Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Greg91410 et 26 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Keith Jarret

Message » 11 Juil 2003 18:24

Salut à tous !

Quelqu'un pourrait il me dire quelle est la marque du piano utilisé par Keith Jarret ? :o


Merci beaucoup !!! :wink:
camarat
 
Messages: 117
Inscription Forum: 12 Juil 2002 17:38
  • offline

Annonce

Message par Google » 11 Juil 2003 18:24

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Juil 2003 20:23

Dernière édition par chouette le 21 Nov 2003 23:25, édité 1 fois.
chouette
 
Messages: 344
Inscription Forum: 12 Mai 2003 23:51
  • offline

Message » 11 Juil 2003 21:55

Dans son home studio (!), il a un Hamburg Steinway C c1978, dont la mécanique a été modifiée par Stanwood Piano Innovation (pour une dynamique plus étendue).
"The Melody At Night, With You" a été enregistré avec.

A l'année près, ça doit ressembler à ça:
Image
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 12 Juil 2003 13:09

GBo a écrit:Dans son home studio (!), il a un Hamburg Steinway C c1978, dont la mécanique a été modifiée par Stanwood Piano Innovation (pour une dynamique plus étendue).
"The Melody At Night, With You" a été enregistré avec.

A l'année près, ça doit ressembler à ça:
Image
cdlt,
GBo.


Et cependant, ce pianiste joue avec une dynamique des plus réduites. Ce ne serait pas plutôt une modification de la mécanique pour faciliter le jeu de ce pianiste atteint de cettte mystérieuse maladie qui fait que les gens sont toujours très profondément fatigués, épuisés, qu'ils n'ont plus aucune force phusique malgré des heures de repos absolument normales?

Car si l'on peut rendre un clavier plus facile, je ne vois pas comment on peu obtenir une dynamique plus étendue vu qu'elle est déterminée par le son le plus ténu perceptible et le plus fort perceptible avant que les cordes ne frisent...

Un enfant de 10-12 ans a la force requise pour aller au dela de la vitesse d'attaque maximale : la vitesse avec laquelle le marteau frappe la corde est le seul paramètre du jeu du piano!)...

Sinon, le piano, la marque? Ce pianiste a longtemps joué sur les Steinway de Denijs de Winter, un technicien-accordeur d'Anvers, qui suivait ce pianiste quand il venait en Europe.

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56520
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 12 Juil 2003 14:13

marrant ce topic :lol:

Ca me fait penser à une "petite révolution" losqu'un jour j'ai été chez hamm, alors que je ne connaissait que les sons échantillonnés ou les pianos d'étude. J'ai pu, à quelques secondes d'intervalle, poser mes doigts sur un droit d'étude et un milieu de gamme 1/4 de queue.

le touché, le son...le grave bien sur, mais aussi l'aigu...une différence d'aisance, d'ampleur, de sustain, de richesse d'harmoniques....

Bref, j'ai réalisé que le son d'un piano allait bien au delà de la fréquence" de la note ( :oops: bon je sais j'étais [déjà] naif à l'époque :lol: ) [madeleine off]
ThP
 
Messages: 3335
Inscription Forum: 09 Oct 2001 2:00
Localisation: 78
  • offline

Message » 12 Juil 2003 17:08

Merci à tous les forumeurs pour vos réponses.

En fait, j'étais persuadé qu'il jouait sur un YAMAHA ou un BOSENDORFFER.

Quelqu'un a-t-il un renseignement qui figure sur une pochette ?

Merci.
camarat
 
Messages: 117
Inscription Forum: 12 Juil 2002 17:38
  • offline

Message » 12 Juil 2003 20:34

camarat a écrit:Quelqu'un a-t-il un renseignement qui figure sur une pochette ?

Merci.


Sur l'album Always Let Me Go (Live in Tokyo), on voit assez clairement sur une photo que c'est un Steinway & sons qui est utilisé.

Fab Image
fabby2
 
Messages: 1087
Inscription Forum: 19 Oct 2001 2:00
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 12 Juil 2003 22:32

haskil a écrit:Et cependant, ce pianiste joue avec une dynamique des plus réduites. Ce ne serait pas plutôt une modification de la mécanique pour faciliter le jeu de ce pianiste atteint de cettte mystérieuse maladie qui fait que les gens sont toujours très profondément fatigués, épuisés, qu'ils n'ont plus aucune force phusique malgré des heures de repos absolument normales?

Car si l'on peut rendre un clavier plus facile, je ne vois pas comment on peu obtenir une dynamique plus étendue vu qu'elle est déterminée par le son le plus ténu perceptible et le plus fort perceptible avant que les cordes ne frisent...

Un enfant de 10-12 ans a la force requise pour aller au dela de la vitesse d'attaque maximale : la vitesse avec laquelle le marteau frappe la corde est le seul paramètre du jeu du piano!)...

Sinon, le piano, la marque? Ce pianiste a longtemps joué sur les Steinway de Denijs de Winter, un technicien-accordeur d'Anvers, qui suivait ce pianiste quand il venait en Europe.

Alain :wink:


Oui c'est pour les pianissimi, mais c'est pas forcement contradictoire avec une plus grande dynamique: la vitesse max d'enfoncement donne le même son qu'avec l'ancienne mécanique, alors que là, on peut encore sortir un son avec des vitesses d'enfoncement très faibles, plus faibles que le seuil à franchir avec l'ancienne mécanique. Si je comprends bien, on pourrait donc mieux maitriser les faibles vitesses de lancement du marteau, donc obtenir plus facilement une plage étendue (mais je n'ai pas essayé, j'ai juste un Yamaha numérique P-80... :( , avec des petits marteaux quand même).

Voir le lien qui m'a permis de répondre:
http://www.stanwoodpiano.com/keith97.htm

Sinon pour la maladie de Keith Jarrett, il va mieux mais je crois qu'il n'a pas encore récupéré à 100%. C'est effectivement terrible.

Au fait, tu apprécies le jazz aussi?

cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 13 Juil 2003 19:30

GBo a écrit:
haskil a écrit:Et cependant, ce pianiste joue avec une dynamique des plus réduites. Ce ne serait pas plutôt une modification de la mécanique pour faciliter le jeu de ce pianiste atteint de cettte mystérieuse maladie qui fait que les gens sont toujours très profondément fatigués, épuisés, qu'ils n'ont plus aucune force phusique malgré des heures de repos absolument normales?

Car si l'on peut rendre un clavier plus facile, je ne vois pas comment on peu obtenir une dynamique plus étendue vu qu'elle est déterminée par le son le plus ténu perceptible et le plus fort perceptible avant que les cordes ne frisent...

Un enfant de 10-12 ans a la force requise pour aller au dela de la vitesse d'attaque maximale : la vitesse avec laquelle le marteau frappe la corde est le seul paramètre du jeu du piano!)...

Sinon, le piano, la marque? Ce pianiste a longtemps joué sur les Steinway de Denijs de Winter, un technicien-accordeur d'Anvers, qui suivait ce pianiste quand il venait en Europe.

Alain :wink:


Oui c'est pour les pianissimi, mais c'est pas forcement contradictoire avec une plus grande dynamique: la vitesse max d'enfoncement donne le même son qu'avec l'ancienne mécanique, alors que là, on peut encore sortir un son avec des vitesses d'enfoncement très faibles, plus faibles que le seuil à franchir avec l'ancienne mécanique. Si je comprends bien, on pourrait donc mieux maitriser les faibles vitesses de lancement du marteau, donc obtenir plus facilement une plage étendue (mais je n'ai pas essayé, j'ai juste un Yamaha numérique P-80... :( , avec des petits marteaux quand même).

Voir le lien qui m'a permis de répondre:
http://www.stanwoodpiano.com/keith97.htm

Sinon pour la maladie de Keith Jarrett, il va mieux mais je crois qu'il n'a pas encore récupéré à 100%. C'est effectivement terrible.

Au fait, tu apprécies le jazz aussi?

cdlt,
GBo.


En fait, Keith Jarrett n'a pas une technique pianistique transcendante : il a de bons doigts, mais son niveau technique est assez mince dès lors qu'on prend en compte la totalité des paramètres du jeu du piano. Il a très peu de nuance et joue avec très peu de couleurs (cf. ces enregistrements classiques qui sont scolaires et neutres, propres sans grandes qualités artistiques).

Si l'on prend son disque de ballades jouées au piano et dédié à sa femme on est étonné par le peu de couleurs et de nuances : c'est plat et terne.

Si tu compares cela à des disques de Cherkassky pour prendre un pianiste dont le jeu ruisselle de couleurs et dont la palette dynamique est pharamineuse... car il sait jouer au superlatif du pianissimo sans l'aide d'aucune astuce apportée sur la mécanique des instruments qu'il jouait (il est mort) et surtout réaliser une gradation savante des nuances qui te fait croire à une dynamique extrême.

Mais on ne peut pas comparer un bon pianiste (Jarrett), avec un des géants du piano du siècle dernier (Cherkassky) : tout jugement porté sur la musique mis de côté.

S'agissant de musique, j'aime le jazz, c'est donc la raison pour laquelle je préfère, et de loin, Jarrett en trio que seul face à son piano. Dans le premier cas, c'est un excellent pianiste de jazz; dans le second un aimable improvisateur dont les idées sont assez banales et la réalisation sans grand intérêt. En tout cas pour moi. Est-ce du jazz? De la musique aimable, bavarde, ennuyeuse.

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56520
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 13 Juil 2003 20:34

haskil a écrit:[...]
Si tu compares cela à des disques de Cherkassky pour prendre un pianiste dont le jeu ruisselle de couleurs et dont la palette dynamique est pharamineuse... car il sait jouer au superlatif du pianissimo sans l'aide d'aucune astuce apportée sur la mécanique des instruments qu'il jouait (il est mort) et surtout réaliser une gradation savante des nuances qui te fait croire à une dynamique extrême.

Mais on ne peut pas comparer un bon pianiste (Jarrett), avec un des géants du piano du siècle dernier (Cherkassky) : tout jugement porté sur la musique mis de côté.

S'agissant de musique, j'aime le jazz, c'est donc la raison pour laquelle je préfère, et de loin, Jarrett en trio que seul face à son piano. Dans le premier cas, c'est un excellent pianiste de jazz; dans le second un aimable improvisateur dont les idées sont assez banales et la réalisation sans grand intérêt. En tout cas pour moi. Est-ce du jazz? De la musique aimable, bavarde, ennuyeuse.

Alain :wink:


C'est intéressant d'avoir ton avis. C'est sûr qu'en classique il y a mieux, euphémisme.
Je préfère également le Jarrett en trio, notamment "Standards live". Par contre en solo, si tu es déçu par le Kohln Concert (et je te comprends, ça tourne un peu en rond!), as tu écouté "Facing You" (ECM 1972), c'est autrement plus profond.
Pour moi, l'intérêt de Jarrett n'est pas la technique digitale, mais bien le cerveau improvisateur, la composition spontanée en quelque sorte, même si tout n'est pas créé en temps réel lors d'un concert bien sûr. A l'écouter jouer, ce gars là arrive apparemment à imaginer et placer des phrases d'une musicalité et d'une longueur extrordinaire, c'est très dur à faire, ce ne sont pas des petits gimmicks préparés à l'avance et accolés les uns aux autres, comme on l'entend parfois en jazz chez des improvisateurs moyens.
Au fait y a t'il un pianiste classé en jazz dont tu admires la technique digitale (hors talent de compo et impro donc)? Chick Corea? Oscar Peterson? Martial Solal?
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 14 Juil 2003 17:52

GBo a écrit:
haskil a écrit:[...]
Si tu compares cela à des disques de Cherkassky pour prendre un pianiste dont le jeu ruisselle de couleurs et dont la palette dynamique est pharamineuse... car il sait jouer au superlatif du pianissimo sans l'aide d'aucune astuce apportée sur la mécanique des instruments qu'il jouait (il est mort) et surtout réaliser une gradation savante des nuances qui te fait croire à une dynamique extrême.

Mais on ne peut pas comparer un bon pianiste (Jarrett), avec un des géants du piano du siècle dernier (Cherkassky) : tout jugement porté sur la musique mis de côté.

S'agissant de musique, j'aime le jazz, c'est donc la raison pour laquelle je préfère, et de loin, Jarrett en trio que seul face à son piano. Dans le premier cas, c'est un excellent pianiste de jazz; dans le second un aimable improvisateur dont les idées sont assez banales et la réalisation sans grand intérêt. En tout cas pour moi. Est-ce du jazz? De la musique aimable, bavarde, ennuyeuse.

Alain :wink:


C'est intéressant d'avoir ton avis. C'est sûr qu'en classique il y a mieux, euphémisme.
Je préfère également le Jarrett en trio, notamment "Standards live". Par contre en solo, si tu es déçu par le Kohln Concert (et je te comprends, ça tourne un peu en rond!), as tu écouté "Facing You" (ECM 1972), c'est autrement plus profond.
Pour moi, l'intérêt de Jarrett n'est pas la technique digitale, mais bien le cerveau improvisateur, la composition spontanée en quelque sorte, même si tout n'est pas créé en temps réel lors d'un concert bien sûr. A l'écouter jouer, ce gars là arrive apparemment à imaginer et placer des phrases d'une musicalité et d'une longueur extrordinaire, c'est très dur à faire, ce ne sont pas des petits gimmicks préparés à l'avance et accolés les uns aux autres, comme on l'entend parfois en jazz chez des improvisateurs moyens.
Au fait y a t'il un pianiste classé en jazz dont tu admires la technique digitale (hors talent de compo et impro donc)? Chick Corea? Oscar Peterson? Martial Solal?
cdlt,
GBo.


Les trois que tu cites, bien sur, plus Errol Garner... et, par dessus tout, celui qui joue plus vite que son ombre et fait l'admiration de tous les pianistes qui l'ont entendu, ne serait-ce qu'une fois : j'ai nommé Art Tatum, l'un des plus grands pianistes du XXe siècle, tout genre confondu.

Solal a des doigts fantastiques, une technique transcendante comme on n'en entend que très rarement, mais parfois, souvent même, je le trouve sponsorié par Frigeco.

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56520
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 31 Aoû 2005 0:35

haskil a écrit:Si l'on prend son disque de ballades jouées au piano et dédié à sa femme on est étonné par le peu de couleurs et de nuances : c'est plat et terne.

S'agit-il de The Melody at Night, With You ?
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 01 Sep 2005 20:02

D'accord avec alain pour dire que les enregistrements classiques de K J sont plutôt ennuyeux. Son clavecin est métronomique et les ornements plats. Exactement le contraire de ce qu'on aime chez lui. J'ai beaucoup aimé K J à une époque lointaine. Depuis j'écoute moins mais toujours avec affection. Je ne crois pas qu'il faille le comparer aux pianistes classiques. La couleur est un critère pianistique qui convient très bien pour certaines intérprétation classique. Le jazz après paul Bley et jarrett a aimé le black & white. Sonorité détimbrée, aigus cristallins. C'est toute une esthétique! Et steinway of course! Ecoutez Monty Alexander sur un bosendorfer, cela ne ressemble pas du tout. La technique pianistique n'est pas tout. Regardez Monk en solo. Ça ne ressemble à rien mais quelle claque! Jarrett c'est d'abord une esthétique. (écoutez "belonging")

pandème
pandème
 
Messages: 537
Inscription Forum: 09 Sep 2004 0:10
Localisation: nantes
  • offline

Message » 01 Sep 2005 20:16

Comme je l'ai écrit sur le topic du Koln Concert, Jarret est beaucoup plus intéressant en trio...Dans ce contexte il est plus concis et son jeu plus nuancé et inventif :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 02 Sep 2005 23:00

haskil a écrit: Un enfant de 10-12 ans a la force requise pour aller au dela de la vitesse d'attaque maximale : la vitesse avec laquelle le marteau frappe la corde est le seul paramètre du jeu du piano!)...

Alain :wink:


Salut Alain ! :wink:

C'est ce que beaucoup pensent mais que fais-tu des pédales ? Et puis l'accélération du marteau joue également, les étouffoirs aussi. Enfin si ce que tu écris est vrai, nous n'aurions pas besoin du double échappement car il n'apporte rien de plus à la vitesse du marteau...

Enfin, une enfant de 10-12 ans n'a pas l'endurance physique ni l'écart, ni même la dextérité d'un adolescent ou d'un adulte !? :o

Enfin, pour répondre à Gbo sur les histoire d'enfoncement de la claviature : Il est vrai que l'abaissement des touches procure une sensation particulière et peut-être à certains de mieux contrôler les marteaux et Jarrett n'est pas le seul à y avoir recours, Gould avait un enfoncement de claviature très faible. Ce procédé permet aussi d'alléger certaines claviatures plutôt lourdes. Mais pour en avoir fait l'expérience avec mon technicien, on réduit de beaucoup la projection du son et la puissance de l'instrument.
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message