Blu­Ray Pure Audio : le son de qualité fait de la résistance !

News — publié le 15 février 2014
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

 

Une conférence sur les perspectives du Blu­ray audio à la maison de Radio France a réuni les différents acteurs de ce marché. Nous y étions !

C’est dans le mythique studio 105, au sein de la maison de la Radio, que l’association Blu­ray Partners France, le Simavelec et Dolby ont tenu une conférence de presse. Dans le grand auditorium, les différents intervenants ont présenté un état du marché de l’audio et un focus sur le Blu­ray vidéo et Pure audio.

maison-de-la-radio

Les professionnels de l’audio veulent croire au succès du Blu­Ray Pure Audio. Un support physique de meilleure qualité que le CD Audio dont on fête les 30 ans.

 En présence de Christine Kelly, conseillère du CSA et de Jean­Luc Hees, Président de Radio France, la mâtinée a été consacrée à différents exposés et des démonstrations. Blu­ray Partners France a été créée en 2007, elle regroupe des éditeurs vidéo, musique et jeux, des fabricants de matériel et professionnels de l’édition de contenus audiovisuels.

pure_audio_logo

 Le marché audio en progression

C’est Nicolas Béranger, Vice­Président du Simavelec (Syndicat qui regroupe les industriels de l’électronique grand public) qui a débuté la conférence. Le marché de l’audio a progressé en France de + 5,2 % en 2013 et de + 2,1 % en Europe. Il s’est vendu 10 millions de casques l’an passé dans notre pays, ce nombre a doublé en 4 ans. Les enceintes portables ont progressé de + 147 % en 2013 et la Hi­Fi connectée a connu une progression de + 75 %. De leur côté les barres audio ont vu leurs vente bondir de + 93 % tandis que les amplis Hi­Fi de salon progressaient de + 12 %. Le parc installé de Home­-cinéma Blu­ray est de 4 millions de pièces avec 1 million de nouveaux utilisateurs par an.

Selon une étude réalisée par le Simavelec, la qualité de son reste le besoin prioritaire des consommateurs, ils veulent retrouver une qualité audio fidèle à l’enregistrement.

 

 Le support physique résiste

Blu-ray-Pure-Audio

Le second intervenant, Laurent Villaume, Président du Blu­ray Partners France, a insisté sur l’avenir du support physique malgré la progression des contenus dématérialisés. En 2013, la chiffre d’affaires est de 930 millions d’euros pour le physique et de 190 millions d’euros pour le dématérialisé. Les supports physiques représentent 83 % des revenus du marché. Un foyer sur trois est équipé d’un lecteur Blu­ray, la technologie Blu­ray est en croissance.

Le Blu­ray Pure Audio permet d’améliorer la qualité, comme le fait le Blu­ray Vidéo pour l’image.

Ce support uniquement audio est jouable sur les platines de salon, les consoles de jeux (PS3, PS4, Xbox One) et sur les ordinateurs avec lecteur Blu­ray. Il intègre de l’audio en haute résolution, les fichiers audio sont non compressés en 24 bits/96 kHz minimum et disponibles en format PCM, DTS HD Master Audio et Dolby True HD.

Si on compare au CD Audio, il n’y a pas photo, le CD est limité à 44,1 kHz avec une résolution de 16 bits et un débit de 1,5 mégabit/seconde. Le Pure Audio a une capacité de 50 gigabytes. Le BR Pure Audio offre également un téléchargement en MP3/ et ou Flac Lossless pour une utilisation nomade. L’objectif est que d’ici 2017, 2/3 des foyers soient équipés.

Pour Anaïs Libolt, Directrice de Dolby France, la qualité du son est primordiale et il est donc important de soutenir le BR Pure Audio.

 header-1

Des écoutes de qualité, mais un catalogue peu étoffé

Dans le studio 105, nous avons été convié à des démonstrations comparatives entre CD Audio et BR Pure Audio. La Traviata, Les marquises de Jacques Brel, Bob Marley, Stevie Wonder, Françoise Hardy et Queen furent écoutés sur les deux supports afin de juger de la différences. Le BR Pure Audio restitue l’enregistrement analogique original avec de la profondeur dans les écoutes, une dynamique plus importante et une meilleure précision sur les voix et les instruments. Des marques comme Sony, Samsung, Woox Innovations ou Marantz présentaient dans des salles plus confidentielles quelques unes de leurs solutions pour restituer un son HD. Le BR Pure Audio est très convaincant, mais il lui reste à conquérir son public et à étoffer un catalogue pour le moment trop pauvre et daté. Les éditeurs annoncent une centaine de titres d’ici mars dont beaucoup de rééditions. Ce serait dommage que le BR Pure Audio suivent le même chemin que le SACD ou le DVD Audio en leurs temps…

 

Jan-Pierre Labro