Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Les Symph. de Beethov par Haitink & le LSO en (sa)CD

Message » 03 Nov 2006 2:00

Polonsky a écrit:Skrowaczewski (dans le cd du dernier Diapason)


Cet extrait m'a littéralement surlecuté ! Si ce chef continue comme ça, son intégrale risque d'être énorme ! (j'attends particulièrement la 7ème, surtout le final !)
adriaticoboy
 
Messages: 478
Inscription Forum: 26 Sep 2003 13:52
Localisation: Nantes
  • offline

Annonce

Message par Google » 03 Nov 2006 2:00

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Nov 2006 2:04

adriaticoboy a écrit:
Polonsky a écrit:Skrowaczewski (dans le cd du dernier Diapason)


Cet extrait m'a littéralement surlecuté ! Si ce chef continue comme ça, son intégrale risque d'être énorme ! (j'attends particulièrement la 7ème, surtout le final !)


:wink:

J'ai eu la même réaction. Et je te confirme que la 5è et la 6è sont du même calibre.

Et concernant le finale de la 7è, connais-tu l'enregistrement de Karajan pour Decca avec les Wiener Philarmoniker ? Cet enregistrement de 1959 mérite le détour.

Cordialement,
Polonsky
 
Messages: 222
Inscription Forum: 15 Juin 2004 19:57
  • offline

Message » 03 Nov 2006 3:00

Polonsky a écrit:Et concernant le finale de la 7è, connais-tu l'enregistrement de Karajan pour Decca avec les Wiener Philarmoniker ? Cet enregistrement de 1959 mérite le détour.


C'est ça: http://www.amazon.fr/Beethoven-Symphoni ... 43-5916413 ?
Non, je ne connais pas. Des 7èmes par Karajan, je connais juste les gravures de 63 et 77 dans ses intégrales DG. C'est déjà de la dynamite !
Je mets donc cette 7ème avec Vienne sur la wishlist, où attend déjà sa 7ème live avec Berlin parue chez Palexa, il paraît qu'elle est terrible aussi celle-là, tu la connais ?
http://www.amazon.fr/Beethoven-Symphoni ... F8&s=music
adriaticoboy
 
Messages: 478
Inscription Forum: 26 Sep 2003 13:52
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 03 Nov 2006 5:31

adriaticoboy a écrit:C'est ça: http://www.amazon.fr/Beethoven-Symphoni ... 43-5916413 ?
Non, je ne connais pas. Des 7èmes par Karajan, je connais juste les gravures de 63 et 77 dans ses intégrales DG. C'est déjà de la dynamite !


Oui, c'est ça. Je l'ai dans un coffret regroupant les enregistrements de Karajan pour Decca avec les Wiener Philarmoniker (à l'époque en exclusivité avec Decca) qui comprend notamment des enregistrements magistraux de la 1ère et de la 3ème symphonie de Brahms, des Planètes d'anthologie, des Richard Strauss et quelques autres merveilles.

adriaticoboy a écrit:Je mets donc cette 7ème avec Vienne sur la wishlist, où attend déjà sa 7ème live avec Berlin parue chez Palexa, il paraît qu'elle est terrible aussi celle-là, tu la connais ?
http://www.amazon.fr/Beethoven-Symphoni ... F8&s=music


Non je ne connais pas. Mais je compte bien y remédier. Quand je pense que certains disaient que Karajan était un chef de studio, alors que je le trouve souvent encore plus formidable en concert (une 4ème de Schumann ou une Inachevée de Schubert chez Orféo sont des trésors).

Pour la 7ème en attendant d'écouter ce live de Karajan, je reste fidèle à Reiner comme version de l'île déserte.

Cordialement,
Polonsky
 
Messages: 222
Inscription Forum: 15 Juin 2004 19:57
  • offline

Message » 03 Nov 2006 13:37

Polonsky a écrit:
adriaticoboy a écrit:C'est ça: http://www.amazon.fr/Beethoven-Symphoni ... 43-5916413 ?
Non, je ne connais pas. Des 7èmes par Karajan, je connais juste les gravures de 63 et 77 dans ses intégrales DG. C'est déjà de la dynamite !


Oui, c'est ça. Je l'ai dans un coffret regroupant les enregistrements de Karajan pour Decca avec les Wiener Philarmoniker (à l'époque en exclusivité avec Decca) qui comprend notamment des enregistrements magistraux de la 1ère et de la 3ème symphonie de Brahms, des Planètes d'anthologie, des Richard Strauss et quelques autres merveilles.

C'est pas dans ce coffret qu'on trouve aussi une 40e de Mozart ? Je crois que c'est cette version qui était sortie gagnante d'une écoute en aveugle dans un Classica-Répertoire d'il y a quelques mois. Je ne sais pas ce que ça vaut comme jugement mais j'aimerais bien me faire ma propre idée. J'espère donc que Decca aura la bonne idée de rééditer ça au plus vite car c'est introuvable pour l'instant.

adriaticoboy a écrit:Je mets donc cette 7ème avec Vienne sur la wishlist, où attend déjà sa 7ème live avec Berlin parue chez Palexa, il paraît qu'elle est terrible aussi celle-là, tu la connais ?
http://www.amazon.fr/Beethoven-Symphoni ... F8&s=music


Non je ne connais pas. Mais je compte bien y remédier. Quand je pense que certains disaient que Karajan était un chef de studio, alors que je le trouve souvent encore plus formidable en concert (une 4ème de Schumann ou une Inachevée de Schubert chez Orféo sont des trésors).

Pour la 7ème en attendant d'écouter ce live de Karajan, je reste fidèle à Reiner comme version de l'île déserte.

Cordialement,


Ah! on est bien d'accord aussi pour Reiner: le double CD avec ses 3e, 5e, 6e & 7e est un de mes disques de chevet ! Mais pour l'île déserte, je resterai cependant fidèle à Furt.
:wink:
adriaticoboy
 
Messages: 478
Inscription Forum: 26 Sep 2003 13:52
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 03 Nov 2006 16:43

andrino a écrit:Parmi les enregistrements Karajan, je prefère en general ceux de 1963 à ceux de 1974; En 63, ils se faisaient dans la Jesus Christ kirche et je prefere cette acoustique à celle de la Philarmonie dans laquelle ont ete realises ceux de 74 et apres; c'est valable pour les symphonies de Beethoven mais d'autres oeuvres; ecouter par ex son enregistrement de Don Qichotte du debut des annees 60 avec Pierre Fournier et le même fait en 75 avec Rostropowitch; l'acoustique de la philar est plus sombre avec sans doute moins de reverberation que dans l'eglise Je sais que Karajan preferait SA philarmonie , mais personnellement j'ai un faible pour l'eglise; Pour en revenir à Beethoven, celle de 63 est superbe avec un qutuor somptueux!


Je suis un peu du même avis concernant la qualité sonore, les enregistrements des années 60 semblent plus naturels (bien qu'on ne soit pas ches Mercury) que les remakes de 75-77 au son un peu plus tarabiscoté. Musicalement ça se vaut, c'est quand même du Karajan.

Je mets donc cette 7ème avec Vienne sur la wishlist, où attend déjà sa 7ème live avec Berlin parue chez Palexa, il paraît qu'elle est terrible aussi celle-là, tu la connais ?
http://www.amazon.fr/Beethoven-Symphoni ... sky-Sacr...

Je connais cette version, et franchement je ne vois pas trop l'intérêt car elle est très, mais alors très très proche des versions de studio. Si on a la version studio, inutile de doublonner et réciproquement.

Je n'ai pas d'avis sur la nouvelle intégrale Haitink car je ne l'ai pas entendu, ni en disque, ni en concert (je me suis rendu compte trop tard de l'existence de ces concerts) mais j'ai également vu qu'on pourra se rattraper à la radio ou TV donc j'espère ne pas rater ça une deuxième fois.
Haitink est un chef qui inspire confiance et respect même si ce n'est pas génial à chaque fois, mais il est rarement à coté de la plaque. Il y a presque toujors mieux ailleurs (sauf quelques Mahler) mais c'est du solide.
Je suis toutefois un peu inquiet après avoir lu un article dans un mensuel musical français (j'ai oublié lequel) où il m'avait semblé changer son optique interprétative pour une option "à la mode". J'attends donc de voir.

Vous avez parler de Kleiber, Harnoncourt, certes pour moi le premier est très loin au dessus du second mais perfectible quand même. Je me souviens de la fois où radio Classique avait proposé des versions de la 5iem à ses auditeurs et les qualités et défauts de ces deux là sautaient aux oreilles.

Ce qui est étonnant c'est que fort peu ont mentionné le plus grand chef Beethovenien de l'histoire qui dans ses meilleurs interprétations est quand même très au dessus que tout ce qui a été cité jusque là. Mais pas de concert live possible, ni de SACD avec lui.
Sam McCord
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 46
Inscription Forum: 08 Mai 2006 15:33
  • offline

Message » 03 Nov 2006 18:36

Sam McCord a écrit:Ce qui est étonnant c'est que fort peu ont mentionné le plus grand chef Beethovenien de l'histoire qui dans ses meilleurs interprétations est quand même très au dessus que tout ce qui a été cité jusque là. Mais pas de concert live possible, ni de SACD avec lui.


Cette indication ne colle pas...
Je n'ose même pas croire que tu pensais à un autre que celui auquel je pense, donc tu t'es forcément trompé! :lol:
adriaticoboy
 
Messages: 478
Inscription Forum: 26 Sep 2003 13:52
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 03 Nov 2006 18:59

adriaticoboy a écrit:C'est pas dans ce coffret qu'on trouve aussi une 40e de Mozart ? Je crois que c'est cette version qui était sortie gagnante d'une écoute en aveugle dans un Classica-Répertoire d'il y a quelques mois. Je ne sais pas ce que ça vaut comme jugement mais j'aimerais bien me faire ma propre idée. J'espère donc que Decca aura la bonne idée de rééditer ça au plus vite car c'est introuvable pour l'instant.


Oui, le coffret comprend la 40è et la 41è symphonie.

Ah! on est bien d'accord aussi pour Reiner: le double CD avec ses 3e, 5e, 6e & 7e est un de mes disques de chevet ! Mais pour l'île déserte, je resterai cependant fidèle à Furt.
:wink:


:wink:

Concernant Furtwängler, je te suis moins. Versions à connaître, mais je suis de moins sensible à ce Beethoven là.

Cordialement,
Polonsky
 
Messages: 222
Inscription Forum: 15 Juin 2004 19:57
  • offline

Message » 03 Nov 2006 19:00

Sam McCord a écrit:Ce qui est étonnant c'est que fort peu ont mentionné le plus grand chef Beethovenien de l'histoire qui dans ses meilleurs interprétations est quand même très au dessus que tout ce qui a été cité jusque là. Mais pas de concert live possible, ni de SACD avec lui.


Uhm. Comme Adriaticoboy, je suis perplexe. Tu ne fais pas allusion à Furtwängler, ni à Weingartner. Qui donc serait "le plus grand chef Beethovenien de l'histoire" ?

Cordialement,
Polonsky
 
Messages: 222
Inscription Forum: 15 Juin 2004 19:57
  • offline

Message » 03 Nov 2006 19:55

D'autant qu'il n'existe évidemment pas de plus grand chef beethovénien de l'histoire ! :o

Il y a peut-être le plus grand interprète de l'histoire pour les Arabesques sur Le beau Danube bleu de Schulz-Evler ou Standchen de Strauss transcrit par Godowsky, mais pas pour les symphonies de Beethoven qui ne peuvent être rapetissées à une interprétation.

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56545
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 09 Nov 2006 23:48

Ce qui est étonnant c'est que fort peu ont mentionné le plus grand chef Beethovenien de l'histoire qui dans ses meilleurs interprétations est quand même très au dessus que tout ce qui a été cité jusque là. Mais pas de concert live possible, ni de SACD avec lui.


+ 10000 .....si tu veux parler de Furtwangler !!!!

Je viens de tomber un peu tard sur ce post et ....S'il y a un disque UN SEUL à écouter c'est l'héroique de 1944 avec Vienne....peut être la plus grande interpretation de tous les temps de la plus grande symphonie de tous les temps.

http://www.amazon.com/Beethoven-Symphon ... F8&s=music
en plus les reports recents sont de plus excellents...

Est-ce la période particuliére qui voulait ça, mais il faut avouer que ce soir de Décembre 44, il s'est passé un vrai miracle, c'est au dela des mots.
ea
 
Messages: 249
Inscription Forum: 16 Jan 2005 22:32
Localisation: Lille
  • offline

Message » 10 Nov 2006 7:50

Pour en revenir au LSO, les deux diffusions de France Musique du 7 & 8 sont sur le DD — et j'en ai écouté un peu hier soir (une demi heure):

c'était… boring… :roll: Pas du tout la même impression que sur les échantillons. Bref, ça me laisse perplexe et relativement sceptique, du coup.

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35073
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 11 Nov 2006 0:42

Moi je ne trouve convaincantes aucune versions récentes même celle d'Abbado avec Vienne (bon chef et surtout bel orchestre)...

J"ai l'impression de chefs comme paralysés par le poids du passé, par la comparaison avec Furtwangler, Karajan, Reiner, Kleiber, Monteux, Toscanini etc....

Ce qui est bizarre, c'est que beaucoup ont été influéncés par furtwangler, qui lui prenait des libertés monstrueuses (bon c'était quand même pas Stokowski !!) , au point que ses interprétations de la même oeuvre étaient parfois à des années lumiéres l'une de l'autre, alors qu'il y a une certaine standardisation des interprétations actuelles...

Moi ce que j'aime dans l'Héroique de Karajan en 76 c'est son tempo complétement délirant...et ca marche, c'est magique et magnifique à la fois, sans doute un peu trop rapide, mais ca donne une version tendue, nerveuse tellement en adéquation avec l'oeuvre, même si on sort du tempo.

Qui ose ce genre de truc actuellement ? pas Masur à la tête du National en tout cas...dans son intégrale Beethoven il y 2 ans je crois, il se contentait de leur faire appuyer un peu plus fort sur l'archer, pour sonner comme un orchestre allemand, pour obtenir un beau son bien standardisé (tout le contraire de ce qui fesait la saveur si particuliére des orchestres francais), dans des versions bien jouées, bien huilées tres propres sur elles...
ea
 
Messages: 249
Inscription Forum: 16 Jan 2005 22:32
Localisation: Lille
  • offline

Message » 11 Nov 2006 4:45

ea a écrit:Ce qui est bizarre, c'est que beaucoup ont été influéncés par furtwangler, qui lui prenait des libertés monstrueuses (bon c'était quand même pas Stokowski !!) , au point que ses interprétations de la même oeuvre étaient parfois à des années lumiéres l'une de l'autre, alors qu'il y a une certaine standardisation des interprétations actuelles...


Concernant Stokowski, tu serais peut-être surpris en écoutant ses Beethoven. Il ne prend pas tellement de libertés (sinon peut-être un peu dans les orchetrations, mais qui ne le faisait pas) et ses interprétations valent le détour. C'était un grand chef d'orchestre et il serait dommage de ne garder à l'esprit que ses excentricités.

ea a écrit:Qui ose ce genre de truc actuellement ? pas Masur à la tête du National en tout cas...dans son intégrale Beethoven il y 2 ans je crois, il se contentait de leur faire appuyer un peu plus fort sur l'archer, pour sonner comme un orchestre allemand, pour obtenir un beau son bien standardisé (tout le contraire de ce qui fesait la saveur si particuliére des orchestres francais), dans des versions bien jouées, bien huilées tres propres sur elles...


Il ne faut pas trop idéaliser le passé. Oui il y a uniformisation des orchestres et même des styles interprétatifs (encore que si l'on écoute Barenboïm puis Harnoncourt), c'est lié au monde qui agit sur les interprétations (notamment la vitesse des communications), et sans doute est-il aujourd'hui moins aisé de dégager une hiérarchie des valeurs comme c'était le cas il y a moins de cinquante ans, simplement parce que les disques se succèdent à toute vitesse, sitôt parus sitôt disparus et que plus aucune voix médiatique ne peut émerger du bruit pour sans discussier adouber tel chef ou tel pianiste.

Cependant, quand j'écoute les orchestres d'aujourd'hui ils ne jouent pas moins bien qu'hier (voire souvent mieux), et les grands orchestres conservent toujours une couleur spécifique (on peut sans être un expert différencier, sinon identifier en aveugle, Vienne de Berlin et Berlin du Concertgebow), les interprètes sont nombreux à être brillants, le mouvement baroque et son corollaire de travail sur les sources des oeuvres a permis un bouleversement de l'art d'interpréter une grande partie de la musique. Et quand j'entends le Beethoven de Skrowaczewski, celui de Gardiner, celui de Harnoncourt ou de Zinman j'entends des propositions passionnantes (auxquelles je suis libre d'adhérer ou non), mais certainement pas un passé écrasant. Rénovateurs comme traditionnalistes s'inscrivent en réalité dans l'histoire de la musique, comme Weingartner et Furtwängler incarnaient deux propositions d'une même oeuvre et comme Wagner et Felix Mendelssohn avant eux.

Quel meilleur exemple récent que celui de Carlos Kleiber ? S'inscrire dans la continuité du passé n'empêche pas d'être libre. Je dirais même que sans le passé, pas de modernité possible.

Cordialement,
Polonsky
 
Messages: 222
Inscription Forum: 15 Juin 2004 19:57
  • offline

Message » 11 Nov 2006 14:30

(encore que si l'on écoute Barenboïm puis Harnoncourt),


Tu as raison pour Harnoncourt qui prend des risques et dérange souvent, ce qui le rend passionant...mais c'est peut être le seul comme cela.

Je n'idéalise pas le passé loin de la, mais avoue que concernant les orchestres français, et pariculierement le National que j'écoute souvent à la radio, il y a eu une sacrée évolution entre les années 50-60 et maintenant...alors on peut dire que globalement les cordes jouent "mieux" suivant des standards internationaux (américains, anglais ou germanique) et que les bois ont perdus ce son que richard Strauss critiquait tant en opposant le fagot allemand au basson français....mais qui faisait ce caractére acidulé et fruité immédiatement reconnaissable du National ou de la société du conservatoire, qui fait merveille dans Berlioz, Ravel ou Debussy ou chez les russes.

Alors qu'au même moment Vienne a su garder jalousement sa propre sonorité, depuis des dizaines et des dizaines d'années, tout comme le Concertgebouw...aidés en cela il est vrai par le fait qu'ils ont toujours joués dans la même salle attitrée...pas comme à Paris.

Quant à Kleiber c'était un tres tres tres grand chef, un peu un électron libre, atypique...J'aimais beaucoup aussi Giulini qui se démarquait aussi de la médiocrité ambiante, notamment dans ses derniers Bruckner si lents, dommage qu'il n'ait pas reenregistré quelques Beethoven avant de disparaitre.
ea
 
Messages: 249
Inscription Forum: 16 Jan 2005 22:32
Localisation: Lille
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD