Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: papinova, pepelomas84 et 2 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Réchauffement climatique

Message » 29 Aoû 2019 10:28

bolso retire son commentaire sur brigitte macron.

Il doit se sentir mal de voir passer les 20 millions sous le nez. :siffle:
jujulolo
 
Messages: 22745
Inscription: 22 Juil 2002 12:06
Localisation: Nice
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Aoû 2019 10:28

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Aoû 2019 10:29

Il a surtout été trop loin dans l'insulte.
Keron
 
Messages: 20103
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 29 Aoû 2019 10:36

Sûr qu'une aide qui représente 5 minutes de PIB brésilien, ça fait réfléchir :lol: .

Macron a surtout montré qu'il pouvait être un opportuniste sans scrupule. Le commentaire de Bolsonaro n'était même pas adressé à Brigitte Macron.
poilau
 
Messages: 3957
Inscription: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 29 Aoû 2019 10:45

poilau a écrit:Sûr qu'une aide qui représente 5 minutes de PIB brésilien, ça fait réfléchir :lol: .

Macron a surtout montré qu'il pouvait être un opportuniste sans scrupule. Le commentaire de Bolsonaro n'était même pas adressé à Brigitte Macron.


:mdr:

Si c'est si peu pourquoi il refuse pas (poliment) et qu'il passe a autre chose?

s'il avait un minimum de fierté c'est ce qu'il ferrait....

Ca fait 4 jours qu'il ne parle que de ca
:
1 - je prends pas le pognon des neo colonialiste
2 - si finalement je prends yabon pognon
3 - je prends que si macron dement que j'ai promis de bruler l'amazonie comme indiqué noir sur blanc dans mon programme electoral
4 - j'enleve mon commentaire de cour d'ecole vous me le donnez ce pognon ou non?

Pour 5 min du pib du bresil ca l'occupe beaucoup le petit facho.... :siffle:

quand a l'oportuniste sans scrupule faudrait expliquer (en evitant la semantique ruskof anti france si possible....)
jujulolo
 
Messages: 22745
Inscription: 22 Juil 2002 12:06
Localisation: Nice
  • offline

Message » 29 Aoû 2019 10:53

Bien sûr critiquer Macron c'est être anti-France, les marcheurs ont fait une OPA sur la pays? :o

Je pensais au moins qu'une personne avec ton niveau scientifique était capable de se rendre compte du ridicule de l'aide financière proposée. En plus une aide pour faire quoi au juste?, payer les soldes des pompiers?, acheter du matériel?, inciter les paysans à ne plus foutre le feu au terrain qu'ils ont récupéré? :wtf:
poilau
 
Messages: 3957
Inscription: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 29 Aoû 2019 11:13

poilau a écrit:Bien sûr critiquer Macron c'est être anti-France, les marcheurs ont fait une OPA sur la pays? :o

Je pensais au moins qu'une personne avec ton niveau scientifique était capable de se rendre compte du ridicule de l'aide financière proposée. En plus une aide pour faire quoi au juste?, payer les soldes des pompiers?, acheter du matériel?, inciter les paysans à ne plus foutre le feu au terrain qu'ils ont récupéré? :wtf:


tu n'expliques toujours pas pourquoi tu traites le président de la France d'' "oportuniste sans scrupule" pour avoir recadré boslo.

Et tu ne réponds pas à la question : si l'aide est si ridicule pourquoi bolso fait des pieds et des mains pour l'avoir?
jujulolo
 
Messages: 22745
Inscription: 22 Juil 2002 12:06
Localisation: Nice
  • offline

Message » 29 Aoû 2019 11:35

poilau a écrit:Bien sûr critiquer Macron c'est être anti-France, les marcheurs ont fait une OPA sur la pays? :o

Je pensais au moins qu'une personne avec ton niveau scientifique était capable de se rendre compte du ridicule de l'aide financière proposée. En plus une aide pour faire quoi au juste?, payer les soldes des pompiers?, acheter du matériel?, inciter les paysans à ne plus foutre le feu au terrain qu'ils ont récupéré? :wtf:

Tu aurais du dire "m'enfin, un grand garçon comme toi..."
ça aurait été assez condescendant pour montrer qu'il n'y en a qu'un qui a la maturité pour comprendre, et que c'est toi. :mdr:
Et à part ça, le réchauffement climatique ?
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4594
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 29 Aoû 2019 11:38

Il se trouve qu'en cette période de rentrée l'exécutif a surtout peur de se faire piéger comme l'année dernière et multiplie donc les signaux vers la gauche. Son attaque contre Bolsonaro est à mettre dans le même sac que sa dernière sortie sur les retraites. Conditionner le Mercosur à la situation au Brésil, c'est d'ailleurs une connerie incroyable. Soit cet accord est bon pour la France et il faut le signer, soit il ne l'est pas et on peut s'abstenir sans devoir pour autant devoir chercher un prétexte moralisateur pour se justifier. Moi quand je fais du business je me moque éperdument des opinions de mon interlocuteur et de comment il se comporte chez lui, du moment que j'ai le fric :wtf: .

20M€ ce n'est pas à la hauteur des enjeux, il s'agit surtout d'une campagne de communication, envers des pays qui d'ailleurs n'étaient même pas conviés et n'avaient rien réclamé (ce qui au passage est incroyablement insultant de la part d'une organisation devenue obsolète).
poilau
 
Messages: 3957
Inscription: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 29 Aoû 2019 11:57

et donc pourquoi il mendie ce pognon le bolso (srutout que comme tu le dis "c'est terriblement insultant :siffle: )

Quant a faire un parallèle entre le mode de fonctionement et les obligations/ devoirs de l'union européenne par rapport a celui d'un comptable.
jujulolo
 
Messages: 22745
Inscription: 22 Juil 2002 12:06
Localisation: Nice
  • offline

Message » 29 Aoû 2019 12:09

Ces 20M€ semblent bien plus préoccuper les médias que Bolsonaro. La seule façon de protéger l'Amazonie à long terme, c'est de faire en sorte que sa préservation rapporte plus d'argent que son exploitation.

Sinon j'espère bien que nos dirigeants se préoccupent afin tout de l'intérêt économique de notre pays :o . D'ailleurs conditionner le Mercosur ça démontre bien maladroitement qu'il s'agit d'un très mauvais accord. L'exécutif a fait passer le Ceta en douce fin juillet quand tout le monde était à la plage dans l'espoir que personne n'en parlerait. Il y a tout de même eu quelques dissonances. Or le Mercosur est un tout autre morceau à faire avaler
poilau
 
Messages: 3957
Inscription: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 29 Aoû 2019 13:27

Que Macron en profite pour faire sa promo, ne change en rien le fait que Bolsonaro est un baltringue. :ko:
carlos67
 
Messages: 222
Inscription: 04 Avr 2011 23:27
  • offline

Message » 29 Aoû 2019 20:44

La configuration dans mon profil


Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt.
Einstein disait qu'il existe deux choses infinies : l'univers et la bêtise humaine.....encore que pour l'univers il subsiste un doute.
Avatar de l’utilisateur
griosu
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 922
Inscription: 17 Oct 2007 1:04
Localisation: Belgikistan du centre
  • offline

Message » 29 Aoû 2019 21:29

DTC ?
jujulolo
 
Messages: 22745
Inscription: 22 Juil 2002 12:06
Localisation: Nice
  • offline

Message » 30 Aoû 2019 9:17

jujulolo a écrit:DTC ?


Si seulement .. :D .. il serait dégagé à la prochaine gastro :grad:

La configuration dans mon profil


Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt.
Einstein disait qu'il existe deux choses infinies : l'univers et la bêtise humaine.....encore que pour l'univers il subsiste un doute.
Avatar de l’utilisateur
griosu
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 922
Inscription: 17 Oct 2007 1:04
Localisation: Belgikistan du centre
  • offline

Message » 30 Aoû 2019 12:29

LA FRANCE EN POINTE DANS LA LUTTE CLIMATIQUE

L’intensité Carbone d’une économie est le rapport entre les émissions annuelles de CO2 par une économie et la richesse qu’il produit annuellement (son PIB). Ce paramètre peut être considéré comme une mesure de la performance climatique de l’économie, une faible valeur correspondant à une bonne performance. On compare les performances des 22 pays les plus peuplés à celle du monde entier. Les valeurs de cette intensité mesurées en MTCO2/G$ s’étalent entre 0,07 pour la Suède et 1,01 pour la Chine. Pour le monde entier elle vaut 0,47. Avec une intensité de 0,1 la France se situe au deuxième rang, après la Suède. Les valeurs de l’intensité Carbone de l’économie inférieures à 0,4 sont fortement anti-corrélées avec l’importance des centrales électriques utilisant des combustibles fossiles dans le mix électrique. Si le mix électrique de la France avait été appliqué au monde entier les émissions actuelles de CO2 qui s’élèvent à 35,6 Gigatonnes auraient été réduites à 8 Gt (5 pour la Suède) et les conditions nécessaires pour limiter la hausse moyenne de la température à 1,5 °C pratiquement atteintes. Une tribune de Hervé Nifenecker.

Une prise de conscience dans la lutte climatique

En France, l’année 2019 a été marquée par la conjonction d’une prise de conscience aigüe de la réalité et du danger du réchauffement climatique provoqué par les émissions croissantes de gaz à effet de serre et par l’advenue de périodes de canicule sévères. Cette prise de conscience croissante, particulièrement chez nos jeunes concitoyens, s’est manifestée par le succès de la pétition “l’affaire du siècle” et la visite de la nouvelle icône de l’écologisme Greta Thunberg accueillie avec les honneurs par les plus hautes instances politiques de notre pays. Qui ne saurait agréer quand Greta somme les hommes politiques d’agir pour l’environnement, et quand elle dit qu’il faut écouter les scientifiques ? Mais, exceptions faites des semonces adressées aux gouvernants, cet été d’”écologisme militant” a, non seulement, été muet sur les mesures et méthodes à mettre en oeuvre pour surmonter le défi climatique, à l’exception d’une réduction générale de la consommation, mais encore est resté silencieux sur l’efficacité des politiques climatiques des différents Etats.

Une limite du mouvement “écologiste”

Le mouvement « écologiste » associe une menace globale comme le réchauffement climatique à la nécessité, pour les citoyens, de changer de comportement, ce qui de fait revient à instaurer une décroissance. Une telle approche risque de conduire à de sérieuses désillusions si la relation temporelle et causale entre les deux termes de l’équation n’est pas vérifiée. Par exemple, en France, compte tenu de la faiblesse de la contribution du pays aux émissions mondiales de CO2, l’institution d’une taxe carbone n’aurait aucun rôle sur la fréquence des canicules et des périodes de sécheresse. Il nous faudra, de toute façon, nous adapter à un Climat ressemblant plus à celui du Maghreb qu’à celui de la Bretagne. Le développement des systèmes de climatisation est inévitable à court terme mais il faudra éviter que la consommation d’électricité correspondante se traduise par une augmentation de nos émissions de CO2 (de ce point de vue, le recours à la production photovoltaïque trouverait enfin une justification alors que la production éolienne sera, elle, plus inutile que jamais). A moyen terme, l’isolation thermique des bâtiments aura un rôle clé, et, à plus long terme, les aménagements urbains (croissance de l’albédo des agglomérations urbaines, diminution du stockage de la chaleur dans les structures, etc….).

La France peut-elle peser sur le changement climatique ?

Très peu sur le plan quantitatif.

A part s’adapter à des circonstances qu’elle ne contrôle pas, la France a-t-elle un rôle à jouer au niveau global ? Quantitativement, très peu, puisque ses émissions ne représentent qu’un centième des émissions mondiales, comme on peut le voir sur le Tableau 1

Une.jpg



Beaucoup comme modèle d’économie faiblement émettrice de CO2.

La France est le pays ayant la plus forte proportion de nucléaire dans son mix électrique comme on peut le voir sur la Figure 1. Seule avec la Russie, elle contrôle l’ensemble du cycle nucléaire.

Deux.jpg
Deux.jpg (45.73 Kio) Vu 92 fois


La production d’électricité à partir de l’énergie nucléaire ne produit que très peu de gaz carbonique comme on le voit sur le Tableau 2. Cette propriété a des conséquences sur les émissions globales de CO2 de la France. Pour comparer les performances de la France avec celles d’autres pays, il convient de définir un index de qualité climatique d’une économie. Nous nous inspirons ici de l’identité de Kaya[ii]. La quantité CO2​/TPES est l’intensité Carbone de l’énergie. Elle correspond à une forme simplifiée de l’équation de Kaya. Elle est couramment utilisée, par exemple par le cabinet PricewaterhouseCoopers[iii]. Nous avons retenu cet index pour comparer entre eux les mix énergétiques d’une liste de pays.

Trois.jpg
Trois.jpg (27.05 Kio) Vu 92 fois


On peut voir sur le Tableau 1 que notre pays n’émet que 0,1 tonne de CO2 par millier de dollars de PIB, alors que ce chiffre atteint 0,47 pour le monde entier.
Si le monde entier avait eu une politique d’émission de CO2 analogue à celle de la France, les émissions totales seraient réduites d’un facteur 4,7 passant de 35,6 Gt à 7,5 Gt. Seule une politique analogue à celle de la Suède ferait mieux.
La Figure 2 montre quelles auraient été les émissions mondiales de CO2 si le mix électrique mondial avait été le même que celui de chacun des pays sélectionnés.

Quatre.jpg


Ainsi les émissions mondiales actuelles de CO2 de 35,6 Gt auraient atteint 77 Gt avec le mix chinois, 69 avec celui de l’Inde, 64 avec celui de la Russie, 23 avec celui des USA, 15 avec celui de l’Allemagne mais seulement 8 avec celui de la France et 5 avec celui de la Suède. Ces chiffres doivent être comparés au niveau des émissions qui seraient compatibles avec la stabilisation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère. Selon l’accord ADP de Doha[iv], pour limiter la hausse de température à 2°C les émissions de Gaz à Effet de Serre en 2050 devraient être réduites de 40 à 70% par rapport à 2010, soit se situer entre 6 et 3 GtCO2. Pour atteindre les 1,5°C, la capture de CO2 dans l’atmosphère serait indispensable, mais les modèles suédois et français auraient permis d’approcher considérablement de l’objectif mais se heurtent de façon incompréhensible (ou trop compréhensible) à l’opposition de l’idéologie « écologiste ».

Un facteur déterminant dans l’intensité CO2 de l’économie est l’ampleur du recours aux énergies fossiles dans la production d’électricité, comme on peut le voir sur la Figure 3. Toutefois la Figure 3 laisse apparaître deux régimes :

Cinq.jpg
Cinq.jpg (48.65 Kio) Vu 92 fois


1. Pour les valeurs de l’intensité Carbone de l’économie inférieure à 0,4, une corrélation entre celles-ci et le pourcentage de la production d’origine fossile dans le mix électrique est observée.

2. Pour les valeurs de l’intensité Carbone de l’économie supérieure à 0,4, la part des énergies fossiles dans la production d’électricité est très élevée (proche de 100%) et ne peut guère augmenter, mais l’intensité Carbone varie de 0,4 à 1, ce qui signifie que d’autres facteurs doivent être pris en compte pour expliquer le niveau des émissions de CO2. C’est particulièrement vrai pour la Chine, la Russie, l’Inde, l’Indonésie, l’Arabie Saoudite et l’Egypte. L’équation de Kaya montre que, si l’intensité Carbone de l’énergie joue un rôle capital l’intensité énergétique de l’économie elle-même (TPES/PIB) a un rôle important. La Figure 4 donne les valeurs de l’intensité énergétique de l’économie pour une sélection de pays. Une forte intensité énergétique est la marque d’une inefficacité dans l’utilisation et (ou) de la production de l’énergie. La Chine, la Russie, l’Inde, l’Indonésie, l’Arabie Saoudite et l’Egypte sont, précisément, caractérisés par de fortes intensités énergétiques qui conduisent également à de fortes intensités Carbone. Une explication possible de ces fortes intensités énergétiques est que ces économies sont ou ont été des économies planifiées dans lesquels le critère de fidélité au plan l’emporte sur le critère de coût spécifique des économies libérales.

Six.jpg


La timidité incompréhensible des parlementaires et du gouvernement

Lors de l’audition de Greta, aucun élu de la République n’a osé souligner les performances climatiques de notre pays. Toute mention favorable au nucléaire est, en effet, strictement interdite par le catéchisme de l’”écologisme”. Il est temps que les élus reviennent à la rationalité des politiques publiques face à toutes les idéologies, fussent-elles populaires. Il est temps aussi que ces élus retrouvent la fierté d’une réussite clairement française utile à la planète…

La transition énergétique a eu lieu dans notre pays lorsqu’il a pratiquement renoncé à l’utilisation des combustibles fossiles pour produire son électricité. La disponibilité d’une électricité non carbonée lui permettrait de diminuer encore ses émissions en s’attaquant aux émissions des secteurs de la mobilité (pétrole) et de la production de chaleur (gaz).

Conclusions

Grâce à son électricité très faiblement carbonée, la France est, avec la Suède l’économie qui émet le moins de CO2 par unité de richesse produite, 4,7 fois moins que le monde dans son ensemble. La généralisation du mix français à tous les pays du monde se serait traduite par la diminution des émissions mondiales de CO2 de 36 Gt/an à 8 Gt/an, ce qui permettrait d’assurer pratiquement le respect de l’objectif de limitation de la hausse de la température moyenne de surface à 1,5°C

En matière de lutte climatique, il est donc incompréhensible et donc honteux pour les élus, l’exécutif et les médias, de souligner les excellentes performances énergétiques de notre pays.

Dans l’article présent, l’ « écologisme » est une idéologie qui considère que la technologie est à l’origine de phénomènes dangereux pour l’existence de la vie même sur la terre (réchauffement climatique, baisse de la biodiversité.. ) et que, donc, le recours à des solutions technologiques ne peut, en aucun cas, éviter l’effondrement final.

[ii] L’équation de Kaya (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quation_de_Kaya) s’écrit CO2=(CO2​/TPES)×(TPES/PIB)x(PIB/POP)xPOP, où CO2 est la quantité de CO2 émise par l’agrégat étudié (un pays particulier ou le Monde, par exemple) pendant un an, TPES la quantité totale d’énergie consommée annuellement dans l’agrégat, PIB le produit intérieur brut de l’agrégat, POP sa population. La quantité CO2​/TPES est l’intensité Carbonne de l’énergie et la quantité TPES/PIB l’intensité énergétique de l’économie.

Une forme simplifiée de l’équation de Kaya s’écrit CO2=CO2/TPES*TPES

[iii] PricewaterhouseCoopers

[iv](https://climateanalytics.org/media/ca_b ... ctions.pdf)

identité-nif.jpg
identité-nif.jpg (6.8 Kio) Vu 92 fois

HERVÉ NIFENECKER

Source : https://lenergeek.com/2019/08/27/lutte- ... ifenecker/

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4594
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema