Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 27 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Et si on reparlait du DVD?!

Message » 15 Juil 2018 12:06

Le vinyle a une véritable qualité sonore, son "retour" (il n'a jamais disparu) est plus que logique.
Le DVD est techniquement dépassé, en terme d'image et de son. Il me semble temps qu'il laisse sa place.... Mais le marché est plus porteur que le BR, donc, les industriels ne prendront pas le risque, quitte à faire du mal aux supports HD.

Quant au revival de la cassette audio, hormis la nostalgie, je pige pas l'intérêt....
lvri
 
Messages: 108
Inscription Forum: 13 Déc 2009 12:58
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Juil 2018 12:06

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Juil 2018 15:04

Je n'aurais pas dit mieux.
Quant à la cassette, avant, quand un artiste voulait faire un produit arty non mainstream, l'album sortait en vinyle. Avec le retour du vinyle... revoilà la cassette...
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5694
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 19 Juil 2018 13:59

Bonjour,

Je me sers encore de DVD mais surtout pour leur pistes audio françaises. Il y a énormément de films qui ont connu une sortie US en BLURAY alors qu'en France on a seulement les DVD de disponibles. Au mieux les bluray US ont une VFQ au pire juste une piste US. Je me sers donc des DVD PAL pour extraire les pistes audio FR et faire mes remux custom.
mojinto21
 
Messages: 27
Inscription Forum: 17 Avr 2018 12:46
  • offline

Message » 23 Juil 2018 23:27

Re, je viens juste de comparer la DVD et le BLuRay pour les Gardiens de la Galaxie vol.2
(captures faites avec mpc)
DVD PAL :
Image

BluRay Region B :
Image


Il y a quand même une sacré différence ! :o

C'"tait vraiment un gouffre entre le DVD et les BD Full HD !
mojinto21
 
Messages: 27
Inscription Forum: 17 Avr 2018 12:46
  • offline

Message » 24 Juil 2018 0:47

Perso le DVD c'est uniquement pour le catalogue que je continu d'en chercher.
On ne trouve que trop peu de film de genre, d'auteur et certains concert sur Bd malheuresment.
Et c'est pire encore quand on veut un film en vf ou vost (je suis fan de ciné asiatique).

Avec le laserdisc l'industrie a bien travaillé, le dvd l'a fait oublie très vite. Maintenant on a des uhd vendu avec des bd et des bd vendus avec des dvd, et tous avec la version Dll, les glands ! On aura encore des dvd quand le 8k sera diffusée mondialement.
tomlegnein2
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 97
Inscription Forum: 18 Nov 2009 16:02
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 24 Juil 2018 10:38

tomlegnein2 a écrit:On ne trouve que trop peu de film de genre, d'auteur et certains concert sur Bd malheuresment.

Même si tout est loin de se passer du DVD, y a quand même pléthore de choses qui sortent en BR côté cinéma hors "grand public", y compris en France avec STF (je pense notamment à ce que fait Carlotta).
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5694
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 24 Juil 2018 10:49

misterme a écrit:Le DVD pour la vidéo, c'est un peu comme le vinyle pour la musique: c'est LE support qui ne veut pas mourir.
Et comme on commence aujourd'hui à nous ressortir la cassette audio qui était plus que décédée, je me demande: serait-il possible de voir de nouveaux Laserdiscs pressés aujourd'hui ?

Tout ça pour dire qu'à l'heure du 4K UHD blu-ray et des fichiers hi-res disponibles, la présence des technologies d'hier ne se justifient que par l'effet de nostalgie ou de curiosité de la génération actuelle.

A quand le retour de l'argentique de masse pour la photographie ?


Pas du tout d'accord.

Parce que tu oublies l' enorme différence:

Le tarif.[

les blu ray coute encore beaucoup plus cher que le dvd.

en moyenne la difference de tarif c'est entre 5 et 10€.


Je serais curieux de connaitre la raison de cette difference de tarif d'ailleurs :wtf: (a part qu'ils nouis prennent pour des c*ns...)


Pour le vinyle c'est l'inverse: la vieille technologie coute plus cher que la nouvelle.
Et je parle meme pas de le photo beaucoup plus cher en argentique qu'en numerique.
jujulolo
 
Messages: 23365
Inscription Forum: 22 Juil 2002 12:06
Localisation: Nice
  • online

Message » 24 Juil 2018 12:35

jujulolo a écrit:
misterme a écrit:Le DVD pour la vidéo, c'est un peu comme le vinyle pour la musique: c'est LE support qui ne veut pas mourir.
Et comme on commence aujourd'hui à nous ressortir la cassette audio qui était plus que décédée, je me demande: serait-il possible de voir de nouveaux Laserdiscs pressés aujourd'hui ?
Tout ça pour dire qu'à l'heure du 4K UHD blu-ray et des fichiers hi-res disponibles, la présence des technologies d'hier ne se justifient que par l'effet de nostalgie ou de curiosité de la génération actuelle.
A quand le retour de l'argentique de masse pour la photographie ?


Pas du tout d'accord. Parce que tu oublies l' énorme différence: Le tarif.
les blu ray coute encore beaucoup plus cher que le dvd. en moyenne la différence de tarif c'est entre 5 et 10€. Je serais curieux de connaitre la raison de cette différence de tarif d'ailleurs :wtf: (a part qu'ils nouis prennent pour des c*ns...)

Les coûts de fabrication et d’authoring des Blu-rays restent supérieurs à ceux d’un DVD, qui ont eux totalement plongé. La vraie question ne devrait donc pas être celle du prix d’un BR, mais d’un DVD (mais il ne faut pas oublier tous les autres coûts liés aux films et leur exploitation légale, tout à fait indépendamment des seuls coûts de production matérielle).

L’écart s’explique par le besoin de la conservation d'un échelonnement des tarifs de technologies qualitativement différentes, de la même façon que pour un modèle donné, un écran TV 50 pouces coûtera moins cher qu’un 60 pouces, ou qu’un lecteur UHD coûte plus cher qu’un lecteur BR qui coute généralement plus cher qu’un lecteur DVD. Pourquoi ? Parce que sinon, cela dévalue la valeur du produit dans l’esprit des gens. C’est d’ailleurs ce qui se passe avec les promotions et soldes constants un peu partout : au final, ce qui devrait coûter x euros pour que tout le monde s'y retrouve est perçu comme coûtant moins cher, et tire les prix par le bas. Cela se voit dans d’autres domaines que la vidéo, d’ailleurs, et sous-tend une bonne partie des conflits agricoles de ces dernières années en passant (on pense que le lait coûte 80ct / L parce qu'on a été habitué à le payer ce prix là pendant des années, alors qu'il devrait coûter 1€ pour que les agriculteurs s'y retrouvent).

Enfin, la différence de tarif en moyenne entre un BR et un DVD n’est pas de 5 à 10€. :idee:
Elle se situe à 2.43€ pour les titres nouveautés et 83ct pour les titres de catalogue (chiffres du CNC 1er semestre 2018).
Il ne faut en effet pas oublier l’écart entre les prix de ventes PPC et les prix réels d’achat par les consommateurs (qui ne sont pas tous des vaches à lait, tout de même) : les Blu-ray vendus entre 10 € et 13 € constituent en effet la principale tranche en volume (24,2 % des ventes). :wink:

jujulolo a écrit:Pour le vinyle c'est l'inverse: la vieille technologie coute plus cher que la nouvelle. et je parle même pas de le photo beaucoup plus cher en argentique qu'en numérique.

Qui est vrai mais n’a rien à voir avec le schmilblick discuté originellement. :idee:

Le retour du vinyl n’a pas de grande logique qualitative particulière, et est avant tout un retour pour se démarquer du CD et essayer de limiter la casse des ventes du support physique face au numérique et aux plateformes à abonnement type Spotify, soutenu par une population heureuse de pouvoir surfer sur un produit qui lui permet de se différencier « de la masse ». Le retour de la cassette audio, maintenant que le vinyl s’est un peu enraciné, suit exactement la même logique de volonté de se démarquer. Avant le vinyl le faisait, maintenant il faut trouver autre chose. Si les groupes poussent encore un peu, ils seraient capables de ressortir le Mini Disc. :mdr:

Au lieu de ça, les gens feraient mieux de s'acheter de bonnes enceintes. :idee:
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5694
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 24 Juil 2018 13:24

tenia54 a écrit:[

Enfin, la différence de tarif en moyenne entre un BR et un DVD n’est pas de 5 à 10€. :idee:
Elle se situe à 2.43€ pour les titres nouveautés et 83ct pour les titres de catalogue (chiffres du CNC 1er semestre 2018).
:




Je serais curieux de savoir ce qui a ete prix pour faire la moyenne (les prix conseillé qui ne veulent rien dire?)
Parce que ca represente vraiment pas ce que je vois sur amazon par exemple


diference de prix sur amazon dvd / BR :

black panther : 9€

https://www.amazon.fr/Black-Panther-Blu ... ck+panther

thor : 5€

https://www.amazon.fr/Thor-Ragnarok-Blu ... TQJ4C9KR9V

solo: 10€

https://www.amazon.fr/Solo-story-steelb ... YG7G0NHKES

tomb raider : 5€

https://www.amazon.fr/Tomb-Raider-Blu-R ... 81TM00NEA8

dunkerke : 5€

https://www.amazon.fr/Dunkerque-Dunkirk ... 81TM00NEA8


comme des betes 16€ :o

https://www.amazon.fr/Comme-b%C3%AAtes- ... 81TM00NEA8


etc...
jujulolo
 
Messages: 23365
Inscription Forum: 22 Juil 2002 12:06
Localisation: Nice
  • online

Message » 24 Juil 2018 14:36

Les PPC ne veulent rien dire puisque la majeure partie des titres ne sont pas vendus à ce prix là. :idee:
Exemple concret : ça coûte souvent cher d'importer des BRs Criterion en provenance des USA, et ils sont très souvent vendus autour de 28-29€ pièce.
Sauf que je ne les achète jamais à ce prix là et attends une baisse de prix pour ça. Résultat : ils ont beau être 98% du temps à 29€, en moyenne, je les paie 22€.

De fait, le CNC prend en compte les prix de ventes effectifs, c'est à dire, en somme, les prix d'achats. Cela inclut les baisses de prix et promos en tout genre, qui font qu'au final, 70% des BRs ne sont pas achetés au prix fort, mais aussi qui font que les échelonnements des prix ne se voient plus forcément, parce que moi je peux acheter des BRs qu'en promo à 6€ pièce pendant que mon voisin va acheter ses DVDs en baisse de prix légère à 10€ pièce.

Ces comparaisons sont donc lissées dans le temps, ce qui fait que la comparaison instantanée que tu fais sur Comme des bêtes va être lissée, évitant ainsi de comparer un support en promo avec un autre qui ne l'est pas.
(Accessoirement, tu compares un DVD en promo avec une version Collector spéciale. En vrai, il faut comparer avec le Blu Ray à 11.98€, ce qui ne fait plus qu'une différence à l'instant T de 4.99€. D'ailleurs, si on regarde sur Camelcamelcamel, le DVD est en moyenne vendu 9.56€.)

C'est bien pour cela que ces comparaisons instantanées ou des PPC ne fait pas sens. Ce qu'il faut regarder, c'est combien sur l'ensemble du marché les gens paient leurs BRs et leurs DVDs, parce que les 2 prix peuvent fluctuer de X à Y, rien n'indique que les achats vont se faire de façon proportionnelle au temps passé à tel ou tel prix.
Le BR de Comme des bêtes est vendu en moyenne 15.25€, mais rien n'indique qu'il est acheté en moyenne à ce prix là.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5694
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 24 Juil 2018 16:29

C'est marrant les statistiques.

L’interprétation dépend de la question posé.

Les statistiques dont tu parles comparent l'ensemble des ventes de dvd a l'ensemble des ventes de blu ray par l'ensemble de population francaise . ca peut avoir un interet pour l'industrie.

Mais ca ne compare pas ce qui nous interesse le plus : le prix d'une oeuvre en particulier pour une personne.

En fait ca compare le tarif des dvd des oeuvres A, B et C avec le tarif des oeuvres B, D et E en Blu ray et prinicpalemetn quand c'est en promo.

Mais si tu veux UNE oeuvre en particulier a UN moment donné (dans l'année de sortie on va dire) et que tu achètes sur le net et ben tu vas payer entre 5 et 10€ de plus pour un BR.

Il suffit d'aller sur amazon (un des site le moins cher en general) et de comparer les prix, c'est sans appel.
jujulolo
 
Messages: 23365
Inscription Forum: 22 Juil 2002 12:06
Localisation: Nice
  • online

Message » 24 Juil 2018 17:12

Ta méthodologie est sérieusement tronquée et biaisée pour un résultat fondamentalement incorrect. La raison est simple : tu transformes 2 populations indépendantes en populations dépendantes.

Tu prends avec tes exemples la partie pour le tout à partir d'un très mauvais échantillon qui élimine un facteur crucial : les clients et leur capacité à refuser un prix disponible à l'instant T.

Exemple très pratique :
Ex : Les BRs de Mayerling, Sans lendemain et Yoshiwara sont à 14.90€ pièce. Sauf que je ne les achèterai pas à ce prix là, parce qu'ils sont souvent dans une promo "3 pour 2". Résultat : ils me reviendront en vrai à 9.93€ pièce.
Les DVDs sont à 11.99, 10.99 et 9.99. Ils sont cependant aussi dans une promo "3 pour 2". Si je devais les acheter, je les achèterais donc durant cette promo, soit 7.66€ pièce.
Différence instantanée BR / DVD : de 3 à 5€.
Différence réelle dans le porte feuille du consommateur : 2.27€.

CQFD.

Et encore, des exemples individuels te contredisant existent à la pelle aussi sur Amazon, démontrant leur absence de pertinence :
Bliss : Blu-ray à 7.99€, DVD à 9.99
The Fake : 17.81 / 19.26
Untel père et fils : 13.80 / 13.88
A armes égales : 14.99 / 14.99
Le retour du héros : 16.99 / 14.99
La route de l'Ouest : 10.58 / 9.79
Office 3D : 19.99 / 19.99


Or, ce qui compte pour mon porte monnaie n'est pas à combien ils sont vendus à l'instant où je regarde, mais combien je les paierai à l'instant où je les achète. Le prix d'achat mesuré par le CNC incorpore cela et ne parle pas que de l'industrie mais aussi et surtout du consommateur. La preuve : 75% des achats se font bel et bien APRES baisses de prix. Ça veut dire ce que ça veut dire, quand même.


Un autre point dont tu ne tiens pas compte est que tu généralises sur tout le marché en prenant uniquement des exemples de studios, faisant fi des indépendants qui majoritairement n'échelonnent pas le prix du BR par rapport à celui du DVD. Ça sort à 19.99€ dans les 2 cas (par ex) et voilà.
Si on prend par exemple Blaq Out, Jusqu'à la garde est moins cher en BR qu'en DVD, comme Fuocoammare ou Les délices de Tokyo. Ailleurs, Tout le monde debout est au même prix en BR qu'en DVD, comme Ghostland, La ch'tite famille, Mary et la fleur de la sorcière, Plaire aimer et courir vite, et 1 seul € d'écart entre le BR et le DVD de Death Wish. Et même chez les studios, on voit des écarts minimes ou inexistants sur Phantom Thread, Le labyrinthe 3, Love Simon ou L'île aux chiens.

On ne peut donc aucunement généraliser à tout un marché ces exemples vu qu'ils disent tout et leur contraire. Tout ce que ça prouve, c'est qu'il y a une volatilité des prix ne pouvant être capturée qu'à travers le prix d'achat accepté par le consommateur de façon globale, indépendamment de tous les écarts à l'instant T.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5694
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 24 Juil 2018 17:47

tenia54 a écrit:Ta méthodologie est sérieusement tronquée et biaisée pour un résultat fondamentalement incorrect.
La raison est simple : tu transformes 2 variables en réalité indépendantes en variables dépendantes.

Les gens n'achètent pas l'un ou l'autre support en fonction de l'écart avec l'autre support, mais UN support (1) au moment où celui ci est à un prix intéressant (2).

Tu poses donc la mauvaise question et prend la partie pour le tout avec un très mauvais échantillon qu'est la différence de prix instantanée, qui par définition élimine un facteur crucial : les habitudes d'achat des clients et leur capacité à ne pas acheter un BR quand le prix est élevé.

Exemple très pratique :
Ex : je ne sais pas du tout à combien sont les DVDs de Mayerling, Sans lendemain et Yoshiwara. Par contre, les BRs sont à 14.90€. Sauf que je ne les achèterai pas à ce prix là, parce qu'ils sont souvent dans une promo "3 pour 2". Résultat : ils me reviendront en vrai à 9.93€ pièce.
Vérification faite, les DVDs sont à 11.99, 10.99 et 9.99. Ils sont cependant aussi dans une promo "3 pour 2". Si je devais les acheter, je les achèterais donc durant cette promo, soit 7.66€ pièce.
Différence instantanée BR / DVD : de 3 à 5€.
Différence réelle dans le porte feuille du consommateur : 2.27€.

Et des exemples individuels directs existent à la pelle aussi sur Amazon, montrant l'absence de pertinence du choix de la différence instantanée :
Bliss : Blu-ray à 7.99€, DVD à 9.99
The Fake : 17.81 / 19.26
Untel père et fils : 13.80 / 13.88
A armes égales : 14.99 / 14.99
Le retour du héros : 16.99 / 14.99
La route de l'Ouest : 10.58 / 9.79
Office 3D : 19.99 / 19.99


Ce n'est pas le prix "théorique" que je mets dans mon petit tableur Excel et qui me donne un prix d'achat moyen BR de 16€, mais bien le prix réel d'achat, fruit de promo, de baisse de prix et de, oui, quelques achats plein pot.

En comparant comme tu le fais, tu élimines complètement l'impact du choix du consommateur, c'est aberrant. Le prix d'achat, lui, incorpore tout cela et n'est pas seulement intéressant pour l'industrie, mais aussi et surtout parce qu'il montre du consommateur. La preuve c'est que l'industrie continue d'avoir des PPC qui ne représentent même pas 25% des prix d'achats, donc que 75% des achats se feront APRES baisse de prix. Ca veut dire ce que ça veut dire, quand même.


Après, on peut bien évidemment discuter le bout de gras ad nauseam, mais le fait est que ta méthode n'est pas représentative, et qu'il y a tellement de contre-exemples que sa pertinence est plus qu'entamée, et que les chiffres achèvent de démontrer que les achats ne sont pas faits de cette manière.


EDIT : un autre point dont tu ne tiens pas compte est que tu généralises sur tout le marché alors que tu ne prends comme exemple que des nouveautés de studios, faisant fi de toutes celles des indépendants, qui la majorité du temps n'échelonne pas le prix du BR par rapport à celui du DVD. Ca sort à 19.99€ dans les 2 cas (par ex), influant forcément sur le résultat dans le porte monnaie. Si on prend par exemple Blaq Out, Man On High Heels est un combo à 14.99€ actuellement, Jusqu'à la garde est moins cher en BR qu'en DVD, comme Fuocoammare ou Les délices de Tokyo. Si tu veux conclure sur l'état GLOBAL des choses, il FAUT en tenir compte.


encore une fois on ne compare pas la meme chose.
Tu parles de prix moyen d'ouvres .
je te parles de prix des oeuvres individuellement.

Cette statistique qui compare l'ensemble des ventes ne veut pas dire grand chose pour l'usager qui se pose la question: est ce que le blu ray est plus cher que le dvd? Ce que la stat veut dire c'est que si tu achetes 80% de tes films 2 ans après leur sortie la différence de prix sera faible.

Dans la stat on ne sais pas quelle est la proportion de vente d'oeuvre " a la sortie" et d'oeuvre acheté lors de promo.

J'ai pas trouvé de chiffre plus récent mais il se vendait en 2015 3 dvd pour un BR.

si les gens achetent les nouveauté en dvd et les promo en blu ray evidemment la difference sera pas tres importante.

Mais dans un cas tu as une population qui achète ses œuvres en DVD dans les 6 mois après leur sortie et de l'autre coté tu as ceux qui ont des blu rays qui ont plus de 2 ans.

Et pour quelqu'un qui est interessé par voir les oeuvres au moment de leur sortie numerique le Blu ray est plus cher que le dvd.

L''analogie ce serait les fringues à la mode: acheter et porter d'un coté du moyen de gamme à la mode a sa sortie ou acheter de la haute couture 2 ans apres. le prix sera peut etre pas tres different mais c'est aps le meme usage....
jujulolo
 
Messages: 23365
Inscription Forum: 22 Juil 2002 12:06
Localisation: Nice
  • online

Message » 24 Juil 2018 18:03

Les gens achètent TOUT pas au prix fort, BR comme DVD. Le problème est de mettre l'un en comparaison avec l'autre à chaque fois, sans tenir compte des évolutions dans le temps ni des tarifications différentes en fonction des éditeurs, alors que les populations sont différentes et que les prix sont volatiles.
Et quand bien même, quand j'achète Une femme douce 2 mois après sa sortie, je le paie 2€ de moins que le prix du DVD à ce moment là. La classe de neige, il y a 2€ de plus pour le BR, pas 5 ni 10. Jusqu'à la garde, c'est le même prix au centime près. Aucune promo là dedans pourtant. :idee:

Et si tu veux te fixer sur le prix des oeuvres individuelles, je peux continuer à scruter Amazon et trouver d'autres exemples te contredisant. Tout ce que ça permettra de conclure est qu'on ne peut rien en conclure. :wink:


Enfin, pour clore tout malentendu, je rappelle ce que ton postulat de départ :

"les blu ray coute encore beaucoup plus cher que le dvd. en moyenne la différence de tarif c'est entre 5 et 10€."

Or, pour démontrer une généralité, on ne peut pas utiliser des exemples individuels.
A défaut, il faut conclure "A leur sortie, les Blu-rays coûtent souvent plus cher que le DVD, et quand c'est le cas, on voit régulièrement une différence allant parfois jusque 5 voire 10€".
Sauf que c'est évidemment tout de suite beaucoup moins impressionnant et plus nuancé. :mdr:

jujulolo a écrit:Et pour quelqu'un qui est interessé par voir les oeuvres au moment de leur sortie numerique le Blu ray est plus cher que le dvd.

Et si on se rapproche du juste niveau de conclusion, ce n'est toujours pas ça, vu tous les contre-exemples cités au dessus et plus tôt. :wink:

Bref on peut tourner dans tous les sens, le fait est que tu as raison sur tes exemples, mais qu'ils ne te permettent en aucun cas d'en tirer une conclusion générale. Le CNC pondère cela en prenant en compte TOUT le marché, ce qui permet, pour le coup, d'avoir un échantillon représentatif, ce que ta méthode ne permet pas.

jujulolo a écrit:Cette statistique qui compare l'ensemble des ventes ne veut pas dire grand chose pour l'usager qui se pose la question: est ce que le blu ray est plus cher que le dvd?

C'est, à nouveau, un faux problème. La vraie question n'est pas "est-ce que c'est plus ou moins cher que ?" mais "quel est le prix actuel ?"
Si aujourd'hui, le BR est à 19.99€ et le DVD à 16.99€, rien ne dit que la personne va choisir de prendre le DVD au lieu d'attendre simplement que le BR tombe à 14.99€, quand bien même le DVD à côté baisserait à 11.99€. C'est exactement ce qu'on fait très fréquemment tous ici grâce au topic Bon plan.
Cela oublie aussi tous ces titres dont DVDs et BRs sortent au même prix. Que fait le consommateur alors ? Il achète le BR. Qui n'est du coup pas plus cher que le DVD, ce qui te donne à nouveau tort.

Faut pas se leurrer, ce choix méthodologique c'est pas fait façon doigt mouillé, hein.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5694
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 24 Juil 2018 21:28

Pas sur que leur politique de tarif soit si maline que ca.. .

D'ailleurs face à l'effondrement des ventes certains réalisent qu'en vendant moins cher ils vendent plus...

https://www.20minutes.fr/high-tech/1809 ... ix-baisser
jujulolo
 
Messages: 23365
Inscription Forum: 22 Juil 2002 12:06
Localisation: Nice
  • online


Retourner vers 4K Ultra HD, Blu-ray & VOD