Test HCFR d’Audirvana Plus, logiciel de lecture audio pour Mac OS et Windows 10

Test HCFR d’Audirvana Plus, logiciel de lecture audio pour Mac OS et Windows 10

Compte-rendu de Patrice_laric :

La lecture de fichier audio sur un ordinateur a souvent été laissé aux logiciels fournis par les concepteurs du système d’exploitation (principalement Apple et Microsoft) ; vint ensuite l’avènement de système open sources (Linux) et d’outils comme VLC (dont le concepteur, Français, a été récemment décoré !)

Vint ensuite la fameuse « dématérialisation » et différentes solutions de gestion de bibliothèque multimédia, dont les fichiers audio, par exemple iTunes.

Malgré tout, quasi aucune solution de prenait en compte le coté « Audiophile » de la chose.

S’il n’est pas très compliqué de ce constitué une bibliothèque musicale dématérialisée, trouver le bon logiciel en est (était) une autre.

Il y a maintenant quelques années l’ingénieur Damien Pisson a travaillé sur un outil de gestion et de lecture audio a destination des Audiophiles. D’abord avec une version Open Source puis sur une version plus aboutie et avec une interface encore améliorée : Audirvana Plus

Certes le logiciel est soumis à l’achat d’une licence perpétuelle à 77€ mais l’investissement reste relativement faible eu égard aux capacités techniques et à nos environnements HiFi (une version d’essai gratuite est disponible 15 jours).

Audirvana Plus était au départ un produit destiné aux utilisateurs de Macintosh mais l’avènement de la version 3.2 dans le courant de l’année a permis aux utilisateurs des environnement Microsoft Windows de pouvoir bénéficier de tous les bienfaits du logiciel.

En effet, en plus de la prise en charge de tous les types de fichiers audio imaginables, Audirvana va assez loin dans l’optimisation technique de la lecture.

Ceci est obtenu de deux manières, d’une part en réduisant le trajet du signal audio par des optimisations y compris du système d’exploitation en lui-même (SysOptimiser) et une gestion des traitements avant lecture. D’autre part grâce à l’utilisation d’algorithmes poussés comme SoX ou iZotope et des techniques de sur-échantillonnage.

 

Comment améliorer ?

Peut-on réellement améliorer le signal que va délivrer notre ordinateur à partir d’un fichier enregistré… ? C’est, en réalité, la question posée. Audirvana pense que oui et nos tests le montrent !

Bien sûr il n’y a rien de sorcier ou magique là-dedans, il « suffisait » de réunir un certain nombre d’éléments.

La lecture va se faire en « bit-perfect » ; en s’assurant la fréquence d’échantillonnage du DAC (le convertisseur numérique / analogique) est conforme à celle du fichier et en faisant tous les traitements internes en 64 bits.

Le signal audio va faire le plus court trajet possible dans l’ordinateur, en particulier Audirvana s’autorise un usage exclusif de la carte son et s’assure que le signal ne subit aucune transformation inutile.

La lecture est entièrement gérée en mémoire, le fichier est lu, décodé, convertit (format du DAC) et tous les traitements sont appliqués avant la lecture.

Un certain nombre de services du système inutiles ou secondaires peuvent être arrêtés pour garder une précision temporelle optimale.

Audirvana Plus utilise les meilleures technologies de conversion de fréquence (SoX ou iZotope 64-bit SRC), de même le contrôle de volume est géré pour réduire l’impact sur la précision du signal.

Si votre DAC est compatible, Audirvana Plus est capable d’envoyer les signaux DSD directement à ce dernier pour qu’il en fasse la lecture native. De même pour les signaux en multicanal (5.1 ou autre) !

Enfin, le logiciel supporte les plugins « Audio Unit » (éventuellement payants) pour faire de l’égalisation, spatialisation d’écoute, correction acoustique, …

En clair, Audirvana va non seulement respecter le fichier source que vous lui fournissez mais va, si vous le souhaitez, en tirer la quintessence !

 

Interface

L’interface utilisateur d’Audirvana Plus et somme toute assez classique pour ce type de logiciel. Les pistes audio apparaissent sous forme de liste ou de visuel (pochettes) et peuvent être organisées en fonction des sources ou de différentes listes de lecture que vous pouvez créer à loisir. Il existe même un type de Playlist « Intelligentes » créées automatiquement en fonction de vos critères.

On l’a vu plus haut, Audirvana sait travailler avec quasi tous les formats de fichier existant et avec un grand nombre de sources, vos fichiers locaux bien sûr, mais aussi ce que vous pouvez stocker sur un NAS ou autre disques réseau… Mieux, Audirvana peut se transformer en serveur DLNA permettant ainsi que rendre le tout accessible sur votre réseau local ! Ceci en particulier avec les lecteurs Onkyo ou Pioneer avec qui Audirvana travaille en étroite collaboration… Rassurez-vous cependant, bien d’autres appareils sont compatibles.

Enfin, avantage de cette nouvelle version, il est possible de gérer vous abonnements Tidal ou Quobuz, voire vos fichiers HiresAudio directement dans le logiciel. Ces sources de musique en ligne (streaming) sont alors intégrées comme n’importe quelle source locale. Ceci est particulièrement intéressant compte tenu du niveau qualitatif des morceaux proposés pas ces fournisseurs ; Ceci d’autant plus que les bienfaits des traitements décrit plus haut s’appliquent là aussi.

A noter que l’achat d’une licence Audirvana vous permet d’obtenir trois mois d’essai gratuits à ces services de musique en ligne de qualité.

En plus de la partie gestion de pistes et de listes de lectures, Audirvana nous donnes tout un tas d’informations sur les morceaux (méta données), l’artiste, le groupe, le titre, l’album, etc… mais aussi des informations plus technique, fréquence d’échantillonnage, débits, gain, dynamique…

Pour aller plus loin dans son interface utilisateur, Audirvana Plus s’est vu compléter il y a peu par une application iOS (iPad, iPhone) « A+ Remote » permettant un contrôle du logiciel à distance. Il est possible de complétement piloter sa bibliothèque musicale sans être à proximité de l’ordinateur principal.

On regrettera que cette application ne soit pas encore disponible coté Android…

 

Alors, ça marche ?

Inutile de faire durer le suspense, oui le résultat est là !

En matière de rendu sonore, il est toujours très complexe de donner un avis, nous n’avons pas tous les mêmes capacités auditives, le même matériel de reproduction et pas les mêmes attentes ou exigences ! C’est donc un avis très subjectifs que je donne ici et il en sera de même pour Jeff qui s’est lui attaché à la version Windows.

Pour en revenir au matériel, je vous en livre une description succincte :

Mon lecteur habituel est un Oppo 203, il est remplacé ici par deux Macintosh. Un Mac Pro qui est ma machine principale dont l’audio sort en HDMI vers le préampli ou, bien sûr, en USB vers un DAC externe (Modèle HCFR conçu par l’association il y a quelques années), j’utilise aussi un MacBook Retina qui va lui aussi être utilisé principalement en USB ou via sa sortie SPDIF (avec les limites techniques de cette sortie) ou encore en HDMI.

Après cette partie lecteur/DAC, un préampli Yamaha CX-A5100 est sur la chaîne audio suivie d’une amplification de puissance composée principalement d’Ampli Yamaha PX5 et PX10 (je suis en 7.2.4 canaux au maximum). Enfin le rendu final est fait au travers d’un kit d’enceinte JBL Synthesis One.

Bref, une installation orienté Home Cinema, je vous avais prévenu. Cela reste néanmoins du matériel de qualité et, surtout, que je connais parfaitement bien pour l’utiliser depuis longtemps et l’avoir choisi pièce par pièce.

Donc on met en route avec une liste de lecture de morceau FLAC que je connais assez bien pour l’utiliser régulièrement pour nos essais.

Je ne vais pas vous dire que je suis tombé par terre, ce serait exagéré reste qu’il est indéniable qu’Audirvana apporte un plus au rendu audio sur mon système dématérialisé !

C’est réellement audible, la reproduction sonore est améliorée, Audirvana Plus me semble réellement être un outil (logiciel) permettant de transformer votre Macintosh en élément Hifi de qualité et à l’heure ou le dématérialisé prends le dessus, voire enterre, les autres supports, c’est une très bonne nouvelle !

 

Conclusion


Vous l’aurez compris, j’ai particulièrement apprécié Audirvana Plus, il y a réellement un apport indéniable (et parfaitement expliqué sur le plan technique), le support de tout type de DAC (et il reste evident que c’est ce dernier qui importe le plus) ou encore la compatibilité MQA permet aux audiophiles de réellement transformer leur « PC » en source de qualité et de ne plus avoir à rougir de la dématérialisation.

NOTA : Nous compléteront plus tard cet article par des mesures que nous n’avons pas pu réaliser pour le moment.

Patrice_laric
HCFR – Décembre 2018

 

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au logiciel Audirvana : http://www.homecinema-fr.com/forum/source-dematerialisee-haute-fidelite-et-dac/audirvana-plus-un-bon-player-francais-t30016374.html

 

 

 

Partager :