bien énervé par les effets forcés "pour vendre de la 3D" qui font 100% bidon quand on regarde le film en 2D :roll: ).

Et je dois dire que je suis un peu déçu. J'avais vraiment bien aimé Moulin Rouge et son décalage entre la musique et l'époque, et je pensais retrouver un peu (beaucoup) de ça dans Gatsby, mais non, c'est vraiment super léger et cet "signature" du style Lhurman n'est que très peu présente dans le film :(

Comme le dit chicken run (j'aurais du lire ta critique avant de voir le film...), le visionnage sur une TV, même d'une taille respectable, semble de manière évidente détruire 90% du film, calibré pour le grand écran et nous faire ressentir la démesure des fêtes des années folles. Sans cet aspect qui devait certainement permettre de plonger dans le film au cinéma, ne reste plus que de très belles images et des couleurs éclatantes mais dans un cadre qui semble étouffer complètement le film. On se retrouve alors sans ce grain de folie que le réalisateur a surement voulu imposer au spectateur, et donc au final avec une histoire d'amour un peu culcul, certes bien défendue par tout le casting, Léo en tête (cet acteur m'épate à chaque film et j'en viens à considérer Titanic comme une erreur dans son parcours...) mais qui ne (me) fait absolument pas vibrer.

Ajoutez à ça qq longueurs et au final j'ai trouvé un film sympa, inventif, visuellement aguicheur mais parfaitement oubliable.

6/10 sur une TV 52" en 2D, j'imagine que si vous avez un VP avec une grosse base et en 3D vous devriez pouvoir monter jusqu’à 7 ou même 8/10...
Mr Eric
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 27715
Inscription: 19 Mai 2004 10:33
Localisation: GT Xbox One = Gugusse
  • offline

Message » 25 Oct 2013 19:30

Mr Eric a écrit:6/10 sur une TV 52" en 2D, j'imagine que si vous avez un VP avec une grosse base et en 3D vous devriez pouvoir monter jusqu’à 7 ou même 8/10...


Je me serais même pas risqué à le regarder sur mon 55", je pense même que j'aurais pas tenu 10 minutes...

Mon parcours personnel me rend extrêmement sensible et réceptif au message du film, contraint de vivre 10 ans à Paris pour des raisons professionnelles je reviens enfin vivre chez moi en province et je me rends compte que le passé que j'avais gardé en tête n'existe plus, c'est une chimère à laquelle je m'accroche et que je ne pourrais revivre. Ce à côté de quoi je suis passé, je ne le vivrais pas à rebours, le passé est passé...
On sent cette détresse chez le personnage de DiCaprio mais cet élément est tellement mal développé dans le film (on peut pas "perdre du temps" sur des séquences plates pour traiter de cet enjeu et délaisser l'ambiance virevoltante du film) que pour moi ça se résume à une grosse démonstration de son et d'image...

Donc je confirme ce que tu écris, 7/10 sur mon écran de 3m30 de base, dont 6,5 points pour la féérie visuelle... pour le reste ça vaut pas une 2ème vision...
chicken run
 
Messages: 3054
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 03 Nov 2013 9:32

Vu hier!
Encore un film pour rien, réalisé par un des réalisateurs les plus surestimé qui soit. Montage clipèsque, décors vulgos, Di Caprio qui cabotine à mort...
Et la musique...
LINK1976
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5416
Inscription: 25 Déc 2005 17:29
Localisation: Troyes/Paris
  • offline


Retourner vers 7ème Art