Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Predestination (SF avec Ethan Hawke)

Message » 25 Oct 2015 3:52

:thks:

Le scénario c'est l'essentiel. J'aime bien les voyages dans le temps et les mémoires qui s'effacent mais pas tout à fait. (Eternal Sunshine of the Spotless Mind par exemple).

Mais j'apprécie aussi des films plus spectaculaires Gravity, Interstellar.
Autant que je déteste les X-Men et 4 Fantastiques.

Comme toi, on dirait. :wink:
Snatcher
 
Messages: 583
Inscription Forum: 26 Fév 2006 3:11
Localisation: Twilight zone
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Oct 2015 3:52

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Oct 2015 20:10

Un départ tonitruant prometteur et puis ça s'enlise dans un tunnel de dialogues interminables. Dommage, un bon pontentiel mais gâché. Trop passif et contemplatif pour un sujet aussi prenant....
chicken run
 
Messages: 3054
Inscription Forum: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 26 Oct 2015 1:45

C'est vrai qu'il y a quelques dialogues (et/ou monologues) dans le 2ème 1/3 temps, mais ils sont nécessaires pour amener la suite.

La réalisation aurait pu gagner à être un peu plus emmenée, mais ce n'est pas certain. Le film est écrit comme un roman. Il laisse au spectateur le temps de deviner (ou tenter de deviner) par petites touches ce qui va arriver.

Comme dans Le 6ème sens de Night Shyamalan ou Les Autres d'Alejandro Amenabar.

EDIT : Attention, risque de spoiler à partir du message de marck5, deux posts plus bas. Visionnez le film avant de poursuivre... Les films avec de bons twists sont rares.
Dernière édition par Snatcher le 27 Oct 2015 0:26, édité 1 fois.
Snatcher
 
Messages: 583
Inscription Forum: 26 Fév 2006 3:11
Localisation: Twilight zone
  • offline

Message » 26 Oct 2015 3:27

chicken run a écrit:Un départ tonitruant prometteur et puis ça s'enlise dans un tunnel de dialogues interminables. Dommage, un bon pontentiel mais gâché. Trop passif et contemplatif pour un sujet aussi prenant....


Il est vrai que j'ai eu le même sentiment en regardant Solaris : je me suis demandé ce qu'attendait le real pour balancer au moins un Alien et quelques troopers :lol:
Pourtant le potentiel était là : une station spatiale, l'espace, je ne vois pas pourquoi on s'enlisait dans des dialogues interminables :siffle:
Non sérieusement, il y a un scénario et une remarquable fable philosophique au bout de l'interminable tunnel de dialogues.
Perso, quand j'ai été surpris par l'"interminable dialogue" en question (dans un bar) je me suis dit "ah mais puta.in mais ce n'est pas possible...c'est un film humain, touchant, ils vont pas continuer comme ça pendant des plombes non plus ? Pour une fois on ressent quelque chose, on s'intéresse directement à la caractérisation de personnages dont l'intimité et l'identité deviennent des mystères qui se creusent minutes après minutes. Mince on commence à soupçonner qu'ici les enjeux sont plus profonds et intenses que d'habitude puisqu'ils se situent dans l'âme humaine et plus autour d'un marteau magique qui écrase la gueule des Aliens par paquets de 100...
Et mince, Waffette qui d'ordinaire adore que l'on démantibule de l'humain, frag et defrag de l'Alien à la grenade frag sur l'île éponyme, ben même elle, elle a les yeux grands ouverts et sait bien qu'elle est devant un moment de cinéma comme on en fait plus...en tous cas plus beaucoup.
Eh non, contrairement à ses habitudes, elle n'est pas allée chercher la M4 dans la cave, elle n'a pas laché une rafale sur la toile pour écrire à la bille airsoft calibre .6 "assez de cette étude caractère de maiiiirde je veux le sergent masterchief et battleship navale for los angeles on the independance day".
Ecoute sincèrement chicken, je ne sais pas ce qui leur a pris avec ce film : on y trouve effectivement des moments intimistes qui sont autant d'irreductibles incitations aux joies d'une contemplation passive et s'adressent à tout être humain qui attribue encore quelque intéret aux plaisirs d'une empathie active pour d'autres que lui-même.
Non les types qui ont pondu ce film sont définitivement des fous qui n'ont rien compris, ni à leur époque ni aux niveaux d'exigences du cinéma contemporain et de son public.

Snatcher a écrit:C'est vrai qu'il y a quelques dialogues (et/ou monologues) dans le 2ème 1/3 temps, mais ils sont nécessaires pour amener la suite.

La réalisation aurait pu gagner à être un peu plus emmenée, mais ce n'est pas certain. Le film est écrit comme un roman. Il laisse au spectateur le temps de deviner (ou tenter de deviner) par petites touches ce qui va arriver.

Comme dans Le 6ème sens de Night Shyamalan ou Les Autres d'Alejandro Amenabar.


+1
C'est à un moment assez audacieux, alors que l'on a déjà vu 1/3 d'un film juste là seulement excellent, que ses auteurs tentent de nous faire entrer dans une quatrième et merveilleuse dimension cinématographique devenue une quasi terra incognita et s'appelle une histoire.
C'est à cet instant précis que pour sa part, le possesseur d'un caisson de basse réalise que plus rien n'en sort, déplore le potentiel ainsi gaché et va chercher l'ère d'Ultron.
Non sérieusement, c'est vrai, on est surpris par ce changement radical de narration à 1/3 du film : il fait appel à notre attention active là où, jusqu'à ce moment précis, on pouvait juste se laisser bercer par les évênements.
Boc21
 
Messages: 1459
Inscription Forum: 08 Avr 2010 22:14
  • offline

Message » 26 Oct 2015 8:28

parfois, un "petit" film d'un point de vue médiatisation et distribution peut s'avérer être un grand film tout court ! merci au gens de ce forum de faire connaitre ces pépites que l'ont risquerait de rater ! :bravo:

La configuration dans mon profil


HC :TV LG oled C9,sony x800, marantz ud 7007, panasonic UB 9000,denon X4500H,dali ikon mk2,HIFI :magnepan MG1.7,xindak PA1-CA1,yamaha S2000,denon 3520 EX, Hifiman edition X v2, schiit magni 3
laurent martiarena
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2496
Inscription Forum: 12 Aoû 2013 13:07
Localisation: vernegues, bouches du rhône
  • offline

Message » 26 Oct 2015 11:48

le probleme de ce film c'est qu'en collant au plus pres du roman d'heilein,il se trouve à vouloir danser avec le paradoxe temporel en egrenant comme justificatif la poule et l'oeuf.
Spoiler : cliquer pour lire

meme personne,plusieurs personnes,genetique,etc...alors l'on tombe dans ce qui s'affranchit de toute forme de coherence et qui tient plus d'un traitement fantastique que d'un traitement de sf,mais heinlein etait coutumier du fait pour ce qui tient lieu de ses approches de voyage temporel.


la matiere etant bien là,j'imagine ce que cela aurait pu donner avec l'exigence de la coherence.
Dernière édition par marck5 le 27 Oct 2015 12:10, édité 1 fois.
marck5
 
Messages: 1021
Inscription Forum: 27 Mai 2003 23:49
  • offline

Message » 26 Oct 2015 12:35

C'est un super film je trouve, pour autant qu'on ne tienne pas compte de l'incohérence en ce qui concerne la boucle. Vaut mieux ne pas chercher à savoir la réponse à la question, je pense que le film est voulu ainsi. Malgré que cette boucle soit impossible, le film est fait tel qu'on peut le regarder en se disant que c'est possible et même y réfléchir longuement. Sacrément bien mis en bouteille, bien foutu et imaginatif ! J'avais bien aimé et connu grâce à ce forum. Sinon je serais passé à côté.
mike5.1
 
Messages: 986
Inscription Forum: 07 Oct 2007 12:10
Localisation: 54
  • offline

Message » 26 Oct 2015 13:13

bien sur que le film nous demande d'accepter la poule et l'oeuf puisqu'il l'egrenne,et je ne dirais pas que la maniere dont le spectateur est invité à suivre l'histoire n'est pas convaincante car les belles choses qui y sont dites le sont avec beaucoup de finesse dans un déroulé tres bien construit.mais la vue globale donnée par la chute finale me fait regretter quelque chose qui aurait pu etre.
marck5
 
Messages: 1021
Inscription Forum: 27 Mai 2003 23:49
  • offline

Message » 26 Oct 2015 20:15

Boc21 a écrit:Il est vrai que j'ai eu le même sentiment en regardant Solaris : je me suis demandé ce qu'attendait le real pour balancer au moins un Alien et quelques troopers :lol:


Non mais tu as le droit de considérer ce film comme un chef d’œuvre sans être obligé d'en faire des tonnes ! :lol:
Je dis pas que le film est pas bon, c'est pas la peine de monter au créneau, c'est juste un problème d'écriture de mon point de vue. Il démarre en trombe sur un prologue qui met le paquet dans les effets sonores et on se dit qu'on va assister à un mix de Looper et de Bienvenue à Gattaca, et ça devient subitement confessions chez le psy, ce foutu bar, c'est interminable... en somme il oriente sur une piste qui se dérobe tout de suite après...

A priori j'ai rien contre les films qui privilégient le dialogue à l'action, c'est juste que je m'attendais pas à ça, le film envoi sur une mauvaise piste en terme de mise en scène et je trouve ça super maladroit, c'est juste ce que je lui reproche. Faudra que je le regarde une seconde fois en zappant la séquence liminaire.
Ce film était le deuxième d'une série australienne qui avaient été critiqué dans le Magazine Les Années Laser (avec Badabook), et dans les deux cas, sur deux registres qui n'ont rien à voir j'ai trouvé la mise en scène cruellement défaillante si on les compare avec ce qu'il est possible de faire sur le même thème.
J'ai trouvé par exemple Looper bien plus sympa à suivre sur le thème du voyage dans le temps parce qu'il n'oublie pas que le cinéma, c'est aussi du divertissement....
Bref, le cinéma australien, je vais laisser un peu de côté pendant un certain temps.



Et arrêtes de me parler de ta femme, c'est ma femme ceci, ma femme cela, ma femme elle a aimé, on dirait une étiquette sur une jaquette de DVD, la femme de Boc21 a aimé, achetez le film ! C'est avec toi que je parle de ce film, pas avec ta femme. Si je veux avoir son avis à elle j'irais en causer avec elle. :lol:
Ton deuxième pseudo, c'est Columbo, non ?... :lol:
:wink: :wink:
chicken run
 
Messages: 3054
Inscription Forum: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 26 Oct 2015 21:04

Vu en vo stfr

Bon film. Bon scénario. Superbe réalisation au cordeau, tendu, juste ce qu'il faut.
Moins spectaculaire que Loopers, plus thriller, et oui plus abouti. En fait je trouve ce film plus proche de l'armée des 12 singes que de Loopers.

J'aime bien la fin, elle est open.

C'est effectivement mieux de le voir sans avoir vu la bande annonce, et en vostfr. La vf est un peu "fillette"
primare21
 
Messages: 1013
Inscription Forum: 27 Sep 2011 14:45
Localisation: Entre Nantes et Rennes
  • offline

Message » 27 Oct 2015 0:04

Cool chicken run, Boc a le droit de donner l'avis de sa femme... :zen:

Et au moins il n'a pas spoilé le film comme toi en donnant une référence explicite à un autre film. Moi le m'étais contenté de mettre L*****.

Marck 5 aussi a spoilé. :-?
J'ai mis un avertissement en éditant mon post précédent.
Snatcher
 
Messages: 583
Inscription Forum: 26 Fév 2006 3:11
Localisation: Twilight zone
  • offline

Message » 27 Oct 2015 1:07

J'ai adoré Predestination. Je l'ai découvert par hasard il y a quelques mois et ça a été une belle surprise. Petite série b inventive qui pousse justement le paradoxe temporel jusqu'à son paroxysme pour créer un sentiment vertigineux sur la construction de l'identité et son évolution. C'est passionnant et pour le coup un beau geste féministe sans jamais forcer le trait.
Sinon le paradoxe temporel est forcément incohérent... c'est justement là la beauté de la chose.
Nikolai
 
Messages: 2335
Inscription Forum: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 27 Oct 2015 1:53

Excellent film, excellent scénario... issu d'une nouvelle de Robert Heinlein, bien supérieure au roman qui a donné lieu au film "Starship Troopers" (que je ne supporte pas).

... nouvelle qui se termine par une dernière phrase, terrible, encore plus noire que la fin du film, tout en restant plus fidèle à l'idée de base de l'histoire :

Attention, spoiler (mais vous êtes déjà prévenus) :

.

"Je me suis glissé dans le lit. J'ai éteint. Tu n'es pas vraiment là. Il n'y a personne d'autre que moi, Jane, toute seule dans le noir. Tu me manques terriblement."
Snatcher
 
Messages: 583
Inscription Forum: 26 Fév 2006 3:11
Localisation: Twilight zone
  • offline

Message » 27 Oct 2015 2:04

Je suis heureux d'avoir attiré l'attention de la communauté sur ce film. Compte tenu du sujet, l'histoire ne peut pas tenir debout, mais je trouve tout de même que le maximum a été fait. Le plus intéressant et émouvant ce sont avant tout les personnages. Sarah Snook est vraiment extra et c'est étonnant comme elle ressemble à DiCaprio quand elle veut.

Enfin, je trouve ce film bien plus original que L*U**R. :mdr:

Comment s'appelle le roman de Heinlein ?
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 27 Oct 2015 2:36

All you zombies.

C'est une nouvelle, pas un roman.
Snatcher
 
Messages: 583
Inscription Forum: 26 Fév 2006 3:11
Localisation: Twilight zone
  • offline


Retourner vers 7ème Art