Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Bien comprendre l'Ultra HD, la 4K, et les normes THX, Dolby, DTS, Auro 3D

[TEC_3D] Cinema 3D : j'ai vu

Message » 20 Mar 2010 11:38

les saccades inévitables du 24p peut être choquent plus a partir du moment ou on se rapproche de la réalité :roll:

Ça s'explique par la durée de passage au noir qui est plus de 50% du temps (pour laisser place à l'image pour l'autre oeil) contre 10% du temps classiquement.
la fréquence de 24P (48 divisé par deux yeux) est plus gênante si l'écran est noir 60% du temps au lieu de 15%

en ce qui concerne le passage au noir des éclairages ils sont source de fatigue visuelle, même à 100Hz, c'est la différence entre certains tubes fluorescents: ceux qui n'ont pas de revêtement phosphorescent s'éteignent quand la tension est en dessous de 70 volts alors que ceux qui on un revêtement allument "jaune" au lieu de rester noir, pendant cette phase de baisse de tension qui résulte du courant alternatif.
Alors dans les selfs services où l'on bouffe, on les alimentes par un circuit haute fréquence, c'est aussi le principe des fluo compactes,
les écrans d'ordinateurs de travail de type LCD, si l'affichage est alimenté par une lumière continue, ne connaissent pas de passage au noir. Mais si on suit des yeux une images mobiles, on a un flou obligatoire.
à la fnac j'ai vu des écran qui adaptaient leur durée d'allumage pour être quasiment impulsionnels (mais 50 fois par secondes, avec du 1080i) afin qu'on puisse suivre des yeux un élément mobile qui traverse l'écran et continuer à le voir net. pour cela il faut qu'en plus de l'information d'image, le temps d'obturation de la caméra soit communiqué à l'écran (à diodes ou plasma seul capable de moduler la largeur d'impulsion d'éclairage), de sorte que la durée d'éclairage de l'écran ne soit pas supérieure au temps d'obturation de la caméra. Cela permet d'avoir à la fois des images fluides mais restant net si suivies des yeux. C'est impossible au cinéma sauf si on éclairait avec une lampe à éclat, et la limite inférieure de fréquence tolérable est 200Hz. donc ça n'est confortable qu'avec une petite image (pas au cinéma et critique avec une télé grand écran). ce qu'il faudrait c'est du 200Hz interlacé. ou du 200 He progressif, fois 2 pour les deux yeux..
pour passer convenablement un film, il faudrait, en le compressant autant que le blue ray, utiliser 400Go, pour une image relief à la fois fluide, non scintillante et assez texturée pour... du 720p...
avec une telle cadence de prise de vue on ne peut les adopter que sur des scènes lumineuses, si c'est sombre la durée d'impulsion peut être augmentée, le temps d'obturation l'étant aussi, on peut aussi baisser la cadence et les yeux se contentent de descendre à 25Hz pour les scènes d'horreurs dans le noir où on ne voit que quelques fantômes dans la nuit d'un cimetière. Pour une course d'aviron au soleil sur de l'eau agitée, il faudra du 200Hz... Les films du futur seront peut être à fréquences variables et les DVD sur des galettes de 100 à 500Go.
Jean Thevenet
 
Messages: 37
Inscription Forum: 01 Mar 2010 14:20
  • offline

Annonce

Message par Google » 20 Mar 2010 11:38

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 20 Mar 2010 11:53

Ca s'explique surtout par le fait que 24 images par seconde, ce n'est pas suffisant pour assurer une bonne fluidité, indépendamment de tout scintillement.

Un écran LCD, même rafraichit à 48hz, ne scintille pas. Et si on lui envoie une source 24p, le résultat sera saccadé comme au cinema.
A l'inverse, si on lui envoie une source fluide (jeux video, documentaire, jeux TV... ou film 24p retraité avec un compensateur de mouvement), là, le résultat sera fluide.

On pourrait très bien avoir du cinema fluide. Il suffirait de tourner à 48hz et non à 24.
Le scintillement de 48hz sera toujours présent (comme actuellement), mais à 48ips, on ne percevrait aucune saccade.

La configuration dans mon profil


Full HD, 3D, 4K, HDR... : OK --- Fluidité : pas OK ! C'est pour quand à la fin ???
Avatar de l’utilisateur
Fafa
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 75167
Inscription Forum: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse
  • offline

Message » 20 Mar 2010 21:23

à 48Hz avec une impulsion lumineuse courte et forte et un grand angle (la rétine périphérique éclairée par les images), ça scientillera encore. il faut monter à 200Hz, j'ai profite des oscilloscopes de la FAC de lyon pour le vérifier, et cela pour un éclairage impulsionel (qui permet de conserver la netteté en suivant des yeux comme sur une télé entrelacée), et si on allume à 40-50% du temps, il faut 100Hz.
Un écran LCD, même rafraichit à 48hz, ne scintille pas par ce qu'il ne s'éteint pas entre deux images.
j'insiste sur l'éclairage impulsionel car sinon on aura toujours des images mouvantes flou. Sans cela on ne peut pas faire la botanique des talus de routes en regardant le tour de France. en fait il ne faut pas que les yeux soient plongés dans le noir pendant plus de 5 milisecondes, les bâttonets impliqués dans les mouvements ultrarapides et qui tapissent le fond de la rétine, surtout sur les cotés ont une réponse aussi rapide et donne l'impression de scintillement sur les coté, et ce d'autant plus qu'on est proche de l'écran. c'est pour ça que quand on marche dans la rue en regardant droit devant soit en longeant les vitrines de télévision qu'elles scintillent tant.
si on se contente du 25 images par seconde c'est que les cinéma sont très peu lumineux et que la fonction "mouvements rapides" des bâtonnets est dans le noir. avec les images alternés (24 images et plus de la moitié du temps dans le noir) ça fait des passages au noir de plus de 40 milisecondes sur du 48Hz alterné deux par deux pour le relief). Mais avec le modernisme, les cinéma gagnent en clarté, mais on est très loin de l'intensité lumineuse d'un écran au plasma ou à diode, qui sera scintillant donc si il s'éteint plus que 5 milisecondes entre chaque image et qu'on le regarde de près, ou "en grand".
Jean Thevenet
 
Messages: 37
Inscription Forum: 01 Mar 2010 14:20
  • offline

Message » 20 Mar 2010 22:58

Jean Thevenet a écrit:à 48Hz avec une impulsion lumineuse courte et forte et un grand angle (la rétine périphérique éclairée par les images), ça scientillera encore.[q/quote] Bien sûr.
Le but n'est pas d'éliminer le scintillement mais les saccades.
Et de toute façon, l'opturateur du cinema est déjà à 48hz.
[qutoe]
il faut monter à 200Hz,
85hz est suffisant pour éliminer TOTALEMENT le scintillement visible à mes yeux.
A 75, je le perçois encore un tout petit chouilla. :wink:
j'ai profite des oscilloscopes de la FAC de lyon pour le vérifier, et cela pour un éclairage impulsionel (qui permet de conserver la netteté en suivant des yeux comme sur une télé entrelacée), et si on allume à 40-50% du temps, il faut 100Hz.
Un écran LCD, même rafraichit à 48hz, ne scintille pas par ce qu'il ne s'éteint pas entre deux images.
Ouaip, mais en "film", il saccadera.
J'ai l'impression que tu confonds saccade et scintillement. :wink:
Le scintillement nécessite une fréquence très élevée pour disparaitre, alors que pour l'animation, une fréquence moins élevée pourra paraitre totalement fluide.
Et c'est là qu'intervient ta notion de lumière qui permet de différencier les deux et qui explique le pourquoi de deux fréquences différentes pour chaque phénomène.

La configuration dans mon profil


Full HD, 3D, 4K, HDR... : OK --- Fluidité : pas OK ! C'est pour quand à la fin ???
Avatar de l’utilisateur
Fafa
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 75167
Inscription Forum: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse
  • offline

Message » 21 Mar 2010 0:27

pfffffffff.. finalement le kinépolis de Nîmes n'a pas diffusé le match france-angleterre. Me suis bien fait n...é sur ce coup là, et à Montpellier c'était plein. Quelqu'un a vu la séance?
crazyfrog
 
Messages: 853
Inscription Forum: 19 Oct 2005 21:55
Localisation: 30
  • offline

Message » 21 Mar 2010 11:10

Fafa a écrit:J'ai l'impression que tu confonds saccade et scintillement. :wink:
Le scintillement nécessite une fréquence très élevée pour disparaitre, alors que pour l'animation, une fréquence moins élevée pourra paraitre totalement fluide.
Et c'est là qu'intervient ta notion de lumière qui permet de différencier les deux et qui explique le pourquoi de deux fréquences différentes pour chaque phénomène.


Non je ne confond pas. j'énumères des possibilités
Par exemple un écran raffraîchit à
- 48Hz sans passage au noir ne scintillera pas mais saccadera si on double 2 images (si il n'y a pas de passage au noir ça correspond en fait à du 24 images par seconde..
- si on veut passer une image nette (et qui en plus ne sacade pas), il faut que l'écran soit un stroboscope au dessus de la fréquence de perception de scintillement, il faut aussi que il y ait autant d'images par seconde!, sinon, si on suit une image nette sur un écran qui reste allumé, l'image nette devient floue DANS L'OEIL car elle "traîne" dans la rétine. il faut "IMPRIMER NET" L'image sur la rétine en envoyant une impulsion, quand la rétine se déplace pour suivre un élément de décors. avec l'entrelacé, l'impulsion lumineuse est très courte et il y a concordance temporelle lors du suivie des yeux, l'image peinte reste nette, on peut alors voir net les pub des circuits de formule un, et avant l'an 2008 on pouvait aussi voir net les talus lors de la diffusion du tour de france . En DVD j'ai vu un DVD vidéo de course de ski qui reste net si on suit le paysage des yeux quand la caméra suit le skieur.
à la fnac, j'ai vu net l'image d'un bateau qui passe relativement vite sur un écran 100Hz mais qui, pour cette séquence, n'allumait que par impulsion. Si on est près, à 100Hz ça peut scientiller sur les cotés car si c'est du 100Hz en impulsions, ça fait des passages au noir de l'ordre de 10ms.
- Si sur un écran qui allume par impulsion on double les images on perd la cohérence temporelle (par exemple un écran cathodique en 72Hz pour du 24 images par seconde, si on suit un élément mobile de l'image des yeux, celui se se triple (et ça sacade, si on suit des yeux, l'élément de l'image qui est mobile s'arrête 3 fois, saute d'une position, s'arrête 3 fois et ainsi de suite).
pour le progressif il fait donc 100 vrai images par secondes, une seule passe, et SURTOUT une impulsion lumineuse de l'écran égale au temps d'obturation, et enfin pour le relief une séparation des images par le système des 6 couleurs primaire (3 pour chaque oeil).
Le problème est d'avoir une image lumineuse avec des impulsions de l'ordre de la milisecondes (pour les temps d'oburation de l'ordre du millière enfin de voir les effets du ballon tout en suivant des yeux les joueurs), il faut que l'écran durant cette impulsion allume 40 ou 50 fois plus fort qu'il le ferait en mode "non scintillant". Peut être que les diodes y arriveraient.
par contre... c'est pas bon à la santé (ça fait des chocs électromagnétiques à chaque impulsion si le courant induit n'est pas filtré)
Jean Thevenet
 
Messages: 37
Inscription Forum: 01 Mar 2010 14:20
  • offline

Message » 21 Mar 2010 11:54

Jean Thevenet a écrit:
Non je ne confond pas. j'énumères des possibilités
Par exemple un écran raffraîchit à
- 48Hz sans passage au noir ne scintillera pas mais saccadera si on double 2 images (si il n'y a pas de passage au noir ça correspond en fait à du 24 images par seconde..
- si on veut passer une image nette (et qui en plus ne sacade pas), il faut que l'écran soit un stroboscope au dessus de la fréquence de perception de scintillement, il faut aussi que il y ait autant d'images par seconde!, sinon, si on suit une image nette sur un écran qui reste allumé, l'image nette devient floue DANS L'OEIL car elle "traîne" dans la rétine.
Je vois un peu ce que tu veux dire.
Mais c'est quelque chose de naturel, de même que si on fixe son regard dans le vide en regardant un train qui défile devant nous. Il est tout flou.

Si on arrivait à une fluidité parfaite sans scintillement, on pourrait justement choisir, comme dans la vraie vie, de fixer un élément et le voir net, ou bien de ne pas le suivre et donc de le voir flou.

il faut "IMPRIMER NET" L'image sur la rétine en envoyant une impulsion, quand la rétine se déplace pour suivre un élément de décors. avec l'entrelacé, l'impulsion lumineuse est très courte et il y a concordance temporelle lors du suivie des yeux, l'image peinte reste nette, on peut alors voir net les pub des circuits de formule un, et avant l'an 2008 on pouvait aussi voir net les talus lors de la diffusion du tour de france . En DVD j'ai vu un DVD vidéo de course de ski qui reste net si on suit le paysage des yeux quand la caméra suit le skieur.
à la fnac, j'ai vu net l'image d'un bateau qui passe relativement vite sur un écran 100Hz mais qui, pour cette séquence, n'allumait que par impulsion. Si on est près, à 100Hz ça peut scientiller sur les cotés car si c'est du 100Hz en impulsions, ça fait des passages au noir de l'ordre de 10ms.
Faut tenir compte de la rémanence. Ce n'est pas parce qu'on est à 100hz qu'il y a des passages noirs de 10ms.
Et enfin, il faut savoir comment était cette fluidité?
Etait-ce fluide sur le support lui-même? Ou était-ce issu d'un compensateur de mouvement sur une prise de vue floue?

Ayant une grande expérience dans la compensation de mouvement, j'ai du fluide net et du fluide flou. Tout dépend si c'était flou ou net sur le film.
- Si sur un écran qui allume par impulsion on double les images on perd la cohérence temporelle (par exemple un écran cathodique en 72Hz pour du 24 images par seconde, si on suit un élément mobile de l'image des yeux, celui se se triple (et ça sacade, si on suit des yeux, l'élément de l'image qui est mobile s'arrête 3 fois, saute d'une position, s'arrête 3 fois et ainsi de suite).
Ca saccaderait DE TOUTE FACON puisque c'est du 24hz, donc du saccadé.
pour le progressif il fait donc 100 vrai images par secondes, une seule passe, et SURTOUT une impulsion lumineuse de l'écran égale au temps d'obturation, et enfin pour le relief une séparation des images par le système des 6 couleurs primaire (3 pour chaque oeil).
Le problème est d'avoir une image lumineuse avec des impulsions de l'ordre de la milisecondes (pour les temps d'oburation de l'ordre du millière enfin de voir les effets du ballon tout en suivant des yeux les joueurs), il faut que l'écran durant cette impulsion allume 40 ou 50 fois plus fort qu'il le ferait en mode "non scintillant". Peut être que les diodes y arriveraient.
par contre... c'est pas bon à la santé (ça fait des chocs électromagnétiques à chaque impulsion si le courant induit n'est pas filtré)


Bref, j'ai du mal à te suivre, mais pour en revenir à la confusion que je suggérais, sur ma vieille TV cathodique, avec compensation de mouvement, je pouvais avoir du fluide en 75hz (aucun scintillement n'était vraiment visible, sauf en me forçant) ou en 50 ou 60hz. C'était toujours aussi fluide, mais ça scintillait grave.

Bref, de mon expérience, il n'y a pas de relation entre le scintillement et les saccades, du moment que le débit d'images est au moins de 50hz.

La configuration dans mon profil


Full HD, 3D, 4K, HDR... : OK --- Fluidité : pas OK ! C'est pour quand à la fin ???
Avatar de l’utilisateur
Fafa
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 75167
Inscription Forum: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse
  • offline

Message » 22 Mar 2010 18:49

Faut tenir compte de la rémanence. Ce n'est pas parce qu'on est à 100hz qu'il y a des passages noirs de 10ms.
Et enfin, il faut savoir comment était cette fluidité?
Etait-ce fluide sur le support lui-même? Ou était-ce issu d'un compensateur de mouvement sur une prise de vue floue?


dans ce cas c'était du 100hz avec seulement un "éclat" quasi stroboscope (donc un éclair bref suivi de 10 miliseconde de noir avant le prochain éclair) pour justement que TOUT soit net: le paysage et le bateau qui passe. les images étaient nettes de partout (faible temps d'obturation), mais il fallait aussi que ça soit net sur l'écran pour si on suit des yeux ou si on ne suit pas des yeux. Le fait remarquable est que la largeur d'impulsion lumineuse délivrée par l'écran (entre une miliseconde et 10 à 25 milisecondes soit lumière continue, était COMMANDÉE par l'image (le fichier devait contenir une information de temps d'obturation à la prise de vue, de sorte que l'écran ne soit allumé que durant un temps équivalent
la durée d'impulsion lumineuse de l'écran variait en effet selon la démo qui contenais d'ailleurs du progressif 50Hz, de l'interlacé 100Hz, du progressif 100Hz, des vidéos avec lumière continues (donc floue si on suit des yeux un truc qui bouge, et d'autres en mode éclair et autres. naturellement c'était en expo comme ça sans explication.
c'est comme les feux rouges de la nouvelle scénic, il n'y en a pas beaucoup qui remarque qu'ils s'éteignent et se rallument, à peu près 900 fois par seconde. Moi je les repère parfois à plus de 2km quand il y en a une qui est dans un fleuve autoroutier par ce que mon cerveau ne corrige pas la rémanence rétinienne (non câblé pareil, syndrome d'asperger).
en tout cas on est loin de la qualité de la TV HD analogique en 1250 lignes qui était en démo, je crois en 1979 à Lyon DU (1250i NON COMPRESSÉ pas de perte de textures! et en plus fluide, suivable des yeux!)... à l'époque des premiers ordinateurs à écran au plasma (orange). ça n'a pas marché, ils n'ont pas pu se mettre d'accord sur le standart
une telle image devait bouffer dans les 60MHz de bande passante. Le 819 ligne en demandais pas loin de 20 et avec la télé couleur on était carrément dans le flou avec seulement 6 MHZ, 3 fois moins d'info pour une image couleur. ça m'avait beaucoup décçu parce que je ne pouvais plus regarder les iris des présentateurs de télé quand la télé en couleur s'est imposée..
La TV HD actuelle me déçoit à cause des prés, et des arbres dans le lointain. mais je crois que le cinéma numérique devrait y restituer, je n'ai pas vu encore, avec 1.4 To par film ça devrait aller.
Jean Thevenet
 
Messages: 37
Inscription Forum: 01 Mar 2010 14:20
  • offline

Message » 22 Mar 2010 22:53

j'ai retrouvé ma prise de note de mon carnet de voyage... ce n'était pas de la 3D mais la technique des images fluide devrait s'y tenir. (le changement du rapport d'impulsion et de fréquence)

Découvertes à la Fnac 16 janvier 2009 fnac grenoble..
Vu une télévision haute définition passant des vidéos natives (non dégueulasses comme le bluy ray qui est flou en demi teinte).
- Il s'avère que l'écran est capable de fournir des images suivables des yeux, nettes quand elles traversent l'écran rapidement. Pour cela l'écran allume par impulsion de 50Hz seulement mais il y a 50 images par secondes prises avec un temps d'obturation court.
- il subsiste une émission de lumière jaune due à une phosphorescence résiduelle de l'écran entre les alternances.
- l'écran change à la volée de fréquence de rafraîchissement, passant parfois à 200Hz.
- la dynamique (rapport éléments brillants ombres) est supérieure à celle du cinéma, et en plus il y a le double d'image à chaque seconde, ce qui autorise une plus forte intensité lumineuse.
- par contre il y a trop peu de couleur, 16 bits seulement: cela ne rend pas les dégradés, c'est sur ce point non adapté à la qualité que l'on devrait exiger d'un tel écran, ça se voit sur les ciels, les murs d'intérieur de maison...
- le DVD blue ray est trop dégueulasse pour passer sur de tels écrans: destruction des textures des demi teintes, et très mauvaise restitution des images de nature ou comptent plus les textures que les contours (textures de l'herbe, des feuilles des arbres, des sols granuleux, des brumes dans le lointain): il faut s'attendre à un format qui détrônera rapidement le bluy ray, vue la piètre qualité ce n'est qu'un format de transition, en fait on dirait du div-x haute définition (la dégradation des textures est pire qu'avec le format DVD, ressemble au div-x)
- je vois mal un tel matériel en usage domestique. ça serait un gaspillage monstrueux, soit à cause de la qualité des programmes dont les défauts ressortent sur ce matériel, soit à cause de la qualité trop bonne du matériel pour trouver des films à la hauteur, qui n'arrivent même pas une fois par an à mériter une telle qualité. Et en plus ça consomme énormément (comme un convecteur mural à demi-régime = 400 watts, c'est un chauffage électrique qu'il n'est bon de regarder qu'en hiver, l'été il y a d'autre chose à faire que de regarder la télé).

Ce matériel serait l'idéal pour un cinéma de petit quartier, qui avec 2000 à 3000 euros d'investissement pourrait assurer la diffusion à un petit groupe de personnes, une telle consommation de technologie et d'énergie n'est pas excessive si ça sert à la communauté. Un tel matériel devrait être partagé pour 10 à 20 foyers par exemple, chaque petit village ou pâté de maison pourrait en avoir un, et quand il y a un film bien, plutôt que de le regarder en mode basse définition on pourrait au moins le voir correctement en petit groupe.

Je remarque en passant que les films, pour pouvoir passer à la télé, laquelle est trop piètre en qualité sont souvent dégradés; les visages sont pris de trop près, le paysage est zappé, et on zoom à l'excès sur des éléments à remarquer: on ne voit donc au cinéma que des trucs tout gros qui bouchent la vue, et à la télé des trucs séparés de leur contexte.
_________________
site
http://thevenet.jean.free.fr
Jean Thevenet
 
Messages: 37
Inscription Forum: 01 Mar 2010 14:20
  • offline

Message » 30 Mar 2010 23:03

Hello,

Se week end, j'ai été voir le nouveau film de Burton : Alice au pays des merveilles en 3D.

Pour commencer, la bande annonce de Tron est simplement énorme, les effets 3D sont énorme et super bien fait, bon, ce n'est qu'une bande annonce.. :mdr:

Venant au film, le début, je me suis dit, qu'il n'y avait aucun effet 3D apart le super logo Walt Disney..
Mais, après quelques minutes, les effets commencaient à venir gentiment..

J'ai trouvé vraiment super l'immersion dans le film, on s'y croirait vraiment.
"LE chat" nous parait tout près de nous, on hésite à le caresser :mdr:

Par contre, lorsque Alice tombe dans le fameux "arbre pour l'univers des merveilles"...
C'est le fouillis, tout nous viens dans la tronche, il faut essayer de ne pas se fixer sur un objet et de voir la globalité de l'écran sinon c'est une image flou et on n'y comprend plus rien...

Qualité d'image, j'ai été surpris, je vais très rarement au cinéma, il faut presque me tirer en avant pour que je rentre dans un cinéma : Le bruit du Pop Corn et l'image souvent dégueulasse :roll: Mouerf ...
J'ai été très surpris, je n'ai pas retrouvé tous les défauts que j'y reprochais habituellement

Par contre, le gros bémol, l'image était d'un sombre, après les 2h, j'ai quand même senti la fatigue, et sa se voyait, les yeux rouges tel un junky :mdr:

Dans l'ensemble, je suis très convaincu de l'empleur que la 3D pourra nous procurer...

Se qui m'a choqué, c'est le nombre de personne ui se plaignait de mal de tête à l'entracte : Psychologique ? Clostro .. ?
Sur le coup, je trouvais marrant, mais en réfléchissant, c'est possible, car suivant comment, l'image bouge énormément, ...pour les personnes qui ne supportent pas la foule..., sa peut leur provoquer le même effet avec un film 3D... :roll:
FamilleF
 
Messages: 207
Inscription Forum: 09 Sep 2009 13:12
Localisation: Fribourg, Neuchâtel -Suisse
  • offline

Message » 31 Mar 2010 23:54

ceux qui ont mal à la tête à mon avis, c'est ceux qui ne se tiennent pas droit: ça fait un effet de paire de jumelles mal montées avec un objectif qui part un peu en lair (le cerveau n'est pas équipé pour qu'un oeil regarde plus haut que l'autre, ce qui revient à ça quand on regarde une image en relief ce qui demande de la convergence des yeux sans changement de hauteur si la tête est droite demande si la tête est penchée qu'un oeil regarde plus bas que l'autre.
Jean Thevenet
 
Messages: 37
Inscription Forum: 01 Mar 2010 14:20
  • offline

Message » 04 Avr 2010 17:47

Hier soir, je suis allé voir le film Volt au Gaumont Labège, en 3D.
Expérience très intéressante.
Tout d'abord, c'est plus cher qu'une salle normale : 2€ de plus pour avoir le droit de porter des grosses lunettes sales!

Salut,
j'ai vu un film en 3D en premiere fois c'est Avatar,
plus tard que vous.
mais c'est exactement attirant, tres attirant, avec beaucoup d'impression. vous ne pouvez pas imaginer
que j'ai retoune au cinema et l'ai vu encore une fois
hehe. actuel, on dit qu'il y a un type de glasse qui nous aide a voir les films 3D sans aller aucinema?
c'est really?
Amicalement
vuongha
 
Messages: 25
Inscription Forum: 29 Déc 2009 17:55
  • offline

Message » 12 Avr 2010 10:35

Hier soir, je suis allé voir le film Volt au Gaumont Labège, en 3D.
Expérience très intéressante.


Labege aurait donc changé de technologie entre temps? J'ai vue Avatar avec des lunettes passives et je vois que tu as vue Volt avec des lunettes actives (infrarouge).... Je ne comprend pas trop, d'autant plus qu'avatar est le seul film que j'ai pu voir en 3d et que j'ai été relativement deçu...(du rendu 3d bien sur... :wink: )
baniway
 
Messages: 73
Inscription Forum: 30 Jan 2008 19:45
  • offline

Message » 12 Avr 2010 10:37

Ils ont dû changer entre temps. Un pote me l'a confirmé d'ailleurs.
Et j'ai été déçu également par le rendu d'Avatar.

La configuration dans mon profil


Full HD, 3D, 4K, HDR... : OK --- Fluidité : pas OK ! C'est pour quand à la fin ???
Avatar de l’utilisateur
Fafa
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 75167
Inscription Forum: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse
  • offline

Message » 12 Avr 2010 12:31

Je me suis colle a Alice en 3D au Kinepolis de Bruxelles.
Meme si on a droit a une petite bande annonce qui nous explique qu'elles sont nettoyees, les lunettes qu'on nous donne sont super sales.
Le port des lunettes pour moi, qui porte aussi des lunettes correctrices est plutot inconfortable.

Et puis c'est pas terrible. Les scenes sombres sont trop sombres. On ne voit plus rien. Sur les scenes rapide, on ne voit rien non plus. Et je suis sorti de la, sans mal de tete, mais avec les yeux fatigues, rouges. Idem pour ma femme. Sans compter que c'est plus cher qu'une place classique (plus de 20Eur pour 2 places).

Au bilan, je pense que la technologie n'est pas aboutie. L'experience dans mon cas n'est pas concluante. Je ne sais pas, vous, mais moi je vais au cinema pour me detendre, pas pour faire cobaye. Je reviendrai a la 3D quand ca sera au point, mais pas tout de suite, c'est sur, sauf a ce que les cinemas commencent a pratiquer le "satisfait ou rembourse".

Et moi qui me posait des questions sur un remplacement de la tele - je viens de faire des economies :-)
matdup
 
Messages: 46
Inscription Forum: 22 Juil 2004 15:30
Localisation: Bruxelles
  • offline


Retourner vers Normes

 
  • Articles en relation
    Dernier message