Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

(La) French (Jean Dujardin, Gilles Lellouche)

Message » 17 Oct 2014 0:15

surement une nouvell french-ise !
wookie
 
Messages: 7155
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • offline

La french

Message » 26 Déc 2014 1:48

Vu aujourd'hui au cinéma associatif de Blain

La French.

un polar de bonne facture, dans une ambiance marseillaise fin 70 début 80 superbement reconstitué.

Pour avoir habité Gardanes entre 88 et 90 au début de la guerre des boites de nuit d'Aix Marseille, j'ai pu voir les bars dotés les "flippers" machines à sous imposés par le milieu. (Les bars ou il n'y en avait pas avaient la facheuse tendance à prendre feu....de même certains camions à pizza), une prostitution omniprésente sur les bords des routes, une loi du silence absolue, tout était absolument normal....pour moi qui débarquait de ma campagne bretonne, c'était tout bonnement un autre monde hallucinant.

Pour en revenir au film, il est librement inspiré de faits réels. Il s’appuie sur l'histoire et la psychologie de deux personnages principaux et d'une belle galerie de personnages secondaires.
C'est un film de genre dense, aux hommages nombreux, rondement mené, ou les deux heures passent sans ennui.

Pour la petite histoire, la guerre des boites fait suite au démantèlement de la french connection. Elle impliquait entre autre Francis le Belge et Jacky Le Mat, qui était déja en concurrence avec Tony Zampa (Lelouch dans le film) sur de nombreux secteurs marseillais, dont l'héroïne, les machines à sous et la prostitution.
Francis Le Belge a ensuite géré une bonne parti des affaires Marseillaises de sa retraite parisienne jusqu'à son exécution en 2000.
La thèse la plus probable est un assassinat commandité par le milieu corse (très discret et omniprésent dans le film comme dans la réalité, voir aussi "un prophète" de Jacque Audiar) qui a immédiatement repris ses affaires à Marseille et à Paris après sa mort.

Si Paris est plutôt calme, Marseille vis encore les conséquences du démantèlement de la french connection par des vagues d'assassinats et de règlements de compte accrus depuis 2010, ou les derniers acteurs de l'époque Zampa, du coté de Francis le Belge ont été abatus.
primare21
 
Messages: 1014
Inscription Forum: 27 Sep 2011 14:45
Localisation: Entre Nantes et Rennes
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message