Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Quelques expériences sur le contraste

Message » 26 Aoû 2008 22:27

OPTOMAN-26 a écrit: et vue que le gamma à D65 c'est inregardable en plein jour sur une TV, [b]he ben je galère un peu


OPTOMAN-26 a écrit: non ! mon probléme c'est pour me servire des mires, de plus les réglages je les fait le soir donc je ne suis pas embêter par la lumière ambiente !


En fait les réglages doivent être faits dans les conditions de visualisation.
On ne peut pas calibrer dans le noir un écran que l'on regarde en lumière ambiante.

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Aoû 2008 22:27

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Aoû 2008 22:56

c'est le probléme d'une TV entre autre, on l'utilise le soir et la journée ! donc il faut trouvé 2 réglages qui soit trés simple à commuté de l'un à l'autre.
mais surtout je n'arrive pas à réglé le cont. et la lum. d'une maniére précise, sur un projo c'est simple on met le gamma à D65 puis ensuite on fait un petit peu varier à droite ou à gauche la courbe selon la petite préference des noirs ou des hautes lum. que l'on préfère.
sur une TV, je cale :-?
OPTOMAN-26
 
Messages: 1469
Inscription: 18 Mai 2005 22:50
Localisation: dans le sud est
  • offline

Message » 27 Aoû 2008 13:06

Tu viens de résumer une des raisons pour lesquelles je suis un fan de la vidéo-projection.
Pour utiliser une TV il faut une lumière d'ambiance (sinon gare à la fatigue oculaire) soigneusement calibrée.
C'est encore plus compliqué que de faire le noir dans la piéce.

Bien sur cela n'est pas nécessaire pour regarder les actus le sport où les séries TV qui tiennent compte des conditions déplorables de visualisation ordinaires.

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline

Message » 27 Aoû 2008 13:12

Philips intègre un capteur de luminosité sur leurs TV pour adapter les réglages aux conditions de visu, chez moi, je trouve que ça fonctionne assez bien
LCD 31
 
Messages: 5522
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • online

Message » 27 Aoû 2008 13:28

Oui je pense que le mieux est de ne pas être trop exigeant, de laisser faire les automatismes, et ... d'utiliser un projecteur pour le cinéma.

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline

Message » 27 Aoû 2008 18:30

Je ne me suis pas retapé toutes les pages mais j'ai lu tout le premier post qui reprends les grandes lignes de ton vieil article de ton site.

Je me permets de donner ma petite pierre à l'édifice. Etant donné que le 0 IRE et le 100 IRE sont interdits en vidéo, ce serait bien de faire tes mires ANSI-Michel avec du blanc à 99 IRE et du noir à 1 IRE afin d'être plus précis (je ne sais pas si c'est déjà le cas dans tes mires).
Christophe CHEREL
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 12558
Inscription: 06 Juil 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 27 Aoû 2008 20:29

Un truc qui serait très intéressant ce serait de pouvoir faire une analyse globale des toutes les images extraites de films et faire une moyenne sur un nombre représentatif de films afin d'avoir une moyenne quantifiée du pourcentage de blanc dans les films. Je ne sais pas si c'est faisable... Une technique pourrait être de faire un export de film en faisant un rendu de 1x1 pixel (scaling). On aurait ainsi une valeur de luminance donnée par ce pixel. Ensuite il suffirait de faire une moyenne de toutes les images du film en faisant un stretch réduction à 1 image (je ne sais pas par quel moyen...).
Christophe CHEREL
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 12558
Inscription: 06 Juil 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 27 Aoû 2008 23:23

Christophe CHEREL a écrit:Je ne me suis pas retapé toutes les pages mais j'ai lu tout le premier post qui reprends les grandes lignes de ton vieil article de ton site.

Je me permets de donner ma petite pierre à l'édifice. Etant donné que le 0 IRE et le 100 IRE sont interdits en vidéo, ce serait bien de faire tes mires ANSI-Michel avec du blanc à 99 IRE et du noir à 1 IRE afin d'être plus précis (je ne sais pas si c'est déjà le cas dans tes mires).

Je ne sais pas si c'est une bonne idée sachant que les mires habituellement utilisées tant pour le on-off que pour l'Ansi sont bien calibrées à 0 et à 100 (et même parfois à 109).

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline

Message » 27 Aoû 2008 23:28

Les approximations de Mlill paraissent suffisantes.
Entre un film comme UV et Van Helsing les résultats seront opposés.
Crois-tu qu'il soit vraiment utile de passer autant de temps pour mener une telle étude ?
LCD 31
 
Messages: 5522
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • online

Message » 27 Aoû 2008 23:42

Christophe CHEREL a écrit:Un truc qui serait très intéressant ce serait de pouvoir faire une analyse globale des toutes les images extraites de films et faire une moyenne sur un nombre représentatif de films afin d'avoir une moyenne quantifiée du pourcentage de blanc dans les films. Je ne sais pas si c'est faisable... Une technique pourrait être de faire un export de film en faisant un rendu de 1x1 pixel (scaling). On aurait ainsi une valeur de luminance donnée par ce pixel. Ensuite il suffirait de faire une moyenne de toutes les images du film en faisant un stretch réduction à 1 image (je ne sais pas par quel moyen...).

Ce n'est pas infaisable j'ai juste reculé devant le travail nécessaire pour passer de quelques images à tout un film.

Par ailleurs le calcul consistant à ramener une image à une mire mesurable est arbitraire sachant que toute image est un cas particulier.
Tu peux par exemple calculer le plus petit carré blanc ayant la même luminosité ou pour une surface de carré donnée (par exemple la moitié de l'image) le niveau de gris.
Je suppose que le contraste intra-image d'une image donnée est quelque part entre ces deux approches.

Ce qui me paraît le plus intéressant serait cependant de mesurer la réflexitivité de la pièce.
Je ne suis pas arrivé à obtenir une méthode de mesure qui soit indépendante du projecteur - donc il y a des facteurs que je ne modèlise pas bien.

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline

Message » 28 Aoû 2008 8:38

Comme tu dis, la mesure du CR ANSI dépend aussi du projecteur :-?
Par contre, l'avantage est que la sonde HCFR fonctionne assez bien lors de cette mesure (la sonde étant face à l'objectif => le niveau de noir est assez élevé)
En travaillant les reflexions de ma salle, je pense être arrivé au maxi de mon VP :

Image
LCD 31
 
Messages: 5522
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • online

Message » 28 Aoû 2008 8:54

Bonjour,

si tu utilises uniquement la sonde et le colorimètre pour mesurer le contraste, je pense que même leurs concepteurs sont d'accord pour dire que les mesures ne sont pas vraiment fiables (enfin c'est ce que j'ai lu depuis un sacré bout de temps).

Tu peux peut-être mesurer l'amélioration de l'ANSI au fur et à mesure de tes réglages, mais AMHA, si tu veux vraiment savoir où tu en es en ANSI (même chose pour le On Off) il te faut un luxmètre qui puisse descendre pour mesurer un faible niveau de noir et dans ce cas faire toi même ton propre calcul. :wink:
Thebe
 
Messages: 16359
Inscription: 01 Déc 2002 8:04
  • offline

Message » 28 Aoû 2008 14:15

Bonjour Thebe,

Je ne suis pas d'accord avec toi car le problème de la sonde HCFR vient de sa sensibilité insuffisante pour mesurer le contraste ON/OFF car le niveau du noir est souvent trop bas.

Dans le cas, du contraste ANSI la sonde étant dirigée vers l’objectif (et non vers l’écran) le niveau de noir est beaucoup plus élevé (environ 10 - voire 100 fois plus fort qu’en ON/OFF) surtout quand il y a un iris dynamique (complètement inefficace en CR ANSI). Dans ce cas, la sensibilité de la sonde HCFR est suffisante.

En CR ON/OFF, j’ai noté qq différences suivant les sondes, tandis qu’en CR ANSI, l’ancienne (à deux capteurs) me donne de bons résultats (la bonne luminosité de mon VP et la faiblesse du contraste ANSI entraine un niveau de noir facilement mesurable :-? cela dit 300:1 est un résultat honorable)
LCD 31
 
Messages: 5522
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • online

Message » 30 Oct 2008 9:12

Mon constat après comparaison de mes 2 VPs (j'ai pris en référence les mesures de Mlill)

TX200
Ratio de contraste natif: 830 :1
Ratio de contraste dynamique: 1610 :1

VW40
Ratio de contraste natif: 3600 :1
Ratio de contraste dynamique: 13600 :1

J’ai comparé le noir des bandes 2.35

De visu, subjectivement donc, les + 300 % du VW40 en natif (4 fois plus) et les + 740 % en dynamique (8 fois plus) par rapport au TX200 se traduisent par des bandes 2.35 seulement 2 fois plus noires / moins grises.

2 fois plus ce n'est pas négligeable bien au contraire, c'est beaucoup mieux, mais c'est loin du gain mesuré.

Je n'ai pas perçu davantage de différence sur images sombres que sur images claires (13600:1 ald 1610:1 pourtant)

Ma salle est très sombre avec des murs et plafonds en moquette bleu foncé , moquette beige au sol.

Alain
ALBO
 
Messages: 18996
Inscription: 04 Mar 2001 2:00
  • offline

Message » 30 Oct 2008 21:34

Salut Alain :)

Tu estimes comment le deux fois plus noir ?

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline


Retourner vers Le ColorHCFR