Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Tout ce qui touche au Vinyle.

Différentes qualités de vinyle

Message » 29 Mar 2020 18:43

Confinement oblige j’ai ressortis pas mal de mes vinyles et je me suis amusé à étudier les différences de qualité possible entre les pressages...

Il n'y a finalement que les picture-discs qui pressentent souvent une qualité d’écoute médiocre à cause d'un bruit de fond pas possible. surement dû à la matière utilisé... dommage car c'est plus beaux à regarder tourner.

Et à moins que mon matos ou mes oreilles ne soit pas assez affinées je n’écoute aucune différence :

- Entre un vinyle 180gr ou fin comme peau de saucisson, alors marketing ou pas?

- Entre un album sur simple disc ou double LP, alors qu'ont pourrait pensé que la qualité devrait être supérieure vu qu'il n'y a que deux chansons par face... j'ai juste?
bestiole
 
Messages: 56
Inscription Forum: 09 Juil 2008 0:22
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Mar 2020 18:43

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Mar 2020 18:52

bestiole a écrit: Entre un vinyle 180gr ou fin comme peau de saucisson, alors marketing ou pas?


voir si la cellule est encore bonne et je pense aussi a du marketing !
Nono
 
Messages: 26860
Inscription Forum: 09 Avr 2004 19:56
Localisation: 2.8 en BEAUCE
  • offline

Message » 30 Mar 2020 1:19

Tout de même j’ai deux albums en double, Pink Floyd - The Wall et Mike Oldfield - Discovery en version originale et remastérisée 180gr.

Dans les deux cas les remastérisés ont une écoute plus agréable, les originaux paraîtraient presque criards à coté (je dit bien presque hein) :wink:
Le volume des remastérisés est plus faible aussi, je dois passer de 39 à 43% pour avoir le même niveau sonore.
Mais pour ma part, sans comparatif à chaud impossible de dire si j'écoute un 180gr ou autre...

Tien ça me fais sourire, les différences qu'on a entre ces albums sont les même que l'on pourrait avoir en changeant de câbles de modulation par exemple, et hop 1000€ d’économisé juste en écoutant de bons mastering. :lol:
bestiole
 
Messages: 56
Inscription Forum: 09 Juil 2008 0:22
  • offline

Message » 30 Mar 2020 7:59

les vinyles 180g moderne, sont souvent fait avec un master CD ! pas comme a l’époque !
Nono
 
Messages: 26860
Inscription Forum: 09 Avr 2004 19:56
Localisation: 2.8 en BEAUCE
  • offline

Message » 30 Mar 2020 11:35

bestiole a écrit:Tout de même j’ai deux albums en double, Pink Floyd - The Wall et Mike Oldfield - Discovery en version originale et remastérisée 180gr.

Dans les deux cas les remastérisés ont une écoute plus agréable, les originaux paraîtraient presque criards à coté (je dit bien presque hein) :wink:
Le volume des remastérisés est plus faible aussi, je dois passer de 39 à 43% pour avoir le même niveau sonore.
Mais pour ma part, sans comparatif à chaud impossible de dire si j'écoute un 180gr ou autre...

Tien ça me fais sourire, les différences qu'on a entre ces albums sont les même que l'on pourrait avoir en changeant de câbles de modulation par exemple, et hop 1000€ d’économisé juste en écoutant de bons mastering. :lol:

à mon avis la différence est due au master différent, pas aux 180g
j_yves
 
Messages: 5276
Inscription Forum: 18 Oct 2002 14:21
  • offline

Message » 30 Mar 2020 18:59

Bonsoir,

C'est en fait très variable et le sticker "180g" n'est pas obligatoirement un gage de qualité supérieure.
Je suis surpris par exemple de l'excellente qualité du vieil Ummagumma suédois, surtout le disque 2 en studio.
A côté de ça plutôt déçu des éditions 2016 pour DSOTM et WYWH alors que A Saucerful of Secrets est très bon.

Dans les parutions récentes il y a quand même de très belles galettes comme Daft Punk et les Alt-J, entres autres...

Et, oui, il y aussi des vieilles éditions des années 70 chez Polygram, Barclay et Philips qui sonnent très bien :wink:
CalouD
 
Messages: 1634
Inscription Forum: 18 Nov 2006 16:14
Localisation: 33320
  • offline

Message » 30 Mar 2020 19:34

j_yves a écrit:
bestiole a écrit:Tout de même j’ai deux albums en double, Pink Floyd - The Wall et Mike Oldfield - Discovery en version originale et remastérisée 180gr.

Dans les deux cas les remastérisés ont une écoute plus agréable, les originaux paraîtraient presque criards à coté (je dit bien presque hein) :wink:
Le volume des remastérisés est plus faible aussi, je dois passer de 39 à 43% pour avoir le même niveau sonore.
Mais pour ma part, sans comparatif à chaud impossible de dire si j'écoute un 180gr ou autre...

Tien ça me fais sourire, les différences qu'on a entre ces albums sont les même que l'on pourrait avoir en changeant de câbles de modulation par exemple, et hop 1000€ d’économisé juste en écoutant de bons mastering. :lol:

à mon avis la différence est due au master différent, pas aux 180g


+1

http://dr.loudness-war.info/
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 7561
Inscription Forum: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 31 Mar 2020 12:24

On peut légitimement se demander l'intérêt des vinyls actuels qui sont issus d'originaux entièrement numériques...
PAT 94
 
Messages: 12849
Inscription Forum: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • online

Message » 31 Mar 2020 14:24

PAT 94 a écrit:On peut légitimement se demander l'intérêt des vinyls actuels qui sont issus d'originaux entièrement numériques...

ce genre de vinyles existe depuis la fin des années 70 ... avant même l'apparition du CD
j_yves
 
Messages: 5276
Inscription Forum: 18 Oct 2002 14:21
  • offline

Message » 31 Mar 2020 14:46

j_yves a écrit:
PAT 94 a écrit:On peut légitimement se demander l'intérêt des vinyls actuels qui sont issus d'originaux entièrement numériques...

ce genre de vinyles existe depuis la fin des années 70 ... avant même l'apparition du CD


Je parlais des rééditions.
PAT 94
 
Messages: 12849
Inscription Forum: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • online

Message » 31 Mar 2020 15:51

Hello,


Est-ce la rupture des 33T serait différente selon leurs grammages ? Quelle question ! :D

C'est absolument inutile et gratuit donc c'est absolument indispensable à regarder :D

syber
 
Messages: 11826
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 20 Mai 2020 8:39

j_yves a écrit:
PAT 94 a écrit:On peut légitimement se demander l'intérêt des vinyls actuels qui sont issus d'originaux entièrement numériques...

ce genre de vinyles existe depuis la fin des années 70 ... avant même l'apparition du CD


Oui. voici une explication par quelqu'un de trés connu et qui fait cela depuis 50ans.

FDDRT
 
Messages: 2299
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 20 Mai 2020 16:42

Faut encore comprendre le britiche :wtf:
MickeyCam
 
Messages: 4892
Inscription Forum: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 21 Mai 2020 8:35

j_yves a écrit:
PAT 94 a écrit:On peut légitimement se demander l'intérêt des vinyls actuels qui sont issus d'originaux entièrement numériques...

ce genre de vinyles existe depuis la fin des années 70 ... avant même l'apparition du CD


Depuis même le milieu des années 1970 pour les premières commercialisation de 33 tours : les LP Denon enregistrés en PCM étaient d'ailleurs auréolés d'une qualité audiophile supérieure... Beaucoup d'enregistrements du catalogue Erato de ces années là étaient des coproductions avec Denon, non mentionnées dans la pochette... comme par exemple, l'intégrale des sonates de Mozart par Maria Joao Pirés... disques qui alors même que les auditeurs ne savaient pas qu'ils étaient... numériques... avaient la cote en terme de prise de son... :siffle: Et aujourd'hui on nous dit qu'un LP ayant un master originel en numérique ne serait pas bon !

Le pianiste Vlado Perlemuter a enregistré au Japon en 1972 pour Denon un récital de musique française en PCM : sur la première réédition CD, on entend dans les niveaux les plus bas, un bruit de quantification qui laisse penser que ces disques n'étaient pas du tout en 16 bits, mais plutôt en 12 ou 13 bits, si l'on compare ce niveau de bruit de façon empirique avec des disques tests sur lesquels des signaux simulant ces différences sur le même enregistrement. Evidemment, sur un 33 tours, ça s'entend pas...

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56080
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 21 Mai 2020 9:37

haskil a écrit:
j_yves a écrit:ce genre de vinyles existe depuis la fin des années 70 ... avant même l'apparition du CD


Depuis même le milieu des années 1970 pour les premières commercialisation de 33 tours : les LP Denon enregistrés en PCM étaient d'ailleurs auréolés d'une qualité audiophile supérieure... Beaucoup d'enregistrements du catalogue Erato de ces années là étaient des coproductions avec Denon, non mentionnées dans la pochette... comme par exemple, l'intégrale des sonates de Mozart par Maria Joao Pirés... disques qui alors même que les auditeurs ne savaient pas qu'ils étaient... numériques... avaient la cote en terme de prise de son... :siffle: Et aujourd'hui on nous dit qu'un LP ayant un master originel en numérique ne serait pas bon !


Oui, mais avant, ils ne le savaient pas ! :mdr:
FDDRT
 
Messages: 2299
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • offline


Retourner vers Le monde du Vinyle