BE HCFR : Sanyo PLV-Z2000

Home-Cinéma, Tests et Bancs d'Essais — publié le 14 novembre 2007
Précédente Suivante
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

Image

En préambule à ce banc d’essai, HCFR tient à remercier Sanyo Europe pour le prêt du vidéoprojecteur.

Afin qu’il n’interfère pas dans notre jugement, l’environnement était le même que lors de nos précédents tests : une pièce claire, dont les murs et le plafond sont blancs.

La source utilisée était un PC Home Cinéma (PCHC) dont les réglages sont en position neutre. Sur du DVD, des filtres ffdshow ont été ajoutés :

  • resize en 720*1080
  • lanczos sur 1
  • swscaler à 0.56

Le PCHC était relié au vidéoprojecteur par un câble HDMI-HDMI Eurekable d’une longueur de 10 mètres. La projection s’est effectuée sur un mur blanc mat, sur une base de deux mètres pour un recul de 3,6 mètres.
Enfin, les outils utilisés étaient les suivants :

  • logiciel Colorimètre HCFR
  • sonde Eye One LT
  • sonde HCFR
  • luxmètre TES 1335
  • DVD Peter Finzel et HCFR

Présentation du matériel

Au déballage, l’appareil semble massif (400 x 146 x 346). C’est désormais une (mauvaise) habitude avec les fulls HD. Côté design, si le châssis a été renouvelé, rien de révolutionnaire pour autant : la structure est rectangulaire, seuls les angles arrondis apportent une certaine fantaisie. L’ensemble est donc plutôt sobre et neutre avec un coloris essentiellement blanc.

En somme, abstraction faite du relatif encombrement, cet appareil pourra s’intégrer aisément dans un salon d’autant que l’ingénieux système de trappe motorisée a été conservé.

Image

Image

La ventilation s’effectue par le côté droit.

Image

Côté placement, le PLV-Z2000 offre une très grande souplesse. Grâce à son zoom x2, les possibilités de placement sont importantes. Quant au lens shift, il n’est pas en reste. Son amplitude, aussi bien verticale que horizontale, permet d’affronter sereinement de nombreux cas de figure.
A ce jour, c’est l’appareil qui s’est révélé le plus aisé à placer. Il est également possible de verrouiller le positionnement de l’image.

Image

Les touches principales (menu, marche/arrêt, entrée, infos…) sont facilement accessibles.

Image

Deux pieds permettent de procéder à des ajustements mais ils risquent de générer du trapèze.

Précédente Suivante
Tags: , ,