BE HCFR : Epson EMP-TW1000

Home-Cinéma, Tests et Bancs d'Essais — publié le 5 mai 2007
Précédente Suivante
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

Les mires

On constate un léger shading, mais il n’est pas rédhibitoire :

Image

La convergence n’est pas parfaite, elle reste cependant dans les normes et est visible uniquement en s’approchant :

Image

Le vertical banding, les pixels morts, l’overscan (réglable dans le menu) sont aux abonnés absents :

Image

A noter que dans les menus de réglages de l’Epson, l’ “échelle de sortie” équivaut à unréglage de l’overscan.

Vous pouvez le positionner à 0% sur la plupart des entrées vidéos, y compris pour le connecteur SCART (péritel).
Par contre attendez vous à perdre 4% verticalement et horizontalement si vous utilisez l´entrée composite.

La mire de géométrie ne révèle pas de défauts majeurs :

Image

Tous les dégradés sont visibles :

Image

Extraits vidéo

EXTRAITS VIDEO SD: à partir de DVD

LOTR Ep. I : La Communauté de l’Anneau (chapitre 3) : bonne saturation des couleurs, bon niveau de détails, belle profondeur de champ.

Gladiator (chapitre 9) : Bonne fluidité, double contour (Edge Enhencement) propre à la source et non accentué malgré un niveau de netteté (sharpness) poussé à 5 (valeur maximale), bon niveau de détails dans les turbans.

Monstres et Cie (chapitre 4) : bel effet 3D sur les poils de Sullivan, pas de vertical banding et bonne saturation des couleurs.

Pacte des loups (chapitre 6) : bonne restitution des couleurs automnales, belle palette de rouges, tons chairs et texture des vêtements bien restitués.

SW Ep.V – L’empire contre-attaque (chapitre 14) : les blancs ne sont pas brûlés, la grille n’est pas visible et le shading n’est pas perceptible.

SW- Ep.III – La revanche des Siths : Bonne définition. Les premiers comme les arrières plans sont suffisamment détaillés, la sensation de profondeur est bien présente comme dans la poursuite de Obi Wan derrière le Général Grievous par exemple.

Gladiator (chapitre 19) : les armures ont moins d’éclat que sur un DLP. Par contre, les tons chairs sont bien rendus et les détails dans la foule sont bons.

LOTR Ep.I – La Communauté de l’anneau (scène de la Moria) : bonne lisibilité dans les scènes sombres avec des noirs denses. L’iris se manifeste mais son fonctionnement reste discret. Sleepy Hollow (chapitre 6) : bonne lisibilité du village et des poutres, bon niveau de détails (boutons de la redingote).

Pirates des Caraïbes (chapitre 9) : pas de vertical banding, double contour propre à la source et non accentué malgré un sharpness poussé à 5 (valeur maximale). Enfin, le travelling est parfaitement fluide.

Le Dernier Samouraï (chapitre 33) : bon niveau de détails aussi bien sur les premiers plans que sur les arrière-plans, belle saturation des couleurs.

From Hell (chapitre 2) : Le travelling vertical lent est parfaitement fluide, les noirs ne sont pas bouchés. Les gros plans, lors de la scène de jour, sont bien définis et les couleurs naturelles (cheveux, visages).

EXTRAITS VIDEO HD: à partir de HD-DVD

Poséidon (chapitre 1) : fluidité quasi parfaite sur ce travelling particulièrement redoutable. Batman Begins (chapitre 2) : bon niveau de noirs, bonne lisibilité, l’iris se révèle une fois de plus discret.

Batman Begins (chapitre 4) : bon niveau de détails aussi bien sur la ville de Gotham que sur les gros plans. En haute définition, le gain de définition est encore plus spectaculaire sur un Full HD. Les gratte-ciels de Gotham City sont précis, il manque juste un soupçon de piqué pour atteindre l’immersion totale dans le film.

Troie (chapitre 3) : la saturation est bonne, les détails présents dans la foule. Troie (chapitre 15) : la fluidité sur ce plan aérien est à nouveau au rendez-vous.

EXTRAITS VIDEO HD: à partir de BR
Casino Royale (chapitre 2) : la fluidité est parfaite, les couleurs et tons chairs respectés. Les premiers plans se détachent.

Précédente Suivante
Tags: , ,