Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Tout sur les séries... Télévisées, mais aussi webséries ou VOD ( type Netflix )

Les Sopranos - saisons 1,2,3,4,5,6.

Message » 03 Oct 2014 18:06

tu es expert en mafia pour savoir ce qui est couramment fait ? :roll:
pnauts
 
Messages: 2675
Inscription Forum: 14 Fév 2004 16:21
Localisation: pas loin de Nîmes
  • offline

Annonce

Message par Google » 03 Oct 2014 18:06

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Oct 2014 16:42

Certains acteurs étaient tellement vrai qu'au moins un, est en prison......
Quant au commentaire sur le fait que les Sopranos est une allégorie sur le capitalisme moderne, je suis tout a fait d'accord, et les choix cornéliens de Tony Soprano, sont des choix de Businessman, selon des codes mafieux.........
C'est une série qui se bonifiera avec le temps et sera un vrai classique (pour ceux qui aime..).
nuit americaine
 
Messages: 397
Inscription Forum: 21 Aoû 2013 14:58
  • offline

Message » 06 Oct 2014 23:46

pnauts a écrit:tu es expert en mafia pour savoir ce qui est couramment fait ? :roll:


En fait je ne comprends pas ton commentaire. Tu penses que je critique la série? Que je l'aime parce que j'estime que ce que je cite est plus réaliste? Ou autre chose?
lag@uffre
 
Messages: 3358
Inscription Forum: 04 Oct 2006 18:35
Localisation: Paris
  • offline

Message » 08 Oct 2014 13:25

relis ton message juste au-dessus du mien, ma réponse y fait référence et semble claire.
Je ne vois qu'est ce qui te gêne dans le fait que la mafia fasse du business avec des emplois fictifs (ou tout autres moyens permettant de gagner de l'argent), et en parler de ploucs, sous-entendu comme par exemple le fait de ne pas être dans la drogue ce sont sous-doués de la mafia.
pnauts
 
Messages: 2675
Inscription Forum: 14 Fév 2004 16:21
Localisation: pas loin de Nîmes
  • offline

Message » 08 Oct 2014 14:55

Les sources documentées sur les activités de la mafia, comme Gomorra, illustrent plutôt que les truands vivent en général de petits trafics et de détournements de fonds publics plutôt que de sévir dans le domaine de la drogue, qui fonctionne plutôt avec des filières bien particulières, ou des autres activités montrées dans des films "glamour" comme Le Parrain ou Il était une fois en Amérique. On a plutôt des touche à tout qui ont parfois des fins de mois difficiles, qui ont des comptes à rendre à leur capo, etc.

Ceci dit, Les Soprano n'a jamais eu vocation à être une série réaliste ou représentative de la mafia américaine. David Chase transpose certains des ressorts dramatiques du Parrain ou des Affranchis (cf. Lorraine Bracco dans le rôle de la psy ou Ray Liotta qui était le premier nom sur la liste pour jouer Tony) dans un cadre plus banal de l'Amérique des banlieues résidentielles et anonymes où un quadragénaire fait sa crise existentielle. Et difficile de parler de réalisme face au nombre de séquences oniriques à la Fellini...

Mais il y a quand même des bases relativement sérieuses dans les affaires qui se traitent. Pour parler de trucs qui ont émergé ces dernières années, comparez les magouilles des Soprano aux marchés publics de Berlusconi (restauration de Pompéi par exemple), aux trucs sur l'enfouissement des déchets censés être recyclés à Naples, et n'oubliez pas qu'Alexandre Guérini est le patron d'une boîte de traitement des déchets, ce qui était pile l'activité officielle de Tony S.
Sledge Hammer
 
Messages: 3595
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 23 Oct 2014 11:34

Les premiers tests de l'intégrale Blu-ray viennent de tomber :

http://www.blu-ray.com/movies/The-Sopra ... 59/#Review

Le coffret américain comporte le doublage et les sous-titres français mais aussi allemands, ce qui indique à 99,9 % que les disques sont bien multi-zone (HBO continue à éditer des films zonés, mais leurs séries sont sans zonage, à part leurs tout premiers essais en Blu-ray comme Deadwood).

L'encodage de la saison 1 et des deux parties de la saison 6 est différent de celui des éditions sorties séparément il y a quelques années (pas le même nombre de disques, AVC et DTS-HD MA contre VC-1 et PCM), mais le résultat est quasiment le même.
La qualité visuelle progresse à mesure que les masters vidéo utilisés pour le Blu-ray sont plus récents. La saison 1 comporte pas mal d'inconsistances et de défauts visuels, accrus par les filtres de netteté qui doivent déjà figurer sur le master numérique, il y a ensuite un gros progrès pour la saison 2, et ça s'améliore doucement ensuite.

À noter une énorme boulette du critique sur la première phrase de sa conclusion (qui a intérêt à être très vite corrigée).

Pour cette histoire de qualité visuelle sur le matériau source plutôt que résultant de l'âge du master ou de l'encodage, c'est une hypothèse raisonnable. La saison 1 des Soprano n'a simplement pas été tournée avec les mêmes moyens financiers que les suivantes, vu qu'elle a été bouclée avant la diffusion du premier épisode et que l'on ne savait pas à cette époque à quel point ça allait cartonner.
Et même si elle a été tournée sur pellicule 35 mm et composée pour une diffusion en 16/9ème, elle n'a pas forcément été filmée avec la diffusion HD comme objectif prioritaire. Du coup, l'équipe va passer moins de temps à soigner l'éclairage, la mise au point ou même l'étalonnage, vu qu'au final ça sera regardé sur un écran à tube cathodique 4/3 avec moins de 480 lignes de définition. Avec les budgets accrus dont la saison 2 a bénéficié, on a eu plus de temps et de moyens pour fignoler le travail, on a commencé à prendre en compte l'horizon de la diffusion HD, et d'année en année la technique progressait aussi.
Les masters vidéo HD des premières saisons essayeraient donc de compenser les carences du tournage, avec un résultat plus ou moins probant, mais il n'est pas sûr que de nouveaux transferts puissent pour autant transcender le matériau source.

En tout cas, il y a bien dans l'édition américaine le disque bonus avec des scènes coupées et des documentaires (le tout en HD) qui était déjà présent sur l'intégrale DVD US, mais qui était absent du coffret de l'intégrale française.
Sledge Hammer
 
Messages: 3595
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 28 Oct 2014 14:34

j'ai essayé de rentrer dans cette série qui malgré des qualités évidentes n'arrive pas du tout a m'accrocher :-?

FGO
FGO
 
Messages: 31529
Inscription Forum: 29 Nov 2001 2:00
  • offline

Message » 29 Oct 2014 19:56

FGO a écrit:j'ai essayé de rentrer dans cette série qui malgré des qualités évidentes n'arrive pas du tout a m'accrocher :-?

FGO

Idem et meme dessus de ne pas accrocher car aux vus des critiques internationales de la serie tous le monde adore mais j'ai insisté pendant 2 saisons et j'y arrive pas, pourtant j'adore les films sur la mafia dommage mais j'arrête ....
jejedu710
 
Messages: 917
Inscription Forum: 11 Nov 2012 17:10
Localisation: 83910
  • offline

Message » 21 Nov 2014 16:54

attention!!!!! l’édition de l intégrale de la série en bluray vendue sur Amazon est incomplète elle n'a que 27 disques le 28 eme étant celui des nouveaux bonus.D'apres un forumeur l’édition vendue en Fnac magasin contiendrait bien le 28 eme disque par contre impossible de savoir si celle vendue sur fnac.com est complète(twitter+mail+téléphone=0 info)
si vous avez des infos je suis preneur...
judge2005
 
Messages: 87
Inscription Forum: 15 Déc 2008 19:56
  • offline

Message » 13 Déc 2014 19:17

Cette série a été un must de la tv américaine.
J'ai pris énormément de plaisir à me refaire l'intégrale il y a quelques mois.
Vic Mackey
 
Messages: 15
Inscription Forum: 13 Déc 2014 18:11
  • offline

Message » 14 Juil 2019 11:19

J’ai profité de mon abonnement temporaire sur OCS pour regarder en totalité la série Soprano.
Ca faisait un bon moment que je voulais la voir vu sa réputation et que j’ai déjà adoré The wire, l’autre série culte d’HBO, et je n’ai pas été déçu.

Là où The Wire est une sorte d’étude sociologique d’une ville, on peut faire un parallèle avec Soprano en tant qu’étude psychologique d’un chef de la mafia.
La série retire à la mafia tout le glamour qu’on peut avoir dans les films de Scorsese, pour nous montrer ce que c’est vraiment, c’est à dire des gens toxiques qui pourrissent tout ce qu’ils touchent.
D'ailleurs, à de rare exception près, ils bousillent la vie de tous les gens normaux qu’ils croisent avec une mention spéciale pour le jardinier Sal Vitro qui n’avait rien demandé.

Pourtant, le début de la série nous montre quelques aspects attachants de Tony, mais je pense que c'est plus une combine pour nous accrocher au personnage avant de le descendre en flamme parce qu’ensuite, Tony nous apparaît à chaque épisode plus ignoble. Un psychopathe sans empathie, qui fait systématiquement passer son plaisir personnel avant tout. Et cela même quand ce plaisir est minime et que les conséquences sur ses proches sont énormes.

La constante ici, c'est l'hypocrisie.
L'hypocrisie quand Tony prend un air innocent et surpris lorsqu'une mère de famille le supplie de ne pas faire de mal à son fils alors qu'une minute avant il menaçait l'infirmier qui lui avait sauvé la vie pour lui extorquer 2000 dollars.
L'hypocrisie quand ils promettent de s’occuper des familles des affranchies en cas de décès mais qu'ils font systématiquement le minimum et sautent sur toutes les occasions de s’en débarrasser.
L'hypocrisie quand Tony va jusqu’à faire assassiner le fils de son meilleur ami Jackie Aprile alors qu’il lui a promis sur son lit de mort de s'assurer de son avenir.
Etc, etc.

Idem chez les femmes aussi.
Entre Carmela qui se pose des questions éthiques mais qui finira par à nouveau embrasser avec joie tous les bienfaits matériels que lui procurent l’argent du crime.
Meadow, qui, quand Finn lui exprimera ses peurs des violences auxquelles il a assisté, finira simplement par lui asséner que les amis de son père sont les gens les plus doux qu’elle connaisse et que ce n’est pas de leur faute parce qu’ils viennent du Mezzogiorno. Et une mention spéciale pour son évolution de la médecine vers le droit pour aider les plus démunies pour finalement finir dans un cabinet d’avocat qui défend les cols blanc coupables mais riches parce qu’elle a vu son père être “discriminé par le FBI en tant qu’italien”.
Ou encore, Janice qui fait la morale à Carmela, lui expliquant le mal qu’il y a à sortir avec des hommes du milieu, pour ensuite se mettre en couple avec les deux pires psychopathes de la famille.
A chaque fois, on sait qu’elles ne sont pas dupes mais éludent habilement tout ce qu’elles ne veulent pas voir pour garder leur tranquillité d’esprit.

Tout au long des 6 saisons, on suit une galerie de personnages impressionnante et tous bien caractérisés. La qualité d'écriture et de cohérence est juste impressionnante.
Parfois une simple réflexion nous rappelle le destin d'un personnage secondaire aperçu deux saisons avant.
La série finit même par s'emparer du sujet de l'homosexualité et le traite avec brio.

Bien sûr, par ci par là, quelques épisodes sont plus faibles quand même. Par exemple, je n'ai pas aimé toute la période rêvée durant le coma de Tony. Mais pour moi, Soprano se classe directement dans les deux ou trois meilleures séries avec The Wire et sans doute Breaking Bad.
led balloon
 
Messages: 1366
Inscription Forum: 11 Oct 2007 15:43
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 14 Juil 2019 23:53

led balloon a écrit:Mais pour moi, Soprano se classe directement dans les deux ou trois meilleures séries avec The Wire et sans doute Breaking Bad.


Minute papillon, tu oublies The Shield (Vic McKay le bad cop ultime...) dans ta liste mais sinon je suis assez d'accord sur les choix.Par ailleurs il ne faut jamais (ô grand jamais) oublier X-files dans le top five.

La série Soprano vieillit bien je me tape des épisodes de temps à autre dont l'inénarrable "Pine barrens"(S03E11): Paulie et Christopher se loupent sur le Ruskof et sont obligés de le courser dans les bois du new jersey en plein hiver :lol: (c'est du breaking bad avant l'heure) quiproquo et embrouilles.
Dernière édition par themaster1 le 15 Juil 2019 10:18, édité 1 fois.
themaster1
 
Messages: 455
Inscription Forum: 18 Jan 2010 14:47
  • offline

Message » 15 Juil 2019 7:26

Je n'oublie rien, j'ai simplement pas vu The shield. :D
led balloon
 
Messages: 1366
Inscription Forum: 11 Oct 2007 15:43
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 16 Juil 2019 13:03

J'avais découvert Soprano cette année également. Je l'ai bouffée en 1 mois mdr. Également une de mes séries favorite, bien que je ne crois pas que je la regarderai une 2e fois, ce n'est pas le genre à regarder 2x fois pour moi, car ce n'est pas du "léger", c'est du vrai drame bien ficelé, assez puissant, çà mine même un peu le moral je trouve ce genre de série si on se tape chaque fois plusieurs épisodes de suite.

Ce que j'ai aussi apprécié, c'est la fin. Sur le coup çà m'a déconcerté, je n'avais jamais vu ce genre de fin et je ne m'y attendais pas du tout, mais en fait elle est juste parfaite quand on a compris son sens ! Première fois qu'une fin de série ne me décevait pas je crois.

J'ai pas vu The Shield non plus, j'ai déjà cherché après des blu-ray, mais je crois que çà n'existe pas en fait.
mike5.1
 
Messages: 1212
Inscription Forum: 07 Oct 2007 12:10
Localisation: 54
  • offline

Message » 16 Juil 2019 14:42

Ca m'a pris grosso modo un mois aussi. :lol:
Et je suis d'accord que ça peut saper le moral.
En tout cas, ça occupe pas mal l'esprit sur le sort de certains personnages et ça donne à penser.
led balloon
 
Messages: 1366
Inscription Forum: 11 Oct 2007 15:43
Localisation: Toulouse
  • offline


Retourner vers Séries