Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

BOJAN Z - Jazz

Message » 30 Aoû 2006 14:54

Allez, je me lance.

Un vrai coup de coeur. Ca faisait longtemps.

BOJAN Z

Ca faisait quelques mois que je lui tournait autour, intimidé que j'étais, dans les bacs de disques sans oser l'aborder, après un passage remarqué à la radio. Bon il a pas une tête de Jazzmen ... ça déroute un peu au début, le crane rasé.

Et puis je me lance, j'achète TRANSPACIFIK.

Résultat : DEUX ECOUTES PAR JOUR, je commande mes places pour son concert à la Cigale et je lance un nouveau sujet sur le forum.

Vous pouvez le découvrir ici :

http://www.label-bleu.com/artist.php?lng=f&artist_id=73


Et j'en reprend la bio :

Que de chemins parcourus par le natif de Belgrade depuis 1988, date de son arrivée à tout juste vingt printemps en France. Que de sillons creusés par ce pianiste, élevé dans une famille de mélomane, formé dès ses cinq ans à l’étude du classique, Ravel, Debussy et compagnie. Que de sentiers buissonniers empruntés par ce fan de jazz, biberonné du swing tellurique des Balkans, émancipé au contact des musiques plus à l’Ouest, tendance pop et rock, en versions latines aussi. Il a depuis longtemps tout ça dans les doigts, un sens du placement, un art du détournement. On n’étudie pas à 18 ans avec Clare Fisher, esthète admiré des grandes oreilles, sans en ressortir épanoui ! Depuis, Bojan Zulfikarpasic s’est donc installé en France, où il s’est vite imposé comme une référence du jazz « made in France ». Curieux paradoxe que d’être sanctifié ainsi, juste retour des choses pour ce pianiste qui incarne naturellement une musique qui se joue des frontières, « border line » par nature. Depuis quinze ans, il fait partie de ces partenaires recherchés, convoités, parce que capable tout aussi bien de s’en tenir à la ligne, à la grille, que de sortir du cadre, d’exploser la forme. Henri Texier, Michel Portal, Julien Lourau peuvent témoigner des apports dans leur musique de ce trublion du piano bien tempéré. Honoré dès 1990 d’un premier prix de soliste au concours de La Défense, décoré en 2002 du titre de Chevalier des Arts et des Lettres, c’est pourtant le titre de Django d’or qui sied sans doute le mieux à sa personnalité. Comme son illustre aîné, le Bosniaque aime embrasser musiques populaire et savante dans un même mouvement, y poser une griffe originale, une espèce de signature rythmique, qui ne doit pas faire oublier ses trésors harmoniques, ses perles mélodiques. Car le musicien, pour être un pilier de formations dirigées par d’autres, est avant tout un compositeur à l’univers aussi singulier que multiple, un meneur d’hommes et de projets. Une poignée de disques en témoignent, en formation ouverte ou en solitaire : “Quartet”, “Yopla”, “Koreni”, “Solobsession”, “Transpacifik”… Tous sur le même Label Bleu, original blues. Voilà pour la fiche signalétique de cette personnalité.

Pour l’actualité, il faut tout d’abord revenir une dernière fois en arrière. Du temps de ses premiers émois à Paris, quand il envoyait dans tous les sens du terme au sein de Trash Corporation, réunion azimutée de musiciens pour la plupart promis à de beaux lendemains. Pourquoi évoquer ce groupe éphémère, aventureuse avant-garde appelée à s’autodétruire ? Parce que ce nouveau disque de Bojan Z rappellera bien des bons souvenirs à ceux qui ont vécu cette curieuse expérience en direct. Parce qu’on en retrouve des traces, dans le son parfois dégueulasse des claviers, dans l’esprit de certaines compositions aussi. Rien d’explicite juste des impressions fugaces, entre les lignes, le temps d’une ponctuation, d’un accent détonant. C’était il y a quinze ans, et on ne peut s’empêcher de voir dans ce nouvel album comme une fin de cycle, comme une boucle qui se clôt… pour mieux repartir. Ce disque, c’est aussi l’hommage d’un fils à son père, disparu le 10 avril 2005. « Moins de trois mois après la naissance de ma fille… Oui, ce disque reflète une drôle d’année personnelle, avec plein de changements. » Pour autant, il ne veut pas y entendre une rupture avec tout ce qui a précédé. « Il s’inscrit dans la continuité, même s’il est tout à fait particulier par rapport aux autres. Ne serait-ce que parce que la période d’enregistrement fut plus longue, entre décembre 2004 et juillet 2005. sans doute aussi parce que c’est le disque que j’ai le plus bossé chez moi. » L’idée qui a présidé à ces sessions : « Ne pas viser les premières prises, laisser tourner les bandes pour accumuler de la matière, pour obtenir l’énergie d’une balance, ce moment magique où les musiciens se lâchent, sans pression. D’ailleurs, le premier thème, c’est en fait la balance de l’album. On faisait juste le son. ». Beau travail. Et paradoxalement peu d’édit, un ensemble de dix prises, bien souvent dans leur intégrité.

Au final, Bojan Z accouche d’un disque étrange, qui le rapproche des fulgurances de Zappa et l’éloigne de l’orthodoxie jazz. A l’endroit même où on l’attendait depuis belle lurette. Il suffit d’écouter comment il fait sonner les claviers électriques, sonorités rarement polies, souvent trafiquées, d’autant plus sublimées quand la seconde d’après il peut toujours tirer une mélodie d’une clarté magnifique. A ses côtés, Rémi Vignolo tient la contrebasse, solide, Ben Perowsky et Ari Hoenig se partagent les parties de batterie, deux drummers capables de fêler l’image jazz avec leurs baguettes. Et par-dessus, s’invite sur deux thèmes le kaval de Krassen Lutzkanov, en nappes impressionnistes, enregistré plusieurs fois histoire de le faire sonner façon section. Commencé par “Ulaz” (entrée) et terminé par “Izlaz” (sortie), comme à son habitude, chaque titre ne doit rien au hasard, trahit l’humour de son auteur. “Biggus D” est un hommage à un sacré personnage dans “la Vie de Brian” ; “Wheels” salue, jusqu’à une paraphrase glissée au beau milieu, un guitariste serbe qui a bercé son adolescence ; “Pendant ce temps-là, chez le général” est une improvisation collective au studio Davout ; “CD-Rom” est une nouvelle version d’un thème déjà présent dans l’album “Koreni”, vif et vibrant hommage aux vendeurs de CD pirates à Belgrade… Il y a aussi “Xenos blues”, joli coup de blues style rustique, non loin des marécages. Il y a enfin deux reprises : “Ashes to Ashes” de David Bowie et “The Mohican and The Great Spirit” d’Horace Silver, deux thèmes ressurgis de l’adolescence du pianiste. Il y a surtout le titre de ce disque, emblématique : “Xenophonia”. Un curieux néologisme, qui fait partie du lexique médical… « Etrange, étranger. C’était l’idée que j’avais en tête. A Paris, je ne suis jamais considéré français à 100 %, et à Belgrade, c’est pareil ! Mais grâce à toi-même, tu peux retourner ce genre de préjugés et te sentir partout chez toi… Etranger, c’est une profession en soi. » Ici, c’est une profession de foi qui vous adopterez en toute familiarité.




Vos commentaires sont les bienvenus.


Bonnes écoutes.
syber
 
Messages: 11858
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Aoû 2006 14:54

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Bojan Z

Message » 30 Aoû 2006 21:28

Bonsoir,

bienvenue à un nouveau fan de Bojan Z.

Je dois avoir maintenant la plupart de ses albums mais je n'ai pas toutes ses collaborations avec Julien Lourau.

C'est en voyant un concert acoustique des 2 au festival de Porquerolles (aaaaaaaah!!!) que je l'ai découvert et je dois avouer que je suis aussi fan.
dgohyeres
 
Messages: 4022
Inscription Forum: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Message » 30 Aoû 2006 22:04

et le dernier xenophonia, ca vaut quoi?
Fre.Mo
 
Messages: 4239
Inscription Forum: 19 Déc 2002 10:42
Localisation: Corse
  • offline

Bojan Z

Message » 30 Aoû 2006 22:47

Fre.Mo a écrit:et le dernier xenophonia, ca vaut quoi?


Encensé par la presse mais je préfére Transpacifik et Yopla.

Recommendable tout de même et supérieur à 80 % des Mehldau (que j'aime bien aussi par ailleurs).
dgohyeres
 
Messages: 4022
Inscription Forum: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Message » 30 Aoû 2006 22:56

J'aime bien son dernier!
Il faut dire que je l'avais vu au parc floral il n'y pas longtemps:
http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... #169991303
...on retrouve toujours un peu les sensations du live en réécoutant les morceaux studio après coup, c'est toujours dur d'être objectif sur le disque seul!
Très beau travail sur les timbres, l'utilisation main gauche Rhodes et main droite piano par exemple est une réussite.
Dernière édition par GBo le 30 Aoû 2006 22:58, édité 1 fois.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 30 Aoû 2006 22:57

Fre.Mo a écrit:et le dernier xenophonia, ca vaut quoi?

C'est mon premier Bojan Z. Impressionant, fougueux par moment, délicat à d'autres. J'adore.
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 30 Aoû 2006 23:18

dgohyeres a écrit:
Fre.Mo a écrit:et le dernier xenophonia, ca vaut quoi?


Encensé par la presse mais je préfére Transpacifik et Yopla.

Recommendable tout de même et supérieur à 80 % des Mehldau (que j'aime bien aussi par ailleurs).


Je préfère Xenophonia à Transpacifik, la plage 5 étant vraiment ma préférée.

Quel groupe :P :P :P
ggta
 
Messages: 6650
Inscription Forum: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)
  • offline

Message » 30 Aoû 2006 23:24

Moi, c'est Une, 5, et 8. 8)
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 30 Aoû 2006 23:32

ggta a écrit:
dgohyeres a écrit:
Fre.Mo a écrit:et le dernier xenophonia, ca vaut quoi?


Encensé par la presse mais je préfére Transpacifik et Yopla.

Recommendable tout de même et supérieur à 80 % des Mehldau (que j'aime bien aussi par ailleurs).


Je préfère Xenophonia à Transpacifik, la plage 5 étant vraiment ma préférée.

Quel groupe :P :P :P


En fait, je préfére les morceaux d'inspiration slave et les coté plus franchement Jazz de Transpacifik mais Xeno est très bon tout de même.

C'est de toute façon un pianiste intéressant qu'à nouveau je place un peu plus haut de l'ami Brad dans mes goûts.

Par rapport à Esbjorn Svensson que j'aime beaucopup aussi par exemple, Bojan Z a l'avantage d'avoir une main gauche plus expressive et présente.
dgohyeres
 
Messages: 4022
Inscription Forum: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Message » 31 Aoû 2006 10:02

ggta a écrit:
Je préfère Xenophonia à Transpacifik, la plage 5 étant vraiment ma préférée.

Quel groupe :P :P :P


La plage 5 est une reprise d'un tube de David Bowie "Ashes to Ashes" donc ça aide. Ceci dit j'adore également ce titre et Bojan est de la trempe des plus grands musiciens.
poverliner
 
Messages: 1472
Inscription Forum: 21 Sep 2003 21:48
Localisation: 19 Corrèze
  • offline

Message » 31 Aoû 2006 10:37

Oui c'est une reprise d'un titre très connu dont je cherchais justement l'artiste, merci. Mais quelle reprise! Comme je les aime, pas une vague imitation mais une vraie interprétation personnelle :wink:

Aller, je vais tout de même me repasser Transpacifik 8) :lol:
ggta
 
Messages: 6650
Inscription Forum: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)
  • offline

Message » 31 Aoû 2006 14:01

Son site :


http://www.bojanz.com

sur lequel on peut télécharger des extraits de ses al(...yopla...)boums.

Effectivement la réinterprétation de Ashes to Ashes de Bowie est plus que convaincante.


Et une discographie complète, une :

A son nom :

2006 - XENOPHONIA
2003 - TRANPACIFIK
2000 - SOLOBSESSION
1999 - KORENI
1995 - YOPLA!
1993 - BOJAN Z QUARTET


Et en tant qu'accompagnateur :

2005 - Julien Lourau «Fire and Forget » (Label Bleu)
2004 - Marimanga Trio (Gramofon)
2002 - Nguyên Lê « Purple-celebrating Jimi Hendrix » (ACT)
2002 - Henri Texier Azur Quintet « String spirit » (Label Bleu)
2001 - Julien Lourau « The Rise » (Label Bleu)
2000 - Karim Ziad « Ifrikyia » (ACT)
1998 - Henri Texier Azur Quintet « Mosaîc Man » (Label Bleu)
1997 - Nguyên Lê « Maghreb & Friends » (ACT)
1997 - Simon Spang-Hanssen « Instant Blue » (Storyville)
1997 - Michel Portal « Dockings » (Label Bleu)
1995 - Henri Texier Sonjal Septet « Mad Nomad(s) » (Label Bleu)
1994 - « Sarajevo suite » DEUX Z / L'EMPREINTE DIGITALE
1993 - Henri Texier Azur Quartet « An Indian’s Week » (Label Bleu)
1993 - Sylvain Beuf 4tet «Impro Primo » (Big Blue records)
1992 - Vincent Courtois -« Turkish Blend » (Al Sur)
1988 - Jacques Bolognesi Big Band « Caravanserail »- (OMD)


Que de belles découvertes en perspective.

J'ai commandé SOLOBSESSION.
syber
 
Messages: 11858
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 31 Aoû 2006 14:09

syber a écrit:
J'ai commandé SOLOBSESSION.


Tiens nous au courant du résultat :wink:
ggta
 
Messages: 6650
Inscription Forum: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)
  • offline

Message » 31 Aoû 2006 14:31

dgohyeres a écrit: ... supérieur à (...) Mehldau (que j'aime bien aussi par ailleurs).


J'approuve.

Je préfère (c'est évidement personnel), le côté avant-gardiste et créatif de Bojan Z.
syber
 
Messages: 11858
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 31 Aoû 2006 14:32

ggta a écrit:
syber a écrit:
J'ai commandé SOLOBSESSION.


Tiens nous au courant du résultat :wink:


Je n'y manquerais pas.

Je serais également à son prochain concert à la Cigale (11/10).
syber
 
Messages: 11858
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD