Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 22 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Les p'tits tests 4K Ultra HD du loup celeste

Message » 17 Aoû 2019 2:06

corsicabob a écrit:Un immense merci pour tout ce travail, ce sérieux et cette générosité. On sent la passion derrière tout ça et un tel partage force le respect ! J'ai tout lu, et je partage autour de moi dès que je le peux. Longue vie au Loup ! :bravo:


Merci beaucoup corsicabob. :oops: :thks:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7092
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Annonce

Message par Google » 17 Aoû 2019 2:06

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

(Le) Roi Scorpion

Message » 17 Aoû 2019 15:29


(Le) Roi Scorpion

Provenance : États-Unis // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Universal Pictures // Date de sortie : 18 juin 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 2.35 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 4K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 1000 nits

Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français DTS 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Du cinéma d'aventures pop-corn à l'ancienne (le Conan le Destructeur des années 2000 ?) au scénario famélique mais aux lieux visités fort dépaysants, où les muscles de Dwayne Johnson, les courbes de Kelly Hu, la variété des scènes d'action (bien emballées qui plus est) et les petites notes d'humour, font passer un agréable moment. Un honnête divertissement vite vu, vite oublié.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

Une mise à niveau impressionnante qui rend le Blu-ray d'il y a 10 ans terriblement fade... même si les couleurs sont ici beaucoup moins rouges qu'auparavant (les personnages ne souffrent plus d'un coup de soleil). Plus équilibrées, elles atténuent les dérives chaudes et élargissent considérablement les autres teintes (surtout terreuses) comme le bleu du ciel et le vert de la végétation. Plus lumineux, ce 4K Ultra HD encodé en HDR10 délivre des scènes de jour autrement plus dynamiques (le soleil est éclatant) et des séquences nocturnes plus solides (cf. l'équilibre des noirs) où les bougies et autres flambeaux brillent de mille feux. Plus nettes, les images s'affichent avec une étonnante visibilité. Les détails sur les visages, les armures et le relief rocheux apparaissent donc plus clairement, surtout qu'un travail de nettoyage a visiblement été effectué (les taches noires sont un lointain souvenir) et que l'amélioration de la compression évite les macroblocs (lors des passages les plus sombres) du transfert HD. Mais bien évidemment, la douceur inhérente à la source perdure.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute DTS:X pour la VO et avec post-traitement DTS Neural:X pour la VF)

Amplifié à qui mieux mieux et particulièrement plaisant, ce mixage qui diffuse des effets/ambiances dans tous les sens n'en reste pas moins harmonieux et diffuse des voix d'une bonne clarté, un score (de John Debney) rock anachronique intense et des basses copieuses. Mais pour vraiment profiter de tout ce vacarme, c'est la VO DTS:X qu'il faut sélectionner. Pourvue d'une plus grande largeur spatiale et d'une toute autre ampleur, elle permet plus particulièrement de s'amuser des nombreux sons « jetés » par les enceintes de hauteur (des explosions, la chute d'un lustre, des débris, la faune locale, des flèches, le tumulte des rues de Gomorrah, des hommes projetés ça et là, etc.). Un plaisir de tous les instants.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7092
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Waterworld

Message » 23 Aoû 2019 15:22


Waterworld

Provenance : États-Unis // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Universal Pictures // Date de sortie : 09 juillet 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 1.85 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 4K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 1000 nits

Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français DTS 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Film maudit s'il en est (inflation du budget -175 millions de dollars-, catastrophe naturelle qui a ravagé les décors, problème d'entente entre l'acteur principal et le réalisateur), ce Mad Max aquatique reste près de 24 ans après sa sortie un divertissement d'aventure post-apocalyptique parfaitement calibré. Le scénario est original, les personnages délirants (Le Diacre), les décors incroyables, les bateaux rafistolés avec style, les scènes d'action spectaculaires, la bande originale grandiose et le message écologique plus que bienvenue. Voilà donc un blockbuster impressionnant et toujours aussi agréable à suivre.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

Vis-à-vis du Blu-ray Universal (paru en 2009) qui faisait déjà pâle figure à sa sortie, ce 4K Ultra HD est une mise à niveau mastoc sans pour autant se dépêtrer d'un rendu assez inégal d'un plan à l'autre. La définition reste donc vacillante même si les textures sont aujourd'hui nettement plus riches, les détails ne sont pas encore parfaitement nets même s'ils sont maintenant plus pointus (la rouille des environnements et l'usure des vêtements), certaines couleurs manquent toujours d'uniformité (comme le bleu des grandes étendues d'eau) même si elles apparaissent à présent comme plus profondes et nuancées (le ciel bleu, les nuages gris et les teintes de la peau), et le ciel lors de l'attaque de l'avion présente à nouveau un fourmillement (même du macroblock !) prononcé. Évidemment, cette irrégularité est certainement due aux prises de vue lors du tournage et à l'insert de certains effets spéciaux, mais c'est quand même un peu décevant. Heureusement, les défauts de pellicule (les poussières) sont largement moindres, la structure granuleuse est moins épaisse (plus raffinée en somme), les contrastes sont plus prononcés (les noirs sont plus profonds) et les sources lumineuses clairement plus intenses (les reflets sur l'eau, la lumière du jour, les flammes). Comparée au Blu-ray Arrow paru en janvier 2019 (la TV-Cut proposée en 1080p sur le disque UHD est tirée de ce master), l'image livre une palette colorimétrique plus naturelle, des contrastes plus équilibrés et un piqué un peu plus précis (alors qu'un peu de DNR a été appliqué sur le disque Universal).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute DTS:X pour la VO et avec post-traitement DTS Neural:X pour la VF)

Nettement plus renversant qu'auparavant (hormis la VF qui reste inchangée), le mixage de la VO DTS:X propose un spectacle acoustique de tous les instants. L'agressivité est là, chaque canal est bien utilisé, les effets comme les ambiances sont très détaillés, les dialogues sont d'une grande clarté, le score est très large et le caisson de basse appui le tout avec beaucoup (trop ?) d'efficacité (cf. la profondeur de l'attaque de l'atoll par les Smokers). S’harmonisant sans peine avec la couche inférieure, la scène aérienne est bien intégrée et délivre un surplus d'information au calme relatif de l'océan (la brise, le craquement du mât, le claquement des voiles) et au chaos des attaques (des coups de feu, des projectiles enflammés, des explosions, un avion). Cependant, certains bruitages n'ont aucun impact (comme lorsque le harpon est arraché) et dénotent du coup avec le reste.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7092
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Message » 25 Aoû 2019 8:43

Tu est un peu dur sur l'image de Waterworld , mais c'est vrai qu'il est assez inégale , par contre certaines scènes sont juste splendide par rapport au Blu-ray (scène sous marine avec la ville par ex , ou celle ou il emmène les 2 filles sur le bateau et les chahutes)
Je kif , aucun regret pour cette achat UK avec la vraie VF

La configuration dans mon profil


>>>>>Mon installation<<<<
AV: Yamaha RX-A3060 + Parasound A23 + EX502 - HP: KLIPSCH ATMOS 7.2.2 - SUB: 2x Klipsch R-115SW + 8033s²
TV 4K: PANASONIC TX-58DX730E - VP 4K: SONY vw260es - BR 4K: Panasonic UB700
Avatar de l’utilisateur
N3°
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 17094
Inscription: 26 Oct 2004 16:17
Localisation: Pays de la Choucroute "67"
  • offline

(Le) Chant du loup

Message » 27 Aoû 2019 10:18


(Le) Chant du loup

Provenance : France // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Pathé // Date de sortie : 26 juin 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 2.39 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 4K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 1000 nits

Bande-son : Français Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français DTS-HD MA 2.0, Français Audiodescription
Sous-titres : Français pour malentendants

Image

Image

Ultra-crédible et doté d'un suspense haletant, cet ambitieux thriller géopolitique superbement mis en scène, franchement bien ficelé et profondément humain s'offre un casting de choix et s'interroge sur le principe de dissuasion nucléaire. Une véritable lame de fond dans le paysage cinématographique français.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

Excepté des noirs un peu légers parfois, ce transfert UHD HDR10 est d'une stabilité à toute épreuve. Pourvues d'une netteté de tous les instants et d'une palette colorimétrique réaliste, ces images anxiogènes tirées d'un DI 4K sont d'une belle densité. Déjà mieux résolues et plus détaillées qu'en HD (les traits des visages, les fibres des vêtements, les éléments du décor), elles s'ornent surtout de couleurs plus électriques (cf. les teintes rouges et bleues), de contrastes plus harmonieux (les scènes confinées en profitent indubitablement) et de sources lumineuses plus frappantes (les reflets du soleil sur l'eau, les flammes/explosions et les lumières artificielles à bord des sous-marins).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos)

Mixée au Skywalker Ranch avec un soin maladif apporté aux détails, la piste Dolby Atmos se pare d'une précision implacable pour nous faire ressentir comme jamais auparavant la vie à bord d'un sous-marin (deux en fait) et nous faire entrer dans la tête de l'Oreille d'or. Là où chaque son peut être synonyme de danger de mort, elle balance moultes informations acoustiques (la pression de l'eau sur la coque, le ronronnement des équipements navals, la fréquence des sonars, les ordres du commandement dans les haut-parleurs, le chant des dauphins, le déplacement des torpilles, le souffle des explosions) dans tous les recoins de la pièce d'écoute (la scène de hauteur est un membre à part entière de l'équipage) tout en se faisant discrète pour se fondre aux fonds marins. Chargé en infra-graves meurtriers et doté de dialogues toujours clairs, ce mixage d'anthologie finit de nous achever.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7092
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Message » 27 Aoû 2019 10:25

Je me demande depuis un moment mais je n'arrive pas à trouver la réponse sur le net, qu'est ce que ça veut dire une piste dolby atmos avec core dolby truehd 7.1 ?
Desmo22
 
Messages: 371
Inscription: 14 Sep 2015 19:17
  • offline

Message » 27 Aoû 2019 10:31

En gros, si ton ampli n'est pas compatible Atmos, il diffusera la bande son en DTHD 7.1. :wink:
lobs7052
 
Messages: 5174
Inscription: 12 Avr 2007 0:19
Localisation: Cancoillotte Land
  • offline

Message » 27 Aoû 2019 18:50

Desmo22 a écrit:Je me demande depuis un moment mais je n'arrive pas à trouver la réponse sur le net, qu'est ce que ça veut dire une piste dolby atmos avec core dolby truehd 7.1 ?


l'atmos peut avoir 2 genres de core, du Dolby Digital plus (donc compressé) , et du lossless en Dolby TrueHD.
wookie
 
Messages: 6286
Inscription: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • offline

Message » 27 Aoû 2019 18:59

lobs7052 a écrit:En gros, si ton ampli n'est pas compatible Atmos, il diffusera la bande son en DTHD 7.1. :wink:


DolbyTrueHD

le DTS c’est pour le DTS-X

Tex

La configuration dans mon profil


Eh Marge !!!, elles sont où mes côtes de porc ???
TEXAVERY
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6041
Inscription: 15 Avr 2003 13:15
  • offline

Message » 27 Aoû 2019 19:21

Ok je vois mais le coup du 7.1, à part que ça joue du 7.1 si pas d'ampli compatible Atmos, ça veut dire autre chose ? Par exemple est ce que ça veut pas dire que la piste est 7.1 et que la couche supplémentaire Atmos par dessus donne des métadonnés à l'ampli pour gérer ces canaux pour les créer les fameux objets virtuels ? ou ça veut dire qu'en Atmos ça devient du 5.1.2 en utilisant deux des canaux du 7.1 pour en faire les canaux verticaux ?
Desmo22
 
Messages: 371
Inscription: 14 Sep 2015 19:17
  • offline

Message » 27 Aoû 2019 20:00

Desmo22 a écrit:Ok je vois mais le coup du 7.1, à part que ça joue du 7.1 si pas d'ampli compatible Atmos, ça veut dire autre chose ? Par exemple est ce que ça veut pas dire que la piste est 7.1 et que la couche supplémentaire Atmos par dessus donne des métadonnés à l'ampli pour gérer ces canaux pour les créer les fameux objets virtuels ? ou ça veut dire qu'en Atmos ça devient du 5.1.2 en utilisant deux des canaux du 7.1 pour en faire les canaux verticaux ?


Les pistes Dolby Atmos et DTS:X des BD/UBD sont encodées en 7.1.4 mais lues "seulement" en 7.1 (et parfois en 5.1) aux formats Dolby TrueHD (Atmos lossless), Dolby Digital Plus, DTS-HD MA (DTS:X lossless) et DTS-HD HR sur les amplis non compatibles. :wink:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7092
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Message » 27 Aoû 2019 20:03

Ok je comprends mieux, merci le loup ;)
Desmo22
 
Messages: 371
Inscription: 14 Sep 2015 19:17
  • offline

Prospect

Message » 07 Sep 2019 10:04


Prospect

Provenance : Allemagne // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Capelight Pictures // Date de sortie : 26 juillet 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 1.85 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 4K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 1000 nits

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Allemand DTS-HD MA 5.1
Sous-titres : Allemand

Image

Image

Meilleur film de SF indépendant depuis Moon, Prospect est un survival minimaliste visuellement audacieux qui ne fait à aucun moment bon marché. Parvenant sans peine à contourner son manque de moyens par une mise en scène ingénieuse, il déroule son récit simple (survivre sur une planète hostile) mais captivant en s'appuyant sur des personnages bien caractérisés qui évoluent dans un univers « hors du monde » crédible. Une belle découverte.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

À des années lumières de son homologue HD aux images pâles et délavées beaucoup trop blanchies, ce transfert UHD HDR10 tiré d'un vrai DI 4K (captation en 6K et 8K avant une postproduction à 100% 4K) est un émerveillement de tous les instants. Extrêmement détaillé (cf. la poussière et les particules fines) et pourvu d'un espace colorimétrique étendu (des teintes plus chaudes) qui intensifie considérablement les couleurs (les marrons et les verts de la forêt), il profite à blinde de l'amélioration des contrastes (les noirs sont nettement plus riches) et d'une luminosité violemment accrue (le « soleil » qui brille à travers les arbres, les projecteurs de certains prospecteurs) pour gagner fabuleusement en dynamique d'image. Fortement stylisée, la photographie assez unique de l’œuvre ne s'exprime donc véritablement qu'avec le support 4K Ultra HD.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X)

Vraiment excellent, ce mixage ample et dynamique se démarque surtout par le soin maniaque apporté à la spatialisation. Du rugissement du véhicule spatial au bruissement des feuilles, c'est tout un tas d'ambiances qui s'animent sur l'ensemble des enceintes mises à sa disposition. En outre, cette sensation d'espace permanente s'associe à un score particulièrement bien aéré et des basses fréquences inattendues.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7092
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Batman: Silence

Message » 07 Sep 2019 11:22


Batman: Silence

Provenance : États-Unis // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Warner Bros. // Date de sortie : 06 août 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 1.78 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 4000 nits

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Issue de la branche animation DC, cette nouvelle aventure du Dark Knight est un gros morceau de son histoire. Plus légère qu'espérée, tout du moins vis-à-vis du comics de 2002 dont elle est tirée, elle fait intervenir une grosse galerie de personnages en enchaînant les événements et les scènes d'action à un rythme déchaîné. Jamais ennuyeuse, bien au contraire même, elle s'appuie sur un scénario prenant qui fait évoluer Bruce Wayne_Batman mais aussi les personnes qui l'entourent (Selina Kyle_Catwoman en tête). Et si le design est plus personnel qu'à l'accoutumée, les décors dépouillés comme les animations un peu rigides restent. Un opus à classer dans le haut du panier du DC Universe Animated Original Movies.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

Si la différence de résolution ne saute pas aux yeux malgré des zones d'ombre plus détaillées, le débit plus élevé et le HDR permettent à ce 4K Ultra HD de gagner des points sur son homologue HD. Les artefacts de compression ainsi que le colour banding du Blu-ray ne sont plus là, les couleurs bénéficient d'une meilleure saturation (les verts de la végétation, les jaunes/oranges des flammes), les contrastes sont plus raffinés (une bonne chose pour une production aussi sombre) et les sources lumineuses (comme les enseignes à néon et les éclairs) profitent d'une amélioration notable côté intensité.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et Dolby Surround pour la VF)

Plus immersif que la plupart des productions du DCAU même si encore essentiellement ancré à l'avant, ce mixage dynamique et équilibré délivre des dialogues clairs, des effets pyrotechniques et/ou ambiances environnementales bien balancés dans la zone d'écoute, un très bon score (de Frederik Wiedmann) qui a de l'ampleur et des basses d'une grande intensité lorsque l'action intervient. La VO a plus de punch.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7092
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Ne vous retournez pas

Message » 12 Sep 2019 9:38


Ne vous retournez pas

Provenance : Royaume-Uni // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Studiocanal // Date de sortie : 29 juillet 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 1.85 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 12 bit
Master intermédiaire : 4K // HDR : Dolby Vision // Luminance : Adaptée au diffuseur

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 2.0 mono
Sous-titres : Anglais

Image

Image

Grand classique s'il en est, Ne vous retournez pas est un drame psychologique nimbé de paranormal où l'influence des « Giallo » italiens est manifeste. Et si elle a beaucoup vieilli aujourd'hui (le rythme, l'interprétation), cette adaptation d'une nouvelle de Daphne du Maurier n'en reste pas moins une œuvre proprement unique et à contre-courant, dont la représentation transfigurée d'une Venise mystérieuse est toujours aussi saisissante.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Dolby Vision lumineux)

Supervisé par Anthony B. Richmond (le chef op) et tiré du négatif original numérisé en 4K-16 bits, ce transfert UHD Dolby Vision délivre des images certes datées (le film est sorti en 1973) mais en tout point dignes d'éloges. La source est quasi-immaculée (encore deux ou trois p'tits cheveux), l'omniprésent grain argentique (format 35 mm) s'affiche dans toute sa texture filmique, les détails sont autrement plus délicats qu'en HD (cf. les ruelles délabrées de Venise) malgré le flou de certaines prises de vue, la palette colorimétrique plus étendue apporte des nuances supplémentaires bien visibles (tons chair plus réalistes, rouges qui frappent la rétine), les contrastes sont nettement plus marqués qu'avant (les noirs sont fantastiques) et les sources lumineuses s'affichent avec plus de subtilité (les rayons du soleil, les reflets, les projecteurs de l'église) en restant volontairement limitées.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X)

Un mixage mono clair et sans aucune forme de distorsion qui délivre des dialogues bien audibles, un score d'une belle présence, des effets/ambiances naturels (assez épurés) et des graves de-ci de-là. Mais si le vintage c'est bien, je n'aurai néanmoins pas boudé mon plaisir avec une bande-son multicanale nouvellement mixée.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7092
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online


Retourner vers 4K Ultra HD, Blu-ray & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message